Thème : Projets d'investissements
Index thématique -> Économie -> Financement -> Projets d'investissements
1 No d'identification : 23964 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Annonce de l'intention de G. B. Hall de construire un
haut fourneau à Gentilly pour exploiter les gisements de minerai
de fer découvert dans cette paroisse.
Une assemblée publique a été tenue dans la paroisse ou
M. Gaudet, M.P., a exposé les intentions de G. B. Hall qui
demande aux propriétaires le droit d'exploiter le minerai de fer
contenu sur les terres. Il s'engage à payer les plus hauts prix
sur le marché. Ces propositions ont été acceptées à l'unanimité.
G. B. Hall se dit près à faire démarrer les travaux de
construction dès le mois prochain.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières, col. 4 (25 août 1873) : 4.

2 No d'identification : 23976 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Annonce de l'ouverture prochaine à Trois Rivières de la
"Compagnie canadienne des conduites d'eau" par des intérêts
français et belges. Une fonderie et les ateliers destinés à la
fabrication des conduites d'eau seront construits. La
municipalité de Trois-Rivieres a accordé une exemption de taxe
de 10 ans à l'entreprise.
Cette entreprise serait, dit-on, rattachée à la
"Compagnie Générale des Conduites d'Eau" de Belgique.
Le corps de bâtiments qui doit être construit aura environ
250 pieds de longueur par 150 de largeur et comprendra la
résidence du directeur de l'usine, du chef de fabrication, les
ateliers, la fonderie et les autres accessoires nécessaires.
L'entreprise compte employer une centaine de
travailleurs. Le capital engagé par la compagnie s'élève à
$200,000.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières, col. 1 (16 mai 1889) : 2.

3 No d'identification : 23998 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Le projet d'établir des forges à Gentilly serait sur le point de se concrétiser. On prévoit qu'elles seront prêtes à produire au printemps 1875. G. B. Hall achète les gisements de fer qui se trouvent dans le voisinage de la rivière Gentilly. C'est M. J. V.
Genest qui s'occupe de la mise en opération de l'établissement
projeté.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 novembre 1874) : 2.

4 No d'identification : 24031 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Les Hall seraient les principaux promoteurs pour la
construction d'une voie ferrée reliant le lac à la Tortue aux
chutes de Shawinigan.

Référence
La Concorde, col. 5 (20 février 1882) : 2.

5 No d'identification : 24089 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Dans un rapport de la Commission de Géologie date de
1869, le docteur Hunt mentionne le projet d'utiliser la tourbe,
même à l'état naturel, dans des fourneaux de construction
particulière. Dans un fourneau construit à cet effet, croit-il,
On pourrait employer avantageusement comme combustible non
seulement la tourbe mais également la sciure et les rognures de
bois.
(Citation) "Le docteur Hunt fait observer que du moment qu'on
aura réussi à utiliser ainsi la sciure de bois ou la tourbe à
l'état naturel, l'industrie du fer pourra se développer aisément
dans le pays maigre l'absence de combustibles minéraux" p.30.
(Résumé) Le fait qu'il existe à l'est du Saint-Laurent d'immenses
tourbières fournissant un combustible d'excellente qualité permet
de croire (citation) "qu'à l'aide de procèdes spéciaux et
économiques pour la préparation et la fabrication de tourbe
comprimée, cette matière deviendra, dans un avenir peu éloigné,
d'un usage général dans la métallurgie du fer, et que les
résultats qu'on obtiendra ne seront pas inférieurs à ceux qu'elle
a donnés ailleurs" (p.30)
(Résumé) Par exemple, en Suéde.

Référence
R.W. Ells, Rapport sur les richesses minérales de la Province de Québec, s.l., s.n., 1890 : 30.

6 No d'identification : 24126 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) À propos des forges de Radnor (Citation) "Les nouveaux
propriétaires se proposent d'agrandir l'usine et d'y construire
un nouveau fourneau de 45 pieds de hauteur et de 10 pieds de
diamètre à l'étalage. Ce fourneau pourra réduire environ 14
tonnes de minerai par jour, ce qui portera à environ 20 tonnes
par jour la production de l'usine", (p.88)

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l'année 1890-91, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1893 : 88.

