1 No d'identification : 1718 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Les policiers exposent au conseil qu’ils ne sont pas assez nombreux pour à la fois surveiller le poste de police et répondre dans le cas d’émeute et surtout d’incendie. Ils ne peuvent laisser un gardien. Des voleurs en profitent pour prendre des effets dans le poste.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 22 mars 1886.

2 No d'identification : 1385 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le secrétaire-trésorier est autorisé d’informer les membres de l’Union Musicale, d’avoir à prendre bien soin de la salle mise à leur disposition, par la corporation, dans l’étage supérieur de la station de police, et d’en fermer soigneusement les fenêtres, en la quittant, après leurs réunions.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 26 juillet 1894.

3 No d'identification : 1166 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Vos commissions suggèrent de faire cesser le jeu de balle au mur à l’intérieur du poste de police #1.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 22 décembre 1930.

4 No d'identification : 1165 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Rapport du trésorier, transmettant un compte de A.J.B. Robert, au montant de 117,81$ pour certains travaux faits au poste de police #1, lors de la construction du théâtre Capitol.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 13 août 1929.

5 No d'identification : 1164 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lettre de H.L. O’Dononghue, demandant de fixer les conditions pour l’usage du troisième plancher du poste de police #1, rue Champlain, comme salle de culture physique.

- Usage gratuit accordé
- Améliorations à faire par les organisateurs.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 29 juillet 1929.

6 No d'identification : 1163 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lettre de H.L. O’Dononghue, demandant l’usage du troisième étage de la bâtisse occupée par le poste de police pour la pratique de la balle au mur et de l’escrime.

« Les murs et le plancher de cette pièce ne sont pas faits, et il y aurait les calorifères et deux douches à faire installer. »

Accordée en autant que les dépenses soient payées par les utilisateurs.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 25 février 1929.

7 No d'identification : 1162 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Requête de l’Harmonie Trifluvienne qui demandait la permission de s’exercer dans le haut de la station de police et de feu. »

Accordée, pourvu que ce ne soit pas les jours où l’Union Musicale s’exerce, que ces exercices n’aient pas lieu après 10 heures du soir ; que l’Harmonie soit tenue de faire de la musique lorsqu’elle sera requise par le maire aux réceptions publiques et que la présente permission pourra être retirée lorsque le conseil ou les comités de feu ou de police le requerront.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 17 septembre 1885.

8 No d'identification : 1161 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lettre de P.B. Vanasse invitant J.G.A. Frigon à un dîner qu’il donne aux membres du corps de police de Trois-Rivières, dans la grande salle de la Station #1, jeudi prochain à 7:30 pm.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Correspondance du secrétaire trésorier (greffier) de la ville, 3 janvier 1882.

9 No d'identification : 1160 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Que le montant de 9$ chargé à la Bande de Musique pour dépense de gaz pendant les 3 mois terminés le 30 septembre dernier lui soit remis. Que la dite bande ait l’usage gratuit durant bon plaisir, de la station du feu no [inconnu], mais que le gaz dépensé dans cette station soit payé par eux ainsi que le chauffage.

Aucune réponse.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 9 novembre 1877.

10 No d'identification : 25294 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le soussigné, chef de police, a l’honneur de vous faire rapport en conformité à la résolution passée par votre Honorable Conseil, à sa séance du douze courant [...] qu’il n’a aucune plainte à porter contre les débits de [boisson (rayé)] en cette cité, pour les derniers 12 mois, et de plus, qu’il a fait, dernièrement, la visite des auberges qu’il a trouvées en conformité à vos règlements, quant au nombre de chambres et de lits requis pour le public voyageur, et de la quantité nécessaire de places d’écuries.

Je crois devoir vous faire remarquer que le nombre de chambres, de lits, et de places d’écuries, actuellement à la disposition des étrangers n’est pas suffisant pour rencontrer les besoins du public voyageur, ce que j’ai eu l’occasion de constater plusieurs fois l’été dernier, ayant été obligé de donner l’hospitalité à la station de police à des personnes que je n’avais pu faire loger dans les auberges, vu le manque de places.

Joseph Bellefeuille, chef de police.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1839-1935.

11 No d'identification : 25409 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Qu’il soit résolu qu’à l’avenir, les membres du corps de police de cette cité ne pourront exécuter des mandats ou signifier des procédures de causes, si ce n’est dans les causes où la Corporation sera intéressée. Que les membres du dit corps qui seront en devoir durant la nuit devront faire leur ronde dans la cité jusqu’à 3h30 du matin et celui qui sera de quart à la station de police ne devra se coucher sur aucun des membres dans la dite station.
Aucune personne ne devra être admise dans la station si ce n’est par affaire, et aucune amusement ne leur sera permis.
Les membres du dit corps de police ne devront donner sciemment aucune fausse information aux membres du conseil.
Pour infraction [...] les membres du dit corps de police seront passibles des amendes et pénalités suivantes, savoir :
1ere infraction : 1 piastre
2e infraction : 5 piastres
3e infraction : le membre ainsi en défaut sera exclu.

Adoptée.

Référence
Archives Municipales de Trois-Rivières. Procès-verbaux du Conseil Municipal, 1847-1903.