Thème : Énergie
Index thématique -> Économie -> Énergie
1 No d'identification : 2790 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
À la Rivière-du-Loup (en haut), découverte d’une source de gaz très fort qui déjà même peut éclairer plusieurs maisons. Cette nouvelle richesse a été découverte par M. Olivier Laflèche sur la terre de M. Jean Baptiste St-Pierre.

Référence
Le Constitutionnel (30 novembre 1874): 2, col. 2.

2 No d'identification : 2794 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« L’on nous informe que l’on va exploiter les puits de gaz qui sont à quelques distances de la gare du chemin de fer Q.M.O. et O. sur les terrains de MM. Alfred et Hercule Saucier. La gare serait éclairée et chauffée par le gaz que contient ces puits. »

Référence
Courrier de Maskinongé (15 avril 1880): 2, col. 3.

3 No d'identification : 2798 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« M. l’abbé Laflamme et M. Ernest Gagnon, député ministre des travaux publics, Québec, se sont rendus hier à la Rivière-du-Loup pour visiter les sources gazeuses qui existent en cet endroit et que l’on croit assez considérables pour être utilisées pour l’éclairage et le
chauffage. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (30 septembre 1880): 2, col. 5.

4 No d'identification : 2801 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Une expérience vient de prouver que les puits de la Rivière-du-Loup dégagent une quantité très considérable de gaz d’éclairage de bonne qualité. Puits inépuisables.
(tiré du Canadien)

Référence
La Concorde (4 octobre 1880): 2, col. 2.

5 No d'identification : 2802 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le Constitutionnel annonce la découverte de gaz hydrocarbure à Louiseville.
(extrait du Canadien)

Référence
Le Constitutionnel (6 octobre 1880): 3, col. 1-2.

6 No d'identification : 2803 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Un conférencier, l’abbé Laflamme, donne à l’Université Laval, une conférence sur les gaz hydrocarbures de Louiseville, leur composition et leur espérance de durée.

Référence
Le Constitutionnel (25 octobre 1880): 1, col. 2.

7 No d'identification : 2806 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Analyse des puits de gaz découverts à la Rivière-du-Loup.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 octobre 1880): 2, col. 2-4.

8 No d'identification : 2807 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On a constaté à Yamachiche l’existence de sources de gaz comme celle de la Rivière-du-Loup, sur une propriété de M.G. Héroux, dans la partie ouest de la paroisse, du côté de la Rivière-du-Loup même, M. Héroux se propose de faire creuser immédiatement quelques puits à cet endroit. On sait que les sources d’eau sulfureuse sont en aussi grande abondance à Yamachiche qu’à la Rivière-du-Loup. »

Référence
La Concorde (5 novembre 1880): 2, col. 4.

9 No d'identification : 2808 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Entente entre les conseils municipaux de Trois-Rivières et Louiseville pour explorer les puits de gaz de cette dernière localité.

Référence
La Concorde (17 novembre 1880): 2, col. 3.

10 No d'identification : 2809 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Découverte de puits de gaz à Yamachiche.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (18 novembre 1880): 2, col. 1.

11 No d'identification : 2812 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le Constitutionnel rapporte des extraits d’autres journaux qui font état de la découverte d’une nappe souterraine de gaz d’éclairage en quantité considérable.

Référence
Le Constitutionnel (8 juin 1883): 2, col. 3-6.

12 No d'identification : 2815 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
M. Obalski, surintendant des minis. du gouvernement, est allé au commencement du mois à St-Grégoire pour y faire l’inspection de certaines sources gazeuses qui se trouvent dans le rang appelé Beauséjour. Sur une étendue assez considérable de terrain, on a enfoncé à la main des barres de fer jusqu’à une profondeur de 50 pieds sans rencontrer de résistance et toujours il en jaillit du gaz qui brûlait très bien.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (26 mai 1884): 2, col. 3.

13 No d'identification : 2817 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Long article sur la découverte du gaz à St-Grégoire. Une compagnie locale s’est formée pour exploiter cette ressource mais un manque de moyens financiers la force à demander l’aide gouvernementale.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 avril 1886): 2, col. 2-4.

14 No d'identification : 2818 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Samedi dernier la compagnie industrielle qui fait des recherches géologiques à Louiseville, a frappé à 225 pieds de profondeur une veine de gaz d’une puissance considérable.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (6 juin 1887): 2, col. 5.

