1 No d'identification : 11807 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
On réclame du conseil municipal de Trois-Rivières que celui-ci fasse des pressions auprès du Grand Tronc pour qu’il s’installe un bureau permanent à Trois-Rivières.

Référence
«Le Grand Tronc», Le Trifluvien (12 décembre 1891): 2, col. 5.

2 No d'identification : 11806 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Résumé :
Toutes les municipalités situées sur le parcours projeté ont adressé une demande au gouvernement fédéral pour qu’il accorde des subventions à la continuation de la voie ferrée.
Une députation doit d’ailleurs se rendre bientôt à Ottawa auprès de Sir H. Langevin pour l’imiter à favoriser cette entreprise qui ne peut qu’aider l’industrie, le commerce et l’agriculture de la région.

Référence
«Le chemin de fer des Basses Laurentides», Le Journal des Trois-Rivières (9 janvier 1890): 2, col. 1-2.

3 No d'identification : 11805 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel et intégral :
Le règlement municipal [qui] accorde 30 000$ à la compagnie de chemin de fer Reynar et al. a été voté par une majorité de 78 voix.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 juin 1889): 2, col. 5.

4 No d'identification : 11804 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« Le règlement pour autoriser la corporation de la cité des Trois-Rivières à prendre des actions dans les fonds [de] capital de la compagnie de chemin de fer St-Laurent et du Nord-Ouest et à émettre des debentures sur icelle sera soumis au vote des électeurs municipaux jeudi prochain à 10 heures a.m. à l’hôtel de ville. »

Référence
«Notes locales», La Paix (11 juin 1889): 3, col. 5.

5 No d'identification : 11803 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel et intégral :
À la séance du conseil de ville de lundi dernier, M. Jos. Reynar a présenté une requête demandant que la corporation vote un bonus de 2000$ par mille pour les 30 premiers milles du chemin de fer St-Laurent et Nord-Ouest.
Avec cette aide, M. Reynar espère pouvoir construire dès cette année les 30 premiers milles jusqu’à la paroisse de St-Alexis. Ce chemin traverserait les paroisses suivantes : St-Étienne, St-Boniface, St-Élie, St-Paulin, St-Barnabé et Hunterstown. Requête référée aux comités permanents.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 avril 1889): 2, col. 4-5.

6 No d'identification : 11802 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel :
M. Jos. Reynar vient de s’adresser au conseil de ville pour demander un bonus de 50 000$ en faveur de son chemin de fer dit « St-Laurent et Nord-Ouest ».

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 janvier 1889): 2, col. 5.

7 No d'identification : 11801 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Éditorial qui porte sur la subvention de 100 000$ accordée par la ville de Trois-Rivières pour aider à la construction du chemin de fer Québec, Montréal, Ottawa, Occidental.

Référence
Le Clairon (6 février 1884): 2, col. 1-2.

8 No d'identification : 11800 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le conseiller P.A. Boudreault de Trois-Rivières explique pourquoi, dans une lettre au Constitutionnel, il s’est absenté du conseil le lundi précédent lors du vote sur la proposition du chemin de fer du Nord pour le parachèvement de la ligne du chemin de fer des Piles.

Référence
Le Constitutionnel (4 juin 1883): 2, col. 5-6.

9 No d'identification : 11799 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le Constitutionnel annonce l’acceptation de la compagnie de chemin de fer du Nord pour les travaux de parachèvement du chemin des Piles.

Référence
Le Constitutionnel (30 mai 1883): 2, col. 6.

10 No d'identification : 11798 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le Constitutionnel poursuit la discussion entamée au numéro précédent (19 mars 1883) sur le problème de la souscription de la ville de Trois-Rivières au chemin de fer du Nord.

Référence
Le Constitutionnel (21 mars 1883): 2, col. 1-2.

11 No d'identification : 11797 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Ici, le Constitutionnel prend position en analysant les facettes du problème de la souscription de la ville au chemin de fer du Nord.

Référence
Le Constitutionnel (19 mars 1883): 2, col. 1.

12 No d'identification : 11796 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Textuel :
« Le commissaire du gouvernement, M. Racicot, doit arriver en cette ville aujourd’hui pour réclamer de la corporation le remboursement de la dette des incendies et des debentures de l’embranchement d’Arthabaska. Il doit rencontrer les membres du conseil et prendre des arrangements à ce sujet.
La dette des incendies est de 60 000$ : celle de l’embranchement est au-delà de 160 000$. Avec les intérêts accrus depuis la création de ces dettes anciennes, on arrive à un demi-million de piastres. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (12 mars 1883): 2, col. 4.

