Thème : Hospices et hôpitaux
Index thématique -> Santé -> Hospices et hôpitaux
1 No d'identification : 11663 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Un médecin anglais, William Bar, eut la charge de transformer en hôpital le monastère des Récollets aux Trois-Rivières. »

Référence
Le mauricien médical, 10, 2 (1 janvier 1961): 49.

2 No d'identification : 11662 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
L’auberge des Gouverneurs achète le Sheraton-Château de Blois.

Référence
Le Nouvelliste (27 mars 1973).

3 No d'identification : 11661 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
13 juillet 1966 : incendie au Château de Blois. On démolit l’édifice par la suite.

Référence
Le Nouvelliste (20 juillet 1966).

4 No d'identification : 11660 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La corporation du foyer Joseph Denys acquiert l’édifice désaffecté du Collège Séraphique au coin de Laviolette et St-Maurice.

Référence
Le Nouvelliste (3 juin 1965).

5 No d'identification : 11659 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Sanatorium de Trois-Rivières: fondé en 1896 par le Dr de Blois, successivement agrandi en 1903, 1905, 1910 et 1915.
Bâtisse 3 étages de 130 x 62 pieds.
4e étage de 100 x 48 pieds.

Construction en pierre et en briques.

Après 1908, une annexe du sanatorium est mise à la disposition des touristes.

Référence
Sanatorium Trois-Rivières, Three Rivers, Québec, Canada. 1896-1916: prospectus illustré publié par la compagnie Le Sanatorium des Trois-Rivières incorporée à l'occasion du 20e anniversaire de la fondation de l'établissement, Trois-Rivières, le Sanatorium, 1916.

6 No d'identification : 11658 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
L’article intitulé « L’hospice de la providence » traite de sa situation financière. Cet hospice est la possession des Soeurs de la Providence. Après cet examen minutieux des obligations, manières de l’établissement, le public est invité à contribuer financièrement.

Référence
«L’hospice de la providence», Le Bien Public (29 octobre 1914): 1, col. 2.

7 No d'identification : 11657 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Compte rendu d’une réunion du comité de santé de Trois-Rivières. Quelques résolutions adoptées.

Référence
Le Bien Public (13 janvier 1911): 1, col. 3.

8 No d'identification : 11656 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Asile des Soeurs de la Providence date de 1867. Depuis cette date, elles ont recueilli: 100 vieillards infirmes, 196 orphelins et 299 enfants trouvés. Dans les limites de la ville, elles ont visité et assisté 280 familles et pauvres et donné 7 800 repas aux indigents. Elles font aussi des visites aux malades: 15 900 malades ont été visités, 95 600 visites aux pauvres et aux malades, 690 personnes assistées à la mort ou ensevelies.

On y note aussi: « Parmi les enfants trouvés, il en est peu qui vivent longtemps, malgré les soins intelligents qu’on leur donne. Ils arrivent presque tous avec le germe de maladies que leurs malheureux parents leur ont transmises comme un funeste héritage, ou qu’ils leur ont fait contracter en les exposant sans pitié et sans soin. »

Le gouvernement du Québec verse chaque année une allocation aux orphelins. L’asile compte beaucoup sur les Dames Charitables (on en compte 400).

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 décembre 1882): 2, col. 4-5.

9 No d'identification : 11655 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Il est sérieusement question d’organiser un bureau de santé qui offre des garanties sérieuses à la population. Il en est temps. Dans ce moment, nous avons plusieurs cas de picote en ville et l’on ne prend pas assez de précaution. On nous dit cependant que la corporation s’est assurée d’une maison un peu éloignée de la ville où les malades pourront être transportés et soignés attentivement. On rapporte que ces jours derniers, un homme est descendu du haut du St-Maurice, malade de la picote. Aucune maison de pension n’a voulu le recevoir. Découragé, sans argent, il a laissé la ville. On l’a retrouvé à moitié gelé dans une grange au Cap. »

Référence
Le Constitutionnel (8 janvier 1875): 2, col. 3.

10 No d'identification : 11654 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
En 1872, les Soeurs de la Providence ouvrent une « apothicairerie » et distribuent des médicaments aux pauvres de la région.

Référence
Soeur Marie-Madeleine, Centenaire de l’arrivée des Soeurs de la Providence à Trois-Rivières: 1864-1964, Trois-Rivières, s.n., 1965: 57.

11 No d'identification : 11653 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Hospice:
« Au mois d’août 1865, après le déménagement dans une maison plus grande, appartenant aux Mères Ursuline, les Soeurs de la Providence acceptent quelques vieilles personnes. »

Référence
Soeur Marie-Madeleine, Centenaire de l’arrivée des Soeurs de la Providence à Trois-Rivières: 1864-1964, Trois-Rivières, s.n., 1965: 44.

12 No d'identification : 11652 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le 11 août 1866, on début la construction de l’hospice rue Ste-Julie. À cette époque, on trouvait le terrain trop éloigné de la ville.

