Thème : Rapports ethniques
Index thématique -> Société -> Rapports ethniques
1 No d'identification : 8289 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Un électeur du comté de Drummond-Arthabaska dénonce le fait que le candidat aux prochaines élections et le député actuel est un avocat unilingue anglophone de Montréal.

Référence
L’Ère Nouvelle (3 juin 1861): 2, col. 2.

2 No d'identification : 8290 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Suite de la correspondance extraite du “Times” de Londres (les Canadiens-français et l’esprit d’entreprise). »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (15 septembre 1865): 2-3, col. 5.

3 No d'identification : 8292 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Procès verbal d’une assemblée du comté de Nicolet en faveur de Lépine et de l’amnistie.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (14 décembre 1874): 2, col. 4-5.

4 No d'identification : 8293 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Lettre de F. X. O. Méthot, député de Nicolet, pour appuyer les gens du comté dans l’affaire Lépine.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 décembre 1874): 2, col. 5.

5 No d'identification : 8294 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Compte-rendu d’une assemblée à Nicolet sur l’affaire Lépine et l’Amnistie dans le nord-ouest.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 janvier 1879): 2, col. 5.

6 No d'identification : 8295 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Une grande souscription, par tout le comté de Nicolet, en faveur des familles de Riel et Lépine, a été décidée et organisée hier à une assemblée qui a eu lieu à Bécancour. Bon nombre de citoyens des différentes paroisses assistaient; le révérend Monsieur Marquis, F. X. O. Méthot, Ecr., M. P. et A. Jutras, Ecr. ont adressé la parole et invité les citoyens à donner aux chefs des Métis le témoignage substantiel de sympathie.

Nous félicitons les citoyens du comté de Nicolet de cette démarche, et nous espérons que leur exemple sera suivi dans tout le district. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 mars 1876): 2, col. 4.

7 No d'identification : 8298 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Attaques vicieuses contres les « Peddlers » juifs. On espère pouvoir leur imposer une taxe de 50 $.



Référence
«Les colporteurs Juifs», Le Trifluvien (26 octobre 1894): 2, col. 2-4.

8 No d'identification : 8299 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Un fléau. C’est vraiment désolant de voir tout le commerce de marchandises sèches accaparé ou à peu près par des juifs.

Référence
«Courriers: Les chûtes Shawinigan», Le Bien Public (10 septembre 1909): 1, col. 5.

9 No d'identification : 8301 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Monsieur le rédacteur.

Seriez[-vous] assez obligeant de bien vouloir insérer ces quelques lignes dans votre journal, sur la plaie du jour que sont les colporteurs juifs qui parcourent notre paroisse et le comté, de porte en porte avec leurs marchandises, dont l’acheteur n’a jamais pour la valeur de son argent.

Ils ne payent aucune taxe aux municipalités dans lesquelles ils font leur commerce et principalement du St-Maurice, non pas dans le village, car ils craignent de payer l’amende vu que nous avons un règlement municipal en force qui les oblige à payer une licence de cinquante dollars par année.

Chaque paroisse du comté devrait avoir le même règlement, afin de pouvoir enrayer ce fléau qui est la ruine du commerce.

Un abonné
St-Maurice, 2 mars 1910. »

Référence
Le Bien Public (4 mars 1910): 1, col. 5.

10 No d'identification : 8304 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
L’auteur dit qu’il faut se méfier des vautours juifs, qu’il faut leur fermer nos maisons et nos paroisses.

Référence
Jean Rivard, «Prenez Garde aux Juifs!», Le Bien Public (8 mars 1910): 1, col. 4.

11 No d'identification : 8305 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le curé de St-Roch a fait une sortie contre les juifs et les vendeurs de boisson.

Référence
«Courriers: St-Roch de Mékinac», Le Bien Public (18 mars 1910): 5, col. 2-3.

12 No d'identification : 8306 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le journal estime que les colporteurs syriens et juifs devraient être taxés mais hésite à voir pénaliser ces « omis ».

Référence
Le Bien Public (8 avril 1910): 6, col. 4-5.

13 No d'identification : 8310 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le journal critique les juifs qui obligent les chrétiens à travailler le dimanche.

Référence
Le Bien Public (12 avril 1910): 6, col. 3.

14 No d'identification : 8311 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le journal critique la bonne réception que font les gens de Maskinongé aux juifs et demande d’imposer une taxe spéciale aux « Peddlers » juifs.

Référence
Le Bien Public (26 avril 1910): 2, col. 4.

15 No d'identification : 8313 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Un lecteur, Uldéric Martel, écrit au journal pour dénoncer le refus de la Corporation de lui prêter des subventions pour la construction d’une industrie, et dénonce aussi le fait que les demandes des anglophones pour des subventions sont plus souvent acceptées.

Référence
Le Bien Public (17 juin 1910): 1, col. 4-5.

16 No d'identification : 8316 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Une autre nouvelle qui fait grand plaisir à toute la paroisse, c’est que le conseil municipal doit, à une de ses prochaines séances, imposer une taxe aux juifs. Aujourd’hui les juifs sont moins nombreux et ont moins de sympathie auprès des conseillers et ceux-ci paraît-il sont bien décidés à les faire déguerpir. Quand le conseil aura usé de ses droits pour faire déguerpir les juifs de la paroisse qui la parcourent pour vendre leurs guenilles, il aura fait son devoir et les paroissiens de Maskinongé leur [sic] seront reconnaissants. »

Référence
Le Bien Public (20 juillet 1911): 5, col. 2.

17 No d'identification : 8317 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le contenu de l’article est l’opinion de lecteurs qui s’offusquent de la publicité en anglais par la Compagnie de tramway.

Référence
Le Bien Public (5 novembre 1914): 1, col. 5-6.

18 No d'identification : 15080 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Joseph Grillo, colporteur italien, a été arrêté à la paroisse de Champlain, par l’huissier Norbert Gingras, près de la résidence de Joseph Dubord, écuyer. D’après les papiers trouvés sur lui, les parents de Grillo résident à Natchez, dans le Missouri, aux États-Unis. Il aurait aussi, paraît-il, des connaissances à Montréal. Le pauvre Grillo faisait le tapage à Champlain, et par ses gestes et menaces avait donné l’alarme dans la localité. Devant la cour, il s’est montré très violent, et a tenu un langage qui a dénoté chez lui un dérangement d’esprit complet. En effet, d’après des informations reçues, le pauvre Grillo, qui est du reste industrieux et paisible, est sujet tous les ans, à la même époque à des attaques de folie de peu de durée. Il a été remis depuis son arrestation, à un ami qui s’est chargé d’en prendre soin. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (4 juillet 1865): 3, col. 2.

19 No d'identification : 15229 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« “Pas ger bon margé” [sic] Telles sont les phrases les plus usitées par l’épidémie de “sauterelles” qui envahissent St-Tite de ce temps-ci.

Mais gare à vous messieurs les juifs, il est un proverbe qui dit “Rira bien qui rira le dernier” et avant longtemps, on vous fera “cracher” une bonne taxe d’entrée. »

Référence
Le Bien Public (29 avril 1910): 2, col. 3.