1 No d'identification : 10484 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
10 juin 1937, début de la construction de la route Pointe-du-Lac - Berthierville au coût de 900 000$.

Référence
Le Nouvelliste (13 janvier 1941).

2 No d'identification : 10483 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
En 1942, le conseil de ville décide d’acheter un chargeur souffleur de marque Sicard (17 749,96$). Avec l’acquisition de cet outillage, le conseil compte moderniser notre système d’enlèvement de la neige, réaliser une économie et surtout faire face à une pénurie de main-d’oeuvre l’hiver prochain.

Référence
«Entretien des rues, un chargeur-souffleur », Le Nouvelliste (3 octobre 1942): 3.

3 No d'identification : 10482 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le garage municipal et l’incinérateur étaient situés sur le boulevard des Forges immédiatement après le pont Lejeune.

Référence
Le Nouvelliste (23 novembre 1940): 24.

4 No d'identification : 10481 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Opinion du président de la Three Rivers Shipyards, M. Percy Smith, au sujet de cette déviation de la rue Notre-Dame.

Référence
«La déviation de la rue Notre-Dame», Le Bien Public (17 juillet 1919): 1, col. 6-7.

5 No d'identification : 10480 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La Canada Steamship Lines s’avère contre le projet de déviation et le Bien Public nous fait part de ses raisons.

Référence
«Contre la déviation de la rue Notre-Dame», Le Bien Public (3 juillet 1919): 1, col. 7.

6 No d'identification : 10479 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Cette question de la rue Notre-Dame est fort discutée. On a offert à la Compagnie Three Rivers Shipyards un autre projet de déviation qui est présentement à l’étude.

Référence
«La déviation de la rue Notre-Dame», Le Bien Public (12 juin 1919): 1, col. 7.

7 No d'identification : 10478 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La Compagnie Three Rivers Shipyards demande qu’une déviation de la route nationale soit faite pour la bonne marche des chantiers.

Référence
«Déviation projetée de la rue Notre-Dame», Le Bien Public (5 juin 1919): 1, col. 3-6.

8 No d'identification : 10477 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Nous constatons une amélioration considérable dans le département de la voirie de notre ville, ainsi la corporation s’est chargée cet hiver de l’entretien des trottoirs pour tous les citoyens qui ont donné leur nom au bureau de l’ingénieur. C’est une idée très pratique qui est appréciée par tous les intéressés. »

Référence
Le Bien Public (13 décembre 1917): 8, col. 2.

9 No d'identification : 10476 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Les travaux de pavage de la rue St-Jacques et de la rue Ste-Catherine sont commencés et seront poussés aussi énergiquement que possible.
M. Beauchemin et M. Léger qui ont chacun un contrat assez important espèrent que le tout sera terminé au commencement de septembre.
La rue St-Jacques sera pavée en béton armé et la rue Ste-Catherine en macadam au Tarvia.
La rue Victoria que la ville fait faire à la journée sera aussi pavée en macadam au Tarvia.

Référence
«Travaux de pavage», L’écho du St-Maurice (12 juillet 1917): 6, col. 3.

10 No d'identification : 10474 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le printemps nous a amené de nouveau dans un bien mauvais état le chemin qui conduit à la gare. Le présent conseil dont tous les membres ont été élus avec la promesse de nous donner un bon chemin de macadam fera bien de mettre à exécution cette promesse. »

Référence
«Macadam», Le Bien Public (26 avril 1917): 3, col. 5.

11 No d'identification : 10473 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le pavage des rues où passe le tramway est à la charge de la compagnie Three Rivers.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, Administration municipale, services et voiries, 1 mai 1915.

12 No d'identification : 10470 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
On souligne l’importance pour la ville d’avoir de bons chemins ainsi que pour toute l’économie qui pourrait en découler (automobile).

Référence
«Trois-Rivières, centre manufacturé. Politique des bons chemins et le développement de Trois-Rivières», Le Nouveau Trois-Rivières (3 février 1911): 1, col. 1.

13 No d'identification : 10469 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« La Wabasso Coton Company a fait un don à la ville d’une certaine partie de terrain pour permettre le prolongement des rues St-François Xavier et de Foie. »

Référence
Le Bien Public (13 décembre 1910): 6, col. 2.

14 No d'identification : 10468 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Article qui signale qu’un nouveau procédé sera employé pour le pavage des rues de la ville.