7 No d'identification : 24137 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "La Pictou Charcoal Iron Co. vient de s'installer à
Bridgeville, où doivent commencer sous peu des opérations, dont
le gérant des mines de cette compagnie, M. E.J. Sjostedt, parle
dans les termes suivants : -"Notre but est de construire à
Bridgeville une usine à fer utilisant le charbon de bois pour la
réduction du minerai; nous traiterons principalement des
hématites brunes et nous produirons des fers propres à la
fabrication des roues de wagons et des grosses pièces fondues
pour machines. À cet effet nous avons fait l'acquisition de
gisements de minerai de fer, de calcaire et de minerai de
manganèse, et acheté environ 6,000 âcres de terre couverte de bois
francs".

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l'année 1891, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1893 : 81.

8 No d'identification : 24138 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Concernant la Pictou Iron Co. de Bndgeville qui doit
commencer sous peu ses opérations... (citation) "Notre
haut-fourneau aura 50 pieds de hauteur et 11 pieds é l'étalage;
il pourra donner annuellement, dans les premiers temps, un
rendement de 5,000 tonnes de fer," (p,81) selon le gérant de la
compagnie.

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l'année 1891, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1893 : 81.

9 No d'identification : 24150 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) À propos de la Canada Iron Furnace Co. (Citation) "Aux
Grandes-Plies, la compagnie a établi un centre important pour la
fabrication du charbon, le bois étant obtenu en quantités
illimitées du Saint-Maurice; trois chalans et un steamboat ont
été construits pour le transport du bois, et la compagnie se
propose d'en construire trois autres pour la saison prochaine".

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1892-1893, Ottawa, S.E. Dawson, 1896 : 86.

10 No d'identification : 24151 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) À propos de la Canada Iron Furnace Co. (Citation) "La
compagnie a aussi établi, comme annexe, des fours à briques, avec
un matériel de fabrication d'une capacité de 2 millions de
briques par an, pouvant fournir la brique ordinaire et la brique
ressée [sic]. Elle se propose de développer cette industrie et de
fabriquer des briques moulées pour l'ornementation".

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1892-1893, Ottawa, S.E. Dawson, 1896 : 86-87.

11 No d'identification : 24220 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Pictou Charcoal Iron Co., Bridgeville, N.S. The
returns of output have not yet been filed, but a very notable
point in connection with the operations of this company is that
it is just on the point of installing a steel converting plant,
and will use the largest portion of the output in that way,
finishing it into the highest quality of agricultural implement
steel for the home market. This is a striking illustration of the
effect of the Dominion Act of 1694, which provided for the
payment of a bounty of 12 per ton on ail steel billets
manufactured in Canada from Canadian pig iron".

Référence
George E. Drummond, «The Canadian Pig Iron Industry», Canadian Mining Review (1896) : 12.

12 No d'identification : 24225 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "1893-4 marked an epoch in the history of the
Canadian iron industry, because the domestic production for that
year, 62,522 tons, meant that Canadian workmen were producing
from purely Canadian matenal 58% of all the pig iron consumed in
he country. The officiai statistical year-book gives the
percentage of home-produced iron to the total consumed as 45.4%,
but this is incorrect, inasmuch as the imports group together the
following material - pig iron, iron kentledge, scrap iron and
steel, giving the total as 75,275 tons. The total quantity of pig
iron imported for that year was 45,262 tons, the Canadian iron
exceeding the importations by 17,240 tons. The statistics down to
the close of the last fiscal year, June, 1695, will show (the
"ebb and flow" of trade being allowed for), a proportionately
steady advance, and this will be still more marked in the coming
year, when it is probable that the output of the new coke furnace
at Hamilton, Ont., will be sufficiently large to replace what is
now imported from the United States, and beyond what may seem
desirable in mixtures, may be calculated upon to do so".

Référence
George E. Drummond, «The Canadian Pig Iron Industry», Canadian Mining Review (1896) : 10.

13 No d'identification : 24245 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "While the figures for 1898 do not show a very large
increase over those of 1897 (this being largely accounted for by
the liquidation of the Londonderry Co's affairs) yet the furnaces
in blast show a healthy strong business growth, and the projected
furnaces (ail in strong hands) now coming into the field, is good
evidence of the fact that we are on the eve of a very
considerable expansion of the native iron industry. A great factor in
bringing this about is the settled condition with regard to the
governmental policy of encouragement. If that policy is steadily
maintained for a few years to corne, Canada will have an industry
that she may well be proud of, and that will strengthen and build
up every other kindred industry in the Dominion, an industry that
will be useful too in an Impérial sense, making for the
independence of the Empire in so important commodity as iron".

