Thème : Politique provinciale
Index thématique -> Politique -> Politique provinciale
1 No d'identification : 23952 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Parent note que les colons établis dans le fief
Saint-Étienne sont mécontents du fait qu'ils ont dû payer cher pour
acquérir leur terre. Parent observe que ces terres sont d'une
nature ingrate et ne rendront pas à ceux qui les exploitent le
profit qu'ils seraient en droit d'attendre de leur travail. Il
suggère que ces colons seraient beaucoup plus avantagés dans le
canton Shawinigan ou dans la seigneurie du Cap. Ceci l'amène à la
conclusion que le gouvernement devrait accorder aux propriétaires
des forges le droit de retenir ce qui reste de terres non
concédées dans le fief St-Étienne, i.e. 150 lots de 100 âcres
chacun environ. Il propose en outre d'ouvrir un chemin le long du
Saint-Maurice qui mènerait aux terres non concédées de la
seigneurie du Cap ou les colons seront gagnants de s'établir.
Quant aux concessionnaires qui ont déjà des lots dans
Saint-Étienne, il recommande de leur accorder une réduction de
moitié du prix qu'ils ont payé.

Référence
L’Ère Nouvelle, col. 1-2-3 (26 janvier 1853) : 4.

2 No d'identification : 24051 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Lors du renouvellement du bail des forges du
Saint-Maurice en 1806, Thomas Dunn, l'un des associés dans la
Batiscan Iron Works, était alors administrateur de la province en
l'absence du gouverneur. Voulant éviter un conflit d'intérêts,
les forges de Batiscan cherchant à s'approprier le bail de leur
rivale, il ajourne la vente du bail et intervient en faveur de
Munro et Bell pour régler le bail a soixante livres par an
pendant vingt ans. Il semble que la Batiscan Iron Works n'a pas
cherché à cette occasion à surenchérir sur la vente du bail des
forges du Saint-Maurice.

Référence
Benjamin SULTE, Les Forges Saint-Maurice, vol. 6, Montréal, G. Ducharme, Mélanges historique, 1920 : 177.

3 No d'identification : 24224 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Citation) "The encouragement of Quebec Legislature. It is worthy
of special note that the Legislature of the Province of Québec
evidenced, during the last session, a desire to encourage the
iron industry in this Province, by passing the Hon. E.J. Flynn's
assembly Bill No.21, entitled "An Act respecting colonization of
certain parts of this Province, and for promoting the mining
industry therein". By this Act the C.I.F. Co. are created a
Colonization Society, and 30,000 acres of wood lands are set
aside or reserved for the purposes of colonization by the
employees of the company. The industry is thus protected against
speculators in wood lands, and assured of a constant supply of
fuel. [...] It will be well for the Provincial Government to
grant similar privileges to any furnace company starting work in
the Province of Quebec, for while the Act does not go so far in
the matter of encouragement as did the Act of the Ontario
Legislature, yet it shows good will on the part of our local
legislators".

Référence
George E. Drummond, «The Canadian Pig Iron Industry», Canadian Mining Review (1896) : 12.

4 No d'identification : 24402 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Lors de l'ouverture officielle du site de Midland, on
retrouve parmi les invités [...] G.W. Ross, premier ministre de
l'Ontario, J. Davis, commissaire des terres de la couronne,
M.S.A. Milligan, maire de Midland.
Midland, (citation) "One of our own directors, Mr. Francis
Hector Clergue, who is now in England, has discovered, within the
past year, mines abundantly rich in iron that are supplying us
today at Midland with Canadian ore". (p.273)


Référence
Canadian Mining Review, «Midland No 1. Canada Iron Furnace Co's New Furnace at Midland
in with Befitting Ceremony», CMR, vol. 19 (1900) : 273.

5 No d'identification : 24403 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Selon G.W. Ross, premier ministre ontarien, les forges
de Hamilton (citation) "They are the largest works of the kind in
the Province; they consumed about 70,000 tons of ore last year
and produced iron to the value of nearly $800,000".

Référence
Canadian Mining Review, «Midland No 1. Canada Iron Furnace Co's New Furnace at Midland
in with Befitting Ceremony», CMR, vol. 19 (1900) : 274.

6 No d'identification : 24404 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Selon G.W. Ross, premier ministre ontarien, à propos des
forges de Midland, (citation) "The directors of this company are
experienced men, they have tested ore in other countries, they
have employed skilled labor in other countries and have shown
hat they can make capital and labor productive [...]" (p.274

Référence
Canadian Mining Review, «Midland No 1. Canada Iron Furnace Co's New Furnace at Midland
in with Befitting Ceremony», CMR, vol. 19 (1900) : 274.

