1 No d'identification : 7338 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le gouvernement a décidé de faire faire, le printemps prochain, divers travaux importants et devenus nécessaires dans le port de Trois-Rivières et les environs. On dit qu’un passage sera creusé et dragué dans la batture de pierre dans le fleuve en face de la ville afin de donner une traverse en droite ligne entre les deux rives, pour raccourcir et faciliter le trajet au gros bateau traversier qui transportait ces années dernières les convois de chemins de fer entre Québec et Lévis et qui doit être transféré à Trois-Rivières pour faire le même ouvrage. »

Référence
«Travaux importants aux Trois-Rivières», Le Bien Public (20 mars 1919): 2, col. 4.

2 No d'identification : 7336 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le gouvernement fédéral est à faire exécuter de ces temps-ci des sondages sur la branche nord-est du St-Maurice. On fera à cet endroit, l’été prochain, des travaux de creusage afin de permettre aux plus gros bateaux de la Compagnie Richelieu de remonter le St-Maurice jusqu’aux terrains de la Canada Steamship. Le petit pont de la voie ferrée qui se rend à l’Île Wayagamack devra être en partie reconstruit car le pont tournant actuel n’a pas la largeur voulue pour permettre le passage des bateaux. Pour cette raison on a dû mettre en hivernement dans la branche nord-ouest du St-Maurice presque tous les vaisseaux [qui], d’ailleurs, n’ont pu être descendus ici à cause des glaces. »

Référence
Le Bien Public (27 décembre 1917): 7, col. 1.

3 No d'identification : 7334 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Dans son éditorial, le Constitutionnel se plaint qu’on n’ait pas invité Trois-Rivières à une inauguration des canaux sur le St-Laurent.

Référence
Le Constitutionnel (4 octobre 1882): 2, col. 1.

4 No d'identification : 7333 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le bateau de levage du gouvernement continue hardiment son oeuvre sur la batture. Il a déjà tiré du fond de la rivière une grande quantité d’énormes cailloux.
Il est véritablement intéressant de voir des roches du poids de 15 et 20 tonneaux avec une incroyable facilité. Comme on l’a déjà dit, ces appareils ont déjà levé à Québec un nid d’ancres et de chaînes représentant un poids de 200 tonneaux. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 juillet 1882): 2, col. 4.

5 No d'identification : 7332 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Dans l’octroi fédéral de 280 000$ pour le creusage du chenal du St-Laurent entre Montréal et Québec, il y a une somme de 50 000$ assignée à ce qu’il paraît, pour enlever la grande batture qui obstrue le fleuve devant notre ville.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (30 mars 1882): 2, col. 5.

6 No d'identification : 7331 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Article (en anglais) d’un correspondant (signé « solid Improvement ») prônant la nécessité de creuser un chenal sur le lac St-Pierre. L’auteur parle de la façon de construire ce chenal et sur l’utilité que le commerce et l’agriculture en tireraient.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 octobre 1848): 1, col. 2-3.