Thème : Finance
Index thématique -> Économie -> Finance
1 No d'identification : 1828 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous apprenons avec plaisir que le Dr Désaulniers, député du comté de St-Maurice vient de convoquer une assemblée de citoyens de ce comté qui devra avoir lieu à Yamachiche, le 9 décembre courant, pour prendre en considération l’établissement d’une banque de crédit foncier et pour faire choix d’un délégué chargé de représenter les vues de ce comté à l’assemblée de St-Hyacinthe le 17 décembre.

Nous espérons que les autres comtés suivront le bel exemple donné par le comté de St-Maurice et que quelqu’un fera ailleurs ce que le Dr Désaulniers fait dans son comté. »

Référence
L’Ère Nouvelle, 1 (1 décembre 1862): 2, col. 4.

2 No d'identification : 1829 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous avons reçu trop tard pour le publier aujourd’hui, le procès verbal d’une assemblée tenue à Yamachiche, chef-lieu du comté de St-Maurice, mardi dernier, favorable à l’établissement d’une banque de crédit foncier.

Le même jour, une assemblée convoquée dans le même but s’est réunie à la Rivière-du-Loup, chef-lieu du comté de Maskinongé. »

Référence
L’Ère Nouvelle, 3 (11 décembre 1862): 2, col. 2.

3 No d'identification : 1830 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Assemblée dans le comté de Maskinongé pour promouvoir l’établissement du crédit foncier.

Référence
L’Ère Nouvelle, 4 (15 décembre 1862): 2, col. 3.

4 No d'identification : 1831 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Assemblée dans le comté de St-Maurice pour promouvoir l’établissement du crédit foncier.

Référence
L’Ère Nouvelle, 4 (15 décembre 1862): 2, col. 2-3.

5 No d'identification : 1832 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Assemblée générale de St-Hyacinthe en vue d’établir une banque de crédit foncier.

Référence
L’Ère Nouvelle, 6 (22 décembre 1862): 2, col. 1-2.

6 No d'identification : 1833 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Assemblée des habitants du comté de Champlain pour discuter de l’établissement d’un crédit foncier.

Référence
L’Ère Nouvelle, 7 (29 décembre 1862): 2, col. 5-6.

7 No d'identification : 1834 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
... Des démarches vont être prises instamment pour fonder une banque au chef-lieu d’Arthabaska. Une liste sera ouverte aux souscriptions et un appel sera fait à tous les capitalistes et hommes d’affaires du district et des lieux avoisinants.

Référence
Le Constitutionnel (14 septembre 1874): 2, col. 3.

8 No d'identification : 1835 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La banque Ville-Marie vient d’établir deux succursales dans le district, l’une à Nicolet et l’autre à Louiseville. On dit que ces deux succursales font des affaires pour un montant satisfaisant. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 mars 1881): 2, col. 2.

9 No d'identification : 1836 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Nous lisons dans “Le Courrier de Maskinongé” : tel se fait, de ce temps-ci, par nos principaux hommes d’affaires un grand mouvement pour créer une banque à Louiseville. Cette banque dont la création aurait pour but d’aider le commerce, l’industrie et l’agriculture, porterait le nom de “Banque Agricole de Louiseville”. Déjà un nombre assez considérable d’actions ont été souscrites. Nous en reparlerons plus longuement dans un prochain numéro. En attendant, nous souhaitons plein de succès aux promoteurs de cette belle entreprise. »

Référence
Le Constitutionnel (30 avril 1883): 3, col. 1.

10 No d'identification : 1837 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le soussigné donne avis qu’il ne sera à l’avenir tenu de payer aucune dette quelconque, contractée en son nom, soit par dame Caroline Ricard son épouse, ou par demoiselle Évilina Gélinas, sa fille, sans une autorisation spéciale de sa main.

Luc Gélinas.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (28 mai 1885): 3, col. 1.

11 No d'identification : 1838 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On nous informe que la Banque Jacques-Cartier a décidé d’ouvrir une succursale à Ste-Anne-de-la-Pérade dans le cours de l’été. Cette nouvelle est accueillie avec la plus grande satisfaction par les commerçants et les cultivateurs.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (16 avril 1888): 2, col. 3.

12 No d'identification : 1839 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Ste-Anne-de-la-Pérade.

Les travaux d’installation de la succursale de la Banque Jacques-Cartier, qu’on a décidé d’établir ici, avancent rapidement. La succursale aura ses bureaux dans la maison de M. Laganière, et c’est M. Benoît, ci-devant de la Banque Nationale de Québec, qui en sera le gérant.

On s’attend que le nouvel établissement sera ouvert vers le 8 décembre prochain.

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (21 novembre 1893): 3, col. 5.

13 No d'identification : 1840 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Les importants villages de Shawinigan et Grand-Mère auront maintenant chacun une succursale de banque :

à Shawinigan = The People’s Bank of Halifax
à Grand-Mère = Ottawa Bank

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (14 septembre 1900): 3, col. 5.