7 No d'identification : 24409 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) : 4 mars 1893. Lettre de E.E. Taché, assistant
commissaire des terres à Thes. J. Drummond, lui confirmant
réception de son télégramme et de sa lettre concernant l'achat de
terres pour le bois de carbonisation, au lac des Piles. De plus,
il l'informe que la demande sera soumise au Commissaire des
terres de la Couronne.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1894-95).

8 No d'identification : 24410 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 22/08/1693. Lettre de E. Lacerte au commissaire des
terres de la couronne (E.J. Flynn). Lacerte transmet au
commissaire un rapport d'inspection effectué par Maj. Lesage. Ce
rapport concerne 20 lots achetés par la Laurentide Pulp Co. dans
la seigneurie du Cap de la Madeleine. On a découvert que 2 des
lots vendus étaient déjà occupés sans titre par des colons dans
la concession St-Ubalde. Ces deux colons sont intéressés à
prendre possession officiellement des lots.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58.

9 No d'identification : 24411 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 18/02/1893. Lettre de E. Lacerte (A.T.S.B.C.) au
commissaire des terres de la Couronne (E.J. Flynn). Lacerte
informe le commissaire qu'il a vendu des lots du rang
S-Théophile à différents employés de la Laurentide Pulp Coy. Il
a vendu les terres mais a averti les acquéreurs que cette vente
devra être approuvée par le département. Il demande donc
l'approbation du commissaire.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58.

10 No d'identification : 24412 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) (26) mars 1893. Lettre de Geo. E. Drummond au
commissaire des terres de la Couronne (E.J. Flynn) Drummond
demande un rendez-vous au commissaire au sujet d'une demande
pour des terres. Il lui dit qu'ils sont à effectuer tous leurs
dans pour leur développement futur, mais qu'ils dépendent de
l'arrangement qu'ils auront avec le gouvernement au sujet de la
concession de lots à bois. Ils dépendent des lots du lac des
Piles encore en la possession du gouverneur (tel que dit dans une
lettre écrite le 18 février 93). Mais en plus de ces terres
qu'ils désirent exploiter immédiatement, il serait aussi
nécessaire pour eux d'avoir des informations au sujet d'autres
sections dont ils auraient besoin pour la coupe du bois, la
fabrication de charbon.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58.

11 No d'identification : 24413 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 13 avril 1893. Lettre de John. Forman à E.J. Flynn
commissaire des terres de la couronne. Forman écrit qu'il sait
que la Canada Iron Furnace Coy. ou d'autres intéressés désiraient
avoir le droit d'effectuer du bois de corde à l'intérieur des
concessions forestières de la Laurentide Pulp Coy. Forman
proteste contre tous droits qui pourraient être accordés à des
tiers. Il est cependant disposé à vendre du bois de corde
moyennant paiement, ceci impliquant le paiement au gouvernement
des droits s'appliquant en cette matière. Forman suggère
également que d'énormes quantités de bois franc se trouvent sur
les terres des colons dans un rayon de 4 milles des fours de la
GIF, bois qui seraient vendus et livrés aux fours de la GIF pour
pas plus que le coût actuel de la main-d'oeuvre. Les colons
seraient en effet contents de vendre leur bois exempt de droits.
Forman ajoute que les quantités de bois disponibles chez les
colons du Saint-Maurice sont quasi illimitées.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58.

12 No d'identification : 24414 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 19/08/1693. Lettre de Maj. Lesage, garde-forestier a E.
Lacerte (A.T.S.B.C). Il s'agit d'un rapport d'inspection des lots
nos. 23-26-29-30-31-32-33-34-35-36-37-38-39-40-43-44-45-46-47-48
rang St.Ubald, des paroisses Ste-Flore et St-Jacques des Piles,
pour chacun des lots, il signale s'ils sont occupés, cultivables,
la quantité de bois et si ce bois est bon pour le commerce.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58.

13 No d'identification : 24415 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 13/03/1893. Lettre de E. Lacerte au commissaire des
terres de la couronne (E.J. Flynn). Lacerte informe le
commissaire que M. (F.) Cream est allé lui payer le 2e versement
pour les lots de la seigneurie du Cap de la Madeleine achetés par
la Laurentide Pulp Coy. (selon lui) mais sous différents noms. Il
a refusé ce 2e versement car la vente de ces terres avait été
suspendue.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58.