Référence
«pavage de rue -A», Le Nouveau Trois-Rivières (16 septembre 1910): 8, col. 3.

15 No d'identification : 10466 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Plusieurs employés de la corporation travaillent de ce temps-ci à hausser la rue Gervais. Nous croyons que les échevins seront justifiables de donner au quartier St-Philippe plus d’attention et de soins qu’autrefois puisqu’il est devenu paroisse et qu’il doit prendre une physionomie nouvelle. »

Référence
Le Bien Public (19 avril 1910): 6, col. 5.

16 No d'identification : 10465 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Article qui traite de l’arrosage des rues : les citoyens demandent que l’on mette de l’huile ou bien de l’eau sur les macadams.

Référence
«Entretien de nos rues, À bas la poussière», Le Nouveau Trois-Rivières (8 avril 1910): 1, col. 1.

17 No d'identification : 10434 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La corporation se propose de travailler au macadam dans nos rues et à cette fin, les charretiers sont les bienvenus à charroyer de la pierre qu’ils vendent à la corporation. Les autorités municipales ont décidé de leur payer 10 $ la toise au lieu de 9$ pour la pierre cassée. »

Référence
«Les travaux de l’été prochain», Le Nouveau Trois-Rivières (4 février 1910): 8, col. 4.

18 No d'identification : 10430 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les travaux de construction du pont de la rue Lajeunesse sont commencés. On sait que c’est la compagnie du Pacifique qui doit faire ces travaux, et que par l’entente convenue entre cette compagnie et la corporation, la rue Ste-Marie devra être ouverte à la circulation et la rue St-Martin, fermée. Cette dernière décision soulève de nombreuses protestions de la part des propriétaires dont les emplacements sont dans cette partie de la cité. Les changements à faire pour la construction du nouveau pont et pour l’ouverture de la rue Ste-Marie vont nécessiter quelques achats de terrain de la part de la corporation. »

Référence
«Ouverture de la rue Ste-Marie», Le Nouveau Trois-Rivières (25 juin 1909): 4, col. 2.

19 No d'identification : 10423 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
Depuis de nombreuses années, les intéressés demandent à la corporation l’ouverture de la rue Ste-Marie entre les rues des Forges et Bonaventure. Il nous semble que l’obstacle auquel se sont toujours heurtés les requérants et qui vient de la part des autorités du CPR, si nos informations sont exactes, devraient pouvoir être enlevé avec un peu d’entente de la part et d’autre. Car enfin, le public en souffre aujourd’hui plus que jamais, surtout depuis que des marchands qui commandent une trop forte clientèle se sont établis dans cette partie de la ville qui s’est privée d’une issue naturelle par la rue Ste-Marie.

Référence
«Notes locales ; ouverture de la rue Ste-Marie», Le Nouveau Trois-Rivières (30 juillet 1908): 4, col. 2.

20 No d'identification : 10418 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le pavage de la rue du Fleuve à partir du bas du boulevard jusqu’à la rue René et celui de la rue Craig en entrée pourrait coûter 3 000$. Je crois que par l’importance du trafic qui se fait dans cette partie de la ville, ces travaux devraient être faits.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, Pavage, 1 mai 1906.

21 No d'identification : 10416 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Les employés de la Montréal Pipe Foundry soulignent le fait qu’ils voyagent à leur usine en bicyclette et demandent à la Ville de réparer la rue St-Maurice.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 avril 1902.

22 No d'identification : 10415 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Dans son rapport annuel, le comité des chemins fait l’inventaire de son matériel.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 janvier 1902.

23 No d'identification : 10413 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Il a été fait jusqu’à présent, à part les travaux commencés dans la rue Bonaventure, 6 979 verges de macadam, dont le coût moyen est, paraît-il, de 81 cents. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (3 août 1897): 3, col. 3.

24 No d'identification : 10411 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Il est question de l’aide du gouvernement pour améliorer les routes de Trois-Rivières.

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (22 janvier 1897): 3, col. 5.

25 No d'identification : 10252 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« La corporation de notre ville vient d’être condamnée à 50$ de dommage pour mauvais état de trottoir, dans une cause où M. Onz. Lambert était demandeur. »

Référence
L’indépendance canadienne (16 novembre 1895): 3, col. 4.