Acteur (nom propre) : Simard, Louis
1 No d'identification : 25129 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lettre de M. Louis Simard, constable à la Gare du C.P.R. informant ces comités qu’il a opéré l’arrestation de M. Joseph Béland, cocher, et demandant qu’il ne lui soit plus permis d’exercer l’occupation de cocher de place.
Ces comités sont informés, à l’instant, par deux échevins, que ledit Béland est parti pour les États-Unis.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 1848-1956.
2 No d'identification : 25147 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lettre du comité de Police répondant à l’accusation de charretiers disant avoir été insultés par Louis Simard. Ne recevant pas les dommages et intérêts demandés.

cf fichier petite criminalité

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1839-1935.
3 No d'identification : 25148 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Permettez-moi de vous informer que M. Félix Gélinas, charretier de voiture légères, ne veut pas se conformer à mes ordres, à la gare du C.P.R., il est grossier et se moque des règlements de Votre Honorable conseil et des avis que je lui donne. Il a déjà été rapporté et notifié, à cet égard, mais sans résultats.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, 1839-1935.
4 No d'identification : 25220 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Jeudi, le 18 courant, lors de l’incendie de la grange de M. & Mme Compagnie, M. Augustin Sauvageau, un des hommes faisant partie du corps de police et de la brigade du feu, s’est enivré sur les lieux de l’incendie et je lui ai fait dire de revenir à la station, qu’il n’était pas suivant moi, capable de remplir sa charge dans l’état qu’il était, ce qu’il n’a pas voulu faire et après le feu fini, nous nous sommes rendus à la station, et là, il a encore fait du tapage et du bruit. J’ai fait tout mon possible pour l’envoyer chez lui et il a toujours résisté, même il a frappé un des hommes de police, Louis Simard [...] la même chose est arrivée assez souvent depuis qu’il est constable.

Louis Hamel, chef de police.

démission le 12-01-1891

Référence
Archives Municipales de Trois-Rivières. Procès-verbaux du Conseil Municipal, 1847-1903.
5 No d'identification : 25222 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
M. Louis Simard, constable à la Gare du C.P.R. en cette cité, contre lequel, M. Léopold Lord, charretier a formulé une plainte, est appelé et donne des explications qui sont trouvés satisfaisantes, au sujet de la manière dont il a agit à l’égard de M. Lord. Léopold Lord est ensuite entendu, il reçoit avis d’avoir à se conformer aux règlements, dans de la Compagnie du Canadien Pacifique que de notre Corporation, lorsqu’il ira à la dite gare pour y chercher des passagers.

Référence
Archives Municipales de Trois-Rivières. Procès-verbaux du Conseil Municipal, 1847-1900.
6 No d'identification : 25375 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Requête de Louis Simard, John Abbott, Philippe Godin, Augustin Désilets, Pierre Thivierge, Joseph Turcotte et Joseph Bernaquez, demandant à être nommés dans la brigade de police et du feu en remplacement de André Courteau, promu en grade.


Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 1848-1956.
7 No d'identification : 25376 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lu : une lettre de Philippe Godin qui résigne sa charge d’aide pompier et constable.

Démission acceptée.

Requêtes de François Dasylva, Adélard Limoges et Louis Simard demandent d’être nommés membres de la brigade du feu et de la police, s’il survient des vacances dans ce corps.

Résolu de préparer une résolution pour nommer Adélard Limoges aide=pompier en remplacement de Philippe Godin, démissionnaire.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 1848-1956.
8 No d'identification : 25377 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Présenté une lettre de F.H. Dasylva par laquelle il résigne sa position de membre de la brigade du feu et de la police.

Que les requêtes de MM. Élie Ringuette, Ludger Denis, Léandre Lang, André Courteau, Lazarre Lapointe, Philippe Godin, Joseph Bernaquez, Augustin Désilets, Pierre Thivierge, Joseph Turcotte, John Abbott, Louis Simard, soient reçcues et lues.

[pour être nommés constables ou sous-employés de la brigade]

Référence
Archives Municipales de Trois-Rivières. Procès-verbaux du Conseil Municipal, 1847-1903.
9 No d'identification : 25382 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Plusieurs requêtes de personnes demandant à remplacer dans la brigade du feu et de police Joseph Godin, décédé, et le vote étant pris pour le choix d’un des signataires de ces requêtes, il est comme suit :

Adélard Limoges (2 pour, 10 contre)
Louis Simard (5 pour, 7 contre)
James Couture (2 pour, 10 contre)
Théodule Beaulieu (6 pour (Son Honneur le Maire vote pour lui et 6 contre)
David Augé (5 pour, 7 contre)
Augustin Sauvageau (6 pour, 6 contre)
Grégoire Veillet (5 pour, 7 contre)
Léandre Lang (1 pour, 11 contre)

Un rapport des Comités Permanents recommandant la nomination de Théodule Beaulieu est préparé et signé et devra être présenté à l’assemblée spéciale du Conseil qui suivra la présente assemblée des comités.


Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 1848-1956.
10 No d'identification : 25389 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Louis Simard est nommé homme de police à la place de François Dasylva décédé, et cela aux mêmes conditions et au même salaire.

Octave Romain est nommé homme de police.
John Charest est nommé charretier et assistant du corps de police.

Référence
Archives Municipales de Trois-Rivières. Procès-verbaux du Conseil Municipal, 1847-1903.
11 No d'identification : 25459 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
À partir du 1er janvier courant, le salaire de Michel Cadorette et de Louis Simard, tous deux employés de la corporation de cette cité, soit fixé au chiffre de 25,00$ par mois, pour chacun d’entre eux.

300,00$ / an
(assistants du corps de police)

Adoptée

Référence
Archives Municipales de Trois-Rivières. Procès-verbaux du Conseil Municipal, 1847-1903.