1 No d'identification : 10884 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
L’usine de filtration de la rue St-Maurice fut construite en 1920. Elle fut en opération de 1920 à 1962.
A.G. on démolit l’édifice en 1981.

Référence
Gonzalve Poulin, Notre-Dame des Sept-Allégresses: 1911-1961, Trois-Rivières, s.n., 1961: 5.

2 No d'identification : 10883 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
4390 résidences sont branchées au réseau d’aqueduc.
3079 résidences branchées au service d’égout.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, Rapport de l’ingénieur, 1 mars 1919.

3 No d'identification : 10880 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
D’après le rapport de l’ingénieur provincial, l’eau filtrée serait bonne tandis que celle du St-Maurice, impropre à la consommation. Le Bien Public, par l’entremise de Joseph Barnard, explique la situation.

Référence
«Les questions de l’eau par Joseph Barnard», Le Bien Public (9 janvier 1919): 1, col. 2-5.

4 No d'identification : 10878 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
L’eau est devenue intolérable et l’ingénieur sanitaire provincial, Dr Bourgeois, nous donne le rapport.

Référence
«La question de l’eau aux Trois-Rivières», Le Bien Public (2 janvier 1919): 1, col. 2-6.

5 No d'identification : 10876 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Des plaintes sont faites contre la qualité de l’eau, mais le conseil est sourd. La situation devient grave, car l’eau devient peut-être dangereuse pour la santé.

Référence
«L’eau qu’on nous sert, du sable et de la rouille», Le Bien Public (22 août 1918): 1, col. 6.

6 No d'identification : 10874 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Il est question d’avoir aux Trois-Rivières un ingénieur qui s’occuperait seulement du service d’eau potable.

Référence
«Le service d’eau municipales», Le Bien Public (21 mars 1918): 1, col. 4.

7 No d'identification : 10872 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La corporation est à bâtir sur les bords du St-Maurice un château d’eau à côté de l’ancien que l’on devra démolir. La trépidation occasionnée par les pompes a rendu l’ancienne construction dangereuse et la bâtisse nouvelle servira de logement aux ingénieurs de l’aqueduc. Les pompes seront abaissées et installées à côté de la nouvelle bâtisse. »

Référence
Le Bien Public (10 janvier 1918): 8, col. 1.

8 No d'identification : 10870 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les filtres, qui ont servi à purifier notre eau potable avant que notre prise d’eau fut changée, ont été vendus récemment. Déjà deux d’entre eux ont été expédiés à l’étranger. La construction qui abritait les filtres a changé de mains, elle aussi. Elle devient la propriété de la Canada Steamship. »

Référence
«Les filtres», Le Bien Public (27 décembre 1917): 8, col. 2.

9 No d'identification : 10869 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« La corporation est à faire renouveler les tuyaux d’entrée de l’aqueduc chez plusieurs citoyens de notre ville. Les tuyaux étaient devenus nécessaires à cause du peu de pression de l’eau à plusieurs endroits. Cette diminution de pression est due, paraît-il, à ce que les entrées d’eau sont obstruées par la rouille. »

Référence
Le Bien Public (13 décembre 1917): 8, col. 2.

10 No d'identification : 10867 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« Nous continuons à recevoir des plaintes contre l’eau vaseuse que nous débite le service d’aqueduc. Nous devons dire que le conseil est justement à faire opérer un nettoyage nécessaire des conduits. Il était plus que temps de le faire. Toutefois, il semble que si ce travail pouvait s’opérer durant les heures de la nuit, et avec le même effet, la population [ne serait] plus privée d’eau durant le jour, c’est-à-dire au moment où elle en a le plus besoin, [et] supporterait avec plus de patience la lenteur et les désagréments de ce nettoyage. Enlever l’eau un samedi ou un mardi, et durant toute la journée, n’est pas de nature à plaire à tout le monde. »

Référence
«Les plaintes contre l’eau sale», Le Bien Public (4 octobre 1917): 1, col. 5.

11 No d'identification : 10865 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Malgré les plaintes réitérées de la population, notre service d’eau potable ne s’est pas amélioré. Nous avons toujours de l’eau impropre à la consommation. À certaines heures il sort des robinets une liqueur chargée de sable et de terre qui salit tout ce qu’elle touche. L’eau de notre aqueduc offre un véritable danger public et nous nous demandons ce que la corporation attend pour redonner à la ville des Trois-Rivières l’eau pure et cristalline que nous avions il y a quelques années, et dont nous étions fiers avec tant de raison. »

Référence
«Le service de l’eau», Le Bien Public (28 août 1917): 1, col. 4.

12 No d'identification : 10864 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Il est plus important qu’on ne pense en certains milieux de ne boire que de l’eau pure. Le bureau d’hygiène ferait bien d’avoir l’oeil ouvert de rappeler au devoir les municipalités qui servent de l’eau sale. Un automobiliste disait l’autre jour : Quand je passe dans la paroisse de X [...] je ne bois pas, parce que j’ai peur de m’empoisonner. »

Référence
«De la bonne eau», Le Bien Public (28 juin 1917): 8, col. 2-3.

