1 No d'identification : 23972 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral) "Le steamer Acadian a apporté ici une cargaison de
fonte pour les usines Charlebois. L'on essaiera, cette année,
pour la première fois, de faire fonctionner ces usines pendant
l'hiver. Dans ce but, on les a agrandies. The Three Rivers Iron
Works emploie actuellement 175 personnes; les commandes sont très
nombreuses. Notre ville doit être fière de posséder cet
établissement industriel, le plus grand du genre dans le pays."

Référence
Le Trifluvien, col. 5 (17 novembre 1896) : 3.

2 No d'identification : 24098 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "The heart of St-Maurice was its furnace, forges
and foundry. Thirty to forty men were required to operate these.
Some of them were labourers, but a dozen or more were key
craftsmen (...) Other permanent employees included bookkeepers,
arpenters, boatmen, prospectors for ore, sawmill employees and a
large force of carters, making a total of about 120. Finally,
there were three or four hundred temporary employées, hired in
season each year to eut wood, make charcoal, dig and haul ore and
make roads. These were drawn predominantly from among the habitants
of the Three Hivers area".

Référence
Clare H. Pentland, Labour and Capital in Canada, 1650-1860, Toronto, James Lorimer and co, 1981 : 42.

3 No d'identification : 24111 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Au cours de l'année 1887, 4 hauts fourneaux seulement
ont été allumés, un à Londonderry, Nouvelle-Écosse, deux à
Drummondville, un à Radnor. À Londonderry, on a employé du coke
et une petite quantité de houilie à l'état naturel comme
combustibles; les autres hauts fourneaux n'ont employé que le
charbon de bois.

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l’année 1887-88, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1889 : 44.

4 No d'identification : 24114 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) L'exploitation du minerai de fer pour l'année 1887 en
Ontario s'est faite presqu'exclusivement par la Compagnie des
mines de fer de Kingston et Pembroke. 6 mines ont expédié 15,478
tonnes de minerai. Le district de Hastings a aussi produit du
minerai. Le district de Hastings a aussi produit 1,120 tonnes de
minerai. La production des autres districts a été nulle en 1887.

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l’année 1887-88, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1889 : 43.

5 No d'identification : 24115 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "On a poursuivi les opérations commencées à la mine A
de Bristol, dans le comte de Pontiac, mais aucune consignation n'y a
été faite pendant l'année.
Les seules mines de fer de la province d'Ontario qui aient été
exploitées cette année, sont celles qui se trouvent dans la
région traversée par le chemin de fer de Kingston et Pembroke. Les
opérations y ont été faites par la Pembroke Iron Mining Co...".

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l'année 1888-1889, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1890 : 31.

6 No d'identification : 24116 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) En juillet 1688, il y a reprise des activités à la mine
de fer de l'île de Texada, en Colombie britannique. Pendant le
reste de l'année, on a expédie 6 372 tonnes de minerai à
Irondale, Washington.

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l'année 1888-1889, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1890 : 32.

7 No d'identification : 24120 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Dans la Colombie-Britannique, la mine de l'île Texada
est la seule qui ait été exploitée en 1886; le minerai a été
expédie à Irondale, territoire de Washington, et y a été fondu
avec un mélange de minerai limoneux, par la Compagnie des Fers de Puget-Sound".

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l’année 1886, Ottawa, s.n., 1887 : 38.

8 No d'identification : 24122 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Les Forges de Radnor et de DrummondviIle, province de
Québec, ont été en pleine activité et les travaux ont été
vigoureusement poussés aux mines de Bristol, situées sur le lot
21, rang II du canton de Bristol", (p. 87)
(Résumé) À ces forges, on traite les limonites qu'on retrouve
dans les environs. Le limonite réduit aux Forges de Radnor
provient en grande partie du lac à la Tortue.

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l'année 1890-91, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1893 : 87.

9 No d'identification : 24124 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Dans son rapport de 1690, M.E. Gilpin, fils,
inspecteur des mines de la province, parle comme suit de
l'industrie du fer à la Nouvelle-Écosse: "Les opérations de la
Londonderry Co. ont été très actives tant à la mine qu'à l'usine.
On a construit ici des fours de grillage dans lesquels l'on a
traité une grande quantité de minerai de fer spathique. Cette
méthode rend le minerai plus fusible et permet d'en tirer une
beaucoup plus grande quantité de fer".

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l'année 1890-91, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1893 : 87.

10 No d'identification : 24133 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) La mine de Bristol, comté de Pontiac, a été exploitée
durant l'année 1891 par MM. Ennis et Cie, de Philadelphie. Le
minerai ici traité est expédie aux Etats-Unis.
(Citation) "L'outillage se compose de deux fourneaux de grillage, dans
lesquels on débarrasse le minerai du souffre qu'il contient dans
la proportion de 1.5 a 2 pour 100, proportion qui est abaissée,
dit-on, à 0.025 pour 100 par l'opération".

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l'année 1891, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1893 : 84.