14 No d'identification : 24447 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) L'auteur présente les différents points de vue apportés
à une session de la Tariff Commission tenue en janvier 1906 en N.E,
La question centrale est la suivante: "related to the continuance
of the present duties on coal and iron, a majority of the
producers are asking that the duty (or its equivalent the bounty)
on iron, both in the metallic state and in ores, should be
increased". (p.44)
Les points de vue mentionnes sont ceux du professeur J.E. Woodman,
Dalhousie Collège de Nouvelle-Ecosse, qui se fait le porte parole
d'un comité spécial de la Mining Society de Nouvelle-Ecosse. Le
plaidoyer porte sur le fait que l'aide aux producteurs de minerai
devrait être traitée distinctement de celle apportée aux
producteurs de fonte et fer. En Nouvelle-écosse ces derniers
n'utilisent que des minerais importés, sauf la Londonderry Iron
and Mining. La production de minerai local est en danger
d'extinction. Les solutions proposées sont:ne pas imposer de tarifs a l'importation de minerai étranger mai
plutôt, prélever une taxe servant au versement d'une prime aux p
producteurs locaux de minerai.
- Payer cette prime directement aux producteurs. La prime devrait
être de 50 cents la tonne de minerai de 50% de métal.
- Le point de vue de J. Drummond, président de la Londonderry
Iron & Mining Co. est signalé. Celui-ci favorise une [certains mots illisibles]
producteurs locaux de minerai.
- Payer cette prime directement aux producteurs. La prime devrait
être de 50 cents la tonne de minerai de 50% de métal.
- Le point de vue de J. Drummond, président de la Londonberry
Iron & Mining Co. est signalé. Celui-ci favorise une
augmentation des octrois sur la production de fonte, à partir
de minerai canadien.
- Certains intervenants suggèrent même que le gouvernement
provincial puisse intervenir en offrant des octrois, évoquant
alors le cas ontarien.

Référence
The Canadian Mining Review, vol. 26 (1906) : 44-45.

15 No d'identification : 24452 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) (21 avril 1893). Lettre de E.J. Flynn, commissaire des
terres à John Forman, sec. Laurentide Pulp Coy. Flynn déclare
avoir reçu la lettre de Forman datée du 18 avril. Il lui dit ne
cas avoir confirme la vente effectuée par l'agent des terres aux
employés de la Laurentide Pulp Co. Cette question ainsi que les
points soulevés dans la lettre de Forman sont à l'étude.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).

16 No d'identification : 24453 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 12 mai 1893. Télégramme expédie à E.J. Flynn commissaire
des terres de la couronne par Geo. E. Drummond. Ce dernier écrit
qu'il est très important pour eux d'en venir à un arrangement
dans les jours prochains concernant les terres à bois. II
déclare de plus qu'ils ont des projets d'agrandissements pour
leur entreprise et que les villes de Toronto et Hamilton
négocient avec eux pour l'érection d'un haut fourneau. Ils ont
aussi obtenu l'assurance de la part du gouvernement ontarien que
celui-ci leur octroira des concessions exceptionnelles de terres
à bois, pour le développement de l'industrie de la fonte au charbon
de bois. Ils ont retardé le plus possible leur décision au gouvernement
ontarien jusqu'à ce qu'ils reçoivent des nouvelles de leur demande
au Québec. Ils réclament une entrevue. Drummond mentionne qu'il attend
d'ici une semaine ou deux la visite d'un capitaliste anglais avec qui
ils sont en train de négocier pour un nouvel établissement et que
l'action de cette personne sera affectée par la décision du gouvernement
québécois.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).

17 No d'identification : 24454 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 10 juillet 1893, Lettre de Maj. Lesage, garde forestier,
à E. Lacerte (A.T.S.B.C.) Rapport pour les lots Nos 36 à 58
inclusivement du Rang St. Alexandre, Pour chacun des lots il note
s'ils sont cultivables, la quantité et l'essence du bois, et si
le bois est bon pour le commerce.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).

18 No d'identification : 24455 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 25 avril 1893. Lettre de John Forman, secrétaire de la
Canadian Pulp Co. a E.J. Flynn. Fonnan reconnaît qu'il n'est pas
impossible que des employés de la Laurentide Pulp Coy. aient
acheté des lots dans les concessions forestières de la compagnie,
puisque les paroisses de Sainte-Flore, Saint-Jacques-des-Files et
Notre-Dame-du-Mont-Carmel, qui font toutes leur plus ou moins
partie des concessions de la Laurentide ont été colonisées par
des personnes qui passent plus ou moins de leur temps au service
de la compagnie. Il présume toutefois que ceci
n'incitera pas le gouvernement à modifier les règles concernant
l'attribution des terres qui sont situées sur des concessions
forestières.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).