15 No d'identification : 2820 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
La compagnie formée à Louiseville pour y exploiter le gaz de la région a foré un puits d’où jaillit du gaz (qu’on croit être du pétrole).
On a atteint une profondeur de 350 pieds.
On a posé un tuyau auquel on a mis le feu et qui donne une forte lumière.
(On fait ensuite un court historique du pétrole, l’origine du mot, de la découverte en Amérique)

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 juin 1887): 2, col. 3.

16 No d'identification : 2823 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On vient de creuser un nouveau puits artésien à Louiseville. On a trouvé le gaz en abondance à 225 pieds de profondeur. Ce puits a été creusé près des bâtisse [sic] de l’aqueduc en sorte qu’on pourra facilement faire l’essai de ce gaz comme combustible.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (1 août 1887): 2, col. 4.

17 No d'identification : 2824 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Les travaux de forage aux puits de gaz de Louiseville, atteignent maintenant une profondeur de 250 pieds, et il paraît à peu près certain qu’on finira par découvrir en même temps des sources de pétrole, si l’on en juge par l’odeur qui se dégage de l’orifice du puits.
Des capitalistes américains qui ont visité les puits de gaz combustible, parlent d’ériger de grandes manufactures à Louiseville, et la compagnie, dont M. Cyr Duquet, de Québec, est le président, établira sans aucun doute plus tard des conduits qui fourniront le gaz combustible et d’éclairage à Trois-Rivières, Montréal et Québec.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 août 1887): 2, col. 3.

18 No d'identification : 2825 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
M. Chs T. Côté, de Québec, un des directeurs de la compagnie de gaz combustible a reçu un télégramme qui est bien de nature à faire croire que les opérations de la compagnie seront couronnées d’un grand succès. Ainsi, après quelques pieds de forage le puits a donné un rendement que l’on estime à 2 000 000 de pieds par jour. Nous devons ajouter que les travaux sont loin d’être terminés, que naturellement le gaz augmentera en quantité à mesure qu’on atteindra une plus grande profondeur.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (6 octobre 1887): 2, col. 4.

19 No d'identification : 2829 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
L’expérience du gaz de Louiseville, qui a été faite à l’établissement de M. Duquet, sous la direction de M. Laflamme, a convaincu les assistants des excellentes qualités de ce gaz pour l’éclairage et le chauffage. Le gaz dont on s’est servi provient d’un puits de 675 pieds de profondeur, qui donne une pression de 300 livres par pouce carré.
La compagnie de M. Duquet, un des actionnaires, est décidée à continuer activement les travaux de forage, et elle sera bientôt en mesure de fournir à ses clients un excellent combustible.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 novembre 1887): 3, col. 1.

20 No d'identification : 2830 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On a découvert à St-Cuthbert, dans le rang Ste-Thérèse, sur la propriété de M. Télesphore Drainville, une source de gaz à quelque 95 pieds de profondeur.
La découverte a eu lieu au moment où M. Drainville était à creuser un puits artésien.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 novembre 1887): 3, col. 1.

21 No d'identification : 2832 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On annonce que la compagnie de gaz est décidée de reprendre ses opérations, au printemps.
On a déjà commencé à réparer les usines et les travaux vont être poussés avec activité, dans les premiers jours du printemps.

Référence
Le Trifluvien (16 mars 1894): 3, col. 4.

22 No d'identification : 2836 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Un des cantons les plus populeux et les plus importants de St-Grégoire renferme des richesses incalculables. Par exemple, il existe sur la propriété de M. H. Trudel, un vrai puits de gaz, véritable mine d’or.

Référence
Le Trifluvien (4 novembre 1898): 3, col. 3-4.

23 No d'identification : 2838 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« M. J.D. Thibaudeau, gérant de la nouvelle compagnie formée dans le but d’exploiter des puits de gaz naturel, est parti hier pour la paroisse St-Grégoire et le comté de Nicolet pour surveiller les travaux de creusage que la compagnie a entrepris de faire dans cette région. Déjà tout le matériel nécessaire à ces travaux est installé et les directeurs de cette compagnie fondent de grandes espérances dans cette nouvelle entreprise. Les directeurs de cette compagnie ont été recrutés parmi nos concitoyens. »

Référence
Le Nouveau Trois-Rivières (14 janvier 1909): 4, col. 2.

24 No d'identification : 2847 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Article sur les détails de la vente de la « Canadian Gas and Oil co. » et de l’action de la corporation de Louiseville intentée contre la dite compagnie.

Référence
«Vente de la compagnie de gaz», Le Nouveau Trois-Rivières (15 novembre 1909): 5, col. 2.

25 No d'identification : 2851 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Découverte d’un puits de gaz à Yamachiche.

Référence
Le Bien Public (30 septembre 1910): 6, col. 2.