Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 24051 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Lors du renouvellement du bail des forges du
Saint-Maurice en 1806, Thomas Dunn, l'un des associés dans la
Batiscan Iron Works, était alors administrateur de la province en
l'absence du gouverneur. Voulant éviter un conflit d'intérêts,
les forges de Batiscan cherchant à s'approprier le bail de leur
rivale, il ajourne la vente du bail et intervient en faveur de
Munro et Bell pour régler le bail a soixante livres par an
pendant vingt ans. Il semble que la Batiscan Iron Works n'a pas
cherché à cette occasion à surenchérir sur la vente du bail des
forges du Saint-Maurice.

Référence
Benjamin SULTE, Les Forges Saint-Maurice, vol. 6, Montréal, G. Ducharme, Mélanges historique, 1920 : 177.
2 No d'identification : 24055 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Thomas Dunn, l'un des associés dans la Batiscan Iron
Works, fut, entre 1767 et 1778, l'un des associés dans
l'exploitation des forges du Saint-Maurice avec Christophe
Pelissier, Alexandre Dumas, Benjamin Price, Colin Drummond, Dumas
Saint-Martin, George Alsop, James Johnston et Brook Watson. À
cette époque, il était membre du Conseil Executif de la Province
de Québec.

Référence
Benjamin SULTE, Les Forges Saint-Maurice, vol. 6, Montréal, G. Ducharme, Mélanges historique, 1920 : 144.
3 No d'identification : 24971 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Thomas Dunn, marchand anglais, vint au Québec après la
Conquête, à l'époque du gouvernement militaire. Il fut président
et administrateur du Bas-Canada (1805-1807 et 1811). De 1764 à
1774. il a été membre du Conseil exécutif de la province de
Québec et de 1775 à 1791, membre du Conseil législatif. Après
1791, il devint membre des deux Conseils (exécutif et législatif)
du Bas-Canada et durant cinq périodes différentes, il fut
président du Conseil législatif. Il fut également à deux
occasions président et administrateur de la province; la première
fois, durant l'intervalle entre le départ de Sir Robert Milnes en
1805 et l'arrivée de Sir James Craig en 1807; la seconde, entre
le départ de Craig et l'arrivée de Sir George Prévost. Il maria
une Canadienne française, Henriette Fargues, née Guichaud.


Référence
Anonyme, «Dunn, Thomas», The McMillan Dictionary of Canadian Biography (1963) : 233-234.
4 No d'identification : 24972 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Thomas Dunn, marchand anglais, vint au Québec après la
Conquête, à l'époque du gouvernement militaire. De 1764 à 1774,
il a été membre du Conseil exécutif de la province de Québec et
de 1775 à 1791, membre du Conseil législatif. Après 1791, il
devint membre des deux Conseils (exécutif et législatif) du
Bas-Canada et durant cinq périodes différentes, il fut président
du Conseil législatif. Il fut également, à deux occasions,
président et administrateur de la province; la première fois
durant l'intervalle entre le départ de Sir Robert MiInes en 1805
et l'arrivée de Sir James Craig en 1807; la seconde, entre le
départ de Craig et l'arrivée de Sir George Prévost. Il maria une
Canadienne française, Henriette Fargues, née Guichaud.


Référence
Anonyme, «Dunn, Thomas », The Encyclopedia of Canada, vol. 2 (1940) : 251.