1 No d'identification : 10168 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Tandis que le prix de l’avoine va toujours en baissant depuis quelque temps, le prix des pommes de terre ne fait que hausser. Mais de tous côtés, on rapporte que la récolte dépasse les plus belles espérances. »

Référence
« », Le Constitutionnel, 53 (9 octobre 1871): 2, col. 3.

2 No d'identification : 10169 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Sur le prix du pain et des profits des boulangers qui sont excessifs.

Référence
Le Constitutionnel, 57 (18 octobre 1872): 2, col. 3.

3 No d'identification : 10170 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le beurre est en hausse continuelle depuis quelque temps. Le beurre salé se vend jusqu’à 36 sous et le bon beurre frais atteint pour ainsi dire le prix que veut le vendeur. C’est le bon moment pour les cultivateurs qui en ont à vendre. »

Référence
Le Constitutionnel (16 février 1874): 2, col. 3.

4 No d'identification : 10171 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La vente des farines subit une baisse considérable depuis quelques semaines. Cependant les boulangers n’en continuent pas moins à vendre leur pain à un prix relativement élevé. Il n’est pas raisonnable d’exiger 0,20$ pour le pain lorsque la farine ne vaut que 5,00$ le baril. Avis aux boulangers. »

Référence
Le Constitutionnel (28 octobre 1874): 2, col. 3.

5 No d'identification : 10172 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le commerce sur le foin et l’avoine prend un peu d’activité dans les paroisses de la rive sud. Plus de 50 000 bottes de foin ont été achetées a St-Grégoire la semaine dernière à raison de 6,00$ le cent. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (4 novembre 1875): 2, col. 3.

6 No d'identification : 10173 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le petit poisson n’a pas encore fait son apparition en grande quantité sur nos marchés. La semaine dernière, il s’est vendu 25 centins la mesure. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (30 décembre 1878): 2, col. 3.

7 No d'identification : 10174 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les pluies qui ont totalement fait disparaître la neige et les gelées qui les ont suivies ont mis les chemins dans un état affreux. Nos marchés sont peu fréquentés pour cette raison, et les acheteurs se plaignent de la raté et du haut prix des articles. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 décembre 1879): 3, col. 1.

8 No d'identification : 10175 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nos marchés sont peu fréquentés depuis une semaine à cause du mauvais état des chemins et les produits s’y vendent très cher. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 avril 1880): 3, col. 1.

9 No d'identification : 10176 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La demande de foin est prodigieuse cette année.

Nos hôtels sont encombrés de commerçants de foin.

Les cultivateurs sont recherchés et n’ont que l’embarras du choix.

Le foin, qui dans le commencement ne valait que 64 et 7$ la tonne, se paye aujourd’hui 10$ la tonne. »

Référence
La Concorde (18 octobre 1880): 2, col. 4.

10 No d'identification : 10177 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nos marchés sont fort bien approvisionnés de ce temps-ci. Les denrées de toutes sortes se vendent à assez bas prix. »

Référence
La Concorde (20 octobre 1880): 2, col. 5.

11 No d'identification : 10178 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Une hausse considérable est survenue dans le prix de la farine. La super fine se vend 6,50$ le quart. »

Référence
Le Constitutionnel (1 juillet 1881): 3, col. 1.

12 No d'identification : 10179 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« L’établissement des fromageries a fait considérablement hausser le prix du beurre sur nos marchés; il a atteint ces jours derniers la valeur de 36 sous la livre, ce qui est tout à fait inusité en cette ville en égard à la saison. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 août 1881): 3, col. 1.

13 No d'identification : 10180 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On constate avec une certaine appréhension que nos marchés sont de moins en moins fréquentés par les vendeurs de la campagne et que les articles de consommation sont à une hausse extraordinaire.

On se demande sérieusement si les taxes imposées par la corporation sur les vendeurs de produits, ne sont pas pour quelque chose dans cette désertion extraordinaire de nos marchés. En pareil cas ce serait le devoir de nos édiles de remédier immédiatement au mal en levant cet obstacle. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 février 1882): 2, col. 4.

14 No d'identification : 10181 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
T. Lemay, vendeur de glace, fait annoncer ce qui suit :

« La glace ayant coûté un tiers de plus que les années passées, il se voit obligé d’en augmenter le prix qui sera de 6,00$ par chaque abonnement, 15 à 20 livres par jour, finissant le 1er octobre, dont 3,00$ payables dans la première semaine de la distribution et 3,00$ dans la première semaine d’août indispensablement.

Au mois, 15 à 20 livres par jour; pour un mois, 1,50$; 50 livres, 3,00$; on distribuera aussi la glace à raison de 1,50$ par mois. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (4 mai 1882): 3, col. 2.

15 No d'identification : 10182 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On se plaint avec raison que le prix de la farine a considérablement diminué, et que, cependant, celui du plain reste toujours le même. Allons, Messieurs les boulangers, un bon mouvement et rendez justice à vos clients. »

Référence
Le Constitutionnel (15 septembre 1882): 2, col. 5.

