1 No d'identification : 3697 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Creusement de notre grande rivière.

« À la demande de M. Fred Houle, notre membre du parlement fédéral, le gouvernement a envoyé un ingénieur civil visiter et examiner la grande rivière du Loup, pour s’assurer s’il y aurait moyen de faire le creusage de cette rivière et la rendre navigable dans toutes les saisons de l’année.
Cette question sur laquelle le gouvernement vient d’être attiré par notre député et les citoyens de cette ville n’est pas d’un intérêt simplement local. Elle intéresse à un haut point la navigation du fleuve St-Laurent et encore plus le comté de Maskinongé qui a absolument besoin de la navigation pour le commerce du bois. »

Référence
Courrier de Maskinongé (22 avril 1880): 2, col. 3.

2 No d'identification : 3700 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le gouvernement vint d’ordonner à des ingénieurs civils de faire un examen de la grande rivière du Loup, et aviser aux moyens à prendre pour qu’elle soit creusée depuis cette ville au lac St-Pierre. »

Référence
La Concorde (6 août 1880): 3, col. 2.

3 No d'identification : 3702 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le gouvernement fédéral a envoyé des ingénieurs civils pour explorer la rivière Nicolet et voir s’il y aurait possibilité de la creuser suffisamment pour la rendre navigable depuis le fleuve St-Laurent jusqu’à la ville.
Cinq employés du département des Travaux publics sont à Nicolet dans ce but, depuis une semaine. »

Référence
La Concorde (25 août 1880): 3, col. 1.

4 No d'identification : 3705 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On nous informe que notre ami M. Méthot, membre du comté de Nicolet, vient d’obtenir du gouvernement fédéral une somme de 30 000$ pour l’exécution de travaux de creusage sur la rivière Nicolet. Nous félicitons sincèrement M. Méthot de son beau succès.

Référence
Le Constitutionnel (31 janvier 1881): 2, col. 2.

5 No d'identification : 3707 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Construction prochaine d’une écluse sur la Yamaska par le gouvernement fédéral.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 août 1881): 2, col. 3.

6 No d'identification : 3709 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« L’honorable ministre des Travaux publics a déclaré à la séance de lundi que le gouvernement se proposait de continuer les travaux d’amélioration de la rivière Yamaska de manière à la rendre navigable depuis son embouchure jusqu’à la ville de St-Hyacinthe. »

Référence
Le Constitutionnel (26 février 1883): 2, col. 5.

7 No d'identification : 3711 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le cure-mole [sic] de MM. Ritchie, Raynar et Cie, qui était en opération depuis un mois dans la rivière Batiscan, est arrivé ce matin 8 heures au nouveau quai de la Commission du Hâvre. On continuera à travailler au creusement du fleuve à l’aide de ce dredge [sic] d’ici à la clôture de la navigation probablement. »

Référence
La Concorde (9 novembre 1883): 2, col. 4.

8 No d'identification : 3713 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le gouvernement fédéral doit faire continuer le creusement du chenal de l’entrée de la rivière Ste-Anne aussitôt que la débâcle sera faite, et déjà deux lignes de bateaux se préparent à tenir des communications régulières entre Ste-anne et Trois-Rivières et Ste-Anne et Québec.
Ces nouvelles communications vont grandement favoriser le commerce non seulement de Ste-Anne mais de St-Casimir, St-Stanislas, St-Prosper et Batiscan. Trois-Rivières retirera aussi des bénéfices considérables.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 avril 1888): 2, col. 3.

9 No d'identification : 3715 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Article où il est question de creuser un chenal dans le St-Maurice (la branche ouest). Cette question est débattue depuis une dizaine d’années. On y fait état des obstacles naturels et aussi des avantages économiques que ce creusage entraînerait (ex. : pour les scieries).

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 janvier 1889): 2, col. 4.

10 No d'identification : 3717 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le gouvernement fédéral par l’entremise de l’honorable Hector Langevin, député des Trois-Rivières, vient d’attribuer le somme de 4 000$ au creusement du chenal de la branche ouest du St-Maurice, entre le fleuve et l’établissement de MM. Hall, Neilson, & Co. au-dessus des ponts.
Cette amélioration demandée par tous les gens qui s’intéressent au développement de notre commerce sera d’une importance considérable. Jusqu’à présent, toute la rive ouest du St-Maurcie, qui forme sans contredit un des endroits les mieux situés de la ville, était complètement privée [des] avantages qu’on aurait pu en retirer au point de vue de la navigation. Le banc de sable qui obstrue l’embouchure du Saint-Maurice opposait pendant la plus grande partie de l’année une barrière pour des fins du commerce les magnifiques terrains qui bordent cet affluent du St-Laurent. »
Le reste traite des conditions générales sur les avantages d’un tel creusage.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (2 mai 1889): 2, col. 2-3.

11 No d'identification : 3723 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Les travaux de creusage dans le St-Maurice sont terminés, pour cette année, depuis jeudi soir.

Référence
Le Trifluvien (14 novembre 1891): 3, col. 4.

12 No d'identification : 3725 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le dragueur de M. Antoine St-Pierre est à creuser à l’embouchure du St-Maurice. Ce n’est pas sans besoin.

Référence
Le Trifluvien (23 juillet 1892): 3, col. 3.

13 No d'identification : 3727 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Compte-rendu d’une excursion sur le St-Maurice. Description du dragage.

Référence
«Dans le St-Maurice», Le Trifluvien (12 octobre 1894): 3, col. 2-3.

14 No d'identification : 3728 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On doit commencer bientôt les travaux de creusage du St-Maurice près des Grandes Piles. Il est question, paraît-il, d’une visite de M. Tarte aux Piles.

Référence
Le Trifluvien, 94 (11 octobre 1898): 3, col. 2.

15 No d'identification : 3730 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Les travaux que le gouvernement fait faire à l’embouchure de la rivière Nicolet doivent se terminer après les élections.
Il y a bientôt deux mois que le ministère des Travaux publics fait creuser la rivière Nicolet, à son embouchure, et voici ce qui arrive. Ce creusage avait pour but de rendre plus facile l’entrée de la rivière Nicolet au bateau qui fait le service entre Trois-Rivières et Nicolet. Je ne sais pas si la drague qu’il y a là sert à creuser le lit de la rivière ou à remplir cette même rivière, toujours est-il que le « Nicolet » doit bientôt interrompre son service entre les deux places mentionnées plus haut, parce qu’il ne peut plus entrer dans la rivière Nicolet. Les années dernières, ce bateau marchait jusqu’à la clôture de la navigation. Cette année il ne peut plus.
C’est drôle tout de même, les travaux électoraux.

Référence
Le Trifluvien (23 octobre 1900): 3, col. 5.

16 No d'identification : 3734 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
St-Geneviève - « Des ingénieurs du gouvernement sont à faire des sondages dans la rivière. On nous annonce que dès cet été, ces travaux pour donner un chenal jusqu’au nouveau quai seront entrepris et poussés avec activité. On devra de plus rehausser ce même quai, que l’eau recouvre en cette saison. Grâce à l’eau haute, les deux premiers voyages de la barge Zéphir se sont faits aisément jusqu’à ce nouveau débarcadère. »

Référence
Le Bien Public (4 mai 1914): 6, col. 4.