1 No d'identification : 6047 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
La clôture de la neuvaine, en l’honneur de St-François Xavier, a été digne du motif qu’elle comportait et du zèle du savant orateur, le révérend père Casenave.

« Sa Grandeur Monseigneur officiait, et sa présence, à presque tous les exercices de la neuvaine, a prouvé que son coeur de pasteur était satisfait. »

Référence
L’Ère Nouvelle (25 février 1861): 2, col. 6.

2 No d'identification : 6051 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le Jubilé à St-Étienne.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 juillet 1865): 1, col. 5.

3 No d'identification : 6053 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Cérémonie pieuse à Ste-Geneviève de Batiscan (mariage, fête, etc.).

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 août 1865): 3, col. 3.

4 No d'identification : 6054 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les exercices de la neuvaine faite chaque année en cette ville en l’honneur de St-François Xavier se sont terminés dimanche avec toute la pompe possible. Le prédicateur qui a nourri les fidèles pendant ces saints jours de la parole divine est le révérend Messire P. H. Suzor, curé de St-Christophe. Un immense auditoire encombrait chaque soir la vaste enceinte de la cathédrale. Inutile de dire que l’orateur s’est dignement acquitté de la tâche que son zèle s’était imposé. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 février 1866): 2, col. 2.

5 No d'identification : 6059 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La paroisse de Ste-Anne de la Pérade terminait hier les exercices d’une neuvaine en l’honneur de sa patronne. Cette neuvaine a été prêchée par deux RR. PP. Jésuites. Sa Grandeur, Monseigneur Thomas Cooke, assisté de Monsieur Laflèche, l’un de ses Vicaires-Généraux, était présent à la clôture. Nul doute que les paroissiens de Ste-Anne ne conservent longtemps les fruits abondants de salut que ces jours d’exercices religieux ont produits parmi eux. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 juillet 1866): 2, col. 2.

6 No d'identification : 6065 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Grande fête religieuse à St-Grégoire.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 août 1866): 2, col. 4-5.

7 No d'identification : 6066 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
La St-Thomas, fête patronale de Monseigneur Cooke.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 décembre 1866): 2, col. 2-3.

8 No d'identification : 6067 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Une foule nombreuse se pressait pendant tous les jours de la neuvaine dans l’enceinte de la cathédrale pour entendre la parole éloquente de Sa Grandeur Monseigneur d’Anthédon. Sa Grandeur a exposé avec une force et une logique irrésistibles les grandes vérités de la religion sur les fins dernières de l’homme. La clôture de ces pieux exercices a été pompeuse et solennelle. Monsieur le Dr Badeaux a bien voulu prêter le concours de sa belle voix au choeur organisé pour la circonstance. Le “Recordare Domine” de Wiber et le “Tantum ergo” de Lambillotte ont été exécutés avec beaucoup de perfection. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 mars 1868): 2, col. 4.

9 No d'identification : 6074 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Fête de St-Pierre à St-Didace.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 juillet 1868): 2, col. 5.

10 No d'identification : 6075 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les exercices de la neuvaine ont été suivis en cette ville par la grande foule des fidèles avec beaucoup de piété. On les a terminés dimanche dernier avec beaucoup de solennité. Sa Grandeur Monseigneur d’Anthédon a fait un éloquent sermon sur la foi.

Sa Grandeur a annoncé qu’elle donnerait tous les dimanche du carême, des instructions sur l’église. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (23 février 1869): 2, col. 3.

11 No d'identification : 6076 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les pieux exercices de la neuvaine de St-François Xavier ont eu lieu à St-Boniface de Shawinigan. Nous avons eu le bonheur d’y assister et d’entendre le révérend Messire Delphos, qui en était le prédicateur; ce Monsieur nous a rappelé d’une manière bien touchante le souvenir de la mort, ses instructions ont été goûtées, et je puis affirmer qu’elles ont eu plein accès. »

Référence
Le Constitutionnel, 116 (18 mars 1870): 2, col. 4.

12 No d'identification : 6078 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Neuvaine à St-François-Xavier dans la paroisse de St-Sévère.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (1 février 1872): 2, col. 4.

13 No d'identification : 6079 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les exercices de la neuvaine à St-François-Xavier ont été suivis cette année par les catholiques de cette ville avec beaucoup de piété et de recueillement. Le révérend Messire F. Baillargeon, curé de cette ville, en a été le prédicateur. Les éloquentes instructions sur les grandes vérités de la religion ont été fort goûtées de l’auditoire qui, à chaque jour, était toujours très nombreux.

La clôture de ces exercices a été célébrée hier avec beaucoup de pompe. Le chant a été magnifique. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (26 février 1872): 3, col. 3.

