Thème : Administration régionale - divers
Index thématique -> Administration régionale -> Administration régionale - divers
1 No d'identification : 2581 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Procès verbal de l’assemblée publique tenue à Princeville pour choisir le chef du district d’Arthabaska.

Référence
L’Ère Nouvelle (31 mars 1859): 1, col. 3-5.

2 No d'identification : 2582 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Demande de citoyens de St-Guillaume et Saint-Bonaventure-d’Upton que ces localités soient séparées du district d’Arthabaska et du comté de Drummond et soient annexées au comté d’Yamaska, dans le district de Richelieu.

Référence
L’Ère Nouvelle (25 avril 1859): 2, col. 5.

3 No d'identification : 2584 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Résolutions du comté de Champlain en faveur des agriculteurs.

Référence
L’Ère Nouvelle, 30 (24 mars 1862): 2, col. 3.

4 No d'identification : 2586 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On se plaint de la mauvaise administration du bureau d’enregistrement du comté de St-Maurice.

Référence
L’Ère Nouvelle (21 août 1862): 2, col. 2-3.

5 No d'identification : 2588 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« On nous informe que l’affaire du règlement de tempérance du comté d’Arthabaska a été plaidée à Arthabaskaville mercredi le 13 courant. Le règlement a été défendu par Messieurs Duval et Genest, il a été combattu par Messieurs Felton et L. E. Pacand. Le jugement est attendu avec anxiété par les parties intéressées. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (15 juin 1866): 3, col. 1.

6 No d'identification : 2590 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Dates et lieux de passage de l’inspecteur des poids et mesures (en anglais également).

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (18 juin 1867): 3, col. 4.

7 No d'identification : 2592 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Règlement concernant les réunions de la corporation du comté de Maskinongé.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 février 1868): 3, col. 3.

8 No d'identification : 2593 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Élections au comté de Mégantic.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 mars 1868): 2, col. 5.

9 No d'identification : 2594 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Élection au poste de préfet dans le comté de Nicolet.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 mars 1868): 2, col. 5.

10 No d'identification : 2595 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Élection au poste de préfet dans le comté de Champlain.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 mars 1868): 2, col. 5.

11 No d'identification : 2596 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Lettre de Mordicus relatant les conflits entourant le poste de préfet du comté de Maskinongé.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 juillet 1868): 1, col. 5.

12 No d'identification : 2598 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« L’agence de St-Maurice comprendra tous les townships et les terres non arpentées situées dans les comtés de Champlain, St-Maurice et Maskinongé, moins la partie du township de Peterborough située dans le dit comté de Maskinongé; la dite agence comprendra aussi les terres non arpentées situées dans le comté de Portneuf et Québec, au nord de l’arrière ligne des limites à bois sud de la rivière Batiscan. »

Référence
«Limites des agences», Le Constitutionnel, 2, 32 (18 août 1869): 2, col. 2.

13 No d'identification : 2601 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« A l’occasion de la réorganisation des conseils municipaux, souffrez que je réclame, par votre feuille, contre un état de choses qui existe depuis quinze ans dans le comté de St-Maurice. C’est au sujet du chef-lieu du comté. La paroisse de Yamachiche possède le chef-lieu depuis quinze ans quoique cette paroisse soit située à l’extrémité du comté. Les habitants de l’autre extrémité ont jusqu’à onze lieues pour se rendre au centre de leurs affaires. Chose d’autant plus pénible pour eux qu’ils sont moins riches que les habitants qui bordent le St-Laurent. »

Référence
Le Constitutionnel, 95 (28 janvier 1870): 2, col. 4.

14 No d'identification : 2605 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Deux bureaux d’enregistrement dans le comté de Nicolet.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 novembre 1872): 2, col. 1-2.

15 No d'identification : 2606 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Bureau d’enregistrement,
division d’enregistrement des Trois-Rivières,
comté de St-Maurice.

Avis

Le 17 février 1877, les plans et livres de renvoi officiels pour le comté St-Maurice, ont été déposés dans le bureau du registrateur de la Division d’Enregistrement des Trois-Rivières; et le 20 juillet courant, la Gazette Officielle de Québec a publié une proclamation de Son Excellence le lieutenant gouverneur en conseil, fixant le vingt-cinq du mois d’août prochain comme étant le jour à partir duquel, les dispositions relatives au renouvellement d’enregistrement dans la dite circonscription deviendront en force. Ainsi, toutes personnes ayant des privilèges ou hypothèques enregistrées dans cette circonscription, devront les renouveler dans les deux ans qui suivront le 25 août prochain, à peine de perdre la priorité de leurs droits.

