Toponyme : Berthier
Index toponymique -> Berthier
1 No d'identification : 2471 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Débâcle du St-Laurent à Berthier, Yamachiche, Rivière-du-Loup, Batiscan

Référence
Le Constitutionnel (22 avril 1872).
2 No d'identification : 2480 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Des dépêches que nous recevons de Ste-Anne, Berthier, Charlemagne, Batiscan, nous apprennent que la glace tient ferme partout.

Référence
Le Constitutionnel (23 avril 1875): 6, col. 6.
3 No d'identification : 3020 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Acte de faillite de Joseph Antoine Gagnon, commerçant ci-devant de la paroisse de Berthier et actuellement de la paroisse de Champlain.

Syndic : J.B.O Dumont

Référence
Le Constitutionnel (9 juillet 1879): 3, col. 3.
4 No d'identification : 3346 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La compagnie de pompe no 1 Excelsior
Voyage de plaisir à Sorel et à Berthier. Le jour de la fête de la Reine. Le bateau vapeur Helen, laissera le quai de la Compagnie du Richelieu, mardi le 24 courant, à 6 heures a.m. Prompt retour, le soir. Il y aura musique, et rafraîchissements. On ne permettra pas d’avoir des boissons enivrantes à bord.
Prix des billets : un monsieur 75 cents; dame et monsieur 1$
On pourra se procurer les billets de M. le capitaine Twinwer et des membres de la compagnie. Alex Houliston, sec. trés. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 mai 1870): 3, col. 2.
5 No d'identification : 3348 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La compagnie de pompiers no 1, Excelsior. Voyage de plaisir à Sorel et à Berthier. Le jour de la fête de la Reine. Le bateau vapeur Helen, laissera le quai de la Compagnie du Richelieu, mardi le 24 courant, à 6 heures a.m. Prompt retour, le soir. Il y aura musique, et rafraîchissements. On ne permettra pas d’avoir des boissons enivrantes à bord.
Prix des billets : un monsieur 75 cents; dame et monsieur 1$
On pourra se procurer les billets de M. le capitaine Twinwer et des membres de la compagnie. Alex Houliston, sec. trés ».

Référence
Le Constitutionnel, 141 (20 mai 1870): 3, col. 1.
6 No d'identification : 3942 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Il est question de l’ouverture d’un chemin pour communiquer de St-Ignace du Lac en droite ligne avec les paroisses du diocèse des Trois-Rivières. La route aurait un parcours environ de 52 milles dans lesquels on compte environ 20 milles de chemin déjà fait, laissant ainsi environ dix lieues à défricher, depuis St-Ignace du Lac. Ce nouveau débouché serait très utile au point de vue de la colonisation d’une communication plus rapide avec Trois-Rivières et aussi en cas d’incendie de la forêt comme cela est arrivé dans l’Abitibi.
Actuellement, si le feu des bois devenait général, il n’y aurait qu’une voie, celle par les comtés de Berthier et de Joliette, pour échapper au désastre. »

Référence
«St-Ignace du Lac», Le Bien Public (5 août 1918): 2, col. 3.
7 No d'identification : 4218 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Transporteurs (Cies) et passagers : « Nouvelle ligne d’Extrats, entre Québec et Montréal. Vice-versa. (Propriétaires sont soulignés). Les propriétaires soussignés informent leurs amis et le public en général, qu’ils ont établi une ligne d’extrats qui partira tout à l’heure, à demande et à des prix bien modérés. Il y aura deux Extrats de deux chevaux et d’un seul cheval et toutes les voitures seront couvertes. Les propriétaires se proposent de parcourir le trajet au train de trois lieues à l’heure. On pourra se procurer des voitures d’Extrats à Québec chez : Pierre Déry, Faubombourg St-Jean, rue d’Aiguillon. À Deschambault chez Thimothé Marcotte, où l’on trouvera des chevaux nouveaux de première qualité. À Trois-Rivières chez Jos Thompson, à Berthier chez François Gagnon, à Montréal chez Adolphe Duhaime. »

Référence
L’Ère Nouvelle (7 mars 1861): 3, col. 2.
8 No d'identification : 4456 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Résumé : À partir du 4 juillet 1881, service d’un train « éclair » du Q.M.O. et O. entre Montréal et Québec.
Heures de départ et d’arrivée à Hochelaga et Québec. Le train ne s’arrêtera qu’à Terrebonne, l’Épiphanie, Berthier, Louiseville, Trois-Rivières, Ste-Anne-de-la-Pérade, Ste-Jeanne-de-Neuville.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (7 juillet 1881): 3, col. 4.
9 No d'identification : 4460 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Depuis jeudi, premier juin 1882, un train « éclair » fait le service entre Montréal et Québec comme suit :
Départ d’Hochelaga : 9:30 a.m.
Arrivée à Québec : 3:40 p.m.
Départ de Québec : 4:00 p.m.
Arrivée à Hochelaga : 9:10 p.m.