19 No d'identification : 24456 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
14 juillet 1893, Lettre de E. Lacerte au Commissaire des terres
de la Couronne. (E.J. Flynn) (Intégral) "Monsieur, j'ai
l'honneur de vous transmettre un rapport d'inspection de 23 lots
dans la Seig. du Cap Range St.Alexandre. Il doit finir cet
ouvrage aussitôt ces horribles mouches disparues".

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).

20 No d'identification : 24457 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 13 octobre 1893. Lettre de Thos. J. Drummond secrétaire
de la Canada Iron Furnace a E.E. Tache assistant commissaire
des terres de la Couronne. (Intégral) "Dear Sir, We have to
own and thank you for your favor of the 12th inst. and trust that
we will shortly be in receipt of definite advice in regard to the
matter in question".

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).

21 No d'identification : 24458 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 16/02/1894: Lettre de T.J. Drummond, secrétaire de la
Canada Iron Furnace a E.J. Flynn, commissaire des terres de la
Couronne. En rapport avec la dernière rencontre que Drummond a
eue avec le commissaire, il lui dit que comme suggère, la compagnie
a envoyé un arpenteur dans les environs pour identifier les lots
convenant à l'entreprise. Cette investigation n'est pas terminée
mais comme l'arpenteur était suivi par d'autres personnes qui
semblaient vouloir demander les mêmes lots, il s'empresse de
donner une première liste de lots dans le voisinage du lac des
Piles, de façon à avoir la priorité. Il demande que ces lots, avec
peut-être quelques autres lots qu'ils pourraient nommer, leur
soient réservés dans les termes que le gouvernement de la
province pourrait décider. Dans le cas ou le gouvernement ne
pourrait leur octroyer une concession spéciale, Drummond demande
que les lots soient accordes a des personnes dont il fournit la
liste en vertu de la loi de la colonisation.
La liste est incluse dans la lettre. On y trouve des noms comme
John J. Drummond, G. Drysdaie, James McCall, George Drummond,
etc.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).

22 No d'identification : 24459 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
16 (février) 1894. Télégramme de la Canada Iron Furnace à E.J.
Fiynn. Résumé: En référence avec leur dernière conversation, ils
informent Flynn des lots pour lesquels ils appliquent. Ils
voudraient que ces lots soient réservés sous "settlers act" et
qu'ils feront parvenir les noms dans la soirée.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).

23 No d'identification : 24460 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 20 février 1894. Lettre de E.E. Tache
assistant-commissaire à E.Lacerte agent B.C. Tache demande a
Lacerte de prendre des informations sur les lots demandés par la
Canada Iron Furnace dans les rangs St.Alexandre, St.Théophile et
au lac a la Pèche, tous de la Seigneurie du Cap de la Madeleine.
Il doit vérifier si ces terres sont disponibles, si elles sont
occupées, par qui, en quoi consiste l'occupation, etc.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).

24 No d'identification : 24461 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 5 mars 1894, Lettre de E. Lacerte CA.B.E.) au
commissaire des terres de la Couronne (E.J. Flynn). Lacerte
transmet le rapport d'inspection des lots demandes par la Canada
Iron Furnace dans la seigneurie du Cap-de-la-Madeleine.

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).

25 No d'identification : 24462 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) 1er mars 1894, lettre de J.B. Gerin Lajoie
garde-forestier à E. Lacerte agent T.B.C. Rapport au sujet de
certains lots demandés par la Canada Iron Furnace (à la demande de
E.E. Tache - 20/02/1894). Il signale qu'après inspection et
informations prises, il a pu établir que tous les lots mentionnés
sur la liste sont restés sans défrichement et non occupés. Il
ajoute que la Laurentide Puip à plusieurs chantiers de billots
sur ces lots, et spécialement dans les rangs St-Théophile et
Saint-Alexandre et que des milliers de billots sont disposés sur
le lac. Pour avoir les billots faits et à faire à cet endroit, la
Laurentide a fait des dépenses considérables telles que la
construction très coûteuse d'une "dam" et d'une "slide".

Référence
Documents de la Session (D.S.), vol. 28, no 58 (1895).