1 No d'identification : 21528 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
200 cordes de bois en feu à l’usine de la St-Lawrence, de Trois-Rivières.

Référence
Le Nouvelliste (27 janvier 1934): 1, col. 7-8.

2 No d'identification : 21531 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« La lutte sur le bill de la St-Lawrence » (Elle s’engage ce matin devant le comité des bills privés à la législature [...] le maire est présent; amendements.)

Référence
Le Nouvelliste (11 mars 1926).

3 No d'identification : 21533 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Le conseil de ville de Trois-Rivières décide de fermer la rue Notre-Dame, ce qui permettra à la St-Lawrence Paper Mills d’agrandir son usine.

Référence
Le Nouvelliste (21 avril 1925): 1, col. 6-7.

4 No d'identification : 21534 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« L’affaire de la St-Lawrence et le maire. » (Texte de la déclaration).

Référence
Le Nouvelliste (20 avril 1925).

5 No d'identification : 21535 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Le maire Bettez de Trois-Rivières refuse de donner son vaste préférentiel, tant que la compagnie St-Lawrence poursuivra la ville. (Script du litige : détournement de la rue Notre-Dame).

Référence
Le Nouvelliste (7 avril 1925): 5, col. 2-3.

6 No d'identification : 21536 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« La St-Lawrence Paper va revenir à la charge. »
(Elle demandera lundi soir au conseil de prendre une décision concernant la rue Notre-Dame.)

Référence
Le Nouvelliste (6 septembre 1924).

7 No d'identification : 21537 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Le maire et l’attitude de la St-Lawrence Paper » (Il se dit surpris de la fermeture de la rue Notre-Dame en l’absence du conseil).

Référence
Le Nouvelliste (14 août 1924).

8 No d'identification : 21538 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« La ville ne paiera que sur remise des titres. » (Elle reconnaît le compte de 53 264,62$, mais veut l’exécution du contrat.)

Référence
Le Nouvelliste (5 février 1924).

9 No d'identification : 21539 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« La ville s’entend avec la St-Lawrence Paper Mills. »
(Les terrains voulus seront expropriés, aux frais de la compagnie.)

Référence
Le Nouvelliste (10 avril 1923).

10 No d'identification : 21540 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Le conseil en viendra-t-il à une entente avec la St-Lawrence Paper? » (Les représentants de la nouvelle compagnie rencontreront nos échevins, ce soir, pour discuter de la résolution de 1920, la déviation de la rue Notre-Dame.)

Référence
Le Nouvelliste (18 août 1922).

11 No d'identification : 21541 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
St-Lawrence Corp. Ltd.

Référence
Société historique industrielle, Une page d’histoire de Trois-Rivières et la région : magnifique essor industriel, Montréal, La Société, 1955: 98-101.

12 No d'identification : 21542 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« La St-Lawrence Paper Mills hâte les travaux d’agrandissement de son usine pour produire 280 tonnes dès octobre. » (Les bureaux et les magasins seront finis vers la mi-juin, huit défibreuses nouvelles, 450 ouvriers seront employés.)

Référence
Le Nouvelliste (17 avril 1926).

13 No d'identification : 21543 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« D’importants travaux à la St-Lawrence » (La compagnie décide de construire un quai au coût de 75 000$.)

Référence
Le Nouvelliste (24 août 1925).

14 No d'identification : 21544 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« La St-Lawrence Paper doublera sa production. » (Les succès qu’a rencontrés cette puissante compagnie déjà l’incitent à redoubler ses activités.)

Référence
Le Nouvelliste (22 août 1925).

15 No d'identification : 21545 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« St-Lawrence Paper Mills » (Devant le succès qui a couronné ses premiers projets, cette compagnie s’apprête à doubler sa production.)

Référence
Le Nouvelliste (2 mai 1925).

16 No d'identification : 21546 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
L’affaire de la St-Lawrence. (La compagnie a pris un permis de construction de 519 000$ et a commencé les travaux dès hier, 17 bâtisses à ériger.)

Référence
Le Nouvelliste (29 avril 1925).

17 No d'identification : 21547 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Le Nouvelliste publie la lettre de Robert Ryan (datée du 20 septembre 1920), représentant de la Three Rivers Pulp and Paper, adressée au conseil municipal de Trois-Rivières et qui demande que la ville remplisse certaines conditions pour permettre à la compagnie d’installer à Trois-Rivières une usine de papier.

Référence
Le Nouvelliste (4 mai 1922): 5, col. 4-5.

18 No d'identification : 21548 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
Texte de la requête : « Maintenant que nos lecteurs ont été mis au courant de la résolution du 20 septembre 1920 qui a permis à la Three Rivers Pulp and Paper de venir s’établir ici, et qu’ils ont pu connaître les conditions de la compagnie par la lettre de M. Robert Ryan, que nous avons publiée hier, ils tiendront sans doute à connaître la protestation de quelques milliers de citoyens contre le projet. C’est cette protestation qui avait occasionné la motion Lamy pour la rescision du permis de la Three Rivers Pulp and Paper Co., motion qui, comme on sait, n’a pas de secondeur.
Voici la protestation en question :
“À Monsieur le maire et à Messieurs les membres du conseil de la cité des Trois-Rivières. Messieurs
Attendu qu’en date du 27 septembre 1920, une résolution a été passée par le conseil de la cité des Trois-Rivières accordant à M. Robert Ryan pour une certaine compagnie anonyme certains privilèges et avantages plus longuement énumérés à la dite résolution;
Attendu que cette résolution est contraire aux intérêts des contribuables de la cité des Trois-Rivières;
Attendu que la mise en exécution de cette résolution fera encourir à la cité des Trois-Rivières des dépenses considérables des aqueducs, drainage et pavage;
Attendu que la mise à exécution de cette résolution augmentera davantage les taxes pesant déjà lourdement sur les contribuables de la cité des Trois-Rivières;
Attendu qu’il est urgent que cette résolution soit rappelée sous le plus bref délai possible;
[C’est] pourquoi les soussignés, se joignant aux contribuables qui ont manifesté leur désapprobation de cette résolution dans cette grand assemblée publique tenue à l’hôtel de ville le 24 octobre 1920 et revendiquant les droits, vous demandent de rappeler immédiatement cette résolution et appuient fortement cette demande.”
Nous reviendrons sur le sujet. »

