1 No d'identification : 3101 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
L’on fait remarquer à la réunion du conseil du comté de Champlain que le manque de chemins est le principal obstacle à la colonisation et qu’à cause de cela les jeunes émigrent vers les Etats-Unis.

Référence
Séminaire de Trois-Rivières. 9 avril 1858: 2, col. 1.

2 No d'identification : 3103 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Compte-rendu de l’assemblée du conseil du comté de Champlain, en date du 29 mars 1858. Des propositions sont adoptées au sujet de la colonisation et des routes de la colonisation.

Référence
L’écho du St-Maurice (9 avril 1858): 2, col. 1.

3 No d'identification : 3104 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Éditorial sur la colonisation de la vallée du St-Maurice. Rapporte la requête du Dr Désaulniers, député du comté de St-Maurice, pour une réduction des prix des terres de colonisation.

Référence
L’écho du St-Maurice (30 avril 1858): 2, col. 1-2.

4 No d'identification : 3106 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Rapporte la requête du député de St-Maurice pour savoir si c’est l’intention du gouvernement d’octroyer la somme de 2 100$ pour la réparation du chemin du Township et St-Maurice entre Trois-Rivières et le chemin des Piles.

Référence
L’écho du St-Maurice (30 avril 1858): 2, col. 1-2.

5 No d'identification : 3108 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Difficultés dans la colonisation du St-Maurice.

Référence
L’Ère Nouvelle (7 juillet 1859): 2, col. 3-4.

6 No d'identification : 3110 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Article sur le problème des squatters.

Référence
L’Ère Nouvelle (18 juillet 1859): 2, col. 4-6.

7 No d'identification : 3111 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« ... Le gouvernement propose encore un nouveau bill pour régler la vente des terres publiques. Ce bill d’après ce qu’on peut en juger à première lecture est un amélioration considérable sur ce qui a été jusqu’à ce jour. Mais ce qui est surtout bien pour notre localité, c’est la libéralité que le gouvernement a montrée dans le règlement des affaires des Township de Caxton et de St-Étienne. Était-il possible de faire plus en faveur des courageux propriétaires de ces Township; était-il possible de mettre ces nouveaux colons dans une position plus favorable; était-il possible de soulager plus efficacement ces jeunes prisonniers de la colonisation que de leur vendre ces terres à prix normal? Je ne crois pas, hormis de leur faire un présent, un don pur. Mais le public en général et les gens dont je parle, en particulier, avoueront que ce serait une injustice faite à la partie du pays déjà habitée que de donner entièrement les terres nouvellement accordées à la population. Il faut au moins que la somme dépensée pour l’arpentage des Township soit remboursée par la vente de ces Township, et c’est cela seulement que le gouvernement a en vue en fixant le prix des terres. Caxton ne doit payer qu’un écu par âcre et St-Étienne aura probablement moins que cela à payer parce que les terres valent moins que cela à payer parce que l’ouverture de cette localité est de date plus récente. »

Référence
L’Ère Nouvelle (19 mars 1860): 2, col. 4.

8 No d'identification : 3117 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Dans un discours, Dawson, député de Trois-Rivières, traite des montants qui ont été affectés au développement de la vallée du St-Maurice.

Référence
L’Ère Nouvelle (28 mai 1860): 2, col. 6.

9 No d'identification : 3118 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Opinion de l’Inquirer sur les entraves mises au développement du St-Maurice.

Référence
L’Ère Nouvelle (23 juillet 1860): 2, col. 3.

10 No d'identification : 3119 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Opinion du journal sur la colonisation du St-Maurice.

Référence
L’Ère Nouvelle (17 décembre 1860): 2, col. 2.

11 No d'identification : 3120 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On juge à l’assemblée que l’on s’est trop peu occupé de la colonisation et que l’on s’est trop attardé à vouloir subventionner le chemin de fer.

Référence
L’Ère Nouvelle (25 mars 1861): 2, col. 4.

12 No d'identification : 3121 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« M. Le rédacteur, comme le temps désigné dans la Gazette officielle pour la vente des terres de St-Étienne approche, les amis de la colonisation dans ce district désireraient savoir s’il est probable que le gouvernement doit racheter ce Fief afin de reconcéder [sic] les terres à un bas prix aux colons qui y résident actuellement, ou si on doit permettre aux spéculateurs d’acheter les terres avec les Forges St-Maurice pour mieux pratiquer encore une fois le système tyrannique des derniers propriétaires. La position incertaine de ces pauvres colons est presqu’intolérable [sic], à l’instant même l’inquiétude règne dans chaque maison et s’il arrivait par négligence que ces terres fussent adjugées à des spéculateurs avec titre de Shérif, la ruine complète des colons de St-Étienne serait la conséquence inévitable. Espérons donc que cette fois-ci au moins, notre gouvernement fera son devoir et que justice sera rendue à ceux qui souffrent depuis longtemps. Quelques mots de votre plume, M. Le rédacteur avec l’aide des journaux du pays qui écrivent cette année avec ardeur sur la colonisation, devront produire un bon effet chez les dispenseurs [sic] de faveurs gouvernementales. - Ami de la colonisation. »

Référence
«Colonisation», L’Ère Nouvelle (26 août 1861): 2, col. 3.