16 No d'identification : 10183 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le prix du pain ne diminue en aucune façon ici, et cependant, à Québec, nous constatons par nos échanges qu’on l’a baissé de nouveau hier de deux cents, ce qui porte le prix de cet article de consommation à 18 cents.

Allons Messieurs les boulangers, un petit retour sur vous-mêmes et rendez justice à vos nouveaux clients. »

Référence
Le Constitutionnel (27 septembre 1882): 2, col. 5.

17 No d'identification : 10184 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Prix de la glace de T. Lemay pour 1883.

Pour la saison du 1er mai au 1er octobre 1883, livraison tous les jours.

10 livres par jour (pour la saison) -> 4,00$
30 livres par jour (pour la saison) -> 5,00$
50 à 60 livres par jour (pour la saison) -> 10,00$
30 livres par jour (pour un mois) -> 1,25$.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (18 décembre 1882): 3, col. 2.

18 No d'identification : 10185 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Bref survol des prix des denrées agricoles en début d’année: farine, blé, beurre, fromage, oeufs.

Référence
Le Constitutionnel (12 janvier 1883): 2, col. 1-2.

19 No d'identification : 10186 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Pour les grains et les farines, il n’y a qu’à consulter la cotation de la semaine précédente. Rien ne se fait, parce que les cours en Europe ne permettent pas d’accepter les offres. Changement décidé dans les produits de la ferme. Le beurre est en quantité plus considérable dans les campagnes qu’on ne croyait généralement, et les expéditeurs ayant relaté, quoique le marché comme prix soit normal, pour exécuter une vente, il faudrait accepter une baisse de 1 cent à 3 cents par livre.

En revanche, le fromage est ferme, beaucoup demandé et se cote, les fromages d’automne de 13 à 14 cents par livre, les fromages plus onéreux de 8 cents à 11 cents. »

Référence
Le Constitutionnel, 4 (17 janvier 1883): 2, col. 1.

20 No d'identification : 10187 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
État de la vente des denrées alimentaires (blé, fromage, beurre, poisson, etc.).

Référence
Le Constitutionnel, 8 (26 janvier 1883): 2, col. 2.

21 No d'identification : 10188 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Donne le prix des denrées à Montréal à partir de données fournies par le moniteur du commerce. L’auteur fait remarquer que ces prix sont à peu près les mêmes qu’à Trois-Rivières.

Référence
Le Constitutionnel (7 mars 1883): 2, col. 2-3.

22 No d'identification : 10189 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Par suite de rivalités entre boulangers, le pain, à divers endroits, se vend maintenant au prix minime de 16 centins. »

Référence
La Concorde (21 mai 1883): 3, col. 1.

23 No d'identification : 10190 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Prix de détails. Farine de blé par 100 livres, 1,75$, 1,90$, 2,00$ et 2,25$.

Par quart 2,75$, 4,50$ pour la farine forte américaine en provenance de Chicago.

De raffinerie de Halifax, char de cassonade et sirop, prix au détail: 5 cents, 5 1/2 cents, 6 cents.

Sucre blanc, 7 cents par 25 livres.

Morue no 1, 2 1/2 par livre, 4,50$ par quart.

Réduction importante faite au commerce.

Place d’affaire no 10 et 11, marché aux denrées et nos 31, 33, 35 et 37, rue St-Antoine.

L.T. Cormier.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (9 mars 1885): 3, col. 1.

24 No d'identification : 10191 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Avis aux cultivateurs.

Blé blanc de Russie, 1,30$, Laurent 1,45$, Graine Mile 2,15$, trèfle rouge 11 cents, Atsike [sic] 14 cents, plâtre 1,10$ le quart, chaux 1,70$ la barrique. Farine en poches 1,75$, 1,90$, 2,00$, 2,25$, en quart 3,75$ et 4,50$. Farine Atlas 3,50$ par 140 livres. Thé 15 cents, 20 cents, 25 cents, 30 cents, 40 cents et 50 cents. Cassonade 5 cents, 5 1/2 cents et 6 cents. Sucre blanc 7 cents.

Nous prenons le grain au prix du marché en échange pour nos effets.
Réduction importante faite au commerce.
Place d’affaire no 10 et 11, marché aux denrées et nos 31, 33, 35 et 37, rue St-Antoine.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 avril 1885): 3, col. 1.

25 No d'identification : 10192 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Trois chars de farine à vendre à une réduction de 25 cents par quart. Ayant établi des relations avec les meilleurs moulins d’Ontario et du Minnesota, nous vendrons la farine au prix de Montréal. 200 poches de farine légèrement endommagée à 2,00$. Un char de son de blé à 17,00$ la tonne. Un lot de raisins Valence à 6 1/2 cents. Thé 15 cents, 20 cents, 25 cents, 30 cents, 40 cents et 50 cents. Cassonade 5 cents, 5 1/2 cents et 6 cents. Sucre blanc 7 cents.

Nous prenons le grain au prix du marché en échange pour nos effets.
Réduction importante faite au commerce.
Place d’affaire no 10 et 11 marché aux denrées et nos 31, 33, 35 et 37 rue St-Antoine.
L.T. Cormier.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (1 juin 1885): 3, col. 1.