Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 24011 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral) "On a fait hier le premier essai de l'engin de la
nouvelle moulerie de MM. A. Larue et cie située en cette ville
près du moulin des américains. Ce vaste établissement, preuve de
l'infatiguable [sic] énergie de ses constructeurs a, nous a-t-on dit
100 pieds de long sur 60 de large et est estime à près de
L25.000. Le manque d'espace nous empêche d'en dire plus long sur
ce numéro."

Référence
Le Journal des Trois-Rivières, col. 2 (1 décembre 1865) : 3.
2 No d'identification : 24048 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral) "En 1854, Hall, Larue et Turcotte commencent les
forges Radnor près de la paroisse Saint-Maurice qui venait (1852)
d'être organisée canoniquement (7)."
(Texte de la note 7) "Ils y construisirent un haut-fourneau, des
forges, des laminoirs, une fonderie spéciale pour roues de char
(avec succursale aux Trois-Rivières). Leurs terrains couvraient
40,000 âcres. Ils employaient environ 200 hommes; la production
était de trois tonnes de fer par jour. Un grand inconvénient
existait dans cet établissement: le chemin de fer ne se rendait
pas jusque là et le charroie était long, coûteux et difficile à
s'accomplir."

Référence
Benjamin SULTE, Les Forges Saint-Maurice, vol. 6, Montréal, G. Ducharme, Mélanges historique, 1920 : 192.
3 No d'identification : 24538 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Présentation des parties en cette cause: (intégral) James Gibb,
John Ross, James G. Ross and William Ross all of the City of
Quebec in the district of Quebec Merchants and Copartners carrying
on business together as such in the said City of Quebec under the
same style and firm of “Gibb & Ross". Plaintiffs
George Benson Hall of the said City of Quebec Augustus Larue
and Joseph Edouard Turcotte both of the Town of Three Rivers.
Copartners carrying on Iron and Foundry business in the County of
Champlain in the Parish of St-Maurice under the name style and
firm of A. Larue and Company. Défendants"

Référence
ANQTR. 110, no 247, Cour Supérieure, James Gibb & al. vs G.B. Hall & al., 16 février 1856.
4 No d'identification : 24549 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Présentation des parties dans cette cause:
(Integral)
"John Elliot and Richard Anthony Rudiqen, both of the City and
District of Montreal Merchants and Copartners carrying on
business together in the said City of Montreal under the name
style and firm of Elliot & CD. Plaintiffs
George Benson Hall of the City and District of Quebec. Auqustus
Larue and John Edouard Turcotte, both of the City and District of
Three Rivers. all their Copartners carrying on business as Iron
foundry in the Farish of St-Maurice and in the City of Three
Rivers under the name style and firm of A. Larue & Co.
Défendants".

Référence
ANQTR. 113. no 480, Cour Supérieure, John Elliot et al. vs G.B. Hall et al., 12 novembre 1857.
5 No d'identification : 24550 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé)
Les exhibits no 1 et 2 du Demandeur, l'un du 02-06-1857 et
l'autre du 03-06-1857 concernent principalement des achats
d'articles de quincaillerie faits par le Défendeur chez Elliot
and Co. située au 265 rue St Paul à Montréal.

Référence
ANQTR. 113, no 480, Cour Supérieure, John Elliot et al. vs G.B. Hall et al, 24 novembre 1857.
6 No d'identification : 24556 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Présentation des parties en cette cause
(Intégral)
"James Gibb Ross et John Ross tous deux de la cité de Québec,
marchands et associés faisant commerce ensemble en la dite cité
de Québec sous les nom et raison de Ross et Co. [Demandeurs]
George Benson Hall, de la cité de Québec, Auguste Larue et Joseph
Edouard Turcotte, de la Cité de Trois-Rivières, tous trois
associés et faisant commerce ensemble comme fondeurs et marchands
de fer en la cité de Trois-Rivières et en la paroisse St-Maurice
sous les nom et raison d'A, Larue et Cie et H.A.H. Craig,
marchande de fer en la dite cité de Trois-Rivières, épouse
séparée de biens de Joseph Charles Henry Craig et le dit Craig en
autant que besoin est aux fins des présentés et John Ulric Ritter
marchand de la cité de Trois-Rivières [Défendeurs]

Référence
ANQTR. 113, no 216, Cour Supérieure, Pierre Jodoin vs G.B. Hall et al., 26 janvier 1861.
7 No d'identification : 24576 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Présentation des parties en cette cause (Intégral)
"Ezekiel M. Hart Ecuier, Avocat et Procureur de la Cité de
Trois-Rivières - Demandeur.
George Benson Hall de la Cité de Québec, Auguste Larue et Joseph
Edouard Turcotte de la Cité de Trois-Rivières tous associés et
faisant commerce ensemble comme fondeurs et marchands de fer en
la Cité de Trois-Rivières et en la paroisse St-Maurice dans le
Comté de Champlain sous les nom et raison de A. Larue et Co. et
Calviniste Edouard Frigon marchand de la Cité de Trois-Rivières - Défendeurs.

