1 No d'identification : 4048 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Tableau des péages à être prélevés sur les ponts du St-Maurice, Ste-Anne de la Pérade, Batiscan et Etchesmin.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (8 avril 1848): 1, col. 1-2.

2 No d'identification : 4051 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On a commencé à faire usage du pont dernièrement construit aux frais du gouvernement sur la rivière Nicolet. Il y a 680 pieds de longueur.
Les ponts sur les rivières Bécancour et Godefroy sont aussi achevé [sic]. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 mai 1848): 2, col. 2.

3 No d'identification : 4052 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Résumé : Annonce d’une vente par encan public des droits de péages sur les ponts des rivières Ste-Anne, Batiscan, St-Maurice, Bécancour et Nicolet, pour l’année qui suit.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (12 mai 1849): 2, col. 2.

4 No d'identification : 4053 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Correspondance concernant le pont à péage sur la rivière du Loup.

Référence
L’Ère Nouvelle (21 mars 1854): 3, col. 2-3.

5 No d'identification : 4054 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Demande de permis pour construire un pont à péage sur la Grande Rivière-du-Loup.

Référence
L’Ère Nouvelle (13 janvier 1859): 3, col. 6.

6 No d'identification : 4057 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Lettre d’un habitant de Machine contre le péage sur le pont à péage qu’on veut établir à la Grande Rivière-du-Loup.

Référence
L’Ère Nouvelle (21 février 1859): 2, col. 5.

7 No d'identification : 4059 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le journal appuie et justifie la demande d’incorporation d’une compagnie faite au gouvernement pour la construction d’un pont sur la Rivière-du-Loup.

Référence
L’Ère Nouvelle (21 février 1859): 2, col. 6.

8 No d'identification : 4061 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
À propos de la construction d’un pont à péage sur la Grande Rivière-du-Loup.

Référence
L’Ère Nouvelle (7 mars 1859): 2, col. 3-4.

9 No d'identification : 4063 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Emprunt à la municipalité de Ste-Anne-de-la-Pérade pour reconstruire le pont sur la Rivière Ste-Anne.

Référence
L’Ère Nouvelle (31 mars 1859): 3, col. 3-4.

10 No d'identification : 4065 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Textuel : Il est par le présent donné avis public qu’il sera fait application par le soussigné, à la prochaine session de la législature de cette province pour obtenir du gouvernement tous les droits qu’il a sur le pont de Nicolet, situé sur la rivière Nicolet vis-à-vis l’église catholique, circonstances et dépendances; avec de plus le privilège de deux milles chaque côté du dit pont, sur la rivière Nicolet, afin de permettre au soussigné de refaire le dit pont en ajoutant un pilier entre chaque arche, aussi que, le droit de privilégier les taux de péage suivants à savoir : pour chaque voiture tirée par un cheval ou un boeuf : 14 cents; chaque voiture tirée par 2 chevaux : 20 cents; chaque voiture tirée par 3 chevaux : 25 cents; chaque voiture tirée par 1 paire de boeufs : 16 cents; 2 paires de boeufs : 25 cents.
Chaque cheval, boeuf , vache, etc. libre : 6 cents.
Chaque mouton, cochon, veau, poulain : 6 cents.
Un homme à cheval : 10 cents.
Chaque personne à pied : 4 cents

J. O. Rousseau
Nicolet, 24 novembre 1859

Référence
L’Ère Nouvelle (28 novembre 1859): 3, col. 1.

11 No d'identification : 4073 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Ponts (péage) Ste-Anne-de-la-Pérade.

Référence
L’Ère Nouvelle (7 janvier 1861): 3, col. 2.

12 No d'identification : 4074 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Résumé : L’assemblée voit avec plaisir une compagnie de citoyens s’organiser pour construire un pont sur la rivière Batiscan auprès de l’église de la paroisse de Ste-Geneviève.

Référence
«Comté de Champlain», L’Ère Nouvelle (25 mars 1861): 2, col. 4.

13 No d'identification : 4077 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Textuel : Est par le présent donné que les péages du pont construit par le gouvernement sur la Rivière Bécancour, dans la paroisse de Bécancour, pour l’année qui commencera le vingtième jour de mai prochain, seront vendus par encan public à la porte de l’église de la dite paroisse de Bécancour, lundi, le dit vingtième jour de mai prochain à onze heures de l’avant-midi. Les conditions de la vente seront annoncées sur les lieux.
Thos A. Lambert (Préfet)

Référence
«Pont (péage)», L’Ère Nouvelle (22 avril 1861): 3, col. 4.

14 No d'identification : 4081 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Est par le présent donné que les péages du pont construit par le gouvernement sur la rivière Godefroy, dans la paroisse de Saint-Grégoire le Grand, dans le district de Trois-Rivières, seront vendus par encan public, pour vingt-neuf années, à la maison de péage du dit pont, lundi, le deuxième jour de septembre prochain, à onze heure de l’avant-midi. Les conditions de la vente seront énoncées sur les lieux, et elles pourront être connues à la vente, à Bécancour, au bureau du secrétaire-trésorier du conseil municipal du comté de Nicolet.
Thos A. Lambert »

Référence
«Pont», L’Ère Nouvelle (4 juillet 1861): 3, col. 4.

