1 No d'identification : 24026 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Annonce de la découverte de minerai de fer sur la terre
de Cyriac Caron dans le 7e rang de Shawinigan au pied d'une
montagne à deux arpents de la chute. Cette montagne se trouve à
deux milles du village.
Ce minerai serait de qualité supérieur et facile à
exploiter. Des échantillons ont été envoyés au Séminaire de
Trois-Rivières et doivent être soumis à des analyses.
Du minerai de fer avait été découvert à un mille de cet
endroit sur la terre de Hyacinthe Grondin. Le haut fourneau qui
avait été construit a été abandonné pour vice de construction. De
plus, le minerai utilisé était difficile à exploiter, étant
enfoui dans du granit dur.

Référence
Le Constitutionnel (3 octobre 1883).

2 No d'identification : 24061 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Aux forges du Saint-Maurice en 1808, l'observateur note
que les travailleurs (citation) "make about 1000 stoves per
annum; the small single stoves sell for 3 L. and the larger sort
for 6 L. each. The double stoves, which have an oven at the top,
are sold for 10 or 12 L. according to the size. Potash kettles
sell from 20 to 25 L. each".
(Citation) "Fresh veins of ore are daily discovered, land
purchased at a trifling price of the people in whose land it is
found. Messrs. Munro and Bell had incurred great expense in
collecting ore and improving the works at the expiration of their
lease in 1806, and would have given 1 200 L. per annum, it is
said, rather than it should hâve gone into other hands.
(Résume) La même année, soit en 1808 l'observateur note que
(citation): "The present proprietors of the works, at the
commencement of their taking them, in order to push the sale of
their bar iron, which was at that time inconsiderable, purchased
a large stock of very inferior British iron, and knowing that the
Habitants regarded the price more than the quality, they sold it
to them for a trifle less than the Three-Rivers iron (. .)".

Référence
John Lambert, Travels through Canada, s.l., s.n., 1813 : 487-488.

3 No d'identification : 24102 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) À l'endroit désigne sous le nom de Mine Grondin.
(Citation) "La lentille de gabbro à ilménite et magnétite la plus au sud à l’intérieur du bras Ouest de l'amas d'anorthosite-gabbro en forme d’U village, lots 22 et 23, rang VII, canton de Shawinigan, près du village de St-Boniface a été exploité il y a plusieurs années pour son contenu de fer”. p. 43
(Citation) "Les minéraux métalliques a la mine Grondin
constituent environ 60 pour cent de la roche (poids)", p 44
(Citation) "Le minerai massif de la mine Grondin se présente en
amas irréguliers et en couches de 6 à 10 pouces d'épaisseur
alternant avec du gabbro riche en iIménite et magnétite". (p.44)
(Citation) "En 1950, la société Chavigny Gold Mines, intéressée
au titane (y) fit quelques sondages", (p.43)

Référence
Jacques BELAND, Région de Shawinigan. Comtes de Saint-Maurice, Champlain et Laviolette, Québec, Ministère des richesses naturelles, 1961 : 43-44.

4 No d'identification : 24190 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Dans l'est de l'Ontario, dans les comtés de Victoria,
d'Haliburton et dans ceux que traverse le chemin de fer de
Kingston et Pembroke, on n'a fait cette année que des travaux de
recherche et des travaux préparatoires. (Citation) "Outre les
mines de Bristol, trois autres ont été en activité dans la
province de Québec. Les opérations les plus importantes ont été
faites, comme par le passé pour alimenter les forges des
Trois-Rivières et celles de Drummondville".

Référence
Corn. geol. du Canada, Rapport annuel, 1888-89, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1890 : 40.

5 No d'identification : 24191 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "On n'a pas annoncé de nouvelles découvertes
importantes au cours de l'année; cependant, quelques-unes sont
mentionnées, par le docteur Ells, dans les termes suivants: "J'ai
examiné la nouvelle mine de la Compagnie Minière de Memphrémagog
(Memphremagog Mining Company) située sur le lot 28, rang IX de
cotton. On y voit une masse de minerai d'environ seize pieds
d'épaisseur sur une longueur de plusieurs centaines de yards. Ce
minerai consiste, en majeure partie, en pyrite de fer et de
cuivre. Le dépôt est couvert d'un amas considérable de minerai de
fer limoneux qui aurait de la valeur si l'on pouvait l'expédier à
bon compte. Les opérations faites ici sont de simples travaux
d'exploration”.

Référence
Corn. geol. du Canada, Rapport annuel, 1888-89, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1890 : 40.

