Thème : Pertes de capitaux
Index thématique -> Économie -> Financement -> Pertes de capitaux
1 No d'identification : 23946 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral, au complet) "Samedi dernier entre 10 et 11 heures du
soir, le feu se déclara dans le laminoir (Rolling Mill) des Forges
Radnor. Cette bâtisse mesurait une longueur de trois cents pieds
de long et ne faisait que commencer à être en opération, lorsque
le malheur vint arrêter une manoeuvre si profitable et qui
promettait tant pour l'avenir. Mais bien que nous soyons à
déplorer le retard occasionné par une telle perte, nous
sommes néanmoins heureux d'apprendre que l'immense mécanisme que
cette bâtisse contenait n'est que peu endommagé, car en général,
tout ce que renfermait la bâtisse de plus coûteux, peut encore
servir. De sorte que, nous dit-on, l'on pourra reprendre la même
manoeuvre dans un ou deux mois. Nous sommes fiers de voir que le
dommage n'est pas assez considérable pour arrêter les travaux des
Forges, car pas moins de trois ou quatre cents
familles y tirent leur subsistance annuelle. On a pu sauver 5,000
cordes de bois, placées autour de la bâtisse incendiée. Nous ne
savons encore jusqu'à quel point s'élève la perte causée par ce
désastre, et l'on ne peut dire non plus si l'assurance la
couvrira."

Référence
L’Ère Nouvelle, col.5 (12 mai 1862) : 2.

2 No d'identification : 23970 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Annonce de l'incendie qui a détruit la fonderie
Rémillard, sur la rue Saint-Georges à Trois-Rivières. Certains
croient qu'il s'agit d'un incendie criminel alors que d'autres
pensent que le feu a été propagé par des étincelles échappées de
la forge.
L'établissement était construit tout en bois et les
pompiers ont eu de la peine à empêcher le feu de se communiquer
aux bâtiments adjacents, la maison et les écuries de Rémillard.
Les dommages sont considérables, d'autant que
l'établissement n'était pas assuré. Les pompiers ont toutefois
protégé les machines les plus dispendieuses. Les modèles ont
tous été détruits. De plus, la quinzaine d'employés de la
fonderie se retrouve sans travail. M. Rémillard projette
cependant de rebâtir.

Référence
Le Trifluvien, col. 3 (4 août 1893) : 3.

3 No d'identification : 23974 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral) "La Canada Iron Corp. Ltd est à ériger une fonderie
temporaire qui devra être mise en opération la semaine prochaine
afin de pouvoir répondre aux demandes les plus pressantes en
attendant la reconstruction des fonderies incendiées."

Référence
Le Nouveau Trois-Rivières, col. 4 (4 février 1910) : 8.

4 No d'identification : 23999 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral) "Nous apprenons que la reconstruction des Forges
Radnor, détruite par un incendie l'an dernier, est maintenant
terminée. Elles seront mises en opération probablement dans le
cours de cette semaine."

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 novembre 1874) : 2.

5 No d'identification : 24000 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral) "Nous apprenons avec regret que l'établissement des
Forges de St-Tite appartenant à M. Larue det [sic] cette ville a
été détruit par un incendie dans le cour de la semaine dernière,
Les pertes sont immense.
Les pertes sont malheureusement loin d'être
recouvertes par les assurances."

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (29 avril 1872) : 3.

6 No d'identification : 24001 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral) "Les forges Radnor, établies en 1854 à St Maurice par
MM, Hall, Larue et Turcotte ont été incendiées dimanche dernier.
Heureusement, les nombreuses habitations qui
avoisinaient le théâtre de l'incendie ont pu être préservées,
quoiqu'au prix des plus grands efforts.
Les pertes évaluées à $40,000 sont en partie
couverte [sic] par les assurances; néanmoins [sic] ce triste accident cause
d'autres dommages, vu le grand nombre d'ouvriers qui avaient de
l'emploi à l'établissement.
Cependant, on dit que la reconstruction va commencer
immédiatement."

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (12 février 1874) : 2.

7 No d'identification : 24009 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral) "Nous regrettons d'apprendre que le feu a pris samedi
dans la journée aux Forges L'Islet, près de la Rivière St-Maurice. Le feu a été communique par le fourneau à deux halles
voisines qu'il a consumées ainsi que la maison des charretiers.
Les opérations vont être arrêtées pour une quinzaine de jours
seulement. Les dommages s'élèvent nous dit-on, a L 100.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (4 juin 1867).

8 No d'identification : 24029 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Incendie des forges Radnor le 8 janvier 1874. Le
journal rapporte ces forges après "beaucoup d'accidents et de
contrariétés" étaient en voie de prospérité. La direction de
l'établissement est confiée à M. Pellerin, ancien travailleur des
forges, qui l'avait remis en état de marche.
Le feu qui s'est déclaré aux bâtiments des forges a
complètement rasé l'édifice principal et la grande cheminée s'est
écroulée. Les dépendances et le village ont été épargnés par
l'élément destructeur.
Les assurances doivent recouvrir une partie des
dommages. Les plus affectés sont les travailleurs qui se
retrouvent sans emploi jusqu'à ce que l'établissement soit
reconstruit.

