1 No d'identification : 2219 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La ville de Nicolet a décidé d’adopter le système d’éclairage à lumières incandescentes dans les rues. Les bâtisses principales de la ville seront aussi éclairées de la même manière.
A la rentrée des élèves, en septembre prochain, le collège, le couvent, la cathédrale ainsi que d’autres édifices publics se serviront de la lumière électrique. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 avril 1889): 3, col. 1.

2 No d'identification : 2221 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La ville de Nicolet a accordé à la compagnie Edison la permission d’établir la lumière électrique dans les rues. »

Référence
Le Trifluvien (13 avril 1889): 3, col. 2.

3 No d'identification : 2223 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Courriers - Les chutes Shawinigan

Le conseil de ville de Shawinigan veut acquérir pour l’exploiter à son profit, le pouvoir et tout l’appareil d’éclairage de la Compagnie Hydro-Electrique de Shawinigan Falls. Il n’a pu réussir encore car une autre compagnie s’y oppose. Mais, on joue gros jeu depuis quelques semaines : on veut faire revivre le règne de la terreur, intimider les gens pour leur faire entendre raison, toujours en faveur de la compagnie inédite. »

Référence
Le Bien Public (30 novembre 1909): 3, col. 3.

4 No d'identification : 2226 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On dit que nous aurons bientôt la lumière électrique dans notre village. Elle est désirée depuis longtemps. Déjà une compagnie a demandé au conseil un permis d’entrer et une exemption de taxe, et les a obtenus. Nous espérons que la compagnie s’entendra avec le conseil sur les conditions et le prix de l’éclairage et que nous aurons bientôt de l’électricité dans les rues et les maisons. »

Référence
Le Bien Public (20 juillet 1911): 5, col. 2.

5 No d'identification : 2228 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Une compagnie qui s’annonce avec de belles perspectives ici et dans le comté est bien la Compagnie Electrique de limitée Louiseville, qui vient d’être constituée en corporation et dont les parts ou actions se prennent avec encouragement. Dans un avenir prochain, cette compagnie qui possède le magnifique pouvoir a eau de Monsieur P. Gélinas de Ste-Ursule, St-Justin, etc. de la lumière électrique. »

Référence
Le Bien Public (23 janvier 1913): 7, col. 3.

6 No d'identification : 2229 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Ste-Geneviève-de-Batiscan :

Aurons-nous bientôt des rues éclairées? Y aura-t-il de la gaieté dans notre village, même après les heures de soleil? Allons-nous nous moderniser?

Les villageois donneront eux-mêmes la réponse. Après deux assemblées publiques où l’on a discuté de l’opportunité d’éclairer les rues du village, à l’électricité, on est à faire signer les propriétaires qui croient opportun de sortir de l’ombre. La grande majorité saisit l’importance, la nécessité de cette mesure. Il faudrait que ce soit la totalité. C’est pour une somme modique que nous pourrons progresser.

En avant! Soyons d’aujourd’hui! »

Référence
Le Bien Public (30 octobre 1913): 2, col. 4-5.

7 No d'identification : 2230 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Louiseville :

« La lumière électrique que nous avons maintenant à Louiseville nous est de plus en plus appréciable; bon nombre de citoyens sont déjà bien installés, mais il y a lieu de se presser, ce n’est pas trop tôt si l’on veut en avoir le bénéfice avant les jours sombres de l’automne et d’ailleurs, il y a lieu d’encourager ceux qui y ont mis et leur capital et leurs travaux. »

Référence
Le Bien Public (11 juin 1914): 2, col. 4-5.

8 No d'identification : 2231 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
St-Justin :

« La compagnie électrique de Louiseville fait actuellement planter les poteaux qui devront amener la rivière électrique de la rivière Maskinongé à notre village. Elle sera la bienvenue. »

Référence
Le Bien Public (17 septembre 1914): 3, col. 5-6.

9 No d'identification : 2232 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Dans l’article intitulé « le progrès dans les ténèbres », l’auteur exprime sa vive déception de voir les installations électriques défectueuses. Sur le bateau même, et aux quais de Ste-Angèle et aux quais de Trois-Rivières.

Référence
«le progrès dans les ténèbres», Le Bien Public (24 septembre 1914): 1, col. 5-6.

10 No d'identification : 2247 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
St-Barnabé :

« Les gens du comté de St-Maurice comprenant les paroissiens d’Yamachiche jusqu’à ceux de St-Élie inclusivement ont appris avec plaisir la formation d’un syndicat sous la présidence de Monsieur Georges Ball, ex-député, résident à Montréal, à l’effet de fournir à notre région l’éclairage électrique, Monsieur Gaspard Hébert, ingénieur civil à l’emploi du gouvernement provincial et Monsieur Arthur Laberge de Montréal étaient ici la semaine dernière dans l’intérêt de cette entreprise. Les promoteurs achètent leur électricité de la Compagnie Shawinigan, laquelle installera elle même “le transformateur à Charette”. Ce syndicat doit incessamment se constituer en compagnie limitée. Nous souhaitons donc à la future compagnie une entière réussite et un complet encouragement de notre public. »

Référence
Le Bien Public (22 juillet 1915): 6, col. 1.

