Thème : Localisation d'établissements
Index thématique -> Économie -> Entreprises -> Localisation d'établissements
1 No d'identification : 24026 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Annonce de la découverte de minerai de fer sur la terre
de Cyriac Caron dans le 7e rang de Shawinigan au pied d'une
montagne à deux arpents de la chute. Cette montagne se trouve à
deux milles du village.
Ce minerai serait de qualité supérieur et facile à
exploiter. Des échantillons ont été envoyés au Séminaire de
Trois-Rivières et doivent être soumis à des analyses.
Du minerai de fer avait été découvert à un mille de cet
endroit sur la terre de Hyacinthe Grondin. Le haut fourneau qui
avait été construit a été abandonné pour vice de construction. De
plus, le minerai utilisé était difficile à exploiter, étant
enfoui dans du granit dur.

Référence
Le Constitutionnel (3 octobre 1883).

2 No d'identification : 24035 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral) "Une compagnie s'est formée pour exploiter du minerai
de fer, le long de la rivière St-Maurice, près de
Trois-Rivières. Les gisements de ce minerai sont de 50% de fer.
Elle est connu depuis quelques temps, mais aucun essai
d'exploitation n'a encore été fait."

Référence
Le Bien Public, col. 1 (12 août 1910).

3 No d'identification : 24060 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) En 1808 aux forges du Saint-Maurice, (citation) "The
works are conducted by a superintendant and two clerks, with a
foreman to each branch of the business".
(Citation) "Forty of fifty horses are employed, and upwards of
300 men, more or less, according to the work in hand. They make
use of charcoal only, for melting the ore; and the neighbouring
woods supply them with abundance of fir and pine for that
purpose. It is reckoned superior to mineral coal for the use of
the furnace. A great portion of men are employed in making the
charcoal and carting it to the works, digging ore, and conducting
the batteaux on the St-Maurice to and from the store at Three
Rivers".

Référence
John Lambert, Travels through Canada, s.l., s.n., 1813.

4 No d'identification : 24072 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Joseph Van Norman, proprietor of the important works
at Normandale in Upper Canada (...) deserves particular
attention, primarily because [Van Norman's name] was one of the
most important iron works of the day and because of his important
contributions to the design and manufacture of Canadian stoves.
(Résumé) Van Norman works established subsidiary foundries in
Toronto and other communities so that his wares could be
manufacturee nearer the market".


Référence
Eric Arthur et Thomas Ritchie, Iron: Cast and Wrought Iron in Canada from the Seventeenth Century to the Présent, Toronto, Buffalo, London, University of Toronto Press, 1982 : 7.

5 No d'identification : 24073 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Established in 1860 about ten miles from
Trois-Rivieres, [the Radnor Works used] ore mined by local farmers.
In a later development, however, ore for the works was dredged
from Lac Tortue. Although wrought iron was produced at the Radnor works, where it was rolled into nail rods and bars from which
scythes were made, the main application of the iron from its
furnace was the manufacture of iron wheels for railway cars, cast
in a shop set up in Trois-Rivieres especially for their
production".

Référence
Eric Arthur et Thomas Ritchie, Iron: Cast and Wrought Iron in Canada from the Seventeenth Century to the Présent, Toronto, Buffalo, London, University of Toronto Press, 1982 : 13.

6 No d'identification : 24076 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "A furnace similar in principle to the bloomery but
somewhat différent in form and détail was thé Catalan forge".
/. . ./
(Citation) "In the early nineteenth century, a Catalan forge
produced the first iron made in Nova Scotia, where some bar iron
was made from the ores at Nictaux. Again in Nova Scotia, at
Londonderry in 1850, six Catalan forges produced iron for the
Acadia Iron Works, but they were closed down in 1853 when a
blast-furnace was put into opération."

Référence
Eric Arthur et Thomas Ritchie, Iron: Cast and Wrought Iron in Canada from the Seventeenth Century to the Présent, Toronto, Buffalo, London, University of Toronto Press, 1982 : 2.

7 No d'identification : 24080 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "During the twenty years following the opening of the
Radnor Works, at least seven other ironmaking ventures were
undertaken in Québec". (Résumé) En 1867 et 1868
(approximativement), les forges de la rivière Moisie ont produit du [mot illisible]. À Hull en 1872, une forge fut ouverte mais elle a du fermer
après. (Citation) "A charcoal-fuelied blast-furnace had also
been erected near Hull in 1867. [...] A forest fire, however, made the
operation short-lived. Another charcoal furnace in Québec was
that in Yamaska County which operated between 1869 and 1880, when
local ores were exhausted". (Résumé) Entre 1873 et 1880,
(citation) "Two blast-furnaces erected at Baie St Paul also had
relatively short lives (...) The last two traditional furnaces
built in Québec were constructed at Drummondville in 1880 and
remained in opération for about twenty years".

Référence
Eric Arthur et Thomas Ritchie, Iron: Cast and Wrought Iron in Canada from the Seventeenth Century to the Présent, Toronto, Buffalo, London, University of Toronto Press, 1982 : 14.

