1 No d'identification : 6611 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
St-Charles-Mandeville :
« Les écoles ouvriront bientôt leurs portes et nous souhaitons que nos dévouées institutrices obtiennent cette année un salaire de 175$. Ce serait un honneur pour notre commission scolaire et un encouragement pour les institutrices. »

Référence
Le Bien Public (27 août 1914): 6, col. 3.

2 No d'identification : 6638 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Rapport sur les commissions scolaires, leur fréquentation.

Référence
«Commission scolaire», Le Bien Public (16 mai 1917): 1, col. 1.

3 No d'identification : 6916 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous croyons devoir insister de nouveau auprès des jeunes messieurs et demoiselles de cette ville pour les engager à profiter du séjour de Monsieur Lassiseraye ici et à suivre ses cours de français. Les élèves ne sont qu’à leur sixième ou septième leçon et déjà la plupart d’entre eux ont pu hier soir même, dans un rude exercice sur l’accord des participes, s’en retirer sans avoir commis une seule faute. C’est là ce que nous appelons des progrès presque incroyables, et pourtant rien de plus vrai. Encouragement donc aux élèves actuels, et à ceux qui ne s’obstineront pas à laisser s’échapper cette bonne occasion d’apprendre à bien écrire leur langue en si peu de temps. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (30 octobre 1847): 2, col. 3.

4 No d'identification : 6918 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Comté de St-Maurice : Yamachiche, fréquentation scolaire.

Référence
L’Ère Nouvelle (22 avril 1861): 2, col. 4.

5 No d'identification : 6919 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Un ordre en conseil vient d’appointer pour commissaires d’école dans le comté de St-Maurice, Messieurs Mc Dougall, Jean Bouchard et Jean Charette. Pour le comté de St-Maurice, St-Étienne, Augustin Milette, écuyer, et pour être syndic d’école, comté de St-Maurice, St-Etienne, Monsieur William A. Hamilton. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (15 juin 1866): 3, col. 1.

6 No d'identification : 6928 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Élections scolaires.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 avril 1868): 2, col. 5.

7 No d'identification : 6929 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Commissaires d’écoles nommés par le lieutenant-gouverneur en conseil.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 octobre 1868): 2, col. 4.

8 No d'identification : 6930 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Il a plu à Son Excellence le lieutenant-gouverneur par un ordre en conseil, en date du 30 janvier 1869, de nommer les commissaires d’école suivants, pour les municipalités ci-après mentionnées.

Ste-Flore, comté de Champlain : Messieurs Onésime Désaulniers et Jérome Deschaîne, au lieu et place de Messieurs Fabien Levêque et Jean-Baptiste Bélanger, dont les termes [sont] expirés, l’élection n’ayant pas été faite dans le temps légal.

Ste-Perpétue, comté de Nicolet, Monsieur Onésime Rousseau au lieu et place de Monsieur Étienne Rousseau, nommé le 25 septembre dernier, mais qui ne réside pas dans la municipalité. »

Référence
«Nominations», Le Journal des Trois-Rivières (9 avril 1869): 3, col. 1.

9 No d'identification : 6933 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous sommes heureux d’annoncer aujourd’hui à Messieurs les anciens directeurs, professeurs, élèves et amis du Collège de Ste-Anne que la fête de l’inauguration de notre chapelle, maintenant parachevée grâce à leur libéralité, aura lieu jeudi le 17 juin prochain, et non le 21 comme on l’avait d’abord publié dans la dernière circulaire du 4 mars [...] »

Référence
«Fête de l’inauguration de la chapelle du Collège Ste-Anne», Le Journal des Trois-Rivières (4 juin 1869): 2, col. 4.

10 No d'identification : 6934 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Commissaires d’école.

Comté de Nicolet, Sainte-Monique: Monsieur Joseph Perreault, en remplacement de Monsieur Antoine Leblanc père.

Comté d’Yamaska, Saint-François-du-Lac: Monsieur Jean-Baptiste Maher, en remplacement du Bvd J. Paradis. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (4 septembre 1871): 2, col. 5.

11 No d'identification : 6937 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous apprenons avec plaisir que Monsieur M. Laplante, de St-Grégoire, vient d’être nommé, en remplacement de B. Maureault Ecr. N. P., inspecteur d’écoles pour les comtés de Nicolet et d’Yamaska. Ancien instituteur qui compte au-delà de trente et une années d’enseignement [...] »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 décembre 1871): 2, col. 4.

12 No d'identification : 6938 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le lieutenant-gouverneur a bien voulu, par ordre en conseil en date du 24 février dernier, faire les nominations suivantes de commissaires d’écoles, savoir:

Comté de Berthier, Lanoraie: Monsieur Bazile Desrosiers, junior.

Comté de Maskinongé, Rivière-du-Loup, no 1: Monsieur Louis Caron. »


Référence
Le Journal des Trois-Rivières (4 avril 1872): 2, col. 3.

13 No d'identification : 6941 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On doit construire sous peu un nouveau couvent dans la paroisse d’Yamachiche.

