Thème : Pratiques religieuses
Index thématique -> Religion -> Église catholique -> Pratiques religieuses
1 No d'identification : 5862 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Une fête religieuse à St-Grégoire (la fête Dieu).

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 août 1865): 2-3, col. 5.

2 No d'identification : 5864 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Déroulement de la procession de St-Sacrement et de la fête qui s’en suit à Nicolet.

Référence
Le Constitutionnel, 5, 2 (5 juin 1872): 2, col. 3.

3 No d'identification : 5866 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Description par un correspondant de la procession du St-Sacrement à Ste-Anne-de-la-Pérade.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (23 juin 1873): 2, col. 4.

4 No d'identification : 5867 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les exercices des quarante heures ont eu lieu cette semaine dans la paroisse de St-Barnabé. Chaque jour, presque tous les fidèles de la paroisse se rendaient à l’église pour y assister; on y remarquait la présence d’une foule considérable d’étrangers venus des paroisses environnantes.

Les exercices ont été prêchés par le révérend père Barron de la congrégation de Oblats de Montréa. »

Référence
Le Constitutionnel (30 octobre 1874): 2, col. 3.

5 No d'identification : 5869 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On y traite de l’ouverture d’un oratoire pour la Sainte-Face aux vieilles Forges du St-Maurice. Dans une modeste chapelle du comté.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 octobre 1883): 2, col. 5.

6 No d'identification : 5875 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On a terminé la semaine dernière dans le rang appelé “Bas de Sainte-Anne” une neuvaine de prières publiques au Sacré-Coeur. Ces prières récitées au pied du magnifique calvaire qui se dresse au milieu du rang, ont été suivies avec beaucoup de piété et d’empressement par les gens de l’endroit. La neuvaine s’est terminée par une consécration solennelle de toutes les familles au divin coeur. Cette touchante coutume de se réunir pour prier au pied de la croix était tombée en désuétude depuis quelques années. On ne pouvait choisir de meilleur temps pour la remettre en honneur.

Les heures tragiques que nous traversons demandent un retour en masse vers Dieu. Puisse le pieux exemple de nos braves paroissiens être suivi par un grand nombre. »

Référence
Le Bien Public (19 juillet 1917): 7, col. 3.

7 No d'identification : 5878 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Description de la célébration de l’épiphanie à St-Grégoire et du 30e anniversaire de prêtrise de Monseigneur Laflèche.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 janvier 1874): 2, col. 3-4.

8 No d'identification : 5880 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Fête de Pâques à Batiscan.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (29 avril 1878): 2, col. 4.

9 No d'identification : 5881 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Compte-rendu des activités de la fête de Pâques à Ste-Anne-de-la-Pérade.

Référence
La Concorde (18 avril 1881): 3, col. 3.

10 No d'identification : 5882 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Au sanctuaire Sacré-Coeur à Joliette sous le patronage de Monseigneur Laflèche. Mercredi 6 août 1884.

Train spécial, chars couverts.

Départ à Trois-Rivières à 5h30 a.m., arrêt à Pointe du Lac à 5h45, Yamachiche 6h00, Louiseville 6h15, Maskinongé 6h30.

Arrivée à Joliette vers 7h30 a.m.

Départ à 2h30 p.m.

Retour à Trois-Rivières vers 5h00.

Aller-retour = 1$.
Repas viandes froides 0,25$.

Billets limités.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (24 juillet 1884): 2, col. 1.

11 No d'identification : 5886 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les exercices du mois de Marie ont commencé samedi à la cathédrale et à la paroisse. Comme par le passé, les Dames et le choeur des amateurs, sous la direction de Monsieur Larivé, donnent leur bienveillant concours pour rehausser la solennité de ces pieux exercices. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 mai 1875): 2, col. 4.

12 No d'identification : 5890 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Par la prière, les habitants du Cap-de-la-Madeleine ont pu transporter de la pierre sur le pont de glace.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 avril 1879): 2, col. 3-4.

13 No d'identification : 5891 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le Constitutionnel relate les principaux événements de la fête patronale de la cathédrale de Trois-Rivières, l’Assomption.

Référence
Le Constitutionnel (22 août 1883): 3, col. 1.

14 No d'identification : 5895 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Annonce :

A vendre : Aux bureau de l’Ère Nouvelle. Les Litanies de Notre-Dame de la Salette, approuvées par Sa Grandeur Monseigneur Cooke.

Référence
L’Ère Nouvelle (17 octobre 1859): 5, col. 3.

15 No d'identification : 5897 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« A vendre à leur bureau (Ère nouvelle), carte montrant la manière de réciter le Rosaire. Avec explication des mystères Joyeux, Glorieux et Douloureux.