13 No d'identification : 11795 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Résumé :
Le conseil de ville de Trois-Rivières refuse de verser le reste de sa subvention (soit
50 000$) à la compagnie du chemin de fer du Nord car on n’est nullement assuré que les travaux seront terminés.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 mars 1883): 2, col. 3.

14 No d'identification : 11794 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« M. L.A. Sénécal doit s’entendre ces jours-ci avec la corporation, au sujet de la souscription de la cité de Trois-Rivières en faveur du chemin de fer du Nord, afin de lui permettre de compléter de suite le Loop-Line et faire sur le chemin de fer des Piles tous les travaux auxquels la compagnie est tenue en vertu du statut de la dernière session. »

Référence
«Le chemin de fer des Piles et le Loop-Line», La Concorde (5 mars 1883): 2, col. 3.

15 No d'identification : 11793 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« M. Joly était en cette ville vendredi dernier pour prendre des arrangements au sujet du chemin de fer de ceinture autour de cette ville.
Le conseil de ville a adopté à l’unanimité une résolution à l’effet d’émettre 50 000$ de debenture sur la souscription des 100 000$ pour la construction du chemin des Piles.
Ce procédé était, dit-on, exigé par M. Joly comme condition nécessaire du commencement des travaux.
Cette affaire ayant été réglée à la satisfaction du gouvernement, on assure que les travaux vont commencer immédiatement. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (18 novembre 1878): 2, col. 4.

16 No d'identification : 11792 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Propos sur la position de J.N. Bureau, candidat à la mairie, concernant l’aide financière au chemin de fer des Piles.

Référence
Le Constitutionnel (7 juillet 1873): 2, col. 2.

17 No d'identification : 11791 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Notes du journal sur les propos du maire Bureau concernant le chemin de fer de la Rive Nord.

Référence
Le Constitutionnel (4 juillet 1873): 2, col. 1.

18 No d'identification : 11790 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Sur l’aide financière de la corporation de Trois-Rivières au chemin de fer de la Rive Nord.

Référence
Le Constitutionnel (20 juin 1873): 2, col. 1.

19 No d'identification : 11789 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Sur l’opinion d’un lecteur à l’égard du chemin de fer des Piles.

Référence
Le Constitutionnel, 5, 64 (18 novembre 1872): 2, col. 3.

20 No d'identification : 11788 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Assemblée publique à l’hôtel de ville de Trois-Rivières concernant la construction du chemin des Piles.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 novembre 1872): 2, col. 4-5.

21 No d'identification : 11787 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Sur la nécessité d’aider financièrement la compagnie de chemin des Piles.

Référence
Le Constitutionnel (31 janvier 1872): 2, col. 1.

22 No d'identification : 11786 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Sommes votées par différentes municipalités pour subventionner la compagnie du chemin de fer de la Rive Nord.

Référence
Le Constitutionnel (13 octobre 1871): 2, col. 1.

23 No d'identification : 11785 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le voisin fait des menaces au comté de Champlain. Il lui dit [que] parce qu’il n’a pas voté 100 000$, il n’aura aucune station. C’est tout simplement ridicule et absurde.
Il avance de plus qu’il y a des hommes dans le comté qui vont souscrire le montant voulu. Tant mieux. L’entreprise n’en réussira que mieux et n’en aura que plus de crédit, mais là où il s’abuse, c’est lorsqu’il dit que la ville des Trois-Rivières va souscrire de nouveau 50 000$, même 100 000$ et que le comté de St-Maurice souscrira à aussi un plus fort montant.
Nous sommes parfaitement convaincus que la ville des Trois-Rivières et le comté de St-Maurice comprendront mieux leurs intérêts, surtout après les faits qui sont maintenant connus. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 septembre 1871): 2, col. 4.

24 No d'identification : 11784 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Position du Journal des Trois-Rivières face au chemin de fer.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 septembre 1871): 2, col. 1-3.

25 No d'identification : 11783 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le rejet du règlement du comté de Champlain abolit la souscription des comtés de Maskinongé et St-Maurice qui n’avaient ratifié leur vote de 200 000$ qu’à la condition que tous les comtés de la rive nord souscrivissent. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 septembre 1871): 2, col. 3.