14 No d'identification : 6080 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Dévotion à St-Antoine pour retrouver les objets perdus.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 octobre 1872): 2, col. 5.

15 No d'identification : 6081 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On apprendra avec plaisir que les élèves du couvent d’Yamachiche donneront pendant la semaine de Noël une soirée en faveur de la canonisation de la soeur Marguerite Bourgeois.

Cette soirée sous le titre de “Une heure de récréation offerte à nos bons parents et aux amis de la Religion” sera des plus attrayante. Chant, musique, pièce dramatique, rien ne sera négligé dans le programme.

Toute la population d’Yamachiche et des paroisses environnantes s’empressera d’aller prendre part à cette heure de récréation, et de contribuer en même temps à l’oeuvre pieuse qui en est l’objet. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 décembre 1872): 2, col. 5.

16 No d'identification : 6082 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Neuvaine à St-Françcois-Xavier dans la paroisse de Rivière-du-Loup.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (3 mars 1873): 2, col. 5.

17 No d'identification : 6083 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
La St-Joseph, fête chômée aux Trois-Rivières.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 mars 1873): 3, col. 2.

18 No d'identification : 6084 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Mercredi dernier la fête patronale de St-Joseph a été dignement chômée en cette ville.

Une messe solennelle accompagnée de chant et de musique a été célébrée à la cathédrale où tous les membres de l’Union St-Joseph s’étaient rendus processionnellement, bannière et musique en tête.

Le révérend Messire C. O. Caron, administrateur du diocèse, y fit un magnifique sermon de circonstance au milieu d’une foule nombreuse qui assistait à ces exercices religieux. »

Référence
Le Constitutionnel (21 mars 1873): 2, col. 2.

19 No d'identification : 6085 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le révérend Messire Lassizeraie, curé de St-Francois-du-Lac, a obtenu pour ses paroissiens la grâce depuis si longtemps demandée par eux d’une neuvaine annuelle en l’honneur de St-François Xavier, le patron de la paroisse. Cette neuvaine commence chaque mercredi des Cendres »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 janvier 1874): 2, col. 4.

20 No d'identification : 6086 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les exercices de la neuvaine de St-Françcois-Xavier commencent en cette ville samedi prochain. On apprendra avec plaisir qu’elle sera prêchée par le révérend P. Gérard qui, pendant les quelques jours qu’il a passés au milieu de nous l’automne dernier, a su gagner un si haut degré d’admiration et l’estime de tous. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 février 1879): 3, col. 1.

21 No d'identification : 6087 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Description d’une procession tenue lors du déménagement d’une statue de la cathédrale à l’église paroissiale de Trois-Rivières.

Référence
Le Constitutionnel (12 juillet 1875): 2, col. 5.

22 No d'identification : 6088 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Triduum en l’honneur de Ste-Anne a réuni chaque jour dans nos églises une foule immense de fidèles. Les pieux exercices se sont terminés par la grande solennité d’hier qui a été chômée avec éclat. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (30 juillet 1877): 2, col. 5.

23 No d'identification : 6089 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les exercices de la neuvaine de St-François Xavier ont commencé samedi dernier. Le prédicateur est le révérend P. Braun S. J.

Une grande foule de fidèles suit chaque jour ces exercices. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 mars 1878): 2, col. 4.

24 No d'identification : 6090 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les exercices de la neuvaine à St-François Xavier [se] sont terminés [ce] dimanche dernier à deux heures p.m. L’assistance aux offices a été parfaite, et l’on peut dire que presque tous les fidèles de la paroisse se sont approchés de la table sainte. Grand nombre de prêtres sont venus prêter secours à Monsieur le curé Boucher durant les 8 jours de la neuvaine.

Sa Grandeur Monseigneur Laflèche a bien voulu nous honorer de sa présence jeudi dernier, et nous donner le sermon de l’avant midi. Sa Grandeur s’est encore cette fois surpassée en éloquence. Monseigneur et quelques autres prêtres sont parus jeudi soir par les chars. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (24 février 1879): 2, col. 5.

25 No d'identification : 6091 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les exercices de la neuvaine de St-François-Xavier se sont terminés hier. Ils ont été suivis par un grand nombre de personnes. Le R. P. Braun a donné une série de sermons très éloquents sur l’Église.

Nous aurions voulu en donner une analyse à raison de leur importance, mais les sermons du R. P. Braun [ne] s’analysent pas. Il faut les publier tels qu’ils ont été prononcés, car si quelques parties sont supprimées, les idées et les arguments n’ont plus la même liaison ni la même force.

Le révérend Messire A. Legris a aussi prononcé de très éloquentes paroles.

Presque toutes les personnes de la ville se sont approchées des sacrements. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 mars 1879): 3, col. 1.