Référence
ANQTR. 118, no 359, Cour Supérieure, Ezekiel Hart vs G.B. Hall et al., 13 décembre 1861.
8 No d'identification : 24776 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) C'est vers 1840 que Larue et Co vont entreprendre la
construction des installations des forges Radnor et d'une
fonderie de roues de trains située à Trois-Rivières. Cette
compagnie possède encore 40,000 âcres de terres à proximité
des forges. De 200 à 400 personnes sont employées aux différentes
étapes de la production. Quatre tonnes de fer en gueuses sont
fabriquées par jour. Le fer qu'on y produit est de très grande
qualité. Une grande partie des capitaux ont été perdus suite à
de graves incendies et à une mauvaise gérance des forges. De plus,
il est mentionné dans le rapport que la distance séparant les forges
de la ligne de chemin de fer représentait une difficulté majeure qui
est actuellement (1896) résolue. Le 29 novembre 1889, la Canada
Iron Furnace prend possession des forges Radnor et de toutes ses
propriétés.

Référence
The Canadian Mining Manual and Companies Directory (1896) : 297 et 301.
9 No d'identification : 24858 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral, partiel) "Les Forges de Radnor. fondées en 1854,
furent établies par une compagnie dirigée par MM, Larue et Hall;
elles fonctionnèrent jusqu'en 1908; elles ont été fermées parce
que le minerai était presqu'entierement épuisé. De ces forges il
reste encore quelques ruines assez bien conservées."

Référence
Armour Landry, Bribes d'Histoire, Trois-Rivières, Ed. du Bien Public, 1932.
10 No d'identification : 24866 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral) "En 1854, Mgr Cooke fit une visite à St-Maurice pour
bénir les hauts fourneaux construits par MM. Turcotte, Hall et
Larue, sur la rivière au Lard, dans le rang Ste-Marguerite".
[300] "C'est ici que, pendant bien des années, on coula toutes
les roues du Grand Tronc. Elles étaient tellement bonnes que l'on
exhiba à Londres une roue qui était encore intacte, après avoir
fait deux fois le tour du monde, en comptant ses voyages de
Portland à Québec, et de Québec à Montréal.
La compagnie Turcotte, Hall et Larue voulut faire compétition à
la Suède pour le fer battu. Pour atteindre ce but, on construisit
des machines immenses appelées par nos gens: "Rolling Mills".
Cette fabrication ne donna pas les résultats attendus, le fer
n'était pas assez épuré par les laminoirs. La compagnie perdit,
dans cette entreprise, la somme de $85,000 et discrédita le fer
Radnor". [301] Cette industrie donna beaucoup de valeur à nos
terres et fit la fortune de plusieurs habitants, car les dépenses
annuelles s'élevaient quelquefois jusqu'à $100,000."

Référence
Jean (pseud.) Bart et J.O. Prince, «Historique de la paroisse de Saint-Maurice, Comte de Champlain», BRH, vol. 35, no. 5 (mai 1929) : 300 et 302.
11 No d'identification : 24868 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral, partiel) "... le sol de la paroisse St-Maurice
contient en quantité inépuisable l'excellent minerai de fer qui
alimente depuis près de quarante ans le vaste établissement des
Forges Radnor fondé par MM. Turcotte et Larue et possédé
aujourd'hui par les MM. Hall." [5]
(Résumé) Sur le territoire de St-Tite, il y a beaucoup de minerai
de fer.

Référence
Canada , La vallée du St-Maurice et les avantages qu'elle offre a l'industrie, au commerce et à la colonisation, Ottawa, Département de l'agriculture, 1887 : 5-6.
12 No d'identification : 24912 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) En 1860, Larue et Ce., après une investigation menée
avec attention, ont érigé un complexe sidérurgique comprenant non
seulement un haut fourneau, mais également un laminoir et une
fonderie de roues de chemin de fer, cette dernière située
Trois-Rivières. En plus, ils possédaient 40,000 âcres de terre.
Quelque 200 à 400 hommes travaillaient aux Forges Radnor et la
production atteignit pendant quelque temps 4 tonnes de saumons de
fonte par jour. 1 million de dollars a été investi dans
l'érection des Forges Radnor. Aux dires de George E. Drummond,
les incendies, la mauvaise gestion mais principalement l'absence
de voies de chemin de fer expliquent que Larue et Co. à
périclite.

