Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 25209 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Rapport des échevins Onésime Carignan et Thomas Bournival concernant l’enquête qu’ils ont faite sur des accusations contre certains hommes de police.
[...]
Après un examen sérieux des dépositions faites sous serment devant eux [...] et en avoir sûrement délibéré, les soussignés sont d’opinion que les accusations qui avaient été portées contre les constables Alexandre Décoteau et Théodule Beaulieu [...] ont été complètement prouvées [...] les deux constables susdits ont fréquenté habituellement des maisons de débauche, qu’ils s’y sont mal comportés; qu’ils y ont invité des jeunes gens non mariés; qu’ils ont envoyé quérir et qu’ils y ont bu de la boisson; qu’ils y ont invité ou aidé d’autres personnes à y commettre le mal et qu’ils le pourraient, ils les protégeraient de la justice; qu’ils étaient eux-mêmes, comme hommes de police, chargés d’exécuter les mandats d’arrestation qui pourraient être émanés contre elles et que, en cas de danger, ils les informeraient à l’avance, s’il leur étaient possible.
Que trois de ces dépositions établissent aussi que le chef de police s’est rendu deux fois dans une de ces maisons de prostitution; que l’objet de ces visites du chef de police n’était pas d’y exercer les devoirs de sa charge, que cependant, le dit chef n’a pas eu avec les personnes qui habitent cette maison des relations autrement blâmables; que le dit chef de police est très souvent sous l’influence de la boisson, que sous ce rapport, il donne à ses subordonnés un exemple déplorable [...].
[...] que plusieurs autres hommes de police sont aussi entrés dans des maisons de désordre et y ont pris de la boisson, mais vu que les dépositions, dans ces derniers cas, sont faites par des femmes de mauvaise vie, et qu’elles sont peu ou point corroborées par d’autres témoins, les soussignés croient que ces hommes ont agit ainsi seulement par légèreté et faiblesse mais non dans le but d’y commettre un mal plus grave, ; qu’un rapport plus circonstancié au sujet de ces hommes aurait l’effet de troubler la paix de leurs familles; et ils espèrent que l’action de votre conseil, en ordonnant une enquête, aura un effet salutaire sur la conduite des hommes de police et satisfera l’opinion publique justement alarmés.

Référence
Archives Municipales de Trois-Rivières. Procès-verbaux du Conseil Municipal, 1847-1903.
2 No d'identification : 25214 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Les constables de police Décoteau et Beaulieu son ensuite appelés dans la salle des comités et il leur est demandé s’ils sont prêts à répondre aux accusations contenues dans les témoignages reçus à l’enquête tenue par MM. les échevins Bournival et Carignan. Ils déclarent qu’ils désirent répondre par leur avocat et ils demandent que M. Honan soit entendu pour eux [...]. Il est résolu que l’enquêe contre certains hommes de police, afin de permettre à ces derniers de transquestionner les témoins déjà entendus, de produire d’autres témoins et de pouvoir se justifier des susdites accusations se tiendra vendredi prochain. [...] M. l’échevin Vanasse demande que cette enquête se fasse aussi contre les autres membres du corps de police impliqués par les susdits témoignages [...].

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 1848-1956.
3 No d'identification : 25216 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
M. l’échevin Carignan demande que la motion afin de décharger du service les constables pompiers Beaulieu et Décoteau soit lue en Comité avant d’être présentée au Conseil et la dite motion ayant été lue, M. l’échevin Teasdale produit 2 affidavits, dont l’un de Majorique Malhiot et l’autre d’Eugène Boisvert, lesquels sont lus

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 1848-1956.
4 No d'identification : 25217 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Il est ensuite résolu que les comités procéderont immédiatement au choix des personnes qui devront remplacer les constables de police Beaulieu et Décoteau. M. l’échevin Cooke propose que Adélard Limoges actuellement assistant de la Brigade du feu et de police soit promu au grade d’homme de police et pompier (...vote...)
Choix d’un autre homme de police (Louis Dargis - assistant).

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 1848-1956.
5 No d'identification : 25218 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Vu le rapport [...] MM Alexandre Décoteau et Théodule Beaulieu soient destitués comme hommes de police de cette cité.


Référence
Archives Municipales de Trois-Rivières. Procès-verbaux du Conseil Municipal, 1847-1903.
6 No d'identification : 25241 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le comité général auquel avaient été référées les requêtes d’un grand nombre de personnes demandant de former partie du nouveau corps d’hommes de police et du feu, a l’honneur de faire rapport :
- notre comité est d”opinion que la brigade du feu et de la police devrait être composée de 6 hommes, en sus de l’inspecteur de ville, qui est de fait chef de police et surintendant du feu.
- que les devoirs des hommes de la brigade devraient être établis par un règlement ou une résolution de votre conseil.
- que le salaire de chacun des 6 hommes de police et du feu devrait être de 250$ par an avec en outre les habillement ou costumes, ainsi que votre conseil pourra l’ordonner.
- que les personnages dont les noms suivant sont recommandés par votre comité pour former la dite brigade de police et du feu savoir :
Joseph Godin, Joseph Parent, Sévère (Dumont) Dumoulin, Alexis (Alexandre) Décoteau, Louis Hamel et Philéas Béland

Référence
Archives Municipales de Trois-Rivières. Procès-verbaux du Conseil Municipal, 1847-1900.
7 No d'identification : 25449 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Requête de M. Louis Hamel fils, sergent de police, demandant que son salaire soit augmenté.

Requête de MM. Alex Décoteau,Nazaire Perrault, André Courteau, Philippe Béland, Joseph Godin et Louis Hamel fils, constables de police, pour une augmentation de leurs salaires.

Requête de M. Joseph Godin, demandant que son salaire soit élevé, vu qu’il répare et tient en bon ordre le télégraphe d’alarme et le téléphone.

Référence
Archives Municipales de Trois-Rivières. Procès-verbaux du Conseil Municipal, 1847-1903.