1 No d'identification : 10735 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Louis Gagnon déclare posséder une maison de pension sur l’île Baptist depuis 3 ou 4 ans. Il opère sa maison de pension 5 mois 1/2 par année.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 mai 1897.

2 No d'identification : 10733 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« “Le Foyer”, une maison de refuge pour les jeunes filles, fondée il y a quelque temps, occupera à l’avenir la maison de Mme veuve Henri Lajoie, coin Bonaventure et Hart. Les directrices de cette excellente institution serviront, à de très bas prix, des repas aux dames et jeunes filles de passage en ville ou qui ont leurs chambres ailleurs. »

Référence
«Courrier de la cité: Trois-Rivières», Le Bien Public (29 août 1918): 8, col. 3.

3 No d'identification : 10732 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les maisons de pension, et en général tous ceux qui peuvent disposer de quelques chambres, devraient voir à les mettre en état de pouvoir recevoir quelqu’un pour le temps des fêtes du centenaire, car il est certain qu’il s’en fera une grande demande. Déjà la plupart des chambres disponibles sont retenues aux hôtels. »

Référence
Le Clairon (2 juillet 1884): 3, col. 1.

4 No d'identification : 10730 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Maison de pension privée tenue par Monsieur J. H. Prévost. On trouvera une bonne pension privée en s’adressant au no 1 rue des Champs.

Trois-Rivières, 22 août 1878. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 août 1878): 3, col. 2.

5 No d'identification : 10728 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Avis aux pensionnaires. Les personnes désireuses de se procurer des chambres et une pension les trouveraient à des conditions avantageuses en s’adressant à Mme T. A. Lambert, no 169 1/2, rue Notre-Dame, au-dessus du magasin de J.P. Godin, Ecr. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (4 octobre 1877): 2, col. 4.

6 No d'identification : 10726 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Maison de pension.

Le soussigné informe le public qu’il a ouvert une maison de pension en cette cité sur la rue Notre-Dame, porte voisine de la propriété de J. Houliston (boulanger anglais).

E. d. Gélinas. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 mai 1869): 4, col. 4.

7 No d'identification : 10723 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Maison de pension.

Le soussigné informe le public qu’il a ouvert une maison de pension, en cette cité, sur la rue Notre-Dame, porte voisine de la propriété de John Houliston (Boulanger anglais).

E. d. Gélinas.
Trois-Rivières, 26 mai 1868. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (26 mai 1868): 3, col. 3.

8 No d'identification : 10719 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Maison de pension privée.

Toute personne qui désirerait se placer dans une maison de pension privée, au 1er mai prochain, pourra s’adresser au soussigné, rue Notre-Dame, dans le magnifique logement autrefois occupé par Monsieur Richard Lanigan, porte voisine de Monsieur John Ryan.

T. Lord.
Trois-Rivières, 29 avril 1868. - 1m. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (24 avril 1868): 3, col. 4.

9 No d'identification : 10716 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Maison de pension privée.

Madame Lambert ayant loué le magnifique logement rue du Platon, ci-devant occupé par Madame Julien, sera prête à prendre de nouveaux pensionnaires le 1er mai prochain.

Trois-Rivières, 20 mars 1868. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 mars 1868): 3, col. 3.

10 No d'identification : 10714 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Établissements commerciaux (nouvelle maison de pension):

« Le soussigné informe le public qu’il a repris “Maison de Pension” dans son ancienne demeure, coin des rues du Fleuve et St-Antoine. Ceux qui voudront lui donner leur encouragement seront servis avec la même bienveillance que par le passé. Toutes les commodités possibles sont offertes aux étrangers; aussi écurie et remise pour les chevaux et voitures, etc. »

Pierre Décoteau.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 mai 1865): 4, col. 2.