Référence
Anonyme, «The Story of Radnor Forces», Iron and Steel of Canada, vol. XVII, no. 2 (avril 1934) : 25-26.
13 No d'identification : 24935 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Extraits - intégral) L'établissement des forges Radnor par
J.-Édouard Turcotte, Auguste Larue et G.B. Hall date de 1854.
"Cette usine était située rang Sainte-Marguerite sur la rivière
au Lard. À cette époque les vieilles forges n'avaient plus
autour d'elles de minerai de fer tandis que le township Radnor en
était pavé." (325] "Radnor est dans le voisinage de la paroisse
Saint-Maurice. En 1860, cette paroisse comptait 3,106 âmes, la
mission de Mont-Carmel, 350 âmes. Radnor, consumé par un
incendie, le 8 janvier 1874, affecta jusqu'à un certain point
les affaires de la région, mais ces forges n'avaient pas, dans ce
milieu prospère, l'importance qu'avaient eue les vieilles forges
de l'autre coté du Saint-Maurice, relativement aux
Trois-Rivières

Référence
Prosper-Victor-Léandre Cloutier, Histoire de la paroisse de Champlain, Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1915 et 1917 : 325-326.
14 No d'identification : 24956 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Identification des parties:
Ezekiel M. Hart, William McDougall et George Baillie Houliston,
Ecuiers de la cité de Trois-Rivières, associes et faisant
commerce ensemble en la dite cite comme courtiers et agents
collecteurs sous les nom et raison sociale de "Geo. B. Houliston
et Co.".demandeurs vs Auguste Larue, marchand de fer de la
cite de Trois-Rivieres, y faisant commerce comme tel, sous les
nom et raison sociale de A. Larue et Co., et John Ulrich Fitter,
marchand de la dite cite, défendeurs.

Référence
ANQTR. no 111, Cour Supérieure, E. M. Hart et al. vs A. Larue et al., 1866.
15 No d'identification : 24975 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Identification des parties:
Joseph Duval, Ecuier, capitaine de bateau à vapeur de la
paroisse Saint-Jean-Baptiste de Nicolet, demandeur vs George
Benson Hall, Ecuier, de la paroisse de Beauport, Auguste Larue
et Dame Marie Catherine Flore Buteau de la cité de Trois-Rivières,
veuve de feu l'Honorable Joseph-Edouard Turcotte en son vivant de
Trois-Rivières, cette dernière en sa qualité de légataire
universel du dit feu J.E. Turcotte, défendeurs.

Référence
ANQTR. no 557, Cour Supérieure, J. Duval vs G. B. Hall et al., 1865.
16 No d'identification : 24978 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Identification des parties:
Ezekiel M. Hart, William McDougall et George Baillie Houliston,
Ecuiers, de la cité de Trois-Rivières, associés et faisant négoce
ensemble comme courtiers et agents collecteurs sous les nom et
raison sociale de "Geo. B. Houliston et Co.", demandeurs vs
George Benson Hall, Auguste Larue, Dame M. C. F. Buteau, veuve et
légataire universel de l'Hon. J.-E. Turcotte, Dame Hélène
Lemaitre Lottinville. veuve de feu François Rivard Dufresne, en
son vivant cultivateur de la banlieue de la cité de
Trois-Rivières, ainsi que tous les enfants issus du mariage de la
dite Dame Lottinville et de feu F. R. Dufresne, soit Nestor R.
Dufresne, Sévère R. Dufresne, Adolphe R. Dufresne, cultivateur,
Arthur R. Dufresne, commerçant, Honore R. Dufresne, notaire,
Ephreme R. Dufresne, étudiant en droit, Eugénie R. Dufresne,
fille majeure, Hélène R. Dufresne, épouse de Michel Caron,
commerçant, Clémentine R. Dufresne et Théophile Larue,
commerçant, défendeurs.

Référence
ANQTR. no 583, Cour Supérieure, E. M. Hart et al. vs G. B. Hall et al., 1865.
17 No d'identification : 24980 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Identification des parties:
Olivier Duval, Ecuier, cultivateur de la banlieue de la cité de
Trois-Rivières, demandeur vs George Benson Hall, ecuier, de la
paroisse de Beauport, Auguste Larue, Ecuier et Dame Marie
Catherine Flore Buteau de Trois-Rivières, veuve de feu
l'Honorable Joseph-Edouard Turcotte, cette dernière en sa qualité
de légataire universel du dit J.-E. Turcotte, défendeurs.

