1 No d'identification : 13556 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
On a célébré dignement le 50e anniversaire de la Reine. Le matin, le salut royal a été fait au son du canon, plusieurs drapeaux ornaient les édifices publics. À l’hôtel de ville, il y a eu des discours pour rappeler les principaux événements qui ont marqué le règne de Victoria.

Dans la soirée, musique au carré Champlain, mais avec moins de faste que prévu car il pleuvait.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (23 juin 1887): 2, col. 5.

2 No d'identification : 13553 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
On a fêté mardi la fête de la Reine en cette ville. Drapeaux décoraient les édifices publics et plusieurs résidences de la ville.

Sur le fleuve, beaucoup de barques portant des gens partis à la pêche; dans les rues, plusieurs promeneurs.

A midi, salut royal avec canon.

Dans l’après-midi, 2 compagnies du séminaire ont paradé avec l’Union Musicale dans les villes.

En soirée, réunion au parc Champlain avec musique. Pendant toute la soirée;, décharges de mousquets.

Le tout a pris fin avec le « God save the queen ».

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (26 mai 1887): 2, col. 4.

3 No d'identification : 13552 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« On célèbre aujourd’hui dans tout le Dominion la fête de notre gracieuse souveraine la Reine Victoria. Les drapeaux flottent sur les édifices publics; la Cour, les banques et autres institutions publiques sont fermées pour toute la journée.

C’est congé officiel. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (24 mai 1886): 2, col. 4.

4 No d'identification : 13549 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La fête de notre gracieuse souveraine a été célébrée comme les années dernières en notre ville, c’est-à-dire que peu de choses a été fait [sic]. A midi, il y eut salve ordinaire de 21 coups de canon sur le Plateau, et le soir quelques particuliers lancèrent des fusées accompagnées du bruit étourdissant des “pétards”, qui se répéta même durant la journée d’hier. »

Référence
Le Clairon (26 mai 1884): 2, col. 3.

5 No d'identification : 13548 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La fête de la reine a été chômée avec plus d’éclat que par le passé, après la masse, jeudi, une foule de jeunes gens ont tiré des salves de mousqueterie [sic], voire même qu’en petit canon. Quant aux pétards, on n’entendit tout le jour que ces inoffensives détonations. Dans la soirée, un feu d’artifice a été tiré de plusieurs endroits de la ville. »

Référence
Le Constitutionnel (28 mai 1883): 3, col. 2.

6 No d'identification : 13546 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La fête de la Reine, ainsi que nous le disions dans notre dernier numéro, n’a pas été célébrée du tout en notre ville.

On a simplement remarqué à midi les vingt-un [sic] coups de canon traditionnels tirés sur le Plateau, l’ouverture du carré Champlain, les bruits répétés des pétards et le soir quelques jolies fusées lancées de l’Hôtel St-James et Dufresne. »

Référence
La Concorde (28 mai 1883): 3, col. 2.

7 No d'identification : 13545 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Mercredi, jour de la fête de la Reine, des drapeaux flottaient sur tous les édifices publics, sur bon nombre de magasins et résidences privées.

A midi, salut royal par une salve de vingt et un coups de canon. Les gamins s’en sont donnés à coeur joie avec le pétard, dont la légère détonation s’est fait entendre tout le long du jour. »

Référence
Le Constitutionnel (26 mai 1882): 3, col. 1.

8 No d'identification : 13544 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Hier, fête de notre gracieuse souveraine, des drapeaux flottaient sur tous les édifices. A midi le canon a tiré la salve royale de 21 coups en l’honneur de la Reine. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 mai 1882): 2, col. 4.

9 No d'identification : 13542 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Compte-rendu des activités à l’occasion du 62ième anniversaire de notre gracieuse souveraine.

Référence
La Concorde (25 mai 1881): 2, col. 5.

10 No d'identification : 13540 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La fête de la Reine.

Le surintendant du chemin de fer du Nord donne avis au public que ceux qui désireront se rendre à Québec pour la fête de la Reine pourront obtenir des billets à moitié prix le 22 et le 23 courant et bons pour jusqu’au 25 inclusivement. »

Référence
La Concorde (19 mai 1880): 2, col. 5.

11 No d'identification : 13539 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Samedi, jour de l’anniversaire de la naissance de Sa Gracieuse Majesté la Reine Victoria, de grandes démonstrations publiques ont été faites à Montréal [...] À Trois-Rivières, les bureaux publics et quelques magasins étaient fermés. A midi, quelques coups de canon ont été tirés du haut du Platon. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (26 mai 1879): 3, col. 2.

12 No d'identification : 13538 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La fête de la Reine a été célébrée en cette ville avec plus de pompe qu’à l’ordinaire. Il y a eu une salve de 21 coups de canon à midi; dans l’après-midi, tous les magasins ont été fermés et le soir il y a eu brillante illumination. Pendant toute la soirée, la bande de la cité a joué au carré Champlain où une foule nombreuse est restée jusqu’à une heure avancée. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 mai 1877): 3, col. 1.

