Thème : Bois, scieries et fabrications diverses
Index thématique -> Économie -> Industries -> Bois et dérivés -> Bois, scieries et fabrications diverses
1 No d'identification : 15587 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
En 1871, les scieries Baptist et Norcross donnent du travail à 400 travailleurs soit 37% de la main-d’oeuvre en 1881, 550 travailleurs ou 45%.

Référence
Ronald Rudin, The development of four Quebec towns, 1840-1914 : a study of urban and economic growth in Quebec, Thèse de doctorat (histoire), York University, 1977: 66.

2 No d'identification : 15585 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
En 1871, les deux scieries qui sont à Trois-Rivières emploient 400 employés et les 120 autres établissements emploient 685 travailleurs.

Référence
Ronald Rudin, The development of four Quebec towns, 1840-1914 : a study of urban and economic growth in Quebec, Thèse de doctorat (histoire), York University, 1977: 28.

3 No d'identification : 15583 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
1890 : 90 millions de pieds de bois
1902 : 35,6 millions
1914 : 29,8 millions

Référence
Ronald Rudin, The development of four Quebec towns, 1840-1914 : a study of urban and economic growth in Quebec, Thèse de doctorat (histoire), York University, 1977: 76.

4 No d'identification : 15576 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
1900 : 62 171 cordes
1901 : 35 000 cordes
1907 : 8 800 cordes (Canadian Sessional Papers)

Référence
Ronald Rudin, The development of four Quebec towns, 1840-1914 : a study of urban and economic growth in Quebec, Thèse de doctorat (histoire), York University, 1977: 76.

5 No d'identification : 15575 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La manufacture de chaises de Gélinas était située au coin de Notre-Dame et Bell.

Référence
Le Nouvelliste (31 janvier 1941).

6 No d'identification : 15573 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
1926 M. H.E. Howe vend ses intérêts à la Howe Lumber Co.

Référence
Le Nouvelliste (13 janvier 1941): 5.

7 No d'identification : 15571 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Après la faillite de Hall & Neilson (1892), J.A. Gagnon rachète la scierie du boulevard Deschenaux.

Référence
Le Nouvelliste (28 octobre 1940): 3-5-8-9.

8 No d'identification : 15569 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
1885 Hall & Neilson installent une scierie sur le chemin des Chenaux.
1892 La compagnie fait faillite et J.A. Gagnon achète scierie.
1893 La Curtis William achète la scierie.
1904 La Warren Curtis vend à la Grès Falls Co. Ltd.
1916 La St-Maurice Paper achète la scierie du boulevard des Chenaux.
1927 Le rôle d’évaluation ne mentionne plus de scierie sur le boulevard des Chenaux.
1930 Un incendie détruit une grande partie des installations.
1934 Alexandre Desmarais possédait une scierie qui fonctionnait sur les ruines de la scierie de 1885.
1936 Alex MacRae Company Ltd achète les installations d’Alexandre Desmarais. Cette compagnie se spécialise dans la fabrication des articles des bons employés par la manufacture de papier (Essor industriel p.381) (Il fabrique des « plugs »). (Cette compagnie existe encore en 1955).

Référence
Le Nouvelliste (28 octobre 1940): 3-5-8-9.

9 No d'identification : 15568 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
De 1907 à 1919
Hercule Dansereau possède une scierie sur l’île Caron. En 1920 il vend cette scierie à la Brown Corporation.

Référence
Le Nouvelliste (28 octobre 1940): 3-5-8-9.

10 No d'identification : 15563 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La première usine à s’établir sur la rue St-Maurice fut la Canada Iron Foundry. À la même époque, le moulin de Hall et Neilson était en opération un peu au nord de la rue St-Maurice. Il fut transformé ensuite en manufacture de boîtes puis passa à l’Union Bag, puis fut ensuite vendu à la St-Maurice Paper.

Référence
Le Nouvelliste (7 décembre 1939): 9.