6 No d'identification : 24221 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "The Hamilton Iron and Steel Co. The new furnace with
a capacity of 100 tons per day goes into blast immediately. At
the start a large proportion of this company's ore will be the
product of American mines, but they look to the Act of the
legislature of Ontario, Session 1894, (which provided for the
payment of SI.00 per ton on the pig metal product of iron ore,
raised or smelted in the Province of Ontario) to bring about an
almost immediate development of the mines of the Province. In the
meantime the Hamilton Iron and Steel Co. will naturally have to
waive claim to the Dominion bounty of $2.00 per ton, so that it is
entirely in their interest to push forward the exploration and
development of Ontario mines and thus give the real benefit of
the industry to Canadian labor. Under present circumstances,
Ontario not possessing coal mines, and the question of the
economical transportation and handling of Lower Province coal,
being as yet unsolved, the Hamilton Iron and Steel Co. will have
to use American fuel, which unfortunately means that one-half of
the labor benefit of the industry will go to a rival market.
Under the circumstances the Dominion Government will probably
restrict the Federal bounty to a sum proportionate to the amount
of Canadian labor employed in the industry; this is a protection
to the coal miners and charcoal burners of the other Provinces".

Référence
George E. Drummond, «The Canadian Pig Iron Industry», Canadian Mining Review (1896) : 12.

7 No d'identification : 24276 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Bog iron ore operations have been carried on as
usual, the ore being raised in many different localities and
transported to the Drummondviile and Radnor furnaces. These
latter were operated for about eight months of the year,
utilizing 13 363 gross tons of ore and producing a total of 5 762
cross tons of charcoal pig iron. No other iron ores have been
worked, but inquiries have been received concerning the Magnetic
sand found on the north shore of Gulf of St.Lawrence, and
possibly something may be done in this line before long".

Référence
Joseph Obalski, «Mining in Quebec Province in 1898», The Canadian Mining Review (1898) : 62.

8 No d'identification : 24303 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral) "Ce qui a jusqu'ici empêché le développement des
industries minières est le manque de capital et le fait qu'un
certain nombre d'entreprises ont été tout à fait spéculatives, ce
qui a fait jeter des soupçons sur des entreprises de bonne foi et
on induit les capitalistes à placer leurs capitaux ailleurs; mais
comme les explorations de la commission géologique font de mieux
en mieux connaître la localité des minéraux et que la politique
du gouvernement stimule la production, nos ressources minérales
attirent de plus en plus l'attention du public".

Référence
Annuaire du Canada (1891) : 308.

9 No d'identification : 24402 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Lors de l'ouverture officielle du site de Midland, on
retrouve parmi les invités [...] G.W. Ross, premier ministre de
l'Ontario, J. Davis, commissaire des terres de la couronne,
M.S.A. Milligan, maire de Midland.
Midland, (citation) "One of our own directors, Mr. Francis
Hector Clergue, who is now in England, has discovered, within the
past year, mines abundantly rich in iron that are supplying us
today at Midland with Canadian ore". (p.273)


Référence
Canadian Mining Review, «Midland No 1. Canada Iron Furnace Co's New Furnace at Midland
in with Befitting Ceremony», CMR, vol. 19 (1900) : 273.

10 No d'identification : 24454 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 10 juillet 1893, Lettre de Maj. Lesage, garde forestier,
à E. Lacerte (A.T.S.B.C.) Rapport pour les lots Nos 36 à 58
inclusivement du Rang St. Alexandre, Pour chacun des lots il note
s'ils sont cultivables, la quantité et l'essence du bois, et si
le bois est bon pour le commerce.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).

11 No d'identification : 24456 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
14 juillet 1893, Lettre de E. Lacerte au Commissaire des terres
de la Couronne. (E.J. Flynn) (Intégral) "Monsieur, j'ai
l'honneur de vous transmettre un rapport d'inspection de 23 lots
dans la Seig. du Cap Range St.Alexandre. Il doit finir cet
ouvrage aussitôt ces horribles mouches disparues".

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).

12 No d'identification : 24461 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 5 mars 1894, Lettre de E. Lacerte CA.B.E.) au
commissaire des terres de la Couronne (E.J. Flynn). Lacerte
transmet le rapport d'inspection des lots demandes par la Canada
Iron Furnace dans la seigneurie du Cap-de-la-Madeleine.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).

13 No d'identification : 24814 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral, partiel) "In Quebec, the output represents the
consumption by the furnaces at Drummondville and Radnor of bog
ores; almost altogether mined in the district, although of late
years small quantities of magnetite from eastern Ontario have
been consumed."

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1900, Ottawa, S.E. Dawson, 1903 : 59.

14 No d'identification : 24816 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral, partiel) "The quantity of ore mined in British
Columbia, always small, has fallen off also since 1899 and
represents material used locally and also in the United States
for fluxing purposes in smelters treating other metallic ores."

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1900, Ottawa, S.E. Dawson, 1903 : 59.