Le train n’arrêtera qu’à Terrebonne, Jonction de Berthier, Louiseville, Trois-Rivières, Ste-Anne-de-la-Pérade, Ste-Jeanne-de-Neuville.



Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 juin 1882): 2, col. 4.
10 No d'identification : 4623 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« À compter d’aujourd’hui, les malles de Montréal, Sorel et Berthier arriveront à 7:30 heures p.m. et partiront d’ici à 3:00 p.m.
Celles de Québec, Champlain, Batiscan, Ste-Anne et Deschambault arriveront à 4 heures p.m. et partiront à 6:30 heures p.m. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (10 février 1879): 2, col. 2.
11 No d'identification : 4661 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Contrat des malles - Des soumissions adressées au maître général des postes, Ottawa, seront reçues jusqu’à vendredi 9 août, pour le transport des malles de Sa Majesté six fois par semaine sur contrats proposés pour quatre ans, à partir du premier octobre prochain entre Montréal et Berthier, et Berthier et les Trois-Rivières.
Des imprimés contenant plus amples informations et des blancs pourront être obtenus aux principaux offices sur le parcours.

Bureau de l’inspecteur des postes,
E.F. King, inspecteur des postes,
Montréal, 5 juillet 1872. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (18 juillet 1872): 3, col. 2.
12 No d'identification : 4699 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Berthier :

« Nous apprenons avec un sensible plaisir que notre ami Monsieur F. O. Lamarche a été réélu maire de la ville de Berthier, pour la cinquième fois.

Shawinigan :

« Nous félicitons aussi cordialement notre ami Monsieur Arthur Rousseau qui vient d’être élu maire de Shawinigan pour la quatorzième fois. »

Référence
«Élections municipales», Le Trifluvien (24 janvier 1891): 3, col. 4.
13 No d'identification : 6566 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Les travaux pour les ponts du chemin de fer St-Maurice sont repris après quelques jours d’interruption et vont se poursuivre avec la plus grande activité. On nous informe que la pierre qui manquait pour les fondations des piliers va être transportée des Forges Radnor par la voie des Piles qui est parachevée jusqu’à cet endroit.
Il parait que pour compléter le terrassement de la voie ferrée jusqu’à Berthier on trouvera des avantages à prendre du sable au coteau St-Louis en cette ville. C’est une bonne fortune pour nos travailleurs. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (19 mars 1877): 2, col. 4.
14 No d'identification : 7352 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le vapeur St-Lawrence a commencé hier son premier [voyage] entre Trois-Rivières et Montréal, devant toucher, en montant et descendant, aux ports d’Yamachiche, Rivière-du-Loup, Maskinongé, St-Barthélemy, Berthier, Lanoraie, Lavaltrie et St-Sulpice.

Référence
L’Ère Nouvelle, 41 (11 mai 1863): 2, col. 5.
15 No d'identification : 7420 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« La nouvelle ligne de vapeurs de la compagnie “Union” a commencé mardi soir le service entre Montréal, les Trois-Rivières et Québec. La Compagnie Richelieu a mis les vapeurs “Canada”, capitaine Emmanuel Crépeau et “Trois-Rivières”, capitaine Duval, pour faire opposition aux vapeur de la nouvelle compagnie qui sont “L’Abyssinian” et “L’Athenian”.

Ces nouveaux arrangements nécessitent les changements suivants dans les diverses lignes des bateaux de la compagnie du Richelieu : le “Berthier”, capitaine Roy, remplace le “Trois-Rivières” et fera désormais le service entre Montréal et les Trois-Rivières, le “Chambly”, capitaine Lamoureux, va à Berthier; le “Terrebonne”, capitaine Mailhot, remplace le “Chambly”, et le “Mouche à Feu” remplace le Terrebonne. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (2 juillet 1874): 2, col. 5.
16 No d'identification : 7444 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le vapeur Cultivateur Capt. Colette à dater de mardi le 24 courant fera régulièrement la ligne entre Montréal et Trois-Rivières, deux fois la semaine. Départ de Montréal les mardi et vendredi, de chaque semaine, à 3 heures p.m. Départ de Trois-Rivières, les dimanche et mercredi à 5 heures du soir, arrêtant en descendant et en montant à Verchères, Contrecoeur, Sorel, Berthier, Grand Nord et Nicolet.
Par ordre,
T. Marchessault, directeur-gérant
Trois-Rivières, 26 juillet 1877