13 No d'identification : 3127 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
À l’occasion d’une assemblée à l’hôtel de ville, plusieurs orateurs se sont fait entendre. Les Rvds MM. Dagenais de St-Léonard et Boucher de Shefford... L’assemblée était nombreuse, ce qui démontre l’intérêt de la population de la colonisation destinée à retenir les enfants sur le sol natal.

Référence
«Assemblée pour la colonisation», L’Ère Nouvelle (2 décembre 1861): 2, col. 5.

14 No d'identification : 3131 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Arpentage dans le haut St-Maurice.

Référence
L’Ère Nouvelle, 34 (10 avril 1862): 2, col. 4.

15 No d'identification : 3132 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
La colonisation du St-Maurice.

Référence
L’Ère Nouvelle, 39 (1 mai 1862): 2, col. 4.

16 No d'identification : 3133 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous voyons par divers journaux qu’en plusieurs endroits les chemins de la colonisation sont terminés, ou sur le point de l’être. Cela nous porte à demander aux autorités pourquoi le chemin de colonisation des Piles à La Tuque n’est pas encore commencé. À cette époque avancée de la saison, ce chemin ne pourra se faire cette année, probablement. Est-ce que le district de Trois-Rivières sera toujours honteusement négligé. »

Référence
L’Ère Nouvelle, 79 (25 septembre 1862): 2, col. 4.

17 No d'identification : 3135 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Lettre d’Alphonse Dubord, agent des terres du St-Maurice, qui démontre en réponse aux attaques de l’Inquirer, la nécessité de concéder des terres aux colons de la région, plutôt qu’aux immigrants.

Référence
L’Ère Nouvelle (2 octobre 1862).

18 No d'identification : 3137 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
La colonisation à Ste-Flore.

Référence
L’Ère Nouvelle, 85 (16 octobre 1862): 3, col. 3.

19 No d'identification : 3138 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Rapport sur les travaux exécutés dans le Bas-Canada en rapport avec les chemins de colonisation en 1862. On donne des détails sur les chemins pour chaque comté. Par ce rapport on peut constater le progrès qui s’y fait, le mouvement de la population vers ces terres nouvelles. Étude de la région mauricienne, les chemins ouverts à la colonisation, l’état du sol, les avantages à y demeurer, l’étendue du terrain à exploiter enfin des détails intéressants sur le défrichement qui s’est fait et sur les possibilités d’avenir.

Référence
Rapport sur les chemins de colonisation dans le Bas-Canada pour l’année 1862, Québec, Bureau de l’agriculture et des statistiques, Département de la colonisation, 1863.

20 No d'identification : 3143 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Colonisation » (nécessité d’une ligne de chemin de fer reliant Trois-Rivières au haut St-Maurice).

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 novembre 1865): 2, col. 1-2.

21 No d'identification : 3144 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Une assemblée publique des citoyens de Trois-Rivières, tenue à l’hôtel de ville, vendredi le 29 décembre 1865, Sévère Dumoulin, Écr., maire de cette cité, au fauteuil et J.M. Désilets, Écr., avocat, agissant comme secrétaire, il fut résolu de former une association sous le nom de Société de Colonisation des Trois-Rivières dans le but de favoriser l’établissement des terres incultes dans le territoires du St-Maurice. »
« Les messieurs suivants furent élus officiers de cette société et chargés de dresser les règles et règlements de cette association :
Président : Sévère Dumoulin, Écr., maire.
Vice-président : C.B. de Niverville, Écr., M.P.P.
Secrétaire-trésorier : J.G.A. Frigon, Écr., greffier de la cité.
Directeurs : A. Dubord, agent des terres de la couronne,
L.E. Gervais, Écr., J.P.
O. Duval, Écr. V.P.
J.N. Godin, conseiller »

Référence
«Société de colonisation», Le Journal des Trois-Rivières (9 janvier 1866): 2, col. 5.

22 No d'identification : 3147 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Un résumé des travaux accomplis pour les besoins des localités et pour l’oeuvre de la colonisation. Établissement de nouvelles routes, progrès de l’agriculture. Des tableaux sur l’état des sommes octroyées et payées pour les travaux qui ont été faits sur les chemins de colonisation dans le Bas-Canada, depuis le premier janvier 1866 jusqu’au premier janvier 1867. Après ces quelques chiffres, un rapport nous décrit chaque chemin de colonisation dans les diverses contrées du Bas-Canada. Pour la Mauricie, nous retrouvons pour chaque comté une description des chemins de colonisation avec l’état du sol, ressources exploitables, le coût, enfin les différentes possibilités qu’offre la région pour fin de colonisation.

Référence
Département de la colonisation Bureau de l’agriculture et des statistiques, Rapport sur les chemins de colonisation dans le Bas-Canada pour l’année 1866, Ottawa, Hunter, Rose & Lemieux, 1867: 66.

23 No d'identification : 3152 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« État du développement économique de la nouvelle paroisse de “Notre-Dame-du-Mont -Carmel.” »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 janvier 1867): 2, col. 3-4.

24 No d'identification : 3154 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Rapport de la Mission du St-Maurice, projet pour faciliter la colonisation.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 septembre 1867): 2, col. 5.

25 No d'identification : 3156 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Arrérages dus sur les terres et vente par encan pour aider à la colonisation.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 janvier 1868): 2, col. 1-2.