Référence
Le Constitutionnel, col. 2 (11 février 1874) : 2.

9 No d'identification : 24046 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral) "Le 8 janvier 1874, les forges Radnor furent ravagées
par un incendie, néanmoins on y travailla jusqu'à 1908 sur une
petite echelle(10).
En 1889, la "Canadian îron Furnace Co.. Ltd." fit
l'acquisition de ces forges à un prix dérisoire, mais il n'y
avait plus de minerai."
Texte de la note (10) "Comme aux Vielles Forges, aujourd'hui, les
fourneaux et autres bâtiments sont rasés. L'épuisement du minerai
a amené la fermeture de ces usines; il en est de même de tous ces
grands ateliers qui ne vivent que temporairement."

Référence
Benjamin SULTE, Les Forges Saint-Maurice, vol. 6, Montréal, G. Ducharme, Mélanges historique, 1920 : 194-195.

10 No d'identification : 24064 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Aux forges de Batiscan, (citation) "The articles
manufactured here consist of cast-iron, stove-plates, pots,
kettles, and other domestic ustensils."
(Résumé) À propos des forges de Batiscan, (citation) "At present,
am told, it is a losing concern, and two of the partners have
latelv withdrawn their shares".

Référence
John Lambert, Travels through Canada, s.l., s.n., 1813 : 248 et 461.

11 No d'identification : 24079 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) En raison des problèmes d'approvisionnement en charbon
et de l'éloignèrent des marches, “l’Acadia Iron Works"
(citation) "was so unprofitable that liquidation became necessary
in 1683, only nine years after the venture began. Although a
accession of new owners took over the works, none could operate
that profitably; the end of ironmaking at Londonderry came in 1913
when the site was finally abandoned".

Référence
Eric Arthur et Thomas Ritchie, Iron: Cast and Wrought Iron in Canada from the Seventeenth Century to the Présent, Toronto, Buffalo, London, University of Toronto Press, 1982 : 13.

12 No d'identification : 24087 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Aux Forges de Radnor (citation) "Les laminoirs et les
forges ont été détruits par un incendie il y a quelques années,
mais le haut fourneau est encore en activité, et suivant M.
Obalski, on y a fabrique, en 1887, environ 1000 tonnes de fonte.
On y employait alors quarante ouvriers".

Référence
R.W. Ells, Rapport sur les richesses minérales de la Province de Québec, s.l., s.n., 1890 : 25.

13 No d'identification : 24187 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) “The Peck Rolling Mills, Limited, have succeeded Peck, Benny & Co. of Montreal. The rolling mill of the company was partly destroyed by fire in 1903, but was rebuilt in the same year”.

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1904, Ottawa, S.E. Dawson, 1906 : 68.

14 No d'identification : 24231 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Drummond enumère les inconvénients et les risques reliés
à l'établissement d'industries du fer au Canada.
L'investissement est considérable, et le risque plus élevé que
dans la plupart des entreprises; si l'industrie fonctionne mal,
ceci entraîne le plus souvent une perte totale des capitaux,
puisque le haut fourneau et les accessoires ne peuvent pas être
convertis pour d'autre usages.
De plus, comme les mines du Dominion ne sont pas entièrement
développées, les hauts fourneaux ne peuvent pas être installés
tant que leur approvisionnement en matières premières n'est pas
garanti.
Dans la mesure ou des spéculateurs s'approprient les droits
miniers, exerçant ainsi une pression à la hausse sur les prix, il
est souvent difficile pour les exploitants des forges de pouvoir
véritablement contrôler leur approvisionnement en minerai.
L'auteur compare ensuite la situation canadienne avec celle qui
prévaut aux États-Unis, ou la situation apparaît beaucoup plus
avantageuse.

Référence
George E. Drummond, «Review of the Pig Iron Trade of 1896», Journal of The Federated Canadian Mining Institute (1897) : 59-61.

15 No d'identification : 24489 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Liste des immeubles saisis à Auguste Larue en tant que gérant et
associé de la société "A. Larue".
(Intégral)
"1. La moitié indivise d'une partie de cette étendue de terre
connue comme bloc N, [...]
2. Dans le bloc figuré par les lettres E.F.G.H. [...]
3. La moitié indivise de sept lots de trois arpents sur onze, au
nord et voisin du terrain ci-haut, en dernier lieu designé;bornée
à l'est par le lot no 24 du rang sud-est Mekinac, à l'ouest aux
terres du rang double, sud-ouest cote Saint-Pierre, et au sud aux
lots nos 21,22,23 et 24 de la concession nord-ouest Mekinac.
4. La moitié indivise des lots nos 21,22,23 et 24 de la
concession nord-ouest Mekinac.
5. La moitié indivise de six lots sur le chemin des piles, étant
les lots nos 14,15,16,17,18 et 19 [...]
6. Rang double sud-ouest coté Saint-Pierre, la moitié indivise
des lots 19 a 46, 52 a 56 et 62 a 82 [...]
7. Rang double nord-est coté Saint-Pierre, la moitié indivise des
lots 35 à 43 et 53 à 57 inclusivement [...]"

