1 No d'identification : 10018 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Monsieur Emile Bonnemant, maintenant résidant à Maskinongé, établit une manufacture de fromage.

Cette fromagerie qui sera en opération bientôt est véritablement fixée en un lieu convenable. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 mai 1874): 2, col. 5.

2 No d'identification : 10019 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Établissement d’une fromagerie à St-Maurice par A. McDougall et E. Rocheleau.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 février 1879): 2, col. 5.

3 No d'identification : 10020 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Ouverture d’une fromagerie à Yamachiche.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 juin 1879): 3, col. 1.

4 No d'identification : 10021 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le Constitutionnel rapporte un extrait du « Messager de Nicolet » qui nous trace un portrait des activités d’une fromagerie à Baie-du-Febvre.

Référence
Le Constitutionnel (17 décembre 1883): 2, col. 5.

5 No d'identification : 10022 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Distribution du beurre, à la nouvelle beurrerie de Nicolet.

Référence
«Notes locales», Le Trifluvien (11 juin 1890): 3, col. 5.

6 No d'identification : 10023 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Publication d’un tableau des opérations des diverses fromageries, opérées par le syndicat « Blue Star », dont le gérant est Monsieur J.N. Duguay de la Baie-du-Febvre. On y retrouve la liste des fromageries, un rapport des ventes de 2 fromageries de grosseur moyenne.

Référence
«Le Fromage», Le Trifluvien (3 décembre 1892): 3, col. 4-5.

7 No d'identification : 10024 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les traces de l’incendie de l’été dernier disparaissent rapidement. Les édifices incendiés sont remplacés par des constructions d’un style plus élevé, d’un meilleur goût et qui offrent beaucoup plus de confort. Monsieur Clément, le propriétaire, établit sa fromagerie temporairement dans un hangar et il fait fabriquer ses boîtes chez Piché et Frères, en attendant qu’il puisse reconstruire sa propre manufacture de boîtes. »

Référence
«Échos de la ville et du District», Le Trifluvien (21 novembre 1893): 3, col. 5.

8 No d'identification : 10025 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le district fabrique une quantité énorme de beurre et de fromage. Monsieur G. René Barthe a réussi à organiser une société qui se propose d’établir un vaste entrepôt frigorifique pour la conservation en parfait état du beurre, du fromage, des oeufs, etc.

Référence
«Échos de la Ville et du District», Le Trifluvien (17 mai 1898): 3, col. 5.

9 No d'identification : 10026 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Monsieur Arthur Toutant, propriétaire de l’importante fabrique de beurre et fromage de cette localité, est à terminer sa nouvelle fabrique qui sera prête dans quelques semaines au public intéressé! »

Référence
Le Bien Public (23 janvier 1913): 7, col. 3.

10 No d'identification : 14709 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
1888. Joseph Jacob construit une fabrique de fromage sur le lot 89 (fabrique de la côte St-Paul).

Référence
Gilles Thiffault, Anciennes fromageries et beurreries de Saint-Stanislas, Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1981: 54.

11 No d'identification : 14710 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
1894: Alfred Trudel opère une fromagerie sur une partie du lot 422 (la fabrique de la Grande-Rivière-ouest).

Référence
Gilles Thiffault, Anciennes fromageries et beurreries de Saint-Stanislas, Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1981: 56.

12 No d'identification : 14711 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
1892. Jean Jacob installe une fabrique de fromage derrière sa résidence.

Référence
Gilles Thiffault, Anciennes fromageries et beurreries de Saint-Stanislas, Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1981: 65.

13 No d'identification : 15223 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Monsieur l’abbé Grenier a fait une conférence, dimanche dernier, sur le trop grand nombre de fromageries qu’il y a dans la paroisse. Il a exposé les désavantages de cet état de choses. Les fromageries sont d’excellentes institutions agricoles, c’est certain, mais pas trop n’en faut. » Too much of a good thing is good for nothing.

Référence
«Nouvelles de St-Tite», Le Trifluvien (6 mai 1893): 3, col. 3.

14 No d'identification : 15221 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Messieurs Joseph et Alfred Trudel sont à reconstruire leur fromagerie qui a été détruite par le feu l’automne dernier. Ces Messieurs font une construction de première classe et devront bien réussir.

Messieurs Wilfrid Paquin et Léger Jacob ont ouvert leur fromagerie du quatrième rang et reçoivent un bon encouragement.

Les scieries de Messieurs Goodday, Benson et Cie sont en opération depuis quelques jours; ces scieries sont encore sous l’habile direction de Monsieur A.D. Ritchie [...] »

Référence
«Nouvelles de St-Tite», Le Trifluvien (4 mai 1892): 3, col. 2.

15 No d'identification : 15210 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Établissement d’une fromagerie dans le village de St-Tite par Monsieur Th. Fleury qui en possède déjà un établissement de ce genre à Ste-Ursule.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (23 mars 1882): 2, col. 5.

