Acteur (nom propre) : POULIN DE FRANCHEVILLE, François
1 No d'identification : 24209 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Aux Forges du Saint-Maurice (Citation) "Entrepreneurship
came from the family of merchant-seigneurs that held St-Maurice
seigneurie, which had slight prospects for farming, but a wealth
of minerais. The timing vas good: in 1729, New France was
beginning its period of greatest prosperity. François Poulin, who
promoted the project, possessed a capital of 30 000 livres - not
much, but more than most colonists had. The authonties readily
granted a twenty-year monopoly of iron mining and manufacture in
the Three Rivers area, with right to mine not only in St-Maurice
but in neighbouring seigneuries".

Référence
Clare H. Pentland, Labour and Capital in Canada, 1650-1860, Toronto, James Lorimer and co, 1981 : 35.
2 No d'identification : 24911 Fonds : Sidérurgie
  Information documentaire
(Résumé) Très tôt, Francheville doit faire face au problème du
know-how technologique. Cette connaissance n'existant pas alors
dans la colonie, il se tourne du coté de la Nouvelle-Angleterre
où il envoie durant les êtes 1732-1733, quelques-uns de ses
ouvriers comme observateurs. S'inspirant de ce qu'ils ont vu,
Francheville fait construire un moulin à forge et opte pour un
procédé de réduction directe. (Intégral - extrait): "Les
résultats sont décevants puisque la production quotidienne ne
dépasse guère une barre de fer d'une vingtaine de livres [...]
L'échec est imputable de l'aveu même des ouvriers au manque de
connaissances techniques de ces derniers. Leur séjour en
Nouvelle-Angleterre fut trop court pour leur permettre d'acquérir
une maîtrise suffisante de la technologie".

Référence
André Bérubé, «Les changements technologiques aux Forges du Saint-Maurice, 1729- 1883», Parcs Canada : 3-4.