Trois-Rivières (1855). »

Référence
L’Ère Nouvelle (17 janvier 1861): 4, col. 5.

16 No d'identification : 5899 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« A vendre, au bureau de l’Ère Nouvelle, les Litanies de Notre-Dame de la Salette, approuvées par Sa Grandeur Monseigneur Cooke. »

Référence
«dévotion eucharistique», L’Ère Nouvelle (4 février 1861): 4, col. 6.

17 No d'identification : 5900 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le mois de Marie est commencé hier, et les fidèles ont montré un grand empressement à assister à ce sublime exercice. Les chants bien exercés et les joyeuses fanfares se mêlent aux choeurs des demoiselles, rendent cette cérémonie tout à fait imposante. »

Référence
«Mai», L’Ère Nouvelle (2 mai 1861): 2, col. 5.

18 No d'identification : 5903 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La fête de la Présentation de la bienheureuse Vierge Marie se célèbre toujours avec une grande pompe au séminaire de Nicolet. Sa Grandeur Monseigneur Laflèche, qui assiste chaque année à cette solennité, a lui-même cette année officié pontificalement [sic] à la messe et aux vêpres.

Le sermon de circonstance a été prononcé par le révérend Monsieur E. Ling, secrétaire de Monseigneur de Trois-Rivières [...]. »

Référence
Le Constitutionnel (28 novembre 1873): 2, col. 4.

19 No d'identification : 5910 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les exercices du mois de Marie se sont ouverts vendredi, à la cathédrale, avec beaucoup d’éclat. Monsieur Larivé et le choeur des amateurs, qui se sont chargés de la partie musicale, contribuent beaucoup à donner à ces pieux exercices toute la solennité qu’on aime à voir se rattacher au culte de Marie.

Les exercices ont lieu chaque soir à sept heures, à la cathédrale. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (4 mai 1874): 2, col. 5.

20 No d'identification : 5913 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Il s’est produit un phénomène vraiment extraordinaire à Nicolet, jeudi le 1er du courant. Monsieur O. H. de Chatillon (professeur de musique au séminaire), possède une petite photographie de Notre-Dame du perpétuel secours dont la figure a paru s’animer à différentes reprises. Plusieurs personnes ont vu le phénomène et s’accordent toutes à dire qu’il s’est réellement produit. À l’heure qu’il est, l’image en question se trouve chez Messire le grand vicaire Thomas Caron [...]. »

Référence
Le Constitutionnel (5 octobre 1874): 2, col. 2.

21 No d'identification : 5916 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le fête de l’Annonciation de la Sainte-Vierge qui sera célébrée mercredi prochain est d’obligation.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (23 mars 1885): 2, col. 5.

22 No d'identification : 5917 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Dimanche prochain, fête de N. D. du Rosaire, une indulgence plénière appelée le Grand Pardon du Rosaire pourra être gagnée à chaque visite faite à l’autel du Rosaire dans l’antique sanctuaire du Cap-de-la-Madeleine. Pour profiter de cette grâce insigne, il faut être contrit, confessé et communié. Il faut aussi, chaque fois, une entrée nouvelle dans l’église. Les visites doivent être réellement distinctes, mais il suffit de sortir de l’église, ne serait-ce qu’un instant. Le Grand Pardon du Rosaire peut se gagner dès la veille, aux premières vêpres, c’est-à-dire dès samedi prochain immédiatement après-midi. Si le temps est favorable, on dit qu’il y aura beaucoup de pèlerins du Cap, dimanche prochain. »

Référence
«Fête du T. S. Rosaire», Le Trifluvien (1 octobre 1897): 3, col. 4.

23 No d'identification : 5921 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Monsieur le curé des Trois-Rivières a annoncé hier en chaire un grand pèlerinage à Notre-Dame du Rosaire, Cap de la Madeleine, pour dimanche prochain après-midi. On se rendra à pied et bannière en tête jusqu’à l’antique sanctuaire du Rosaire, pour y adresser des prières pour le triomphe de l’Église.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 octobre 1883): 2, col. 4.

24 No d'identification : 5924 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Ce matin à 4 1/2 heures un bon nombre de personnes de cette ville sont allées à pied, en pèlerinage, au Cap de la Madeleine. Ils [sic] avaient à leur tête le révérend Monsieur Rheault, curé de Trois-Rivières. Les pèlerins sont arrivés vers les 10 heures. »

Référence
Le Clairon (2 juin 1884): 3, col. 1.

25 No d'identification : 5926 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Un pèlerinage considérable à l’église Immaculée Conception de cette ville arrivera demain matin, à bord du Steamer « Canada ». Ce pèlerinage vient de la paroisse de Laprairie dans le diocèse de Montréal.

Retour à Montréal à 3 heures vendredi p.m.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 juillet 1885): 2, col. 3.