Thème : Société
Index thématique -> Société
1 No d'identification : 8172 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Polémique autour de l’existence ou de la non-existence d’une aristocratie à Ste-Geneviève-de-Batiscan.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 juillet 1875): 2, col. 4-5.

2 No d'identification : 8175 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Il est dans certains de nos villages un fait déplorable, c’est la distinction exagérée entre les diverses conditions des familles pourtant également honorables. En effet certains jeunes gens croient les uns de se déshonorer en sortant avec des compagnons de conditions qu’ils prétendent faussement inférieures bien que d’un bon caractère, les autres d’être mal reçus dans les cercles d’amusement des premiers. »

Référence
Le Bien Public (18 août 1913): 7, col. 1.

3 No d'identification : 8178 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Deux individus, du nom de Joseph Durant de la paroisse de Gentilly et de Prisque Langevin, aubergiste du Township de Blandford, ont été appréhendés pour avoir mis en circulation des faux billets de la Banque de Nashua, de New-Hampshire, un des états de l’Union américaine, et la Banque des Cultivateurs (Farmer’s Bank) de St-Jean, Bas-Canada; quantité de ces billets ont été donnés en payement, à des cultivateurs du comté de Nicolet. Nos cultivateurs devraient dans leurs intérêts refuser tous les billets qui ne soient pas de nos banques de Canada; sans cette prudence ils s’exposent à des pertes considérables. Les billets de la Banque de Nashua sont des 5$ et 10$. »

Référence
«Faux billet de Banques en circulation.», Le Journal des Trois-Rivières (26 février 1848): 2, col. 2.

4 No d'identification : 8182 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Ce matin, de très bonne heure, cinq des chefs émeutiers de St-Grégoire qui s’étaient enfuis pendant que les troupes y étaient, et qui depuis ce temps avaient su s’empêcher d’être arrêtés, ont été amenés en cette ville par la police qui a dû user de stratagème pour s’emparer de ces messieurs. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 mars 1850): 2, col. 2.

5 No d'identification : 8183 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les nommés Isidore Houde, Jules Piché et Charles Allison ont été arrêtés et commis dans la prison de ce district sous prévention d’avoir incendié les bâtiments de Monsieur N. Béliveau. Il parait que la Commission d’Enquête (sur les troubles de St-Grégoire) est en bonne voie de découvrir tout ce qui a rapport à cette malheureuse affaire. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 mai 1850): 2, col. 3.

6 No d'identification : 8186 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Charles Allison, l’un des prévenus de St-Grégoire, comme complice avant le fait, a été admis à caution par Son Honneur Monsieur le juge Mandelet sur Habeas Corpus; mais Son Honneur a refusé d’admettre à caution les nommés Isidore Houle et Jules Piché, très grièvement impliqués comme principaux dans cette malheureuse affaire. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (18 mai 1850): 2, col. 3.

7 No d'identification : 8192 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Au moment de mettre sous presse, on nous informe que durant la messe hier, un voleur se serait introduit dans la maison de Monsieur Damase St-Arnaud, architecte de Bécancour.

Le voleur qui a visité la maison comme un accoutumé, a volé de l’argent et certains effets.

Référence
L’Ère Nouvelle (14 novembre 1864): 3, col. 2.

8 No d'identification : 8195 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Félix Cadorette a porté plainte contre un jeune homme du nom de Vallée, qui se dit un ex-soldat de l’armée des États-Unis. Vallée est accusé d’avoir voulu faire la guerre à belles dents, en se saisissant d’un doigt de la main de Cadorette, et le mordant sévèrement. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (14 juillet 1865): 3, col. 1.

9 No d'identification : 8199 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Lundi le 11 courant, James Buteau et George Curry ont été condamnés à Arthabaskaville à payer chacun 50$ d’amende pour avoir vendu sans licence des boissons enivrantes. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (15 juin 1866): 3, col. 1.

10 No d'identification : 8200 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le 14 juillet, un homme loua un cheval chez M. B. Vigneault, de l’autre côté du fleuve. Il est disparu depuis sans qu’on n’en ait eu aucune nouvelle. Le cheval était gras et d’un gris fer pommelé sur les côtes. La tête était d’un gris plus blanc que le corps. Il avait été rué sur la croupe du côté droit. Il était âgé de 6 ans. Il a été volé, tout attelé sur une Baronche. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (6 août 1867): 3, col. 2.

11 No d'identification : 8203 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Vol. Pendant la soirée du 24 mai, entre 6 à 10 heures, un homme est entré dans la maison de François Rouleau, à St-Grégoire, et a enlevé une boîte contenant 200$ en papier et 150$ en or et en argent dur.

