Thème : Politique coloniale
Index thématique -> Politique -> Politique coloniale
1 No d'identification : 24209 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Aux Forges du Saint-Maurice (Citation) "Entrepreneurship
came from the family of merchant-seigneurs that held St-Maurice
seigneurie, which had slight prospects for farming, but a wealth
of minerais. The timing vas good: in 1729, New France was
beginning its period of greatest prosperity. François Poulin, who
promoted the project, possessed a capital of 30 000 livres - not
much, but more than most colonists had. The authonties readily
granted a twenty-year monopoly of iron mining and manufacture in
the Three Rivers area, with right to mine not only in St-Maurice
but in neighbouring seigneuries".

Référence
Clare H. Pentland, Labour and Capital in Canada, 1650-1860, Toronto, James Lorimer and co, 1981 : 35.

2 No d'identification : 24907 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Intégral - extrait) "Le mode juridique de propriété auquel sont
soumis les exploitants des Forges durant cette période impose
aussi de lourdes contraintes au progrès technique. À partir de
1767 en effet, l'État, propriétaire des Forges du Saint-Maurice.
Depuis la faillite de la compagnie de Cugnet en 1741, confie la
gestion de celles-ci à l'entreprise privée, au moyen de baux
d'exploitation. Or une clause importante de ces baux stipule que
toute amélioration reste à la charge du locataire. Ce phénomène
explique sans doute la paresse technique de certains exploitants
des Forges, dont l'intérêt réside dans la rentabilisation
maximale de la filière technique à court terme. Ces entrepreneurs
se montrent évidemment peu enclins à investir dans des
infrastructures qui ne leur appartiennent pas".

Référence
André Bérubé, «Les changements technologiques aux Forges du Saint-Maurice, 1729- 1883», Parcs Canada : 7.