1 No d'identification : 8843 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Tableau :
Dates de la débâcle et de l’ouverture de la navigation depuis 1850 à 1922.

Référence
«La navigation», Le Nouvelliste (30 mars 1923): 5.

2 No d'identification : 8841 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La Canada Steamship Lines et les autres propriétaires de bateaux qui ont hiverné à l’embouchure de la rivières St-Maurice, sont à leur faire faire leur toilette printanière afin d’être prêts pour l’ouverture de la navigation. »

Référence
Le Bien Public (4 avril 1918): 8, col. 1.

3 No d'identification : 8839 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
On parle de l’ouverture de la navigation sur le St-Maurice et des mésaventures des « drivers » le long d’un St-Maurice en plein dégel.

Référence
Le Bien Public (19 avril 1910): 2, col. 4.

4 No d'identification : 8838 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les vapeurs de la compagnie du Richelieu et Ontario, qui font le service entre Montréal et Québec, ont touché leur quai pour la première fois cette année au port de Trois-Rivières lundi. C’est un avantage considérable pour nos marchands à qui des cargaisons considérables étaient consignées. »

Référence
«Premiers bateaux», Le Nouveau Trois-Rivières (27 avril 1909): 4, col. 3.

5 No d'identification : 8835 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le « Shamrock », vapeur du gouvernement, a enlevé ces jours-ci les bouées sur le fleuve et le lac St-Pierre. Le beau temps de la navigation est donc fini pour quelques mois.

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (30 novembre 1900): 3, col. 4.

6 No d'identification : 8834 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les bateaux de la compagnie de navigation Richelieu et Ontario viennent de commencer leur service de nuit. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (1 mai 1896): 3, col. 5.

7 No d'identification : 8832 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le bateau le “Trois-Rivières” commencera mercredi à faire régulièrement son trajet habituel. À l’avenir, il laissera notre port à une heure le dimanche. C’est un changement qui fera grand plaisir au public voyageur de notre ville et de ses environs. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (28 avril 1896): 3, col. 5.

8 No d'identification : 8831 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le vapeur “Glacial” a commencé aujourd’hui à faire le trajet entre les Trois-Rivières et Ste-Angèle de Laval. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (24 avril 1896): 5, col. 4.

9 No d'identification : 8827 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La navigation est enfin ouverte. Le “Berthier” a commencé mercredi son service bi-hebdomadaire entre notre ville et Montréal. Il a fait toilette neuve, et jamais nous l’avons vu aussi pimpant.
Le capitaine Boucher, dont l’urbanité est connue de tous, est venu comme à l’ordinaire presser la main à ses amis trifluviens très heureux de lui souhaiter la bienvenue. Nous le remercions de sa petite visite. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (26 avril 1895): 3, col. 5.

10 No d'identification : 8825 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La navigation est virtuellement fermée d’ici au printemps prochain. D’énormes morceaux de glace, d’un arpent et plus de long et de large, descendent le fleuve. On s’attend à ce que le pont de glace sera fermé d’ici à quelques jours si le froid continue. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (4 décembre 1894): 3, col. 5.

11 No d'identification : 8823 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le vapeur “Nicolet” a fini son service d’été, et doit prendre ses quartiers d’hiver. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (9 novembre 1894): 3, col. 4.

12 No d'identification : 8820 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le vapeur « Canada » descendra samedi soir et, lundi prochain, la ligne sera ouverte régulièrement entre Montréal et Québec.

Référence
«Compagnie de Navigation du Richelieu et d’Ontario», Le Trifluvien (20 avril 1894): 3, col. 5.

13 No d'identification : 8816 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La navigation est enfin ouverte.
Le fleuve a charroyé d’énormes quantités de glace toute la journée dimanche et hier midi.
À deux heures de l’après-midi hier, le « Glacial » a pu sortir de ses quartiers d’hiver et à quatre heures, le vapeur du gouvernement le « Dandy » est arrivé de Montréal après avoir posé les bouées entre Montréal et Trois-Rivières. Le fleuve est libre sur tout son parcours d’ici à Montréal et la navigation est ouverte.
L’année dernière, le « Dandy » est arrivé le 28 avril, cette année le 16, c’est donc douze jours plus tôt. La glace est en mouvement partout d’ici à Québec et demain, probablement, la navigation pourra être ouverte avec Québec.
Le « Trois-Rivières » est parti de Sorel hier matin pour Montréal d’où il repartira aujourd’hui pour Trois-Rivières. Il sera ici demain matin. Il fera le service à la place du « Berthier » pour quelque temps.

Référence
«Notes locales», Le Trifluvien (17 avril 1894): 3, col. 7.