Référence
George E. Drummond, «The Iron Industry in 1898», The Journal of Canadian Mining Institute (1899) : 61.

14 No d'identification : 24248 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) La Canada Iron furnace Co projette d'ouvrir un nouveau
haut fourneau au charbon de bois à Midland. (Citation) "The new
Midland furnace will have a daily capacity of from 60 to 80 tons
of charcoal iron".

Référence
George E. Drummond, «The Iron Industry in 1898», The Journal of Canadian Mining Institute (1899) : 59.

15 No d'identification : 24250 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "A four furnace coke iron plant, of large capacity
is projected by American and Canadian capitalists at Sydney,
C.B., where the ores of Newfoundland will be smelted with Canadian
Coal".

Référence
George E. Drummond, «The Iron Industry in 1898», The Journal of Canadian Mining Institute (1899) : 59.

16 No d'identification : 24251 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "A new charcoal furnace is projected for Midland, Ont.,
by the Canada Iron Furnace Co, Limited, of Montreal and Radnor
Forges, this being a branch of their business at the latter
point, but the intention being to manufacture at Midland an iron
similar in quality to Lake Supenor charcoal, and which is
required for mixture with the special charcoal metal, now made at
Radnor from the bog and lake iron ores of the district of Three
Rivers".

Référence
George E. Drummond, «The Iron Industry in 1898», The Journal of Canadian Mining Institute (1899) : 59.

17 No d'identification : 24274 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "There are at present in blast in Canada two (coke)
blast furnaces one in Nova Scotia and one in Ontario, and three
charcoal furnaces two in Quebec and two in Ontario. A large
furnace and steel plant will be erected this year in Cape Breton by the Dominion Iron and Steel Co, while another is under
construction for the Canada Iron Furnace Co, at Midland, Ont."

Référence
Joseph Obalski, «Mining in Quebec Province in 1898», The Canadian Mining Review (1898) : 166.

18 No d'identification : 24276 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Bog iron ore operations have been carried on as
usual, the ore being raised in many different localities and
transported to the Drummondviile and Radnor furnaces. These
latter were operated for about eight months of the year,
utilizing 13 363 gross tons of ore and producing a total of 5 762
cross tons of charcoal pig iron. No other iron ores have been
worked, but inquiries have been received concerning the Magnetic
sand found on the north shore of Gulf of St.Lawrence, and
possibly something may be done in this line before long".

Référence
Joseph Obalski, «Mining in Quebec Province in 1898», The Canadian Mining Review (1898) : 62.

19 No d'identification : 24295 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "The Cramp Steel Co. Limited, later the Northern Iron
and Steel Co, through financial difficulties has never been fully
in operation. Works were built in Collingwood, Simcoe County,
Ontario, for the manufacture of basic open hearth steel and
rolled iron and steel", (p. 134).
(Résumé) Type de fourneau: "15 gross ton Siemens furnaces". Le
site comprend aussi des "rolling mills". On y fabrique des
"merchant bar iron" et des "shafting". La compagnie avait
projeté la construction de 2 hauts fourneaux avec une capacité
journalière de 250 grosses tonnes mais le projet fut abandonné à
cause des difficultés financières.

Référence
Jas. Grannis Parmelee, «The Iron and Steel Industry of the Province of Ontario, Canada», The Journal of The Canadian Mining Institute (1908) : 134.

20 No d'identification : 24304 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) On trouve du fer en abondance dans le pays mais on porte
peu d'attention à ce minerai. Ceci serait probablement dû au
manque de capital et d'énergie. (Intégral) "II y avait cinq
hauts-fourneaux en opération en 1891 - deux à Londonderry N.-E.,
deux à Drummondville, Que., et les fourneaux Radnor, Que. [...]
Deux fourneaux sont en voie de construction, un a Ferrona et
l'autre à Bridgeville, tous les deux dans le comté de Pictou
N.-E., [...]. Il y a aussi douze laminoirs et fabriques d'acier
en Canada, c'est-à-dire 3 dans la Nouvelle-Écosse, 2 dans le
Nouveau-Brunswick, 4 à Montréal dans la Province de Québec, et 3
dans Ontario".