14 No d'identification : 1841 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
L’auteur énumère les raisons financières qui militent en faveur de l’établissement d’une banque à St-Michel-des-Saints : les opérateurs financiers de Grand-Mère, le commerce considérable de 3 paroisses, les relations d’affaires au poste de la Compagnie de la Baie d’Hudson, les payes des beurreries, fromageries, l’échange de chèques des gouvernements réalisant des travaux publics.

Référence
Le Bien Public (20 avril 1916): 6, col. 3.

15 No d'identification : 3320 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Un joli montant provenant de la vente du fromage, a été distribué aux patrons des fromageries de Ste-Ursule jusqu’à présent. Il y a lieu d’espérer que la saison sera bonne et fructueuse pour cette industrie, la seule payante. »

Référence
«Échos de Ste-Ursule», Le Trifluvien (27 juillet 1892): 2, col. 5.

16 No d'identification : 3322 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
St-Prosper

Le 7 courant s’est tenue chez M. Alfred Trudel une assemblée de tous les fromagers des comtés de Champlain et de Portneuf.

Un syndicat a été formé i.e. les Messieurs

Référence
Le Trifluvien (18 mars 1893): 3, col. 5.

17 No d'identification : 3323 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Voir :

Projet d’organisation d’une coopérative à Shawinigan Falls

Référence
Shawinigan Falls Review, 1, 14 (15 mars 1921): 4-5-6.

18 No d'identification : 1842 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« [...] Monsieur Desjardins est venu fonder une caisse populaire où les gens pourront placer et faire fructifier leurs épargnes. Ainsi dimanche à 2:30 p.m. le conférencier nous fit connaître les avantages de cette caisse et aussitôt soixante-six contribuables ont bien voulu prendre des actions de la dite caisse qui a nom de Caisse Populaire de St-Narcisse. »

Référence
Le Bien Public (6 juillet 1909): 4, col. 3.

19 No d'identification : 1843 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Dimanche après-midi, M. le curé Caron se rendit à St-Narcisse avec M. le notaire Forest pour assister à une conférence donnée par M. Alph. Desjardins sur les caisses populaires. Le résultat du voyage de Mr Desjardins fut la fondation d’une caisse populaire à St-Narcisse. M. Caron veut aussi doter sa paroisse d’une oeuvre du même genre. Il a invité M. Desjardins à venir, l’un de ces dimanches, entretenir les paroissiens de St-Maurice de la bienfaisante institution dont il s’est fait l’apôtre intelligent et dévoué. Et l’on peut espérer que notre belle paroisse, qui avait déjà sa caisse scolaire, suivra l’exemple de sa voisine et qu’elle aura bientôt sa caisse populaire. Que l’on répande partout ces caisses d’épargne et de crédit. Elles seront un agent de progrès matériel et moral, qui transformera nos paroisses et inaugurera pour notre province de Québec une ère de prospérité inconnue jusqu’ici. »

Référence
«Courriers St-Maurice», Le Bien Public (9 juillet 1909): 3, col. 4.

20 No d'identification : 1844 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
L’auteur parle de la création d’une caisse populaire à Saint-Maurice et fait la louange de ces institutions.

Auteur : Jean Rivard

Référence
«Questions sociales», Le Bien Public (10 août 1909): 1, col. 1-4.

21 No d'identification : 1845 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Fondation d’une caisse populaire au Lac-à-la-Tortue. L’auteur souligne que l’existence du Syndicat Agricole a sans doute facilité la fondation d’une caisse.

Auteur : Jean Rivard

Référence
«Une Caisse Populaire au Lac-à-la-Tortue», Le Bien Public (17 septembre 1909): 1, col. 4-5.

22 No d'identification : 1846 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Champlain

« Proposé par M. Louis Bailly, secondé par M. Jos Marchand que l’article 34 du chapitre 4 soit amendé et qu’il soit permis à l’avenir de prêter à des non-sociétaires et que la présente résolution soit soumise à une assemblée générale des sociétaires qui devra être tenue dimanche prochain, le 27 avril courant. »

Référence
Le Bien Public (24 avril 1913): 5, col. 3.

23 No d'identification : 1847 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Le gérant de cette caisse public.
Opérations de l’année courante.
Progrès constatés.

Référence
«La Caisse Populaire», Le Bien Public (9 août 1917): 3, col. 1.

24 No d'identification : 1848 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Les buts et avantages de la nouvelle caisse populaire de St-Paulin-de-Maskinongé.

Référence
«Caisse Populaire, Saint-Paulin», Le Bien Public (31 janvier 1918): 4, col. 3-4.

25 No d'identification : 1849 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Avis est par ces présentes donné que je ne serai pas responsable des dettes que contractera en mon nom François Onésime Lesage mon fils, ou tout autre, et défense est faite de lui avancer ou à aucun autre de ma famille, excepté ma femme, sans un écrit de ma main.

François Lesage
Rivière-du-Loup, 10 janvier 1859.

Référence
L’Ère Nouvelle (7 février 1859): 3, col. 5.