8 No d'identification : 24083 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "L'exploitation des mines de fer de la province date
de très loin, mais les opérations de quelque importance les plus
anciennes sont probablement celles qui ont été faites sur les
dépôts de limonite du district des Trois-Rivières. Il en est fait
mention que des le dix-septième siècle, et en 1737, on y avait
installé un haut fourneau qui a été en opération plus ou moins
régulièrement jusqu'à nos jours",

Référence
R.W. Ells, Rapport sur les richesses minérales de la Province de Québec, s.l., s.n., 1890 : 8.

9 No d'identification : 24090 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Les usines de Drummondville ont été érigées en
1880-81, par M. M. John McDougali et Cie" (...) "elles consistent
en deux hauts fourneaux, de 34 pieds de hauteur chacun et d'un
diamètre respectif de 8 et 10 pieds à l'étalage. On y emploie
l'air chaud et l'air froid, le courant étant produit dans les
cuyeres par la force motrice empruntée à la rivière St-Francois.
Le combustible est le charbon de bois, et le minerai traité
provient, partie des dépôts de limonite du voisinage et partie de
Vaudreuil [...]"

Référence
R.W. Ells, Rapport sur les richesses minérales de la Province de Québec, s.l., s.n., 1890 : 25-26.

10 No d'identification : 24091 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Les forges d'Yamaska, érigées par la St-Francis River
Mining Co, en 1669, sont situées sur la rivière aux Vaches" [...]
"Terminé en 1869, ce haut fourneau a été exploité par la
compagnie ci-dessus jusqu'en 1873. On y employait le charbon de
bois comme combustible, et le rendement total en fonte, durant
cette période, a été de 5,520 tonnes. Il passa alors aux mains de
MM. John McDougall et Cie de Montréal, qui l'exploitèrent
jusqu'à épuisement du gisement, en 1880".

Référence
R.W. Ells, Rapport sur les richesses minérales de la Province de Québec, s.l., s.n., 1890 : 25.

11 No d'identification : 24097 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "In terms of techniques of iron production used before
the nineteenth century, St-Maurice vas probably the best location
in Canada. Within ten miles of the proposed iron works there vas so
much bog iron ore — rich, easily worked and at the surface of the
round — that the Forges scarcely ever found it necessary to look
further". (p.35)
(Résumé) L'auteur mentionne aussi que la richesse de la région en
bois, utile pour la production de charbon, la présence de pierre
à chaux, le potentiel d'énergie du Saint-Maurice et l'accès a
Trois-Rivières pour la distribution de produits finis sur le
marché canadien font aussi des Forges du St-Maurice une
excellente localisation pour la production de fer.

Référence
Clare H. Pentland, Labour and Capital in Canada, 1650-1860, Toronto, James Lorimer and co, 1981.

12 No d'identification : 24115 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "On a poursuivi les opérations commencées à la mine A
de Bristol, dans le comte de Pontiac, mais aucune consignation n'y a
été faite pendant l'année.
Les seules mines de fer de la province d'Ontario qui aient été
exploitées cette année, sont celles qui se trouvent dans la
région traversée par le chemin de fer de Kingston et Pembroke. Les
opérations y ont été faites par la Pembroke Iron Mining Co...".

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l'année 1888-1889, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1890 : 31.

13 No d'identification : 24122 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Les Forges de Radnor et de DrummondviIle, province de
Québec, ont été en pleine activité et les travaux ont été
vigoureusement poussés aux mines de Bristol, situées sur le lot
21, rang II du canton de Bristol", (p. 87)
(Résumé) À ces forges, on traite les limonites qu'on retrouve
dans les environs. Le limonite réduit aux Forges de Radnor
provient en grande partie du lac à la Tortue.

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l'année 1890-91, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1893 : 87.

14 No d'identification : 24133 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) La mine de Bristol, comté de Pontiac, a été exploitée
durant l'année 1891 par MM. Ennis et Cie, de Philadelphie. Le
minerai ici traité est expédie aux Etats-Unis.
(Citation) "L'outillage se compose de deux fourneaux de grillage, dans
lesquels on débarrasse le minerai du souffre qu'il contient dans
la proportion de 1.5 a 2 pour 100, proportion qui est abaissée,
dit-on, à 0.025 pour 100 par l'opération".

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l'année 1891, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1893 : 84.

15 No d'identification : 24156 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Dans le comté de Pontiac, MM. Evans et Cie, de
Philadelphie, ont exploité la mine de Bristol durant quatre mois
de l'année". (p. 87) (Résumé) Le minerai, comme dans le passé,
est expédié aux États-Unis.

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1892-1893, Ottawa, S.E. Dawson, 1896 : 87.

