Acteur (nom propre) : Vassal, Henry
1 No d'identification : 8110 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Ci-suivent les résolutions adoptées à une assemblée tenue à St-Thomas de Pierreville par les amis du regretté défunt: à une assemblée tenue dans la demeure de H. Vassal, écuyer, de St-Thomas de Pierreville, le quatre septembre 1865. Où se trouvait réuni un certain nombre des amis de feu Ignace Gill, écuyer. Etienne Boucher, Écr., N. P., de St-François du Lac, fut appelé à la présidence et le Dr A. L. C. Toupin, écr., de même lieu, fut prié d’agir comme secrétaire. Sur motion de Gaspard Pelletier, écr., N. P. de St-Guillaume, secondé par le Dr Adolphe Alexandre, écr., de Nicolet; les résolutions suivantes ont été adoptées à l’unanimité:

Résolu: 1ère. Que nous prenons cette occasion pour exprimer la vive douleur que nous cause la mort de feu Ignace Gill, écr., et que nous reconnaissons avec peine, la grande perte que sa famille ainsi que la paroisse de St-Thomas de Pierreville et celles environnantes ont faite en perdant ce bon et respectable citoyen qui se faisait admirer par la noblesse de son caractère et ses manières distinguées, qui était l’ami du pauvre, et qui en tout temps était toujours prêt à obliger ses semblables.

2ième. Que pour témoigner à la famille Gill le chagrin que nous éprouvons de la perte qu’elle vient de faire, nous croyons devoir porter le deuil pendant un mois, et nous prions les autres amis absents de bien vouloir en faire autant.

3ième. Qu’une copie des présentes résolutions soit transmise à la famille de feu Ignace Gill, écr.

4ième. Que copies des présentes résolutions soient adressées aux rédacteurs de la “Gazette de Sorel”, du “Journal des Trois-Rivières” et du “Défricheur”, en les priant de bien vouloir les publier.

E. Boucher, président.
A. C. L. Toupin, secrétaire. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (12 septembre 1865): 3, col. 2.
2 No d'identification : 9849 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Des mines de mica d’une étendue très considérable ont été découvertes récemment par un sauvage abénakis [sic] sur les bords de la rivière Mattawin, dans le voisinage de l’établissement du révérend Monsieur Brassard. Monsieur Vassal, de Pierreville, et des personnes de Joliette seraient intéressés dans ces mines. On annonce également que des dépôts de phosphate ont été découverts dans plusieurs endroits de la région du St-Maurice. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (9 septembre 1880): 3, col. 1.