14 No d'identification : 8814 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Beaucoup de bateaux ont déjà pris leurs quartiers d’hiver dans le St-Maurice, et, à la fin de cette semaine, la navigation sur le St-Laurent sera pratiquement close.
Les derniers steamers océaniques doivent quitter Montréal cette semaine.

Référence
«Notes locales», Le Trifluvien (23 novembre 1892): 3, col. 4.

15 No d'identification : 8813 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le vapeur « Nicolet » est arrivé ce matin de ses quartiers d’hiver, pour prendre sa ligne régulière.
Le vapeur « Étoile » est aussi sorti ce matin du St-Maurice et doit aller prendre sa ligne régulière lundi prochain.
Le premier steamer océanique est passé devant notre port hier après-midi, c’était le « Frémona » en route pour Montréal, et venait des ports de la Méditerranée, avec une cargaison de fruits.

Référence
«Notes locales. La navigation», Le Trifluvien (23 avril 1892): 3, col. 3.

16 No d'identification : 8812 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les bateaux de nuit de la compagnie du Richelieu ont commencé leurs voyages réguliers depuis lundi soir. »

Référence
«Notes locales», Le Trifluvien (29 avril 1891): 3, col. 3.

17 No d'identification : 8811 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Ouverture de la navigation : « La navigation est ouverte depuis dimanche. Le “Berthier” complètement réparé, augmenté de tout un étage, a pris sa ligne régulière dimanche midi. »

Référence
«Notes locales», Le Trifluvien (22 avril 1891): 3, col. 4.

18 No d'identification : 8808 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La navigation est ouverte entre les Trois-Rivières et Montréal. Samedi, John Pratt est passé devant la ville ayant à sa remorque une barge chargée de bouées.
Le Berthier est arrivé dans la nuit du même jour et est reparti dimanche pour Montréal. Ce vapeur fera cette année le service fait autrefois par le Trois-Rivières. »

Référence
«Notes locales», Le Trifluvien (23 avril 1890): 3, col. 5.

19 No d'identification : 8807 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le lac St-Pierre est libre de glace et la navigation est ouverte entre Montréal et cette ville. Le Berthier qui remplace le Trois-Rivières était hier dans notre port, et a commencé son service régulier.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 avril 1890): 3, col. 1.

20 No d'identification : 8805 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La navigation est virtuellement close. Les vapeurs “Québec” et “Montréal” ont pris leurs quartiers d’hiver et il ne reste plus que le “Trois-Rivières” qui continuera à voyager encore durant quelque temps. »

Référence
«Notes locales», La Paix (26 novembre 1889): 3, col. 2.

21 No d'identification : 8802 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le steamer Électrique qui a apporté ici l’outillage de la compagnie des conduites d’eau et [qui]était allé prendre une cargaison à Montréal est passé samedi après-midi, en route pour l’Europe.
C’est le dernier steamer de la saison. »

Référence
«Notes locales», La Paix (26 novembre 1889): 3, col. 2.

22 No d'identification : 8800 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le steamer Électrique qui a apporté ici l’outillage de la compagnie des conduites d’eau et [qui]était allé prendre une cargaison à Montréal est passé samedi après-midi, en route pour l’Europe.
C’est le dernier steamer de la saison.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 novembre 1889): 2, col. 5.

23 No d'identification : 8792 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La navigation est virtuellement close. Les vapeurs “Québec” et “Montréal” ont pris leurs quartiers d’hiver et il ne reste plus que le “Trois-Rivières” qui continuera à voyager encore pendant quelque temps. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 novembre 1889): 2, col. 5.

24 No d'identification : 8790 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le fleuve charroye [sic] beaucoup de glace devant cette ville et la navigation est ouverte entre Montréal et Sorel.
Les bateaux qui font le trafic local, le « Bourgeois » et le « Nicolet », doivent sortir dans une couple de jours de leurs quartiers d’hiver.
Le « Trois-Rivières » arrivera ici samedi, avec une cargaison de Montréal. Il prendra sa ligne régulière dimanche, et partira comme l’an dernier à midi et demi pour arriver à Montréal le soir.
Le « Québec » descendra lundi pour ouvrir la ligne régulière entre Montréal et Québec.
L’ouverture de la navigation a donc lieu à bonne heure cette année.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (18 avril 1889): 2, col. 4.

25 No d'identification : 8789 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le froid intense que nous avons depuis lundi dernier a hâté la clôture de la navigation. Le « Nicolet » est allé prendre ses quartiers d’hiver dans le St-Maurice, lundi dernier, et le « Bourgeois » est allé le rejoindre mardi. Le « Trois-Rivières » est venu hier, de Montréal, comme à l’ordinaire, mais ce matin le fleuve est couvert de glaces.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 novembre 1888): 2, col. 5.