1 No d'identification : 6311 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Article qui stipule les améliorations que la compagnie apporte à son service.

Référence
«La compagnie du Grand Tronc et l’embranchement d’Arthbaska», Le Nouveau Trois-Rivières (4 novembre 1910): 1, col. 1-2.

2 No d'identification : 6307 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Article au sujet des procédures entreprises afin que le C.P.R. améliore son service. Ces procédures sont entreprises devant la commission des Chemins de fer.

Référence
«Sur la ligne des Piles et Grand Nord - A Rousseau», Le Nouveau Trois-Rivières (25 mars 1910): 3, col. 2.

3 No d'identification : 6301 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Enfin, nous pouvons donner à nos lecteurs une nouvelle importante et précise au sujet des travaux de Shawenegan.
M. Wm I. Bishops, de la maison Bungle & Son, de Montréal, est actuellement à fixer la route que devra suivre le chemin de fer électrique qui reliera les chutes Shawenegan, à notre ville. Ce chemin de fer, qui sera la propriété de la Shawenegan Water & Paper Co., servira de transport de fret et de passagers. On croit que la compagnie demandera vers le premier octobre des soumissions pour la construction de cette voie ferrée et les travaux commenceront probablement cet automne. »

Référence
Le Trifluvien (16 septembre 1898): 3, col. 3.

4 No d'identification : 6297 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Une compagnie qui prend le nom de Three Rivers Water Power Electric Co. a vu sa charte votée en troisième lecture à la Chambre des communes, jeudi soir. Cette compagnie se propose, paraît-il, d’établir un tramway électrique des chutes Shawenegan aux Trois-Rivières, et des Trois-Rivières à Montréal, de fournir la force motrice nécessaire au fonctionnement de moteurs électriques, etc.
Le promoteur de l’entreprise est un M. A.J. Corriveau, un Canadien français entreprenant, et il est appuyé par des capitalistes bien connus. »

Référence
Le Trifluvien (7 juin 1898): 3, col. 2.

5 No d'identification : 6295 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Obligations du C.P.R. face à la Ville dans Acte du Parlement.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 août 1893.

6 No d'identification : 6293 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
M. Spencer le surintendant général du C.P.R. fait part aux autorités municipales des divers projets envisagés par sa compagnie pour la ville de Trois-Rivières.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 août 1893.

7 No d'identification : 6289 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La compagnie du Grand Tronc a retiré son agence de cette ville à cause des taxes considérées excessives, imposées par la corporation.

Référence
Le Trifluvien (4 mai 1892): 3, col. 2.

8 No d'identification : 6284 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La compagnie du Pacifique canadien doit faire remplacer par des ponts en fer les ponts en bois qu’il y a ci-présent sur les rues St-Roch et Ste-Marguerite.
On dit aussi que le Pacifique fera ajouter un nouvel étage à la gare de cette ville afin de pouvoir y placer les bureaux des principaux employés.

Référence
Le Trifluvien (16 avril 1892): 3, col. 3.

9 No d'identification : 6277 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Pétition regroupant 27 signatures dont C. Baptist, J.K. Ward, Sévère Dumoulin, pour la formation d’une compagnie qui construirait et exploiterait un chemin de lisse de bois. De plus ils préconisent un service de bateau sur le St-Maurice.

Référence
Le Constitutionnel, 2, 75 (1 décembre 1869): 2, col. 2.

10 No d'identification : 14812 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les paroisses de St-Maurice, St-Luc, St-Narcisse, St-Stanislas, Ste-Geneviève, St-Casimir, etc. - se plaignent beaucoup de n’avoir la malle que trois fois la semaine. Le commerce et les affaires ont pris dans ces paroisses un développement assez considérable pour leur métier d’avoir la malle six fois la semaine comme dans les vieilles paroisses qui bordent le fleuve. On peut faire la même remarque pour les paroisses de St-Barnabé, St-Sévère, St-Léon et St-Paulin. Nous appelons l’attention du maître-général des postes sur ces anomalies. »

Référence
Le Constitutionnel, 62 (28 octobre 1870): 2, col. 4.

11 No d'identification : 14813 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le Journal des Trois-Rivières porte plainte du fait que le service de la poste est extrêmement déficient dans le comté de Champlain. A St-Stanislas, par exemple, les abonnés du journal n’ont reçu qu’un ou deux numéros depuis les élections et cela 10 à 12 jours en retard. Il en serait de même en plusieurs paroisses dans le comté.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (12 février 1874): 2, col. 3.

12 No d'identification : 15061 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Difficultés avec le service postal à Champlain. Le maître de poste ferme les portes trop de bonne heure.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 mai 1880): 2, col. 4.