13 No d'identification : 10863 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
L’analyse du Dr Berthier prouve que l’eau de Trois-Rivières est pure. Elle est absente de bacilles et de bactéries. Mais on est toujours dans la crainte qu’elle le soit et on en garde la corporation de veiller à sa limpidité.

Référence
Le Bien Public (21 août 1913): 1, col. 3.

14 No d'identification : 10862 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Article qui traite d’un nouveau procédé pour procurer de l’eau potable « puits artésiens ».

Référence
«Actualité», Le Nouveau Trois-Rivières (20 octobre 1911): 1, col. 1.

15 No d'identification : 10860 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le journal demande une analyse chimique et bactériologique de l’eau qui sort des filtres nouvellement installés par la cité des Trois-Rivières.

Référence
Le Bien Public (30 août 1910): 1, col. 5.

16 No d'identification : 10858 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« L’eau de l’aqueduc sera puisée directement dans la rivière St-Maurice quand le tuyau de succion aura été prolongé jusqu’en dehors du quai qui, suivant la décision du conseil, s’est rendu à la suggestion faite par la commission de l’eau. »

Référence
Le Bien Public (7 juin 1910): 6, col. 1.

17 No d'identification : 10857 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le journal fait le point sur l’état des filtres d’eau à Trois-Rivières, après réparation.

Référence
Le Bien Public (13 mai 1910): 1, col. 1-2.

18 No d'identification : 10856 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« Le comité spécial composé du maire L.P. Normand et des échevins L.E. Dufresne et E. F. Panneton, chargés de rencontrer les directeurs de la North Shore Power Co au sujet du pompage de l’eau de l’aqueduc au moyen de l’électricité, a eu une entrevue avec les autorités de cette compagnie, ces derniers jours.
Comme le contrat de la North Shore Power Co avec la corporation expirera l’été prochain le 6 août et que nos autorités municipales projettent des améliorations notables, il fallait décider si le contrat devait être continué pour un certain nombre d’années et en établir dans le cas des conditions nouvelles.
Il est décidé que la Compagnie North Shore Power verra son contrat renouvelé pour une somme de 14 000$ et pour une période de 6 années. On ajoutera une nouvelle pompe de deux millions aux frais de la corporation. »

Référence
«Aqueduc :nouveau contrat», Le Nouveau Trois-Rivières (25 mars 1910): 6, col. 2.

19 No d'identification : 10855 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« On nous apprend qu’à partir d’aujourd’hui les nouveaux filtres sont en opération et que notre population est alimentée par une eau filtrée. »

Référence
«Eau filtrée », Le Nouveau Trois-Rivières (11 mars 1910): 8, col. 2.

20 No d'identification : 10854 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Si tout fonctionne comme on l’espère, les gens des Trois-Rivières auront de l’eau potable. Le filtrage sera mis en opération sous peu.

Référence
«Les filtrage de l’eau», Le Bien Public (1 février 1910): 1, col. 1-2.

21 No d'identification : 10853 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« L’ingénieur de la Robert Filter Manufacture Co chargé de l’installation des filtres que la corporation de Trois-Rivières a achetés pour filtrer l’eau de l’aqueduc de cette ville a fait commencer ces jours-ci le déchargement des wagons de chemin de fer qui sont arrivés avec les tubes qui sont au nombre de quatre et mesurent chacun 25 pieds de longueur par 2 pieds de diamètre, pèsent 25 000 livres chacun lorsqu’ils sont vides. »

Référence
«Les filtres de l’aqueduc», Le Nouveau Trois-Rivières (24 décembre 1909): 2, col. 4.

22 No d'identification : 10852 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Tuyaux posés durant l’été 1905 ; le nom des rues :
St-François-Xavier, rue des Commissaires, Tonnancourt entre Ste-Cécile et St-François-Xavier. La rue Ferland, la rue DeNoue, la rue Royale, la rue Bureau, la rue Bellefeuille.
Pose de 32 puisards en fonte pour l’assèchement des rues mais le nombre est encore insuffisant.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, Aqueduc, 1 février 1906.

23 No d'identification : 10851 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le conseil ordonnant que l’eau de l’aqueduc soit conduite à la manufacture de Girard et Godin.
2597 services d’eau à Trois-Rivières.
De 1904 à 1905, 71 plaintes de particuliers pour l’eau gelée dans la rue, auxquels le département de l’aqueduc a été obligé de fournir l’eau par des barils et une voiture pour distribuer l’eau, jusqu’à ce que la Compagnie North Shore se charge de dégeler ces services.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, Aqueduc, 1 janvier 1906.

24 No d'identification : 10850 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les journaliers qui travaillent au drainage dans la rue St-Roch ont demandé une augmentation de salaire de 15 cents, vu les difficultés exceptionnelles avec lesquelles ils font actuellement ce travail. Elle leur a été refusée. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (25 novembre 1898): 3, col. 4.

25 No d'identification : 10849 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Résumé des propositions faites à la ville par la compagnie de la North Shore Power, en ce qui concerne la fourniture de l’eau nécessaire à toute la consommation de la ville.

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (21 juin 1898): 3, col. 5.