15 No d'identification : 24844 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral, partiel) L'auteur a "observé des blocs de minerai
importants sur deux points différents et éloignés l'un de l'autre
d'environ 7 à 8 arpents; les premiers ont été désignés sur le nom
de "Mine de la Foret". À cette dernière mine, il n'a été fait que
deux sondages à environ 18 pouces de profondeur qui ont révélé la
présence de roches de minerai de fer d'une grande pureté et d'une
grande richesse, le grain en est fin, serre et brillant."
"La seconde mine, que nous avons désignée sous le nom de "Mine de
la Chute", est située au flanc et au pied de la montagne; les
roches ferrugineuses sont énormes, nombreuses et en saillie.
Pour en reconnaître la texture l'on a que besoin de frapper au
hasard avec un marteau sur l'une de ces roches. Nul doute que ce
gisement ne soit d'une très grande importance et ne pénètre à une
grande profondeur dans le flanc de la montagne. Le grain de ce
minerai est également à facettes, mais plus larges que celles du
premier; son aspect est d'un brillant plus sombre, il parait
moins dur à la casse et d'une densité un peu moindre que l'autre;
[...]. Je dois ajouter, néanmoins, que je n'en suppose pas le
rendement inférieur à 50 à 60%."

Référence
Marcel Prévost, Exploitation des mines de fer de Shawinigan (comte de St-Maurice
district des Trois-Rivières, P.Q.), s.l., s.n., 1876 : 2.

16 No d'identification : 24848 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) L'article se divise en deux parties. Dans la première.
l'auteur relate les campagnes d'exploration minière entreprises
au 17e siècle sur le territoire de Trois-Rivières, la
construction des Forges Saint-Maurice et leur exploitation sous les
régimes français et anglais. Dans la seconde partie. Balcer examine
l'état actuel (1880) de l'industrie du fer et l'exploitation des
mines en Mauricie.
Balcer mentionne que "l'industrie du fer est non seulement la
plus vieille industrie du district mais aussi la plus vieille
dans le Dominion."

Référence
Georges Balcer, The City of Three-Rivers as a Sea-Port and her Net-Work of Rail Roads, Trois-Rivières, Journal des Trois-Rivières, 1880 : 22-24-39.

17 No d'identification : 24857 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral, partiel) "Les premières mines de fer de la région dont
il soit fait mention, furent découvertes au Cap de la Madeleine
en 1670; M. de Courcelle. gouverneur gêneral du Canada, en fit
faire l'examen et le fer fut déclare de la meilleure qualité."

Référence
Armour Landry, Bribes d'Histoire, Trois-Rivières, Ed. du Bien Public, 1932 : 31.

18 No d'identification : 24869 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral, partiel) "Quoiqu'il en soit, on peut affirmer que le
fer est un des principaux produits de la région du St-Maurice et
qu'il s'y trouve en quantité plus considérable qu'en aucune autre
partie de la province. À divers endroits le long de la rivière et
dans l'intérieur du pays, particulièrement dans le canton de la
Mékinac, on trouve des quantités considérables de fer magnétique
d'excellente qualité; sa couleur est d'un noir parfait avec un
beau lustre métallique."
La mine de savane, espèce d'oxide de fer brun et granuleux, gît par
veines ou par lits d'une étendue considérable, surtout depuis la
montagne des Piles jusqu'au Cap de la Magdeieine du coté est du
St-Maurice et dans toute la région qui avoisine St-Étienne et
Shawenegan, du coté ouest. Ce minerai est ordinairement par grains
presque ronds de diverses grosseurs, le plus souvent compactes,
mais qui une fois fondus produisent un fer solide. On a aussi
découvert des lits de ce genre, et en grand nombre, depuis la
Mékinac jusqu'à la rivière Croche; leur longueur ordinaire est de
dix chaînes à un demi mille, et leur largeur de 50 a 200 pieds.
Dans les localités ou le minerai a été exploité, leur profondeur
varie de trois à six pieds. On trouve également ce minerai par
lits immenses dans les formations calcaires de la rivière
Batiscan."

Référence
Canada , La vallée du St-Maurice et les avantages qu'elle offre a l'industrie, au commerce et à la colonisation, Ottawa, Département de l'agriculture, 1887 : 24.

19 No d'identification : 24966 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral - partiel) "In Quebec, small quantities of charcoal
pig iron of excellent quality were made from the bog ores of the
St-Lawrence valley for 180 years of more, and a number of
unsuccessfull attempts have been also made from time to time to
work sorne of the deposits of magnetite and magnetic iron sands
that occur scattered over that province. In northern Quebec, at
present beyond reach of transportation, there are large areas of
iron bearing formation similar to that of the great iron mining
districts of lake Superior, which, however, remain unprospected
on account of their inaccessibility".

Référence
.H.A.(comp.by). Robinson, The Mineral Industries of Canada, Ottawa, Department of Mines : 29-30.