Référence
Annuaire du Canada (1891) : 321.

21 No d'identification : 24401 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) En 1900, George E. Drummond a visité Michipicoten. Selon
ses termes (Citation) "I found Michipicoten quite a populous
place. With a splendid ore dock as good as anything on Lake
Superior, and which will be still greatly improved this present
year. They have 12 miles of the road in operation, locomotives of
100 tons, and an equipment of ore cars of 50 tons. I found them
crushing 5,000 tons of ore a day, and I found ocean steamers at
the dock, 600 ft. above the level of the sea. We had, as you
know, four of them, carrying ore to Midland, and the next year we
will have eight, and ail this is the work of one man".

Référence
Canadian Mining Review, «Midland No 1. Canada Iron Furnace Co's New Furnace at Midland
in with Befitting Ceremony», CMR, vol. 19 (1900) : 273.

22 No d'identification : 24407 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) "Dans son allocution, le président du Midland Railway,
Arthur White, mentionne que: (citation) "I can assure you that
the Grand Trunk Railway is very much interested in Midland [...]
At any rate I can assure you that the Grand Trunk Railway looks
upon Midland at its port, and it is in the intention of the
Company to cultivate this port".

Référence
Canadian Mining Review, «Midland No 1. Canada Iron Furnace Co's New Furnace at Midland
in with Befitting Ceremony», CMR, vol. 19 (1900) : 276.

23 No d'identification : 24433 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Statistiques comparatives sur la production de lingots
d'acier et de "castings" au Canada en 1903 et en 1904. On
retrouve aussi des statistiques sur de nombreux produits finis
pour la même période, par exemple sur les "cut nails, plates,
nails, sheets, bref sur le "steel rolled into finished forms".
On mentionne la présence de 18 "rolling mills and steel works" au
Canada, le 31 décembre 1904. 2 sont équipes uniquement pour le
"steel castings", 5 pour le procède "Bessemer or open-hearth",
11 utilisent un procède spécial pour les "steel castings". On est
équipé pour la production de "marchant bar iron, railway spikes".
Parmi ceux qui sont encore à l'état de projet, un sera équipe
pour la production de "skelp and bar iron", et un autre pour la
production de "vire rods".

Référence
The Canadian Mining Review, vol. 24 (1905) : 180.

24 No d'identification : 24445 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "The Atikokan Iron Co., Limited of Port Arthur, Ont.
broke ground early in August for its new blast furnace at Port
Arthur. It will be 75 by 15 feet, will be equipped with 3 Roberts
stoves, will use megnetic iron ore from the Atikokan range, which
is located about 130 miles west of Port Arthur, and will have an
annual capacity of about 30,000 tons of foundry and Bessemer pig
iron. Coke will be made in ovens near the furnace. The officers
are: Mr. D. D. Mann, president; Mr. J.C. Hunter, vice-president;
Mr. Hugh Sutherland, secretary and treasurer; and Mr. Robert R.
Jones, général manager".

Référence
The Canadian Mining Review, vol. 24 (1905) : 58.

25 No d'identification : 24453 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 12 mai 1893. Télégramme expédie à E.J. Flynn commissaire
des terres de la couronne par Geo. E. Drummond. Ce dernier écrit
qu'il est très important pour eux d'en venir à un arrangement
dans les jours prochains concernant les terres à bois. II
déclare de plus qu'ils ont des projets d'agrandissements pour
leur entreprise et que les villes de Toronto et Hamilton
négocient avec eux pour l'érection d'un haut fourneau. Ils ont
aussi obtenu l'assurance de la part du gouvernement ontarien que
celui-ci leur octroira des concessions exceptionnelles de terres
à bois, pour le développement de l'industrie de la fonte au charbon
de bois. Ils ont retardé le plus possible leur décision au gouvernement
ontarien jusqu'à ce qu'ils reçoivent des nouvelles de leur demande
au Québec. Ils réclament une entrevue. Drummond mentionne qu'il attend
d'ici une semaine ou deux la visite d'un capitaliste anglais avec qui
ils sont en train de négocier pour un nouvel établissement et que
l'action de cette personne sera affectée par la décision du gouvernement
québécois.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).