1 No d'identification : 10877 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le 26 septembre 1936: on constate que la transformation des devantures de magasins dans nos rues commerciales est à peu près complète. »

Référence
Le Nouvelliste (13 janvier 1941).

2 No d'identification : 10875 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
25 septembre 1930: l’association locale des marchands-détaillants est fusionnée à celle [...] de Montréal.

Référence
Le Nouvelliste (13 janvier 1941).

3 No d'identification : 10873 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Monsieur Maurice Gélinas, président de l’association des détaillants:

« Sur 249 maisons (de commerce) dignes de mention en 1904. Il n’en restait plus que 70 en 1919 et c’est sur les doigts de la main qu’on peut compter celles qui survivent encore en 1926. Tandis que quelques-unes évoluaient et grandissaient avec le temps, la plupart s’effaçaient timidement devant des concurrentes nouvelles plus alertes, plus à date. »

Référence
Le Nouvelliste (10 octobre 1926): 5.

4 No d'identification : 10871 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Raisons du déclin du commerce local:
- compétition externe
- production en série
- la mode
- vente par catalogue
- voyages d’emplettes dans les grands centres
- vente à crédit
- les chaînes de magasins
- publicité.

Référence
Le Nouvelliste (10 octobre 1926): 5.

5 No d'identification : 10868 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Bref, le nouvel apport démographique n’a pas entraîné l’industrialisation et la prolifération des commerces que nous étions en droit d’appréhender. Le déferlement humain accroît la dépendance de la frange à l’égard de l’agglomération, qui ne cesse de thésauriser la production et la distribution des biens et services. »

Référence
Yves Nobert, L’impact de Trois-Rivières sur sa zone péri-urbaine, Thèse de maîtrise (géographie), Québec, Université Laval, 1977: 23.

6 No d'identification : 10861 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Il nous fait plaisir de signaler l’ouverture d’une nouvelle librairie dirigée par Monsieur J.A. Charbonneau. Il nous a été donné de visiter cette magnifique librairie connue sous le nom de “Librairie Dollard” qui est arrangée avec goût et de belle décoration.

Les passants eux-mêmes ont pu admirer la jolie vitrine qui a un vrai air de fête nationale commémorant les souvenirs émouvants et patriotiques de Dollard des Ormeaux.

Nous félicitons Monsieur J.A. Charbonneau dont les goûts très modernes et l’esprit d’entreprise si belle sont une excellente raison pour que le public favorise ce jeune homme en lui accordant son patronage et son encouragement. »

Référence
«Librairie Dollard», Le Nouveau Trois-Rivières (26 mai 1911): 1, col. 2.

7 No d'identification : 10859 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Article qui traite de l’ouverture d’un magasin de meubles sur la rue Hart.

Référence
«Messieurs Lottinville et Carignan ouvrent n nouveau magasin de meuble», Le Nouveau Trois-Rivières (7 octobre 1910): 8, col. 3.

8 No d'identification : 10846 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Monsieur Armand Genest, autrefois de la Pharmacie Williams, vient de former une nouvelle société avec Monsieur O. Cloutier et ont ouvert un superbe magasin rue Notre-Dame, dans le nouveau bloc bâti par Monsieur Lucien Lajoie. On y tiendra à la disposition du public tous les remèdes des patentés: les parfums, articles de toilette, cadeaux, cigares, etc. La nouvelle installation est dans les derniers goûts. »

Référence
Le Nouveau Trois-Rivières (4 février 1909): 4, col. 3.

9 No d'identification : 10845 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« L’entrepôt d’huile établie en cette ville par Messieurs Marchand et Cie est en opération depuis quelques jours. »

Référence
«Échos de la Ville et du District», Le Trifluvien (3 novembre 1893): 3, col. 4.

10 No d'identification : 10844 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Nous apprenons avec plaisir que Monsieur Zéphirin Marchand se propose de construire ici un réservoir pour l’embarillage [sic] de l’huile de pétrole. On nous dit que le terrain à cet effet est acheté. L’huile serait importée en réservoir, inspectée et mise en baril ici même. »

Référence
«Choses locales», Le Trifluvien (25 juillet 1893): 2, col. 3.

