Thème : Sucre d'érable, acériculture
Index thématique -> Économie -> Agriculture -> Sucre d'érable, acériculture
1 No d'identification : 9676 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La gelée qu’il fait chaque matin est très favorable aux faiseurs de sucre: aussi s’en fait-il encore comme au premier jour. La quantité en sera très considérable cette année. Si le dicton est vrai, cela nous annonce beaucoup de tonnerre et de blé pour l’été qui vient.

L’arche du 1er avril. »

Référence
Le Constitutionnel, 128 (3 avril 1871): 2, col. 6.

2 No d'identification : 9677 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Il se fait peu de sucre, ce printemps. Il est grand temps que Monsieur Bounement nous fasse du sucre de betteraves, car les érables commencent à nous désespérer. Depuis quelques années la production du sucre d’érable a toujours été en décroissant. »

Référence
Le Constitutionnel (18 avril 1873): 2, col. 4.

3 No d'identification : 9678 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Dans notre district, comme dans les autres parties de la province, la récolte de sucre d’érable est à peu près nulle. »

Référence
Le Constitutionnel (5 mai 1873): 2, col. 4.

4 No d'identification : 9679 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Il ne s’est pas encore fait de sucre nouveau dans les environs, mais on doit commencer cette semaine et tout promet d’excellents résultats. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 avril 1875): 2, col. 5.

5 No d'identification : 9680 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Il s’est fait une certaine quantité de sucre la semaine dernière, moins abondante cependant qu’on ne l’espérait. La plupart des érablières du sud, surtout de la rivière Godfroid [sic], sont déjà en partie baignées par les eaux du fleuve et des petites rivières. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (12 avril 1875): 2, col. 4.

6 No d'identification : 9681 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les cultivateurs s’attendent de commencer cette semaine à faire du sucre d’érable; quelques-uns même ont déjà commencé à entailler leur sucrerie. Comme il y a encore beaucoup de neige, on espère que la récolte du sucre sera abondante. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (30 mars 1876): 3, col. 1.

7 No d'identification : 9682 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les faiseurs de sucre d’érable sur la rivière Godfroid [sic], le lac St-Paul et les environs sont favorisés d’une manière exceptionnelle ce printemps. L’eau, qui d’habitude envahit leurs érablières dès les premiers jours du printemps, n’a pas encore franchi son lit ordinaire, et déjà ils ont pu faire une quantité considérable de sucre. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 avril 1876): 3, col. 1.

8 No d'identification : 9683 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Au commencement de la semaine, des cultivateurs de St-Grégoire ont entaillé quelques érables le long de la rivière Godfroid [sic]: l’eau a sailli comme aux beaux jours d’avril. Les faiseurs de sucre des environs sont sur le qui-vive et tous préparés à se mettre à l’oeuvre d’un jour à l’autre. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (1 mars 1877): 2, col. 3.

9 No d'identification : 9684 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La fabrication du sucre d’érable est enfin commencée dans nos campagnes grâce à la magnifique température dont nous jouissons. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 avril 1879): 3, col. 1.

10 No d'identification : 9685 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les faiseurs de sucre de la Rivière Godefroy ont commencé à entailler vendredi dernier et les premiers résultats promettent une abondante récolte de sucre d’érable. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 mars 1880): 3, col. 1.

11 No d'identification : 9686 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La récolte du sucre ne sera pas abondante cette année. Les érablières le long du fleuve n’ont presque rien donné jusqu’à présent et la saison achève maintenant. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 avril 1880): 3, col. 1.

12 No d'identification : 9687 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le sucre nouveau a fait son apparition sur notre marché, hier. »

Référence
La Concorde (9 mars 1881): 2, col. 4.

13 No d'identification : 9688 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Il se fait dans tous les environs de cette ville plus de sucre d’érable qu’on n’en a jamais vu par le passé. C’est une bonne fortune au sujet de laquelle nos cultivateurs se réjouissent beaucoup, car ils ont un vieux proverbe qui dit: beaucoup de sucre bonne récolte. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 mars 1881): 2, col. 5.

14 No d'identification : 9689 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le sucre d’érable est en assez grande abondance sur nos marchés. Les cultivateurs des campagnes environnantes en ont fait plus qu’à l’ordinaire, paraît-il, cette année. »

Référence
La Concorde (1 avril 1881): 3, col. 1.

15 No d'identification : 9690 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On a commencé à entailler les érables dans tous les environs mais il ne s’est pas encore fait de sucre. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (9 avril 1882): 2, col. 3-4.

16 No d'identification : 9691 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La saison qui se tient assez froide est tout à fait défavorable à la fabrication du sucre d’érable. Il ne s’en est encore fait qu’une très mince quantité dans les environs. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 avril 1882): 2, col. 5.

17 No d'identification : 9692 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nos cultivateurs font beaucoup de sucre d’érable de ce temps-ci. L’eau est très sucrée et donne un bon rendement. C’est ainsi que Monsieur Jules Laflèche, de Louiseville, de 26 sceaux d’eau a fait 36 livres de sucre. »

Référence
Le Constitutionnel (26 avril 1882): 2, col. 6.

18 No d'identification : 9693 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Il s’est fait une bonne quantité de sucre d’érable la semaine dernière; on espère continuer cette semaine. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (30 avril 1883): 2, col. 2.

19 No d'identification : 9694 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On a commencé vendredi et samedi derniers à entailler les érables pour la fabrication du sucre. À raison de l’épaisse couche de neige qui reste encore, on compte sur une abondante production de ce délicieux sucre d’érable.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (24 mars 1884): 2.

20 No d'identification : 9695 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Toutes les érablières de Godefroy et des environs sont inondées. Les apparences de la récolte du sucre sont très mauvaises dans cette région.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (31 mars 1884).

21 No d'identification : 9696 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Marché peu confortable, ce matin, mais en revanche abondance considérable de sucre et sirop d’érable; ce dernier se tenant ferme à 1,20$ le gallon. »

Référence
Le Clairon (7 avril 1884): 2, col. 4.

22 No d'identification : 9697 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Les froids longs et intenses que nous avons eus jusqu’à ces jours derniers paraissent devoir retarder considérablement la fabrication du sucre d’érable qui d’ordinaire commence vers le 25 mars. Il n’a encore aucune apparence prochaine à ce sujet; les corneilles qui sont les messagères du printemps, n’ont pas même encore fait leur apparition dans ces cantons.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (23 mars 1885): 2, col. 5.

23 No d'identification : 9698 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On commence à entailler les érables pour la fabrication du sucre.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (2 avril 1885): 2, col. 4.

24 No d'identification : 9699 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Il se fait partout une grande quantité de sucre d’érable. La température est superbe.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 avril 1885): 2, col. 5.

25 No d'identification : 9700 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La température de ces jours derniers a été des plus favorables pour les sucres. Il s’en est fabriqué une grande quantité déjà dans les sucreries des environs et l’on a espoir d’une excellente récolte du précieux produit canadien. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (12 avril 1886): 3, col. 1.