Référence
Le Nouvelliste (5 mai 1922).

19 No d'identification : 21549 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« C’est le 12 mars 1921 que finalement les directeurs de la Three Rivers Pulp and Paper Co. décidèrent de venir ici. » (Un moment d’anxiété).

Référence
Le Nouvelliste (8 mai 1922).

20 No d'identification : 21550 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Les ingénieurs de la Three Rivers Pulp and Paper arrivent » (Nos prédictions étaient justes quand nous disions que la construction commencera bientôt.) (Visites sur les lieux.)

Référence
Le Nouvelliste (11 mai 1922).

21 No d'identification : 21551 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Début des travaux préliminaires à la Three Rivers Pulp and Paper.

Référence
Le Nouvelliste (11 mai 1922): 1, col. 1-2.

22 No d'identification : 21552 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
« Nous apprenons de source non officielle que le prix d’achat du terrain de M. Garceau par la Three Rivers Pulp and Paper Co. serait de 96 000$ et celui de M. Lamy de 84 000$ environ. On dit de plus que le nom social de la compagnie doit être chargé et qu’au lieu de s’appeler Three Rivers Pulp and Paper Co., la compagnie prendrait le nom de St-Lawrence Paper Co.
Ces renseignements ont été pris sur la rue et nous n’avons pas pu les faire confirmer par les directeurs de la compagnie. »

Référence
Le Nouvelliste (12 mai 1922): 1, col. 7.

23 No d'identification : 21553 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
Bâtisse de mille pieds de longueur : « Les ingénieurs, arpenteurs et architectes de la Three Rivers Pulp and Paper Company avancent passablement vite avec la préparation des plans, croquis et devis des immenses fabriques qui doteront l’est de la cité d’ici une couple d’années. »
« Nous croyons savoir aujourd’hui, que les édifices que construira la compagnie s’étendront sur une superficie de pas moins de mille pieds carrés. Ils seront construits en béton armé et en briques. Les uns seront à un seul étage, les autres à deux étages. Il n’entrera aucun bois dans ces immenses constructions qui seront absolument à l’épreuve du feu. »
« D’ici quelque temps, il est inutile pour nos journaliers de compter sur une grande demande de main d’oeuvre sur les chantiers de la Three Rivers Pulp and Paper. Ceci s’explique par le fait que la préparation des plans, de même que l’arpentage des terrains doivent d’abord être terminés avant que les travaux de construction, à proprement parler, soient commencés. Toutefois, le nombre des employés sera graduellement augmenté, à mesure que les ingénieurs jugeront à propos. »

Référence
Le Nouvelliste (17 mai 1922).

24 No d'identification : 21554 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
Les travaux commenceront : « Tous les pronostics du Nouvelliste en rapport à l’affaire de la Three Rivers Pulp and Paper Co. se réalisent à la lettre. Nous disions que la compagnie changerait de nom, et la chose vient de faire par sa charte. La compagnie portera dorénavant le nom de St-Lawrence Paper Mills Ltd et si l’on se souvient bien, c’est le nom que nous avons mentionné il y a quelques jours. Les deux propriétés de MM. Garceau et Lamy ont été vendues à la compagnie et toutes les conditions ont été fixées, samedi midi. La propriété de M. Gédéon Garceau a été vendue au prix de 96 000$ par acte de vente passé devant Me A. Lebrun, N.P., et celle de M. Léopold Lamy l’a été pour 76 100$ par acte de vente passé devant M. J.A. Trudel, N.P. M. Ernest Rossiter, vice-président et gérant général de la St-Lawrence Paper Mills Ltd, représentait la compagnie dans les deux cas. »
« Nous sommes informés officiellement que les grands travaux commenceront dès le premier juin. Ils se poursuivront avec une rapidité fébrile, la compagnie étant dans l’anxiété de produire le plus tôt possible. Il y a présentement une bâtisse que la compagnie a érigée, et où travaillent une vingtaine d’hommes. L’affaire viendra devant le conseil à sa prochaine séance, à la suite de demandes d’informations faites à Me Georges Méthot, avocat de la cité. Les deux actes de vente ont été passés samedi, à midi exactement. Le prix total de vente des deux propriétés, comme on peut le voir, est de 172 100$. »

Référence
Le Nouvelliste (22 mai 1922).

25 No d'identification : 21555 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Ce que nécessitera la construction d’un nouveau moulin. » (Une importante entrevue avec le comité municipal et le gérant de St-Lawrence Paper Mills Co.)

Référence
Le Nouvelliste (27 mai 1929).