Les plans qui ont été faits par le révérend Monsieur J. H. Dorion, curé de cette localité, sont terminés et il ne reste plus que l’endroit à choisir pour l’emplacement de la nouvelle construction.

Référence
Le Constitutionnel (31 juillet 1874): 2, col. 2.

14 No d'identification : 6942 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Plus de cent filles sortant des différents couvents près d’ici se sont présentées mercredi devant les commissaires d’écoles de la province pour subir un examen afin d’obtenir des certificats d’institutrices. »

Référence
La Concorde (9 mai 1879): 2, col. 3.

15 No d'identification : 6943 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous avons eu le plaisir d’assister à l’examen de Noël de l’académie du Sacré-Coeur, tenue par Monsieur Gélinas, en la paroisse du Cap-de-la-Madeleine.

Cette académie, fondée depuis quelques mois seulement et indépendante, est fréquentée par au-delà de 25 élèves, qui nous ont prouvé à l’évidence les progrès qu’un maître habile et expérimenté, [peut faire faire] dans un si court espace de temps.

Cette académie a été fondée par Monsieur J. B. Normand. Nous remarquions à la séance plusieurs dames de la ville et de la paroisse, ainsi que deux commissaires d’écoles, Messieurs Lonval et Cadotte, et plusieurs autres citoyens, venus pour constater personnellement les progrès que les enfants avaient faits sous l’habile direction de Monsieur Gélinas.

Monsieur Gélinas possède bien plusieurs langues, le français, l’anglais, l’espagnol, l’italien et le grec, nous encourageons les pères et mères à lui confier l’éducation de leurs enfants, persuadés qu’ils n’auront aucun reproche à nous adresser. Cette académie est tenue par Monsieur Gélinas en la paroisse du Cap-de-la-Madeleine, près des ponts du St-Maurice. »

Référence
La Concorde (5 janvier 1880): 2, col. 5.

16 No d'identification : 6948 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Compte-rendu de la célébration du 200e anniversaire de la fondation des Écoles Chrétiennes.

Référence
La Concorde (13 octobre 1880): 2, col. 3.

17 No d'identification : 6949 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Cérémonie soulignant le 200e anniversaire de la fondation des Écoles Chrétiennes.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (14 octobre 1880): 2, col. 2-3.

18 No d'identification : 6951 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Célébration à l’occasion de la distribution des prix aux élèves de l’institution de Mademoiselle Pleau.

Référence
La Concorde (1 juillet 1881): 2, col. 5.

19 No d'identification : 6953 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Messieurs les commissaires d’écoles de Ste-Ursule ont eu, le 9 courant, une session à laquelle ils ont procédé à l’homologation du rôle des cotisations scolaires pour la nouvelle année commencée le 1er juillet dernier, et ont décidé de faire rendre certains terrains grevés de taxes scolaires non payées. »

Référence
«Échos de la Ville et du District», Le Trifluvien (12 décembre 1893): 3, col. 6.

20 No d'identification : 6956 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Une réforme de la taxe scolaire est demandée à St-Narcisse, parce qu’elle est source d’injustice.

Référence
«Courriers : St-Narcisse», Le Bien Public (29 juin 1909): 4, col. 4.

21 No d'identification : 6957 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Réforme scolaire: Enfin nos commissaires ont fait droit à la majorité des contribuables en abolissant le règlement qui obligeait la commissions scolaire à fournir tout ce qui était nécessaire pour les écoles de la paroisse, ce qui occasionnait beaucoup de gaspillage et naturellement une surtaxe. Dorénavant les livres et les fournitures scolaires seront achetés par les parents qui enverront des enfants à l’école [...] »

Référence
«Courriers: St-Narcisse», Le Bien Public (14 septembre 1909): 4, col. 6.

22 No d'identification : 6958 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Avec le commencement de l’année scolaire le journal donne des conseils aux petits qui retournent sur les bancs d’école.

Référence
Le Bien Public (12 septembre 1910): 6, col. 4.

23 No d'identification : 6959 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Dorénavant nous aurons quatre classes. Cette année, à cause du manque d’institutrices religieuses, Messieurs les commissaires ont dû retenir les services d’une institutrice laïque. Mademoiselle Valentine Jacques a été l’heureuse titulaire. Nous ne doutons pas que sous la sage décision de la révérende soeur supérieure, elle répondra à la confiance mise en elle par l’autorité scolaire. »

Référence
Le Bien Public (3 septembre 1914): 7, col. 1-2.

24 No d'identification : 6962 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Dans une lettre ouverte, pas signée, un Shawiniganais s’en prend au népotisme et au « parentisme » qui dictent le choix des professeurs engagés par les commissaires.

Référence
Le Bien Public (1 octobre 1914): 2, col. 1.

25 No d'identification : 6965 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Un incendie au couvent des Soeurs Grises de Pointe-du-Lac, une perte presque totale.

Référence
«Samedi à Pointe du Lac», Le Bien Public (13 décembre 1917): 7, col. 2-3.