11 No d'identification : 10843 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« À l’avenir il n’y aura qu’une seule buanderie aux Trois-Rivières, Monsieur Edouard Mercier ayant fait l’acquisition de la buanderie de Monsieur Moïse Godin. Monsieur Mercier profite de l’occasion pour informer les pratiques de Monsieur Godin qu’il sera heureux d’avoir leur clientèle et garantie de leur donner satisfaction. Dans quelque temps, Monsieur Mercier ouvrira des bureaux dans les divers quartiers de la ville pour l’accommodation de ses clients. »

Référence
«Notes locales», Le Trifluvien (14 mai 1890): 3, col. 4.

12 No d'identification : 10842 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Monsieur J.E. Garneau, un ancien employé d’un commerce de Montréal, vient d’acheter le magasin et la marchandise de Buisson et Cie (cette compagnie avait fait faillite). Le magasin ouvrira samedi (soit le 30 novembre).

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 novembre 1889): 2, col. 3-4.

13 No d'identification : 10841 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Monsieur Jos. J.B. Garceau, commerçant, a ouvert un marché de bois, charbon, foin, paille, à proximité de la gare.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 février 1888): 3, col. 2.

14 No d'identification : 10840 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Au 216 rue Notre-Dame.

J. Gonthier, qui possède une teinturerie à cet endroit, annonce l’ouverture d’une buanderie à vapeur qui sera ouverte à partir du 15 mars. Nettoyage et repassage à la chinoise faits par un spécialiste.

Commandes pour chemises et autres articles exécutées en 20 minutes.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 mars 1885): 2, col. 5.

15 No d'identification : 10839 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Grande vente de livres.

J.B. Rolland et Fils, discontinuant le commerce de détail, ont transporté leurs fonds de livres au 267 rue Notre-Dame, pour être vendus sans réserve. Ce qui restera de non vendu mardi le 18 décembre sera alors vendu par encan public.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 décembre 1883): 3, col. 1.

16 No d'identification : 10838 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Ouverture d’un magasin de cuir et fourniture à Trois-Rivières.

Référence
La Concorde (6 juillet 1883): 3, col. 1.

17 No d'identification : 10837 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Un nouvel atelier de photographie ouvre ses portes à Trois-Rivières (photographe J.O. Prince).

Référence
Le Constitutionnel (27 novembre 1882): 3, col. 2.

18 No d'identification : 10836 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Un photographe vient de s’installer rue Notre-Dame, il s’agit de Monsieur Charles Prince. Il a pris ces jours derniers des photos de résidences privées et d’édifices publics de la ville.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (23 octobre 1882): 2, col. 3.

19 No d'identification : 10835 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Nouveau magasin. J.B. Normand, Ecr., et M.T. Blouin ont ouvert, samedi, le 17 juin courant, dans le magasin de feu M. Michel Caron, un assortiment de cuir, de harnais, et de bottes sauvages; aussi ils achètent les peaux. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 juin 1882): 2, col. 4.

20 No d'identification : 10834 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Nous apprenons avec plaisir que Messieurs P.V. Ayotte et Ed. de Carufel doivent ouvrir en cette ville le 1er mai prochain une grande librairie. Ils se sont déjà assuré d’un magnifique local à l’encoignure des rues Notre-Dame et du Platon [...]. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 mars 1881): 2, col. 2.

21 No d'identification : 10833 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Ouverture d’une teinturerie américaine. Liste des prix.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 avril 1880): 3, col. 1.

22 No d'identification : 10832 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Toutes personnes désirant conserver le corps (cadavre) de leurs parents, la figure naturelle et sans odeur pour 6 à 10 jours pourront immédiatement après la mort avertir C.E.L. Desaulniers, entrepreneur de pompes funèbres, no 208 rue Notre-Dame, Trois-Rivières. On pourra aussi se procurer tous les effets funéraires de 1ère classe et à des prix réduits. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 juillet 1879): 3, col. 1.

23 No d'identification : 10831 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Ouverture d’un magasin de musique.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 juin 1879): 3, col. 4-5.

24 No d'identification : 10830 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Ouverture d’un établissement de reliure par P.V. Ayotte.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 mai 1879): 3, col. 4-5.

25 No d'identification : 10829 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Il est intéressant de noter la gamme de produits offerts chez Hoerner et Williams, pharmaciens de Trois-Rivières.

Référence
La Concorde (2 mai 1879): 3.