Référence
«Vapeur Cultivateur - Nouvelle ligne entre Montréal et Trois-Rivières», Le Journal des Trois-Rivières (26 juillet 1877): 3, col. 2.
17 No d'identification : 7455 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Il est plus que probable qu’à l’ouverture de la navigation, cette année, le vapeur Trois-Rivières, Capt. Duval, n’arrêtera plus, durant son trajet d’ici à Montréal, et de Montréal à ici, aux ports intermédiaires d’Yamachiche, de la Rivière-du-Loup, de Maskinongé et de St-Barthelémy. Les seuls endroits où arrêtera le Trois-Rivières seront port St-François, Sorel et Berthier. »

Référence
La Concorde (29 mars 1882): 2, col. 6.
18 No d'identification : 7463 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Il a été décidé que le vapeur “Trois-Rivières”, capt. Duval, en reprenant sa course régulière des Trois-Rivières à Montréal, à l’ouverture de la navigation, n’arrêtera plus aux ports intermédiaires d’Yamachiche, de la Rivière-du-Loup, de Maskinongé et de St-Barthelémy. En remontant comme en descendant le fleuve il touchera le port St-François, Sorel et Berthier seulement. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 mars 1882): 2, col. 4.
19 No d'identification : 7499 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le capitaine Ls Dugré est en notre ville, à réparer la barge Carolina, qui tiendra la même ligne que par les années passées, de Montréal, Berthier, Louiseville et paroisses environnantes. »

Référence
«La barge Carolina», Le Bien Public (11 avril 1918): 8, col. 1.
20 No d'identification : 8407 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Excursion a bord du vapeur HELEN pour visiter le camp militaire de Berthier.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (11 juillet 1870): 2, col. 3.
21 No d'identification : 8604 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Parution du « Directoire de Trois-Rivières, Sorel et Berthier. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (29 juillet 1878): 3, col. 1.
22 No d'identification : 4975 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« En même temps que pour se conformer à une proclamation de Son Excellence le gouverneur général fixant le 18 courant comme jour d’Action de grâces, les citoyens des Trois-Rivières remerciaient la divine Providence de nous avoir accordé une moisson abondante, ils célébraient le treizième anniversaire de la consécration épiscopale de Monseigneur Thomas Cooke. Depuis que le diocèse des Trois-Rivières est formé, on a vu s’élever un grand nombre de nouvelles paroisses et le nombre de ses prêtres plus que doublé; aussi tout le monde était tellement convaincu des avantages immenses qui ont résulté de l’érection du diocèse qu’une foule nombreuse se pressait dans l’enceinte de notre magnifique cathédrale pour y éclater en actions de grâces auprès de Dieu pour les nombreux bienfaits accordés à l’église du diocèse des Trois-Rivières, tant dans la personne de son chef que dans celle de ses membres.

La messe solennelle, qui eut lieu à neuf heures, fut chantée par Monseigneur même, qui semblait porter assez lestement le poids de ses soixante-quatorze ans et dont la voix a conservé toute la puissance d’autrefois. Outre les vicaires-généraux du diocèse, on remarquait dans les stalles Monsieur le grand-vicaire Raymond de St-Hyacinthe, Messieurs Gagnon, curé de Berthier et Pepin, curé de Boucherville et un bon nombre des messieurs du clergé des diocèses voisins.

Cinquante-quatre prêtres étrangers à la ville s’étaient rendus auprès de Monseigneur pour le féliciter à l’occasion du treizième anniversaire de sa consécration comme prince de l’église. Les prières ardentes qui sont montées vers le trône de Dieu mercredi dernier nous donnent droit d’espérer que le ciel nous conservera encore longtemps un prélat aussi remarquable par son grand âge que distingué par sa piété. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (20 octobre 1865): 2, col. 5.
23 No d'identification : 10033 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« La manufacture de sucre de betterave de Berthier a commencé ses opérations la semaine dernière. Plusieurs milliers de tonnes de betteraves sont rendues à une destination et plus de cent personnes sont employées à la fabrication. Tout le monde semble être content de voir enfin marcher une manufacture qui procurera du travail à tant d’ouvriers et qui amènera l’activité et le progrès dans la ville et dans le comté de Berthier. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (15 novembre 1888): 2, col. 5.
24 No d'identification : 13345 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Le bataillon provisoire des Trois-Rivières et celui de Joliette, qui doivent se rendre au camp de Berthier le 27 juin courant, seront commandés respectivement par le major Lambert et le major Sheppard, et le command[ement] général du camp est confié au lieutenant col. Hanson. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 juin 1872): 3, col. 1.
25 No d'identification : 13660 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Excursion organisée aux Îles de Sorel pour la St-Jean-Baptiste. Messe le matin avant le départ. Plusieurs personnalités de Trois-Rivières participent à l’excursion. Des gens de Nicolet sont aussi de la partie. On rencontre sur les lieux des gens venus de Berthier et Joliette. On prononce des discours patriotiques.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (27 juin 1881): 2, col. 3-4.
Index toponymique -> Berthier