13 No d'identification : 13537 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Ce matin, des drapeaux flottent sur les édifices publics en l’honneur de notre gracieuse souveraine dont la fête est célébrée aujourd’hui.

Monsieur le maire a lancé une proclamation invitant les citoyens à illuminer, ce soir, de 9 à 11 heures. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (24 mai 1877): 2, col. 2.

14 No d'identification : 13535 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La fête de la Reine a été chômée avec éclat par les paroissiens de la Rivière-du-Loup [...] Une grande foule se réunit le 26, n’ayant pu le faire la veille à cause du mauvais temps, en face de l’église avec drapeaux avec différentes couleurs. La bande a joué plusieurs morceaux de son répertoire. Il y eut chant, sérénades et un joli feu d’artifice. »

Référence
Le Constitutionnel (29 mai 1874): 2, col. 3.

15 No d'identification : 13533 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le feu d’artifice, qui devait avoir lieu le soir de la fête de la Reine et remis à cause du mauvais temps, a été lancé mardi soir sur le plateau. Une grande foule assistait. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 mai 1874): 2, col. 5.

16 No d'identification : 13530 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Nous regrettons que le temps n’ait pas permis aux citoyens de cette ville de chômer le 24 mai comme ils se l’étaient proposés. Dans la soirée de lundi, il devait y avoir un magnifique feu d’artifice, processions aux flambeaux et revue des compagnies de pompes par Son Honneur le maire et les conseillers. L’inspection des compagnies de pompes seule a eu lieu. Au-delà de cent pompiers étaient en uniforme. Le feu d’artifice n’a eu lieu qu’hier. Il a très bien réussi.

Référence
Le Constitutionnel (27 mai 1871): 2, col. 4.

17 No d'identification : 13529 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Aujourd’hui est la fête de la Reine, les bureaux publics seront fermés et il y aura les démonstrations accoutumées. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (25 mai 1874): 2, col. 5.

18 No d'identification : 13528 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Aujourd’hui, fête de la Reine, le drapeau britannique flotte sur les principaux édifices de la ville. La Cour a suspendu ses procédés jusqu’à demain, en signe de respect...

Référence
Le Constitutionnel (25 mai 1874): 2, col. 4.

19 No d'identification : 13526 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La fête de la Reine, remise au 26, a été chômée d’une façon remarquable à Trois-Rivières. Dans l’après-midi, tous les magasins étaient fermés et la population tout entière était en liesse. Le principal amusement, sur les coteaux, a été les parties de “cricket” entre les différents clubs de la ville. Disons toutefois que la victoire n’a pas été remportée par le “Union Cricket Club”. Les 21 coups de canon de loyauté et de rigueur ont été scrupuleusement tirés du haut du “Platon”. »

Référence
Le Constitutionnel (28 mai 1873): 2, col. 3.

20 No d'identification : 13525 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La fête de notre gracieuse souveraine sera chômée solennellement aujourd’hui. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (26 mai 1873): 2, col. 4.

21 No d'identification : 13524 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La fête de la Reine, par proclamation du maire, n’est chômée qu’aujourd’hui à Trois-Rivières. »

Référence
Le Constitutionnel (26 mai 1873): 2, col. 2.

22 No d'identification : 13523 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La fête de la Reine. Suivant la proclamation de Son Honneur le maire, le 24 a été observé comme jour de fête. Dans l’après-midi, tous les bureaux publics et privés, les magasins, etc., etc., étaient fermés. Dès le matin, on voyait les drapeaux flotter au haut des édifices publics et de plusieurs maisons privées.

Le soir nous eûmes un très joli feu d’artifice. La bande des citoyens et celle des élèves du collège nous firent souvent entendre de joyeuses fanfares, ce qui contribua beaucoup à rendre la soirée des plus agréable. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 mai 1872): 2, col. 5.

23 No d'identification : 13521 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La fête de la Reine a été chômée avec beaucoup d’éclat vendredi dernier; pendant tout le jour, le canon a retenti de temps à autre; dans la soirée, un magnifique feu d’artifice fut lancé sur le terrain du collège. [...] Ce ne fut que sur les onze heures que chacun se dispensa au son de la musique et du bruit des hourras.

Référence
Le Constitutionnel (27 mai 1872): 2, col. 2.

24 No d'identification : 13520 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Avis. Les jeunes gens sont informés que la police est organisée pour arrêter tous ceux qui joueront avec des pétards le jour de la fête de la Reine. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 mai 1872): 3, col. 2.

25 No d'identification : 13519 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
La fête de la Reine et ses manifestations.

Référence
Le Constitutionnel (26 mai 1871): 2, col. 5.