11 No d'identification : 15561 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La manufacture de sceaux et de boîtes située dans le quartier St-Philippe près du boulevard Normand et St-Olivier est achetée par M. H.E. Howe de Shawinigan.

Référence
Le Nouvelliste (24 octobre 1922).

12 No d'identification : 15557 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Incendie important à la scierie de la Grès Falls Co. sur le chemin des Chenaux.
Pertes : 100 000$

Référence
Le Bien Public (20 mai 1915).

13 No d'identification : 15555 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Un important incendie détruit la scierie de la Grès Falls Co. située sur le chemin des Chenaux. Pertes : 100 000$

Référence
Le Bien Public (20 mai 1915).

14 No d'identification : 15553 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La scierie de J.H. Dansereau occupe la totalité de l’île Caron. Dansereau emploie de 75 à 100 hommes à sa scierie et a un chiffre d’affaires de 250 000$.

Référence
La Presse (28 juin 1913).

15 No d'identification : 15552 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
L’Union Bag Co. (filiale de Grès Fall Co.) possède une scierie sur l’île St-Christophe et possède un grand terrain à Trois-Rivières.

Référence
La Presse (28 juin 1913).

16 No d'identification : 15549 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
St-Maurice Lumber Co. 17 500 000 pieds
J.H. Dansereau 10 709 680 pieds
Grès Falls Lumber Co. 9 500 000 pieds
Wayagamack Pulp & Paper 5 800 000 pieds
Burrell Lumber 3 477 000 pieds

Bois de pulpe
Grès Falls Lumber Co. 36 000 cordes
St-Maurice Lumber 25 000 cordes
Wayagamack 10 400 cordes.

Référence
«Production des scieries à Trois-Rivières», Le Nouveau Trois-Rivières (19 janvier 1912): 9, col. 5.

17 No d'identification : 15543 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Dans une pétition des hommes d’affaires de Trois-Rivières au sujet des nouveaux quais dernièrement terminés, on précise au sujet des possibilités d’expansion du trafic portuaire :
« En outre du commerce de bois, de nouveaux facteurs se présentent : l’exportation de la pulpe pour les marchés européens commence à se faire par Trois-Rivières. »

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 mai 1902.

18 No d'identification : 15541 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Alex Baptist fait une soumission acceptée par le conseil pour la construction des portes et fenêtres du nouveau marché.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 mars 1900.

19 No d'identification : 15540 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Malgré le tarif Dingley, 600 bateaux américains chargeant du bois de pulpe sont passés dans le port de Trois-Rivières pendant la présente saison.

Référence
Le Trifluvien (31 octobre 1899).

20 No d'identification : 15539 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Un incendie détruit les installations de la St-Maurice Lumber Co.

Référence
Le Trifluvien (17 septembre 1897).

21 No d'identification : 15538 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
W. Curtis demande au conseil de poursuivre l’exemption de taxes de 10 ans accordée à Hall et Neilson en 1896.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 novembre 1895.

22 No d'identification : 15537 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Demande de W. Curtis à la ville pour la prolongation d’exemption de taxes accordée à Hall & Neilson en 1886 (18/11/1895).

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 novembre 1895.

23 No d'identification : 15536 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
J.A. Gagnon, propriétaire de la scierie et industriel trifluvien, fait faillite en 1895.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 novembre 1895.

24 No d'identification : 15535 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Dans un rapport daté du 23 juillet 1894, le président des comités permanents suggère au conseil de refuser l’exemption de taxes de 10 ans demandée par la St-Maurice Lumber Co.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 juillet 1894.

25 No d'identification : 15533 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Waran Curtis qui vient d’acheter la scierie sur la rue des Chenaux demande au conseil de fermer cette rue à partir de la rue St-Maurice jusqu’à l’endroit appelé « Le Passage ». Il offre la possibilité de continuer la rue des Pins de la rue St-Maurice jusqu’au Passage.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 juillet 1893.