R. Kiernan,
registrateur. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (22 août 1878): 3, col. 3.

16 No d'identification : 2611 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Les résolutions présentées par l’honorable Monsieur Loranger, pour détacher le comté de St-Maurice, du bureau d’enregistrement de Trois-Rivières.

On relate brièvement les péripéties de cette décision.

Référence
La Concorde (26 juillet 1880): 2, col. 4.

17 No d'identification : 2612 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
L’auteur de l’article propose des changements dans le personnel et l’administration des Terres de la Couronne.

Référence
La Concorde (21 juillet 1882): 2, col. 1-2.

18 No d'identification : 2613 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le gouvernement fédéral vient d’annexer les comtés de Drummond et Arthabaska à la division des Trois-Rivières pour les fins de perception du revenu de l’Intérieur.

Ceci amènera sans doute plus de gens à faire des affaires à Trois-Rivières (gens de la campagne viendront y acheter).

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (9 novembre 1882): 2, col. 4.

19 No d'identification : 2615 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Voici le montant perçu par Monsieur Charles Dupont Hébert percepteur du revenu de l’Intérieur en ce district pour le dernier trimestre. Ces chiffres sont de beaucoup plus élevés qu’on est généralement porté à le croire :

Octobre : 3 820,03
Novembre : 3 487,81
Décembre : 6 040,10

Total : 13 347,94.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 janvier 1884): 3, col. 1.

20 No d'identification : 2618 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Loi des licences 1883.

Les commissaires des licences pour les arrondissements de Champlain, Maskinongé et St-Maurice, se sont assemblés et ont passé des règlements en vertu de la dernière loi. Il n’y a qu’aux Trois-Rivières où la loi n’a pas été mise en application et ne le sera probablement pas. L’un des commissaires a donné sa résignation et le maire de la ville, nous assure-t-on, est persuadé que l’acte fédéral est inconstitutionnel et constitue un empiétement sur les pouvoirs du gouvernement du Québec.

L’inspecteur en chef pour Champlain est D. T. Trudel, notaire de Ste-Geneviève, pour St-Maurice, L. A. Lord, Ecr. notaire d’Yamachiche et pour Maskinongé, L.-H. Mineau.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 février 1884): 2, col. 1.

21 No d'identification : 2620 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Au nombre des subsides accordés par la législature fédérale pour l’exécution de travaux de nécessité publique dans notre district, nous trouvons une somme de 10 000 $ accordée pour venir en aide aux victimes de l’accident arrivé à Ste-Anne, et prévenir pareil cataclysme à l’avenir; une somme de 2 800$ pour la construction d’un quai au Cap-de-la-Magdeleine, et 3 200$ par ville, pour la construction d’un embranchement du C. P. R. vers cette même paroisse.

Nous disons de chaleureux remerciements au très honorable J. J. Ross, président du Sénat, à l’honorable sénateur Montplaisir et surtout à Monsieur Carignan, l’actif et dévoué député de Champlain. Il se prodigua en cette circonstance pour obtenir les subsides à son comté, le succès couronna ses efforts et il a droit aujourd’hui à la reconnaissance de ses électeurs. »

Référence
«Échos de la Ville et du District:», Le Trifluvien (20 juillet 1894): 3, col. 4-5.

22 No d'identification : 2623 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La douane »

« Le gouvernement fédéral vient de louer pour trois ans l’un des magasins de Monsieur Oscar Gendron pour y installer les bureaux de la douane.

Le bail pour trois années indique que le gouvernement n’a pas l’intention de construire le bureau de poste de Grand-Mère.

Nous avons toujours prétendu que Monsieur Blondin n’avait jamais été sérieux quand il parlait de bâtir un bureau de poste. L’important c’était la transaction du terrain. Pour que nous ayons un bureau de poste il faudra changer de gouvernement. »

Référence
L’écho du St-Maurice (5 avril 1917): 4, col. 4.