1 No d'identification : 2276 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La ville de Grand-Mère fait actuellement des travaux considérables. A part le pont en béton qu’elle est à construire sur la rivière Welsh, rue St-Jovis, elle est à faire compléter le pavage de la rue St-Jacques en béton et de la rue Ste-Catherine en macadam au Tarvia.

Elle macadamise aussi la rue Victoria.

De plus, la Ville fait faire d’importants travaux à l’aqueduc et au système d’égouts. »

Référence
L’écho du St-Maurice (19 juillet 1917): 4, col. 3.

2 No d'identification : 2280 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Le pavage de nos rues : il faut que ça se fasse. »

On réclame le pavage des rues de Shawinigan et l’installation d’un aqueduc adéquat car la typhoïde fait des ravages.

Référence
L’écho du St-Maurice (26 juillet 1917): 1, col. 1-2.

3 No d'identification : 2282 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Lecture est donnée d’une lettre de Monsieur Rinfret, disant que la Compagnie Shawinigan a l’intention de donner une largeur de 40’ au chemin des Hêtres depuis le sommet de la côte près du couvent jusqu’au chemin qui conduit au pont Drew, mais d’après l’article 5887 des Statuts Refondus de la Province de Québec, il n’est pas permis d’avoir dans une ville des rues de moins de 66’ de large, à moins que le lieutenant gouverneur le permette, à la demande du conseil de ville. »

Référence
Shawinigan Falls Review, 1, 15 (31 mars 1921): 6.