26 mai 1867 : inauguration de l’hospice.

Référence
Soeur Marie-Madeleine, Centenaire de l’arrivée des Soeurs de la Providence à Trois-Rivières: 1864-1964, Trois-Rivières, s.n., 1965: 22.

13 No d'identification : 11651 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Août 1864:
Charles Olivier Caron, vicaire général et chapelain des Ursulines, adresse une demande aux Soeurs de la Providence « pour recueillir les aumônes des citoyens et secourir les malades [...] depuis la Toussaint jusqu’au mois de mai ». Cette délimitation de la période est perçue comme une période d’essai.

Après cette démarche, un groupe de citoyens (comité de charité) adresse une pétition à Monseigneur Cooke lui demandant son approbation.

Référence
Soeur Marie-Madeleine, Centenaire de l’arrivée des Soeurs de la Providence à Trois-Rivières: 1864-1964, Trois-Rivières, s.n., 1965: 13-14.

14 No d'identification : 11650 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Octobre 1864:
Deux soeurs de la Providence et une fille du Tiers Ordre arrivent à Trois-Rivières.
L’asile des Soeurs de la Providence est ouvert le 27 octobre 1864 avec les objectifs suivants:
1- Distribuer pendant l’hiver les verres et les vêtements aux pauvres de la cité.
2- Visiter les malades et les prisonniers et surtout recevoir à domicile les enfants orphelins ou rejetés par leurs parents.

Référence
Soeur Marie-Madeleine, Centenaire de l’arrivée des Soeurs de la Providence à Trois-Rivières: 1864-1964, Trois-Rivières, s.n., 1965.

15 No d'identification : 11649 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
22 janvier 1863:
Dans une lettre adressée à Monseigneur Larocque, Monseigneur Cooke précise que les Dames du Conseil de Charité ont trouvé une maison pour la venue des Soeurs de la Charité. L’évêque termine sa lettre en précisant:
« Nous préférerions des Soeurs Grises qui se changeraient pour le nom seulement en Soeurs de Charité. »

Référence
Soeur Marie-Madeleine, Centenaire de l’arrivée des Soeurs de la Providence à Trois-Rivières: 1864-1964, Trois-Rivières, s.n., 1965: 11.

16 No d'identification : 11648 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Sur la nécessité d’un hôpital appartenant à la ville à Trois-Rivières.

Référence
L’Ère Nouvelle (13 août 1863).

17 No d'identification : 11647 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Quelques remarques sur la tenue de l’hôpital par les Ursulines à Trois-Rivières. Statistiques sur le nombre de patients traités en 1857. On signale que des réparations et agrandissements ont été faits à cet hôpital.

Référence
L’écho du St-Maurice (23 juillet 1858): 2, col. 3.

18 No d'identification : 11646 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
19 août 1930: inauguration du nouvel orphelinat St-Dominique sur le boulevard du Carmel.

Référence
Georges-Édouard et Antonio Magnan Panneton, Le diocèse de Trois-Rivières, 1962; biographies sacerdotales, l’organisation diocésaine, etc. , Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1962: 389.

19 No d'identification : 11645 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
1 septembre 1910: ouverture de l’orphelinat St-Dominique près du Séminaire St-Joseph.

Référence
Georges-Édouard et Antonio Magnan Panneton, Le diocèse de Trois-Rivières, 1962; biographies sacerdotales, l’organisation diocésaine, etc. , Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1962: 374.

20 No d'identification : 11644 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Construction d’une aile supplémentaire à l’orphelinat St-Dominique qui a été construit en 1931.

Référence
Le Nouvelliste (5 avril 1947): 3.

21 No d'identification : 11643 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
En 1930, Trois-Rivières vit naître une oeuvre de protection d’un nouveau genre, dite du « Placement familial ». C’est une oeuvre de protection destinée aux enfants des foyers tuberculeux. Le but en est de déloger et de placer à la campagne l’enfant du milieu contaminé.

Référence
Le Nouvelliste (23 novembre 1940): 92.

22 No d'identification : 11642 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le personnel de la St-Laurence remet à la fin janvier sa semaine annuelle du livre pour l’aide en faveur des orphelins.

Référence
Le Nouvelliste (10 décembre 1938): 3, col. 6.

23 No d'identification : 11641 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
L’abbé Charles Bourgeois compte transformer l’usine des vins Jacques Cartier en orphelinat pouvant accueillir 75 enfants.

L’usine appartient à la ville.

Référence
Le Nouvelliste (16 février 1937): 3.

24 No d'identification : 11640 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Rapport de l’Orphelinat St-Dominique. Placement de l’orphelin, mortalité et causes.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1 février 1935.

25 No d'identification : 11639 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Les Ursulines de Trois-Rivières donnent aux Soeurs Dominicaines du Rosaire un lot de 24 660 pieds carrés pour l’érection d’un orphelinat.

Référence
Le Nouvelliste (20 septembre 1929): 3.