16 No d'identification : 15509 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous apprenons avec plaisir que la nouvelle fromagerie dont nous annoncions l’établissement à Yamachiche entrera en opération lundi prochain. Les propriétaires Messieurs E. Rocheleau, P.B. Vanasse et Louis Dussault de cette ville ont fait construire une spacieuse bâtisse de [illisible] pieds de long et à deux étages pour la manufacture. L’établissement a été disposé d’après les plans les plus nouveaux et pourvu de tous les instruments de dernière invention et les plus perfectionnés. Si les besoins le requièrent, on pourra fabriquer au-delà de 1 200 lbs de fromage par jour. Cette manufacture se trouve ainsi dès son entrée en opération, une des mieux organisées qu’il y ait en ce pays. La direction en est confiée à un ouvrier de la spécialité, d’une habileté et d’une expérience consommées. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 juin 1879): 3, col. 1.

17 No d'identification : 15508 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous apprenons avec plaisir que l’on vient d’établir une manufacture de fromage à St-Grégoire. L’établissement sera en opération dans quelques jours sous la direction de M. Anthyme Guillemette.

Les directeurs de la société sont Messieurs E. Lecombe, A. Hébert, A. Brassard, S. Forest, Luc Thibodeau, N. Hébert et J.B. Boudreault [...] »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (26 mai 1879): 3, col. 2.

18 No d'identification : 15464 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« [...] La Baie possède depuis quelques années une fromagerie où l’on fait un fromage excellent, déjà en renommée parmi les connaisseurs. Cette manufacture due à l’initiative de Monsieur Blondin, notaire, maintenant régistrateur du comté d’Yamaska, subsiste au moyen d’une association dont font partie un grand nombre de cultivateurs de la paroisse. Ce fromage s’expédie surtout à Montréal et de là en Angleterre. Le vapeur Sorel lors de son dernier voyage en prenait quelque 20 000 lbs à son bord, aux moulins de Pierreville, consignés à Monsieur McPhee, Montréal. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 août 1878): 2, col. 5.

19 No d'identification : 15463 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Monsieur Narcisse Gingras, de Ste-Geneviève, et Monsieur Léger Milette, d’Yamachiche, viennent de fonder en cette dernière paroisse, une manufacture de fromage, d’après un système qui mérite d’être connu.

Tous ceux qui veulent fournir du lait à la fromagerie forment une espèce de société en commandite où les bénéfices seront partagés, lors de la vente du fromage, en proportion de la quantité de lait apporté par chaque sociétaire.

Messieurs Gingras & Milette recevront deux cents par livre pour la fabrication du fromage et la vente sera faite par celui ou ceux qui désigneront les intéressés. Soir et matin, les sociétaires envoient leur lait à la fromagerie et le lait est pesé chaque fois et la quantité marquée dans les livres du bureau et dans un livret dont est muni chaque commanditaire.

On calcule qu’il faut un peu plus que neuf livres de lait pour faire une livre de fromage et que pour faire une livre de beurre il faut trente.

L’association compte déjà bon nombre de membres à Yamachiche, et l’on assure qu’elle ne tardera pas à recruter beaucoup d’adhérents à la Rivière-du-Loup et dans les autres paroisses environnantes. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 juillet 1878): 2, col. 4.

20 No d'identification : 15461 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous voyons avec plaisir que la fromagerie de Messieurs Blondin de la Baie-du-Febvre obtient beaucoup de succès sur notre marché. Le fromage qui sort de cet établissement est d’une qualité supérieure et recherchée par les consommateurs. Il est en vente chez la plupart des marchands d’épiceries. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 juillet 1877): 2, col. 3.

21 No d'identification : 15460 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le soussigné vient d’être nommé agent pour vendre le fromage de la célèbre manufacture des Messieurs Blondin de la Baie du Fèvre, de qualité supérieure. Les marchands de la ville et des campagnes du district en trouveront en gros dans n’importe quelle saison à son magasin à meilleur marché qu’à Montréal.

O. Carignan. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 octobre 1875): 3, col. 1.

22 No d'identification : 15459 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Il vient de s’établir une fromagerie considérable dans la paroisse de St-Guillaume d’Upton. Le propriétaire de cette industrie naissante qui promet beaucoup est M. Adolphe Picher, marchand de la localité. Cet établissement agréablement situé sur les bords du ruisseau des “chesnes”, est en opération depuis le mois de juin dernier. L’on y fabrique du fromage en grande quantité. [...]. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (26 août 1875): 2, col. 5.

23 No d'identification : 15458 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Quant à la fromagerie, annoncée sur certains journaux comme devant s’établir et sur d’autres plus avancés comme fonctionnant déjà, je ne sais jusqu’à quel point ça pourrait réussir [...] Un bon nombre sont d’opinion que les actionnaires d’ailleurs actifs et intelligents ne pourraient se procurer assez de lait pour alimenter la machine... Aussi est-ce difficile de supposer le contraire [...] C’est fâcheux, parce que les actionnaires trouveraient un magnifique local dans une maison à deux étages construite par Monsieur Ernest Malhiot, arpenteur, qu’une mort prématurée est venue l’automne dernier. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (29 avril 1875): 2, col. 5.

24 No d'identification : 15457 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Projet d’ouverture d’une fromagerie à Gentilly. Le journal fait voir les avantages pour le cultivateur d’avoir une fromagerie en sa paroisse.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (12 avril 1875): 2, col. 3-4.

25 No d'identification : 15514 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
2 fromageries entreront en opération à Gentilly.
La première appartient à Messieur Hall et Fournier et fonctionne très bien depuis 3 semaines.
La deuxième qui appartient à Messieurs Hould et Morin entrera bientôt en opération.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 juin 1881): 5, col. 2.