1 No d'identification : 3947 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La traverse entre Nicolet et la Pointe-du-Lac a été ouverte et balisée hier, vis-à-vis l’embouchure de la rivière Nicolet. »

« La traverse des canots se fait aussi facilement devant la ville qu’en été. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (24 décembre 1868): 3, col. 1.

2 No d'identification : 3950 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Un pont de glace est formé à l’entrée du lac St-Pierre. Il s’étend jusqu’à un quart de lieue du port St-François. La glace est bonne. On a traversé hier en voiture. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 décembre 1869): 2, col. 4.

3 No d'identification : 3952 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
La glace tient bon sur la rivière Nicolet ; elle est encore bonne pour la promenade à pied.

Référence
Le Constitutionnel (29 avril 1874): 2, col. 2.

4 No d'identification : 3954 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
La glace est prise en face de Batiscan depuis mardi dernier. La glace n’était pas encore forte, un habitant de St-Jean des Chaillons a failli s’y noyer.
Samedi, plusieurs voitures sont traversées sur la glace en face de Trois-Rivières.

Référence
Le Constitutionnel (21 décembre 1874): 2, col. 2.

5 No d'identification : 3958 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Samedi matin plusieurs voitures ont traversé le fleuve entre Nicolet et la Pointe-du-Lac, la glace est solide sur le lac St-Pierre jusqu’au-dessous de l’embouchure de la rivière Nicolet. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (6 décembre 1875): 2, col. 5.

6 No d'identification : 3960 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
La glace n’était pas encore arrêtée hier soir entre Trois-Rivières et Québec. Le lac St-Pierre est pris et la traverse a dû être balisée chez [...], entre la Pointe-du-Lac et Nicolet.

Référence
Le Constitutionnel (3 décembre 1875): 2, col. 3.

7 No d'identification : 3961 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La température a été très douce ces jours-ci. Aujourd’hui la neige tombe par flocons. Il parait que les nouvelles relatives au pont de glace des Grondines et au Cap Rouge étaient fausses. La glace s’est arrêtée quelques heures en ces endroits mais elle est repartie sans façon : le fleuve est libre jusqu’à Québec. Il y a une traverse sur le lac St-Pierre à Nicolet, mais on nous dit qu’elle est très longue. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 décembre 1875): 3, col. 2.

8 No d'identification : 3963 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On apprend avec plaisir que le pont de glace est enfin arrêté pour ne plus repartir qu’au printemps. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (24 janvier 1876): 2, col. 3.

9 No d'identification : 3964 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le pont de glace est fait sur le fleuve entre la Pointe-du-Lac et Nicolet. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 janvier 1878): 2, col. 3.

10 No d'identification : 3965 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le pont de glace est formé entre le Cap et Bécancour, et on se propose de le traverser demain. »

Référence
Le Constitutionnel (4 février 1878): 2, col. 1.

11 No d'identification : 3968 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les voitures traversent maintenant sur la glace de la grande rivière du Loup. »

Référence
Courrier de Maskinongé (26 décembre 1878): 2, col. 2.

12 No d'identification : 3970 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« À en juger par les énormes banquises qui descendent sur le fleuve, le pont de glace n’est pas encore formé sur le lac St-Pierre. On attribue à la hauteur des eaux ce retard inusité. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (2 janvier 1879): 2, col. 3.

13 No d'identification : 3973 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le pont de glace du lac St-Pierre n’est pas encore formé et le fleuve est chaque jour encombré d’énormes banquises qui rendent les traversées difficiles.
Les anciens prétendent que depuis de longues années, c’est la première fois que la glace n’est pas arrêtée à cette époque à la Pointe-du-Lac. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 janvier 1879): 2, col. 4.

14 No d'identification : 3976 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Les glaces qui encombraient le fleuve se sont arrêtées hier au-dessus de cette ville vis-à-vis la rivière Godefroy. Si le froid tient quelques jours nous aurons une bonne traverse vers le fin de la semaine. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 janvier 1879): 2, col. 4.

15 No d'identification : 3978 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le froid a été intense la semaine dernière. Le thermomètre est descendu à 22 degrés au-dessous de zéro, en plein air jeudi matin et hier à 27.
Les chemins d’hiver sont en bon état actuellement. Le pont de glace est solide au port de St-François où de belles traverses ont été balisées. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 décembre 1879): 3, col. 1.

16 No d'identification : 3984 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le pont de glace est formé un peu en bas de la cité. Il y a une traverse d’établie vis-à-vis Batiscan. »

Référence
Le Constitutionnel (9 janvier 1880): 2, col. 3.

17 No d'identification : 3985 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous sommes aujourd’hui gratifiés d’un pont de glace magnifique en face de la ville. »

Référence
Le Constitutionnel (21 janvier 1880): 2, col. 2.

18 No d'identification : 3987 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Traverse. Ce n’est pas sans surprise que nous avons vu arriver hier dix voyageurs de la paroisse de St-François du Lac qui ont traversé le lac St-Pierre sur la glace. Ils rapportent que la glace est encore solide. Ils avaient aussi plusieurs cent livres de bagages qu’ils ont fait traverser [par] des chiens attelés à des traîneaux. »

Référence
Courrier de Maskinongé (15 avril 1880): 2, col. 3.

19 No d'identification : 3989 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le pont de glace formé vers Ste-Anne de la Pérade est maintenant rendu à la branche nord-est de l’embouchure du St-Maurice. Nous aurons donc, sous peu, une traverse sur la glace devant la ville, ce qui sera d’une grande utilité pour la cité et les compagnies avoisinantes.

Référence
Le Constitutionnel (4 février 1881): 2, col. 3.

20 No d'identification : 3994 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On nous assure que le pont de glace est formé entre St-Pierre et Batiscan, par suite des derniers grands froids. On dit même que la traversée a déjà été tracée. »

Référence
La Concorde (4 février 1881): 2, col. 5.

21 No d'identification : 3997 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le pont de glace s’est formé sur le lac St-Pierre dans la nuit de vendredi. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 décembre 1881): 2, col. 5.

22 No d'identification : 3998 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le pont de glace est formé vis-à-vis la rivière Nicolet.
On nous informe aussi que la glace est arrêtée aux Grondines. »

Référence
La Concorde (4 janvier 1882): 2, col. 7.

23 No d'identification : 4000 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Tandis qu’à Québec on possède maintenant un magnifique pont de glace, le fleuve devant notre ville est aussi libre de glace qu’en été. »

Référence
La Concorde (27 février 1882): 2, col. 3.

24 No d'identification : 4002 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le fleuve est couvert de banquises d’une immense étendue.
On nous télégraphie que le pont est arrêté à Batiscan et paraît très bon.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 décembre 1882): 2, col. 4.

25 No d'identification : 4004 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le pont n’a pas résisté aux marées.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (14 décembre 1882): 2, col. 3.