11 No d'identification : 24136 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) À propos de l'extraction de minerai de fer en
Colombie-Britannique, (citation) "La Puget Sound Iron Co. nous a
fait savoir que la mine de l'île de Texada est restée inactive
toute l'année, mais qu'on a l'intention d'y reprendre les
pérations [sic] l'an prochain".

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l'année 1891, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1893 : 86.

12 No d'identification : 24142 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "La concession minière octroyée à la Glen Iron Mining
Co. a été activement exploitée durant l'année et les résultats
obtenus ne laissent aucun doute sur la valeur du gisement. Cette
concession, d'une superficie de 200 âcres, est située à Cherry
Cherry Bluff, environ 12 milles à l'ouest de Kamloops", (p. 86)
(Citation) "Tout indique que les expéditions seront très
considérables cette année. Cette exploitation est susceptible de
prendre un grand développement et ne pourra manquer d'exercer une
très heureuse influence sur la prospérité de la contrée
avoisinante". (p. 87)

Référence
Com. Geol. du Canada, Rapport annuel pour l'année 1891, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1893 : 86-87.

13 No d'identification : 24156 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Dans le comté de Pontiac, MM. Evans et Cie, de
Philadelphie, ont exploité la mine de Bristol durant quatre mois
de l'année". (p. 87) (Résumé) Le minerai, comme dans le passé,
est expédié aux États-Unis.

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1892-1893, Ottawa, S.E. Dawson, 1896 : 87.

14 No d'identification : 24162 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Cinq fourneaux ont été allûmés en 1893, dont trois en
Nouvelle-Écosse et deux dans le Québec, par les compagnies
ci-dessous. Deux de ces compagnies se servaient de charbon de
bois comme combustible et trois de coke et de houille". (p.68) (Résumé) Il s'agit de la New Glasgow Iron Coal & RaiIway, de la
Londonderry Iron Compagny, la Pictou Charcoal Iron Co., la Canada
Iron Furnace Co. et de MM. John McDougall & Cie.

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1894, Ottawa, S.E. Dawson, 1897 : 68.

15 No d'identification : 24163 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Aux forges de la Londonderry Iron Co, on ne se servait que
de minerai canadien. Le coke servait de combustible à cet
endroit, ainsi qu'aux forges de New Glasgow (Nova Scotia Steel
Co). (Citation) "Les minerais canadiens employés par ces deux
compagnies étaient fournis principalement par la Torbrook Iron
Co, de Torbrook, comté d'Annapolis, et la Pictou Charcoal Iron
Co, de BridgeviIle, comte de Pictou. Le fourneau de cette
dernière compagnie était inactif en 1896".

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1896, Ottawa, S.E. Dawson, 1898 : 6.

16 No d'identification : 24164 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "La Canada Iron Furnace Company n'a pas tenu ses
fourneaux allumés durant toute l'année, à cause de la rareté de
la main-d'oeuvre dans les bois pour se procurer des combustibles.
Elle a cependant réussi à vaincre cette difficulté, en sorte que
l'an prochain cette raison ne l'empêchera pas de donner tout le
rendement dont elle est capable. Les rapports reçus font voir que
cette industrie a donné de l'emploi dans les deux provinces
(Nouvelle-Écosse et Québec), à environ 1,735 hommes. Ces chiffres
comprennent, néanmoins, outre les ouvriers employés aux fourneaux
et aux usines, tous ceux qui ont travaillé à l'extraction du
minerai, aux carrières de calcaire pour le fondant, et dans les
forêts à abattre du bois et faire du charbon pour les usines qui
s'en servent".

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1896, Ottawa, S.E. Dawson, 1898 : 68.

17 No d'identification : 24167 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "L'ouverture d'un haut fourneau à Hamilton, par
l'Hamilton Blast Furnace Co. a donné un nouvel essor à
l'exploitation des mines de fer dans cette province. M. L.L.
Brophy, qui a visité le fourneau dans l'automne 1896, écrit ce
qui suit dans le Rapport sommaire du directeur de la Commission:
"Ses fournaux [sic] ont été allûmés le 31 décembre 1895, bien qu'il
n'ait été fabriqué de fer en gueuse que quelques semaines plus
tard. Cependant, la production n'a pas cessé depuis". (pp.
64-65)
(Résumé) Le coke est utilisé comme combustible et on se le
procure aux États-Unis. Le minerai provient du Canada et des
États-Unis.

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1896, Ottawa, S.E. Dawson, 1898 : 64-65.

18 No d'identification : 24170 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Les fourneaux de la Londonderry Iron Co. et de la
Pictou Charcoal Iron Co. Limited, sont restés éteints durant
l'année, le haut fourneau, les fours à chaux, l'outillage, etc.,
de cette dernière compagnie ayant été loués à la Minéral Products
Co. de New York, qui se propose de faire du ferro-manganèse. De
nouvelles constructions, des fours à chaux, etc., ont été élevés,
et l'on s'attend que les fourneaux seront en activité à une date
rapprochée".

