Thème : Récoltes
Index thématique -> Économie -> Agriculture -> Récoltes
1 No d'identification : 9345 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« D’après tous les renseignements que nous avons pu recueillir, la récolte est mauvaise et très mauvaise dans ce district. Les patates sont pires qu’elles n’ont jamais été et dans plusieurs endroits il n’y en a pas un huitième de la récolte ordinaire. L’orge et les pois ne valent rien, l’avoine ne vaut guère mieux. Le blé est cependant généralement bon ; mais malheureusement il n’en a été semé que bien peu. La paille de tous les grains est bien courte ainsi que le foin, ce qui fait une diminution importante dans les fourrages. Dieu veuille que ce résumé soit exagéré. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 septembre 1847): 2, col. 2.

2 No d'identification : 9346 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous sommes heureux d’apprendre que, malgré les pluies abondantes de la semaine dernière, les grains n’ont pas eu à souffrir notablement ; les foins dans ce district sont presque terminés ; les grains de toutes sortes ont une belle apparence. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (12 août 1848): 3, col. 1.

3 No d'identification : 9348 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Jusqu’à ce jour, le temps a été magnifique pour la végétation, aussi les nouvelles que nous recevons de toute part de notre district nous apprennent que les grains sont beaux et que la récolte a une apparence magnifique. Nous regrettons d’apprendre que les gelées que nous avons eues - la semaine dernière dans la nuit de samedi - aient beaucoup endommagé les légumes. On nous a dit que sur le chemin des Forges, des champs assez considérables ensemencés de blé d’Inde avaient été entièrement détruits par la gelée.

Les journaux de Québec nous rapportent que ces gelées se sont fait sentir dans les environs de Québec et qu’elles ont détruit une bonne partie des légumes.

Référence
L’Ère Nouvelle (13 juin 1859).

4 No d'identification : 9349 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La récolte : Nous avons eu l’occasion de visiter la campagne et nous avons remarqué avec beaucoup de plaisir que la récolte promet beaucoup cette année ; aussi au dire de certains habitants, elle surpassera celle de l’année dernière et le foin sera plus abondant. Les champs de grains sont comme de vastes prairies et si le temps continue à être favorable, les espérances des cultivateurs ne seront pas trompées. »

Référence
L’Ère Nouvelle (8 juillet 1861): 3, col. 1.

5 No d'identification : 9355 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Nos cultivateurs ont vu reparaître le soleil samedi dernier avec le plus grand plaisir, après une huitaine de jours d’absence et de pluie presque continuelle qui leur ôtait presque tout espoir de pouvoir sauver les grains qui étaient encore sur le champ. Pour profiter du beau temps pour sauver les grains, le clergé a permis à nos cultivateurs de travailler hier après la grande messe de crainte que l’inconstance de la saison ne vienne encore les surprendre.

Référence
«Le temps», L’Ère Nouvelle (19 septembre 1864): 2, col. 3.

6 No d'identification : 9356 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Si la récolte a souffert beaucoup sur les terres basses par les grandes pluies du printemps, en revanche elle a une apparence des plus magnifiques sur les terres hautes, à St-Étienne et à Shawinigan, paroisses qu’il nous a été donné de voir ces jours-ci, le grain est long, fort et promet une moisson abondante. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (6 juillet 1866): 3, col. 1.

7 No d'identification : 9357 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le foin sur les prairies situées au bord du fleuve en les paroisses de Bécancour et de St-Grégoire n’est ni aussi long, ni aussi bien nourri, qu’il en avait donné l’espérance, ce printemps. Le grain en revanche est beau, assez avancé et a une très belle couleur. On croit généralement que s’il ne survient pas quelques événements exceptionnels, la récolte sera assez rémunératrice. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 juillet 1866): 3, col. 1.

8 No d'identification : 9358 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Apparence de la récolte sur la rive sud.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 juillet 1866): 2, col. 3.

9 No d'identification : 9359 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous avons eu occasion hier de nous entretenir avec une personne qui arrivait de St-Prosper et elle nous a assuré que dans cette paroisse, sur les terres basses, il y a à peu près six pouces d’eau dans les champs et que les grains en javelles sont littéralement baignés d’eau. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 septembre 1866): 2, col. 4.

10 No d'identification : 9360 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« D’après toutes les nouvelles que nous avons reçues de toutes les parties de notre district, la prochaine récolte promet d’être des plus belles. Le foin surtout abonde partout. Malheureusement les fréquents orages que nous avons depuis quelques jours nuisent un peu à la fenaison qui est commencée maintenant dans presque toutes les paroisses. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 juillet 1869): 2, col. 3.