11 No d'identification : 2253 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
St-Barnabé :

« On prête à un syndicat organisé récemment en compagnie limitée l’intention de doter nos paroisses du comté de St-Maurice d’un système d’éclairage électrique avec point de raccordement avec la ligne de distribution de la “Shawinigan Water and Power Co” près du village de Notre-Dame-des-Neiges. Cette amélioration est due en grande partie à l’esprit d’initiative de Monsieur Gaspard Hébert. Notre conseil municipal aura-t-il le bon vouloir de profiter de cette occasion pour éclairer le village?

Ce serait certes une bonne oeuvre à son acquis que d’empêcher nos gens de se tuer le soir pendant la saison d’automne surtout. Nos gens de la compagnie et du village auraient tous à en bénéficier car ne l’oublions pas, c’est une question d’intérêt public que celle de l’éclairage de l’endroit où tous nos gens ont affaire le jour et la nuit. »

Référence
Le Bien Public (5 août 1915): 8, col. 5.

12 No d'identification : 2256 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Attaques contre les échevins et le maire, le notaire Dostaler, pour leur mauvaise administration des travaux entrepris pour améliorer le système électrique de la ville de Grand-Mère.

Référence
L’écho du St-Maurice (18 janvier 1917): 1, col. 1-2.

13 No d'identification : 2259 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La Ville est actuellement occupée à faire la pose de sa nouvelle unité électrique et le comité de l’éclairage avait été chargé de voir le gérant de la centrale afin de procurer le courant nécessaire pour l’éclairage et la force motrice dans la ville, pendant que l’on posera la nouvelle turbine.

Hier après-midi le comité rencontrera M. Sabbaton qui s’empressa, au nom de sa compagnie, d’offrir gratuitement à la ville tout le courant dont elle pouvait disposer, soit environ 250 forces chevaux-vapeur.

Cette offre fut acceptée avec plaisir et une résolution de remerciement à la compagnie fut passée à l’unanimité par le conseil.

Ces travaux de posage de la nouvelle unité devraient prendre dix ou douze jours. »

Référence
L’écho du St-Maurice (1 mars 1917): 1, col. 3.

14 No d'identification : 2263 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Noua n’aurons pas encore de lumière électrique, cette année. Il parraît [sic] que ce serait trop pour Saint-Anne-de-la-Pérade. »

Référence
Le Bien Public (24 mai 1917): 7, col. 4.

15 No d'identification : 2264 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Saint-Ignace-du-Lac :

« Une compagnie est à se former avec plusieurs sociétaires de notre région, au nombre desquels on compte quelques prêtres, pour nous procurer la lumière électrique et avant peu les petits chars de Joliette à Saint-Michel-des-Saints. Courage et succès à cette entreprise qui puisse nous doter d’une voie ferrée! »

Référence
Le Bien Public (20 septembre 1917): 6, col. 1.

16 No d'identification : 2266 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Saint-Paulin :

« La lumière électrique qui depuis si longtemps se fait attendre vient enfin de faire son apparition dans notre village aussi un bon nombre bénéficie déjà de cette amélioration nouvelle dont chacun est des plus satisfait. »

Référence
Le Bien Public (31 octobre 1918): 6, col. 4.

17 No d'identification : 2267 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Lecture est donnée d’un projet de contrat entre la Shawinigan Water and Power Co. et la corporation pour la cession des rues Georges et Summit. Le conseil n’est pas d’accord quant à la clause se rapportant au posage des poteaux dans les dites rues. Proposé par Monsieur l’échevin Dufresne, secondé par Monsieur l’échevin Gélinas, que Monsieur le maire et Monsieur le secrétaire soient autorisés à signer ce contrat après qu’il aura été soumis à l’examen de Monsieur le gérant.

Le secrétaire produit les comptes de la Shawinigan Water and Power Co. couvrant les travaux de pavage et d’égouts dans les rues Cannaught et Summit, s’élevant respectivement à 26 112,87$ et 905,50$. Proposé par Monsieur l’échevin Dufresne, secondé par Monsieur l’échevin Dessaules, que ces comptes soient approuvés pour payement. »

Référence
Shawinigan Falls Review, 1, 19 (31 mai 1921): 24.

18 No d'identification : 2272 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Histoire du développement hydro-électrique du Saint-Maurice.

Référence
Le Nouvelliste (31 juillet 1935): 31, col. 1-4.

19 No d'identification : 2274 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Dès le début de ses opérations, la compagnie Laurentide avait fait installer des génératrices électriques pour fournir l’éclairage des habitations. Ainsi, la future ville fut pourvue d’électricité dès 1888, soit dix ou douze ans avant Trois-Rivières. »

Référence
Philippe Deschamps, La grand-mère se raconte: Dossier de travail, l’historique de Grand-Mère, Grand-Mère, Perspectives-Jeunesse, 1973: 94.