Référence
Com. geol. du Canada, Rapport annuel, 1897, Ottawa, S.E. Dawson, 1901 : 84.

19 No d'identification : 24216 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Londonderry Iron Co. Ltd.

Tons Lbs
Coke pig Iron made 17 744 320
Ore charged 41 557 1220
Fuel charged-coke 25 264 1920
Fuel charged-coal 3088 1920
Cast iron water and
gas pipe produced 2110 160

Average number of men employed : 425
Furnace output of 1895, campaign 8 months. Pipe foundry campaign, 7 months

It is a notable fact that the tariff revision of session 1894, by
which a duty (on a sliding scale), was imposed on wrought scrap
iron, has already resulted in the Londonderry Iron Co. making
contracts with Canadian manufacturers of bar iron which is
enabling them to start up their rolling mills. The work is just
commencing in this department, and will afford steady employment
to a large number of Canadians".

Référence
George E. Drummond, «The Canadian Pig Iron Industry», Canadian Mining Review (1896) : 11.

20 No d'identification : 24217 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Canada Iron Furnace Co. Ltd.
Charcoal iron produced in 1895, in a campaign of nine months.

Tons Lbs
Ore made 6598 420
Charcoal consumed 654, 361 bushels
Ore consumed 16 203
Lime 1500 417

Average number of men employed, 600.

It may be explained that the operations of this company, involving
the working of bog and lake iron ores, and the making of wood for
charcoal, extend over a considerable terntory. The labor is
largely drawn from the farming class, and is therefore
naturally of a more or less intermittent nature, which accounts
somewhat for the large number of men employed".

Référence
George E. Drummond, «The Canadian Pig Iron Industry», Canadian Mining Review (1896) : 11-12.

21 No d'identification : 24229 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Pictou Charcoal Iron Company. Ore produced - 10,784
long tons. From 35 to 40 men employed. Blast furnace idle the
whole of 1696.
Bristol Iron Company. Ore produced - 1,033 tons Magnetite. This was
hipped to the United States by the lessees, Messrs Ennis & Co.,
: Philadelphia, Pa.
Torbrook Iron Company. Ore produced - 8,797 long tons. Mine worked
for only four months. 43 persons employed".

Référence
George E. Drummond, «Review of the Pig Iron Trade of 1896», Journal of The Federated Canadian Mining Institute (1897) : 55.

22 No d'identification : 24236 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) “Canada Iron Furnace Co. LTD, Radnor Forges, Que. Opreations in Raw Material Department.
Charcoal produced : 630 000 bushnels
Ore produced 24 713 net tons
Limestone produced 2415 net tons

Charcoal Iron produced in 1896, in Campaign of Eight Months.

Charcoal pig iron made 5602 net tons
Charcoal consumed 557 400 bushels
Ore consumed 13 729 net tons
Limestone flux consumed 1415 net tons
Average number of men employed : 600”.

Référence
George E. Drummond, «Review of the Pig Iron Trade of 1896», Journal of The Federated Canadian Mining Institute (1897) : 54.

23 No d'identification : 24244 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) À propos des Forges Radnor, (Citation) "Owing to the
plant being overhauled and improved during the year, the campaign was only of about eight months” The production during that time was :
special charcoal pig iron : 6040 - 420/2000 tons
charcoal made : 580 100 bushels
ore made: 14 400 net tons
Limestone flux made : 1432 net tons
Average number of men employed : 600

(Citation) "The product at Radnor Forges continues to attract
most favorable consideration from engineers abroad as well as at
home. During the year shipments of "C.I.F.", special charcoal
metal were made from the furnaces to leading establishments in
Great Britain, France, Germany and the United States and the
demand for this special iron is an increasing one".

Référence
George E. Drummond, «The Iron Industry in 1898», The Journal of Canadian Mining Institute (1899).

24 No d'identification : 24273 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "The Radnor Forges furnace was in operation during the
whole year, and the Drummondville one since July. They have
produced 8 386 gross tons of pig iron, 680 men being employed by
this industry. The consumption of raw material has been 19,766
cross tons of bog ore; 2,545 gross tons of limestone; 10,318,000
bushels of charcoal".

Référence
Joseph Obalski, «Mining in Quebec in 1897», The Journal of Federated Canadian Mining Institute (1898 ) : 145.

25 No d'identification : 24276 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "Bog iron ore operations have been carried on as
usual, the ore being raised in many different localities and
transported to the Drummondviile and Radnor furnaces. These
latter were operated for about eight months of the year,
utilizing 13 363 gross tons of ore and producing a total of 5 762
cross tons of charcoal pig iron. No other iron ores have been
worked, but inquiries have been received concerning the Magnetic
sand found on the north shore of Gulf of St.Lawrence, and
possibly something may be done in this line before long".

Référence
Joseph Obalski, «Mining in Quebec Province in 1898», The Canadian Mining Review (1898) : 62.