Toute personne qui découvrira le voleur est priée d’en informer Monsieur Rouleau au plus tôt. Une généreuse récompense lui sera accordée.

Nous apprenons depuis que le voleur a été empoigné par la police. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (29 mai 1868): 3, col. 1.

12 No d'identification : 8206 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Viol près d’Arthabaska.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (2 juin 1868): 2, col. 5.

13 No d'identification : 8211 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Mercredi soir, Monsieur le coroner Guillet fut informé qu’un enfant nouveau-né avait été trouvé dans la rivière Batiscan, vis à vis St-Tite, avec une corde au cou à laquelle était attachée une roche. On soupçonne qui a pu commettre un crime aussi abominable, mais on a encore rien de certain. »

Référence
Le Constitutionnel, 2, 36 (27 août 1869): 2, col. 5.

14 No d'identification : 8216 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Meurtre de G. Bordeleau huissier de St-Stanislas.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (9 octobre 1871): 2, col. 1-2.

15 No d'identification : 8218 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Tentative de meurtre à la Rivière-du-Loup.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 octobre 1871): 2, col. 3-4.

16 No d'identification : 8220 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Un nommé Dery de St-Grégoire, convaincu devant les magistrats des Trois-Rivières d’avoir vendu des boissons enivrantes sans licence, a été condamné ces jours derniers à payer l’amende et, à défaut de tel paiement, d’aller en prison. [...] C’est un exemple que bien d’autres devraient méditer. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 janvier 1872): 2, col. 5.

17 No d'identification : 8224 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Meurtre à la Croche. Vol de cordes à Yamachiche.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 janvier 1872): 3, col. 1.

18 No d'identification : 8227 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On fait savoir qu’un « chevalier d’industrie » parcoure la région. On met les gens en garde contre cet homme.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 novembre 1873): 2, col. 4.

19 No d'identification : 8229 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
À la cour criminelle pour le district de Trois-Rivières. Un seul accusé, le jeune Côté d’Arthabaska, contre qui il y a deux chefs : faux en écriture privée et obtention d’argent sous de faux prétextes.

Référence
Le Constitutionnel (23 septembre 1874): 2, col. 2.

20 No d'identification : 8232 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le jeune Côté est condamné à 6 mois de prison aux travaux forcés pour obtention d’argent sous de faux prétextes et à 3 ans de pénitence pour faux en écriture privée.

Référence
Le Constitutionnel (25 septembre 1874): 2, col. 2.

21 No d'identification : 8234 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Vendredi dernier, en la paroisse de la Rivière-du-Loup, on a trouvé sur la rivière un cercueil contenant le corps d’un enfant âgé seulement de quelques semaines. Cela a causé beaucoup d’excitation dans le village et nécessité une enquête.

Le député Couner s’est rendu sur les lieux et il a été constaté que l’enfant en question était mort naturellement. D’après toutes les présomptions il s’agissait d’un vol de cadavre [...]. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (24 avril 1876): 2, col. 5.

22 No d'identification : 8242 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Courteau, accusé de vol au Cap.

Sénécal et Dorais, accusés de vagabondage et de plusieurs offenses à Ste-Angèle.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 août 1878): 2, col. 4-5.

23 No d'identification : 8245 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Hier un nommé Joseph Marchand de Ste-Geneviève de Batiscan a été livré à la justice sous l’accusation d’avoir fait disparaître un enfant nouveau-né de Vitaline Normandin et de l’avoir fait mourir en mars ou avril 1877.

L’arrestation a été faite sur la plainte de Reine Normandin, grand-mère de l’enfant. L’enquête préliminaire n’est pas encore terminée devant les juges de paix. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (2 octobre 1879): 2, col. 5.

24 No d'identification : 8246 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Meurtre d’une jeune fille à Arthabaska.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 avril 1880): 2, col. 5.

25 No d'identification : 8247 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Mardi il y avait à Bécancourt un homme qui allait de maisons en maisons offrant aux gens de prendre les billets de loterie de dix centins sur une boîte de marguerites qu’il exhibe, les assurant que le produit de la loterie sera employé pour venir en aide à un pauvre aveugle de la Pointe Lévis.

Des personnes croyables de la Pointe Lévis assurent que cet individu a passé trois ans au pénitencier et qu’il ne mérite aucunement la confiance publique pour recevoir ainsi des argents de loterie [...]. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 avril 1880): 2, col. 5.