16 No d'identification : 24178 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Au cours de l'année 1901, 9 fourneaux ont été en
activité pendant des périodes variables. À Sydney, la Dominion
Iron and Steel Company avait 3 fourneaux actifs. La Canada Iron
Furnace Co en avait 2, un aux Forges Radnor et un autre à
Midland. La John McDougall & Co., la Deseronto Iron Co., la
Hamilton Steel and Iron Co. et la Nova Scotia Steel and Coal
Company possédaient toutes un fourneau. La capacité de
production de chacun des fourneaux en opération était
de plus de 1,500 tonnes.

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1901, Ottawa, S.E. Dawson, 1905 : 62.

17 No d'identification : 24179 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "The steel plants of the Dominion Iron and Steel
Company, at Sydney, and the Lake Superior Power Company, at Sault
St.Marie, were not yet completed at the close of the year, but
have since been placed in opération".

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1901, Ottawa, S.E. Dawson, 1905.

18 No d'identification : 24188 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "The Iron Steel Company of Canada, Limited, has
acquired the rolling mil! at Belleville, Ontario, formerly
operated by the Abbott-Mitchell Iron and Steel Company of
Ontario, Limited. M. Wright is président, D. Jackson is
vice-président and J.F. Wills is managing director, secretary and
treasurer".

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1904, Ottawa, S.E. Dawson, 1906 : 68.

19 No d'identification : 24199 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "The Toronto Bolt and Forging Company, Limited, is now
the owner of the rolling mill at Sunnyside, Toronto, formerly
operated by the McDonall Rolling Mills Company of Toronto,
Limited. George Gillies is président of the new organization,
T.H. Watson is secretary and treasurer, John Stephens is general
superintendent, and C.O. Jolley is assistant supenntendent".

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1904, Ottawa, S.E. Dawson, 1906 : 68.

20 No d'identification : 24202 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Par rapport à l'année 1902, la production de minerai de
fer au Canada a baissé en 1903, comme l'indiquent les
statistiques. Il s'agit d'une baisse de 34 1/2 pour cent.
(Citation) "A very large proportion of the output during the past
four years has been due to the operations at the Helen Mine,
ichipicoten, and the falling off in 1903 is due primarily to the
closing down of that mine in connection with the general
cessation of opérations of the "Sault industries"."

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1904, Ottawa, S.E. Dawson, 1906 : 60.

21 No d'identification : 24205 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Pendant une période s'échelonnant approximativement
entre 1860 et 1910, les Forges de Radnor et les Petites Forges
(situées sur la rivière Mekinac-du-Sud près de l'embouchure du
lac à la Truite) ont tire en grande partie leur minerai de la
région de Shawinigan. (Citation) "II semble que le marais terrifère de Black Creek ait fourni les Petites Forges, alors que
le minerai traité à Radnor serait provenu en grande partie du lac
à la Tortue, tandis que le dépôt de Radnor n'aurait fourni qu'une
faible quantité de minerai".

Référence
Jacques BELAND, Région de Shawinigan. Comtes de Saint-Maurice, Champlain et Laviolette, Québec, Ministère des richesses naturelles, 1961 : 45.

22 No d'identification : 24250 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "A four furnace coke iron plant, of large capacity
is projected by American and Canadian capitalists at Sydney,
C.B., where the ores of Newfoundland will be smelted with Canadian
Coal".

Référence
George E. Drummond, «The Iron Industry in 1898», The Journal of Canadian Mining Institute (1899) : 59.

23 No d'identification : 24251 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "A new charcoal furnace is projected for Midland, Ont.,
by the Canada Iron Furnace Co, Limited, of Montreal and Radnor
Forges, this being a branch of their business at the latter
point, but the intention being to manufacture at Midland an iron
similar in quality to Lake Supenor charcoal, and which is
required for mixture with the special charcoal metal, now made at
Radnor from the bog and lake iron ores of the district of Three
Rivers".

Référence
George E. Drummond, «The Iron Industry in 1898», The Journal of Canadian Mining Institute (1899) : 59.

24 No d'identification : 24261 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "The year has witnessed the formation of the Dominion
Iron & Steel Company to smelt at Sydney, C.B. ,) the ores of
Newfoundland with the mineral fuel of Nova Scotia. These furnaces
are planned upon a splendid scale. It is said that 1,000 tons of
iron per day will be the rate of output. This, at the lowest rate
calculation, would add 300,000 tons of iron per annum to the
present Canadian output. Details of the plant and of the actual
output are not at the moment available, but it may be relied upon
that the works will go into operation within the next year on a
very large scale of operations".

Référence
George E. Drummond, «The Iron Industry in 1899», The Journal of Canadian Minxng Instltute (1900) : 123.

25 No d'identification : 24269 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Dunng the earlier months of the year the Nova Scotian
furnaces, as vell as the one situated at Hamilton, Ont. were
practicaily closed down, awaiting the décision of the Government
regarding tariff questions affecting the industry. That happily
settled, the furnaces went to work. (the Hamilton furnace as late
as 29th June) with the result that at the close of the year the
returns show an output of coke iron pretty well up to that of 1696,
and an increased output in charcoal iron".

Référence
Joseph Obalski, «Mining in Quebec in 1897», The Journal of Federated Canadian Mining Institute (1898 ) : 200.