Thème : Église protestante
Index thématique -> Religion -> Église protestante
1 No d'identification : 12216 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La commission scolaire construit en 1929 une école primaire anglaise, école St-Patrick, au coin de Ste-Julie et Ste-Geneviève. Cette école était sous la direction des Soeurs de l’Assomption de Nicolet.

Référence
Travail de la pastorale. Comité du 350e, (1984): 34.

2 No d'identification : 12215 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Il existe quatre églises différentes dans cette ville: l’église catholique, l’église anglaise, l’église presbytérienne et l’église méthodiste. »

Référence
La Concorde (19 avril 1880): 2, col. 3.

3 No d'identification : 12214 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les dames de l’église St-James ont l’intention de tenir un bazar pour y vendre des articles de fantaisie et d’utilité, le ou vers le 26 avril. Dans le but d’ériger un monument à la mémoire de feu révérend S.S. Wood, qui a été pendant quarante ans recteur de cette église, ses nombreux amis et admirateurs sont invités à contribuer par leurs dons aux articles de fantaisie et aux tables de rafraîchissements et de les envoyer à quelqu’une des dames suivantes.

Madame Torrance, présidente.
Madame Ogden, Mademoiselle Broster, Mademoiselle Blackburn, Mademoiselle Torrance, Mademoiselle Stobbs, Mademoiselle Jones, Mademoiselle Halcro. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 avril 1870): 3, col. 4.

4 No d'identification : 12213 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Requête des Protestants » au maire et aux conseillers de la corporation de la cité des Trois-Rivières.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (14 septembre 1866): 2, col. 5.

5 No d'identification : 12116 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Hier à 4 heures p.m. a eu lieu la cérémonie de la pose de la pierre angulaire de l’église, que les membres de la Congrégation presbytérienne de cette ville sont en voie de construire sur la rue Hart. Le révérend G.D. Fergusson a fait précéder la cérémonie, par la direction des prières d’usage en ces circonstances. Cet édifice sera pour la ville un ornement de plus, si l’ouvrage est conduit à [blanc] suivant le plan qui en a été fait. »

Référence
L’Ère Nouvelle (16 août 1855): 2, col. 5.