Référence
ANQTR. 138, no. 159, Cour Supérieure, O. Gauthier vs A. Larue et al., Procès-verbal de saisie réelle, 1872.

16 No d'identification : 24499 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Liste des objets saisis comme appartenant à H.Grondin le 15 avril
courant en vertu d'un bref de fieri facias de bonis (Intégral)
"Un lot de briques blanches, un lot de briques rouges (25 000)
une machine a deux bras marchant par eau (valant environ 2000$)
deux planches (voitures à quatre roues), une charette à deux
roues, deux chevaux sous poil rouge, environ cent banques de
charbon de bois, environ mille cordes de boisée corde mêle, un
harnais de travail et un harnais noir".

Référence
ANQTR. no 556, Cour Supérieure, P. Boucher vs H. Grondin. Opposition afin d'annuler un bref de fieri facia, 1879.

17 No d'identification : 24507 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Déposition de Moise Desaulniers, 51 ans, cultivateur de la
paroisse de St-Boniface. (Intégral) "Quand ils [les actionnaires]
ont vu que le fourneau a bloqué deux fois après avoir commencé à
marcher, ça les a découragés. Ils décourageaient de voir que le
fourneau n'allait point et quelques uns des actionnaires et
travaillants disaient que leur mine n'était pas bonne".

Référence
ANQTR. no 556, Cour Supérieure, P. Boucher vs H, Grondin, déposition de M. Desaulniers., 1879.

18 No d'identification : 24511 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
Opposition de Gédéon Ouimet procureur général de sa majesté pour
la province de Québec, pour et au nom de sa majesté. (Résumé) Le
procureur général s'oppose à la vente des terres saisies à Auguste
Larue. Il fait valoir que le commissaire des terres de la
Couronne n'a pas émis les lettres patentes de ces terres car
Larue n'a pas rempli tous les termes du contrat. Larue doit
encore au gouvernement la somme de 1 332,12$ dont 1 090,42$ pour
balance du prix des dites terres et 241,70$ pour les intérêts.

Référence
ANQTR. 139, no. 454, Cour Supérieure, L. Brunelle & al. vs A. Larue & al. Opposition de Ouimet, 1872.

19 No d'identification : 24570 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé)
Il y a eu saisie de 20 tonneaux de fer en son nom aux Forges
Radnor.

Référence
ANQTR. 117, no 224, Cour Supérieure, Ferdinand Filteau vs G.B. Hall et al., 7 septembre 1864.

20 No d'identification : 24575 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) La Cour ordonne de soustraire la somme de 17 louis
courant (qui représente les 17 tonnes de fer en saumon que le
Demandeur a reçu, à raison d'un louis par tonne), soit déduite et
imputée en paiement des frais et intérêt, déboute les Opposants de
leur opposition relatif au surplus et les condamne à payer les
frais encourus par l'action d'opposition plus la balance de la
somme due au Demandeur.

Référence
ANQTR. 117, no 224, Cour Supérieure, Ferdinand Filteau vs G.B. Hall et al., 19 décembre 1865.

21 No d'identification : 24580 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) La Cour condamne les Défendeurs à payer au Demandeur la
somme de $1780.24 avec intérêt sur $1777.72 à compter du
11-12-1861 et sur 12.52 a compter du 13-12-1861. À cette somme
s'ajoutent les dépens distraits en faveur du procureur du
Demandeur.

Référence
ANQTR. 118, no 359, Cour Supérieure, Ezekiel Hart vs G.B. Hall et al., 18 février 1862.

22 No d'identification : 24590 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) La Cour condamne les Défendeurs à payer au Demandeur la
somme de $510.24 incluant le coût du protêt avec intérêt du
27-06-1863 plus les dépens en faveur du Procureur du Demandeur.

Référence
ANQTR. 120, no 174, Cour Supérieure, John Houliston vs A. Larue & Co., 26 septembre 1863.

23 No d'identification : 24591 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) La Cour demande au sheriff du District de Trois-Rivières
d'aller prélever chez les Défendeurs la somme de $553.29 et $2.68
afin de satisfaire au jugement rendu le 26-09-1863.

Référence
ANQTR. 120, no 174, Cour Supérieure, John Houliston vs A. Larue et al., 21 janvier 1864.

24 No d'identification : 24593 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) La Cour condamne la Défenderesse à payer solidairement
avec Auguste Larue et George Benson Hall, la somme de $510.24,
avec intérêt du 20-06-1863 et les dépens de la présente action au
procureur du demandeur.

Référence
ANQTR. 120, no 174, Cour Supérieure, John Houliston vs Dame M.C.F. Buteau, 4 avril 1863.

25 No d'identification : 24598 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) La Cour condamne les Défendeurs à payer à la
Demanderesse la somme de Î420.14, montant en capital et frais du
protêt, avec intérêt du 05-05-1863 et dépens distraits en faveur
des Procureurs de la demanderesse.

Référence
ANQTR. 120, no 187, Cour Supérieure, Banque de Québec vs G.B. Hall et al., 26 septembre 1863.