11 No d'identification : 9361 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Voir : Lettre de Rivière-aux-Rats, 8 février 1870 ; les chiffres donnés sur la culture du blé, de l’avoine, de l’orge, de la patate, etc.

Référence
Le Constitutionnel, 101 (11 février 1870): 2, col. 5-6.

12 No d'identification : 9362 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Les foins sont commencés partout, plus à bonne heure que l’an dernier. Les faucheuses mécaniques sont plus populaires que jamais. On les emploie partout. Il faut dire aussi que la main-d’oeuvre est plus chère que les années dernières.

Référence
Le Constitutionnel, 20 (22 juillet 1870): 2, col. 5.

13 No d'identification : 9363 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Depuis une quinzaine, la température a été faite exprès pour favoriser la fenaison. Aussi presque tous les cultivateurs ont fini leurs foins et se préparent à couper les grains. »

Référence
Le Constitutionnel, 29 (14 août 1871): 2, col. 2.

14 No d'identification : 9364 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Journées chaudes, nuits fraîches [...] Les cultivateurs disent que la saison est bonne pour les moissons. Le blé est bon généralement. Il est vrai qu’il ne s’en sème pas une grande quantité dans notre district. En quelques places on se plaint que les patates commencent à se gâter. C’est bien malheureux, car il n’y avait peut-être jamais eu autant que cette année en abondance de patates. »

Référence
Le Constitutionnel, 30 (16 août 1871): 2, col. 3.

15 No d'identification : 9365 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les nouvelles sont de plus en plus désolantes sur la récolte des patates dans notre district. Il ne parait pas qu’elles soient aussi gravement atteintes par la maladie dans les autres districts. »

Référence
Le Constitutionnel, 43 (15 septembre 1871): 2, col. 4.

16 No d'identification : 9366 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On nous informe que la récolte de patates sera moins que satisfaisante dans plusieurs endroits de notre district. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 septembre 1871): 2, col. 3.

17 No d'identification : 9367 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Les foins ont commencé aux abords de Trois-Rivières depuis quelques jours. On espère qu’il n’y aura pas trop de pluie qui viendrait gâter cette récolte qui s’annonce très bonne.

Référence
Le Constitutionnel, 5, 14 (22 juillet 1872): 2, col. 4.

18 No d'identification : 9368 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous avons de la pluie presque tous les jours. C’est un grand dommage pour les foins. »

Référence
Le Constitutionnel, 5, 20 (24 juillet 1872): 2, col. 5.

19 No d'identification : 9369 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Les foins sont presque terminés et la récolte des céréales débute. On s’attend à ce que celle-ci soit bonne.

Référence
Le Constitutionnel, 5, 24 (14 août 1872): 2, col. 3.

20 No d'identification : 9370 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
La pluie fait des dégâts, elle abîme la récolte de grains et a atteint un assez haut niveau pour briser les chemins.

Référence
Le Constitutionnel, 5, 45 (20 septembre 1872): 2.

21 No d'identification : 9371 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
À Arthabaska, la récolte endommagée par la pluie, peu de patates, le blé est bon, l’avoine pauvre et peu de pois.

Référence
Le Constitutionnel, 5, 47 (25 septembre 1872): 2, col. 2.

22 No d'identification : 9372 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On a pu sauver presque toute la récolte qu’on a en les derniers jours. Cependant les pluies précédentes ont fait tort immense aux grains.

Référence
Le Constitutionnel, 5, 49 (30 septembre 1872): 2, col. 2.

23 No d'identification : 9374 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La récolte des foins est à peu près terminée dans le district. Elle est en général très abondante. On se plaint que le grain est court et peu fourni. Néanmoins on espère que si le temps est favorable pour la moisson les grains seront de qualité supérieure, ce qui serait une large compensation. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (18 août 1873): 2, col. 4.

24 No d'identification : 9375 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous avons des nouvelles de toutes les parties du district sur la récolte. Sans être mauvaise, elle n’est pas aussi abondante que l’année dernière. Il y a cependant plus de foin. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (4 septembre 1873): 2, col. 4.

25 No d'identification : 9376 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Plusieurs endroits du district nous apprennent que partout la récolte a une très belle apparence. Il parait cependant que le foin ne sera pas en aussi grande abondance que par les années passées.

Référence
Le Constitutionnel (24 juillet 1874): 2, col. 3.