Référence
ANQTR. no 549, Cour Supérieure, Olivier Duval vs G. B. Hall et al., 1865.
18 No d'identification : 24983 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Exhibit no. 2 du demandeur: Déclaration de société de
A. Larue et Co.T enregistrée le 4 septembre 1854.

Référence
ANQTR. no 549, Cour Supérieure, Olivier Duval vs G. B. Hall et al., 1865.
19 No d'identification : 24991 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Identification des parties: La Banque du Haut-Canada,
demanderesse vs George Benson Hall, marchand de la cité de
Québec, Auguste Larue, marchand, Dame Marie Catherine Flore
Buteau, veuve de feu l'Honorable Joseph-Edouard Turcotte, en son
vivant, avocat et John Braster, marchand de bois de la cité de
Trois-Rivières, défendeurs.

Référence
ANQTR. no 459, Cour Supérieure, La Banque du Haut-Canada vs G, B. Hall et al., 1865.
20 No d'identification : 24993 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Identification des parties: John Houliston, marchand et
boulanger de la cité de Trois-Rivières, demandeur vs Auguste
Larue et l'Honorable Joseph-Edouard Turcotte, tous deux de la
cité de Trois-Rivières et George Benson Hall de la paroisse de
Beauport, associés, manufacturiers de fer et faisant affaires
ensemble comme tels au village de Fermont, comte de Champlain
sous les nom et raison sociale de "A. Larue et Co.", défendeurs.

Référence
ANQTR. no 268, Cour Supérieure, J. Houliston vs A. Larue et al., 1865.
21 No d'identification : 24999 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Identification des parties: John Houliston, marchand et
boulanger de la cité de Trois-Rivières, demandeur vs Dame Marie
Catherine Flore Buteau de la cité de Trois-Rivières, veuve de feu
l'Honorable Joseph-Edouard Turcotte, en son vivant, avocat et
contracteur de chemin de fer, défendeurs.

Référence
ANQTR. no 268, Cour Supérieure, J. Houliston vs Dame M. C. F. Buteau, 1865.
22 No d'identification : 25004 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Identification des parties:
George Baillie Houliston, avocat, de la cité de Trois-Rivières,
demandeur vs Auguste Larue et Joseph-Edouard Turcotte, tous
deux de la cité de Trois-Rivières et George Benson Hall, de la
paroisse de Beauport, associés et manufacturiers de fer, faisant
négoce ensemble comme tels au village de Fermont, comté de
Champlain et en la dite cité de Trois-Rivières sous les nom et
raison sociale de A. Larue et Co., défendeurs.

Référence
ANQTR. no 420, Cour Supérieure, G. B. Houliston vs A. Larue et Co, 1864.
23 No d'identification : 25006 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Identification des parties:
Ezekiel M. Hart, Ecuier, avocat de la cité de Trois-Rivières,
demandeur vs Auguste Larue et Joseph-Edouard Turcotte, tous
deux de la cité de Trois-Rivières et Georges Benson Hall de la
paroisse de Beauport, associés et manufacturiers de fer, faisant
négoce ensemble au village Fermont, comté de Champlain et en
la cité de Trois-Rivières sous les nom et raison sociale de A.
Larue et Co., ainsi que Charles Boucher de Niverville, Ecuier,
avocat de la cité de Trois-Rivières, défendeurs.

Référence
ANQTR. no 440, Cour Supérieure, E. Z. Hart vs A. Larue et Co., 1864.
24 No d'identification : 25011 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Identification des parties:
Thomas May, marchand de la cité de Montréal, demandeur vs
Auguste Larue et l'Honorable Joseph-Edouard Turcotte, tous deux
de la cité de Trois-Rivières et George Benson Hall, de la
paroisse de Beauport, associés et manufacturiers de fer, faisant
négoce ensemble comme tels au village de Fermont, comté de
Champlain et en la dite cité de Trois-Rivières sous les nom et
raison sociale de A. Larue et Co. et John Charles Henry Craig, de
la cité de Trois-Rivières, marchand, défendeurs.

Référence
ANQTR. no 264, Cour Supérieure, Thomas May vs A. Larue et Co., 1864.
25 No d'identification : 25015 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Identification des parties:
George Baillie Houliston, de la cité de Trois-Rivières, avocat,
demandeur vs Auguste Larue et L'honorable Joseph-Edouard
Turcotte, tous deux de la cité de Trois-Rivières et George Benson
Hall, de la paroisse de Beauport, associés et manufacturiers de
fer, faisant négoce ensemble au village Fermont, comté de
Champlain et en la dite cité de Trois-Rivières sous les nom et
raison sociale de A. Larue et Co., défendeurs.

Référence
ANQTR. no 278, Cour Supérieure, George B. Houliston vs A. Larue et Co., 1864.