15 No d'identification : 4085 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
«... et que le Dr Rousseau a perdu tout le bois qu’il avait préparé pour la construction de pont de Nicolet. »

Référence
L’Ère Nouvelle (25 juillet 1861): 2, col. 6.

16 No d'identification : 4087 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Hier Angus MacDonald, Ecr., et un jeune étudiant qui l’accompagnait, du nom de Beauchêne, faillirent perdre la vie par la rupture d’un pont. Ils revenaient de la messe de l’église de Bécancour, et lorsqu’ils furent sur le milieu du pont nommé Montesson qui traverse l’île de M. MacDonald, il se rompit et les deux messieurs furent précipités dans une rivière de 4 pieds d’eau avec leur voiture. M. MacDonald était tombé la tête dans l’eau et on le retira presque noyé, mais il en fut quitte pour quelques contusions à une jambe. »

Référence
"Pont : “Échappé bel”, L’Ère Nouvelle (19 août 1861): 2, col. 5.

17 No d'identification : 4091 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Avis public.
Des soumissions pour la construction d’un pont sur la rivière Blanche dans la paroisse de Bécancour, seront reçues au bureau du soussigné à Bécancour, jusqu’au premier décembre prochain; les conditions pourront être connues au bureau susdit.
A.O. Désilets, ST. C.M.B
Bécancour, 7 novembre 1864

Référence
L’Ère Nouvelle (10 novembre 1864): 3, col. 3.

18 No d'identification : 4093 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le soussigné, secrétaire de la municipalité de la paroisse de St-Luc, dans le comté de Champlain, recevra des soumissions pour la construction d’un pont sur la rivière Champlain, en la dite paroisse St-Luc, près de l’église, jusqu’au premier du mois de novembre prochain.

Louis de Montigny
Secrétaire.
St-Luc, 13 octobre 1867. »

Référence
«Soumissions», Le Journal des Trois-Rivières (15 octobre 1867): 3, col. 3.

19 No d'identification : 4094 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le pont de la rivière Batiscan est dangereux.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (2 février 1869): 2, col. 4.

20 No d'identification : 4095 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« J’ajouterai seulement que le comté de Champlain est traversé par trois rivières dont la plus étroite a encore près de quinze cents pieds de largeur, et que le gouvernement, la Chambre et le pays ne peuvent faire autrement qu’admettre que la position est toute exceptionnelle, que les ponts sur ces rivières sont trop dispendieux pour être laissés aux frais des différentes localités où ils se trouvent, et que le défaut des ponts sur ces rivières ruinerait complètement ces localités. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 mars 1869): 2.

21 No d'identification : 4098 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous venons de recevoir par le télégraphe la bonne nouvelle que dans les estimés soumis à la chambre à sa séance du 31 mars, il a été voté 8 000$ pour des réparations au pont de la rivière Batiscan. Comme le public voyageur le sait, le pont est d’une immense utilité aux communications dans notre district, et le bon entretien de ce pont est un acte de sage administration dont le comté de Champlain doit accorder le mérite à la législature d’abord et aussi à ses représentants dans les deux chambres. »

Référence
«11», Le Journal des Trois-Rivières (2 avril 1869): 2, col. 1.

22 No d'identification : 4099 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Construction d’un nouveau pont sur la rivière Batiscan.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (6 avril 1869): 2, col. 1-2.

23 No d'identification : 4101 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« D’ici au vingt d’août prochain, la municipalité de Batiscan recevra des soumissions pour la réparation ou la reconstruction du pont de Batiscan, d’après le plan actuel ou tout autre plan. La municipalité ne s’obligera pas d’accepter la soumission la plus basse ni aucune d’elles. Pour plus amples informations s’adresser au sous-signé [sic].

Napoléon Fugère
Maire de la municipalité »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (23 juillet 1869): 3, col. 4.

24 No d'identification : 4103 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Est par le présent donné qu’il sera fait application à la prochaine session de la législature de Québec pour obtenir le privilège de bâtir un pont de péage sur la rivière Batiscan, auprès de l’église Ste-Geneviève dans le comté de Champlain. Les péages seront [ce qui] suit :
Pour un piéton : 2 cents
Pour chaque voiture à deux roues tirée par un cheval : 8 cents
Pour chaque voiture à quatre roues tirée par un cheval : 10 cents
Pour chaque voiture à quatre roues tirée par 2 chevaux : 15 cents
Pour chaque cheval additionnel : 5 cents
Pour chaque cheval ou bête portant un cavalier : 6 cents
Pour chaque cheval, mulet, vache ou tête de gros bétail : 3 cents
Pour chaque mouton, veau, cochon, etc. : 2 cents

Les arches auront dix-huit à vingt pieds au-dessus des basses eaux avec une distance de pas moins de cinquante pieds entre les piliers. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 septembre 1870): 3, col. 3.

25 No d'identification : 4108 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Nous apprenons que le pont que M. Narcisse Massicotte a entrepris de construire sur la rivière Batiscan, vis-à-vis le village de Ste-Geneviève, avance rapidement et qu’il sera bientôt même ouvert aux piétons.

Référence
Le Constitutionnel (5 avril 1872): 2, col. 3.