1 No d'identification : 11396 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
L’article coiffée de ce titre parle de l’importance du gaz et de l’erreur des édiles municipales de construire des trottoirs. Le gaz doit remplacer le bois qui est devenu trop dispendieux. Les prix de la corde de bois sont inclus dans l’article.

Référence
«Le gaz et le bois de chauffage», Le Bien Public (23 juillet 1914): 1, col. 2.

2 No d'identification : 11395 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Il est question, dans cet article intitulé « le gaz et l’électricité », d’envisager la possibilité d’utiliser du gaz, et d’un inspecteur du gouvernement indispensable selon le journaliste pour que le degré d’intensité de lumière soit adéquat.

Référence
«Le gaz et l’électricité», Le Bien Public (14 août 1913): 1, col. 3.

3 No d'identification : 11393 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« Le 6 janvier, à une séance spéciale du conseil tenue le 30 décembre, il a été décrété que nous aurons sous peu la lumière électrique. »

Référence
Le Bien Public (9 janvier 1913): 6, col. 3.

4 No d'identification : 11392 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« Il semble probable que nous resterons sans gaz aux Trois-Rivières pour une période indéfinie. Il est vrai que l’on prête à quelques membres du conseil l’idée de municipaliser l’exploitation du gaz, mais cette exploitation ne peut se faire immédiatement.
[...] Une tentative récente d’une compagnie américaine de nous fournir du gaz artificiel a échoué au conseil de ville.
MM. Osborne et O’Neil demandaient le privilège de nous fournir le gaz en concurrence pendant un terme de 10 ans. La ville a décidé que ce monopole ne pouvait être accordé. Il est à remarquer que cette compagnie consentait à certaines clauses évidemment avantageuses. Absolument solvable, le public n’avait pas à redouter aucune interruption de service. Que du plus si la ville se décidait prête à vendre à la ville au prix coûtant suivant les factures. Le mille pieds nous aurait été cédé à une piastre et demie et peut-être à une piastre et quart. »

Référence
Le Bien Public (5 décembre 1912): 1, col. 3.

5 No d'identification : 11390 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« Depuis hier soir, il n’y a plus de gaz en cette ville, la compagnie de gaz ayant cessé son exploitation. »

Référence
«Notes locales», Le Trifluvien (2 juillet 1890): 3, col. 4.

6 No d'identification : 11388 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La compagnie du gaz fait une offre à la corporation.

Référence
«L’éclairage de la ville», Le Trifluvien (30 avril 1890): 3, col. 2-3.

7 No d'identification : 11387 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Offre de la compagnie du gaz à la cité de Trois-Rivières de réduire ses tarifs à 3 conditions énumérées dans le texte. (On parle d’installer l’électricité et la compagnie de gaz se sent menacée.)

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 avril 1890): 2, col. 4-5.

8 No d'identification : 11385 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Pétition de certains citoyens de Trois-Rivières afin que l’on garde l’éclairage au gaz dans la ville encore un an au lieu de remplacer le gaz par l’électricité.

Référence
La Paix (8 octobre 1889): 3, col. 2.

9 No d'identification : 11380 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lettre du président de la compagnie du gaz, George Houliston. Il est beaucoup question de remplacer le gaz par l’électricité dans la ville de Trois-Rivières. Le président ne nie pas les bienfaits de l’électricité mais trouve que les procédés ne sont pas à point. Il donne aussi une liste en 7 points sur les améliorations que sa compagnie compte apporter à son service.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 octobre 1889): 2, col. 5.

10 No d'identification : 11377 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lettre de M. Geo Houliston, président de la compagnie du gaz, adressée au conseil des Trois-Rivières.

Référence
«La lumière électrique», Le Trifluvien (5 octobre 1889): 3, col. 4-5.

11 No d'identification : 11374 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« Nos musiciens se plaignent de ce qu’il n’y a presque pas de gaz dans le kiosque du carré Champlain. Lorsqu’ils donnent des concerts, ils sont obligés de se servir de flambeaux à l’huile de charbon qui ne donnent qu’une lumière insuffisante. La compagnie du gaz devrait bien voir à remédier à cela. »

Référence
«Notes locales», Le Trifluvien (20 juillet 1889): 3, col. 4.

12 No d'identification : 11373 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel et intégral :
Il a été décidé de faire des arrangements avec la compagnie du gaz pour l’éclairage des rues de la ville pendant encore une année.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 juillet 1889): 2, col. 5.

13 No d'identification : 11371 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« À la demande de plusieurs citoyens, Son Honneur le maire a convoqué jeudi soir une assemblée publique pour aviser aux moyens d’éclairer nos rues. Il y avait bon nombre de citoyens présents. Son Honneur le maire Hétu, MM. J.N. Bureau, N.L Denoncourt et
T.E. Normand ont pris la parole. On est venu à la conclusion de suggérer au conseil d’accorder à la compagnie de gaz un contrat d’un an pour l’éclairage de nos rues.
Espérons que le conseil ne restera pas en arrière et avisera aux moyens de nous fournir la lumière car il est tout à fait [inacceptable] de rester dans l’obscurité comme nous l’étions depuis quelques jours. »

Référence
«Notes locales», Le Trifluvien (6 juillet 1889): 3, col. 4.

14 No d'identification : 11370 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« La ville est éclairée de nouveau au gaz pour quelque temps. Signalons à ce propos que jeudi soir, Trois-Rivières était éclairée aux frais de notre nouveau maire, M. Normand, qui avait pris sur sa responsabilité cet éclairage en attendant que le conseil en soit venu à une réunion. Bravo! C’est un commencement pour l’administration de M. Normand. »

Référence
«Notes locales», Le Trifluvien (6 juillet 1889): 3, col. 4.

15 No d'identification : 11369 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« La compagnie du gaz a mis sa menace à exécution, et depuis lundi nous n’avons plus de gaz. Nous signalons le fait que cette compagnie avait obtenu un contrat pour l’éclairage de nos rues jusqu’au mois d’octobre et qu’elle a rompu son contrat sans plus de cérémonie. La corporation devrait prendre des mesures pour forcer cette compagnie à nous éclairer quelque temps encore en attendant que nous ayons la lumière électrique. »

Référence
«Le gaz», Le Trifluvien (3 juillet 1889): 3, col. 4.

16 No d'identification : 11368 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Tableau estimant le coût de l’éclairage et fonctionnement de l’aqueduc.

Référence
«Lumière électrique», Le Trifluvien (19 juin 1889): 3, col. 1.

17 No d'identification : 11367 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« La compagnie de gaz a donné avis au conseil, qu’après le premier juillet, elle cesserait d’éclairer les rues. Nous espérons que la compagnie de gaz s’en tiendra à cette menace. Nous comprenons bien qu’elle soit désappointée de se voir supplantée par une compagnie de lumière électrique mais elle devrait comprendre qu’il s’agit là non pas d’une amélioration éventuelle, mais d’une nécessité pour notre ville.
Si la compagnie de gaz mettait à exécution ses menaces, elle nuirait considérablement à la cité et cela sans aucun avantage pour elle. Espérons que les directeurs de la compagnie prendront la chose de considération de nouveau avant d’en venir ainsi à des mesures de rigueur. »

Référence
«Notes locales», Le Trifluvien (5 juin 1889): 3, col. 5.

18 No d'identification : 11366 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel et intégral :
On dit que la compagnie du gaz doit baisser ses prix considérablement. Ce sera une bonne chose pour les personnes qui se servent de ce mode d’éclairage.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (6 mai 1889): 3, col. 1.

19 No d'identification : 11365 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel et intégral :
La compagnie du gaz paraît prendre plaisir à mal servir la ville. Depuis quelque temps, le gaz est tout à fait défectueux. On devrait y voir.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (29 avril 1889): 2, col. 2.

20 No d'identification : 11364 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« La Compagnie du gaz fait des efforts incroyables pour lutter avec l’électricité. Sur la rue Notre-Dame, aux endroits où il y a des lampes électriques, les becs des réverbères ont été changés de manière à donner quatre fois autant de lumière que les anciens becs. »

Référence
«Nouvelles», Le Trifluvien (27 avril 1889): 3, col. 2.

21 No d'identification : 11363 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« La corporation vient de faire poser des réverbères sur la rue Bonaventure, jusqu’à la manufacture Smardon. C’est une excellente amélioration car cette rue très fréquentée surtout par les personnes qui vont à la gare du Pacifique n’était pas éclairée du tout. »

Référence
«Échos de la ville et du district », Le Trifluvien (17 novembre 1888): 3, col. 2.

22 No d'identification : 11362 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel et intégral :
La Compagnie du gaz a posé des tuyaux d’éclairage sur la rue Bonaventure, jusqu’à la manufacture Smardon, et est à continuer la pose de ces tuyaux sur la rue Ste-Marie, dans la direction de la gare du Pacifique. Enfin on va avoir de la lumière par là!

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 novembre 1888): 2, col. 4.

23 No d'identification : 11361 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel :
« Deux réverbères n’étaient pas allumés mardi soir, sur le boulevard Turcotte. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 octobre 1888): 2, col. 5.

24 No d'identification : 11360 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Résumé :
L’éclairage de la rue Des Champs laisse à désirer.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (18 octobre 1888): 2, col. 5.

25 No d'identification : 11359 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel et intégral :
« La compagnie du gaz est à faire poser des tuyaux pour l’éclairage sur la rue Bonaventure, en allant vers le coteau St-Louis.
Ce ne sera pas un malheur pour cette rue qui est très mal éclairée.
La nuit les personnes qui sont obligées d’aller aux trains de nuit, au Pacifique, risquent tout le temps, de se tordre le cou.
L’éclairage ne pourrait-il pas aussi être amélioré dans le reste de la ville où le service est loin d’être de premier ordre? »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 octobre 1888): 2, col. 5.