Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 11018 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« Séance du conseil de ville, mercredi soir. L’événement de la soirée a été l’adoption d’une résolution par laquelle le conseil accepte que la North Shore Power Co. se substitue à MM. Frégeau et Lacroix, en tout ce qui concerne la lumière électrique. La compagnie pré-mentionnée jouira de tous les droits et privilèges de ces messieurs et s’engage naturellement à remplir les obligations par eux contractées envers la ville. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (10 septembre 1897): 3, col. 4.
2 No d'identification : 1336 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lettre de la North Shore Power Co., demandant à louer le terrain de jeux pour la saison d’été 1918, pour y établir un jeu de balle-au-but.

Demande accordée 10$/partie payante.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 18 mars 1918.
3 No d'identification : 1510 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Lettre de la Ligue de Baseball Industrielle*, demandant l’usage du terrain de la rue Royale aux mêmes conditions que l’an dernier.

Demande accordée pour le début de la saison. Par la suite un nouveau terrain sera aménagé sur le terrain de l’Exposition sous d’autres conditions.

* Comprend les clubs suivants : North Shore Power, St-Maurice Paper, Canada Iron Foundries, Three Rivers Shipyard, Tidewater Ship Building.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Registre des comités permanents de Trois-Rivières, 7 avril 1919.
4 No d'identification : 2859 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
On raconte une visite de la North Shore Power Co. Cette usine est située aux limites des paroisses de St-Narcisse et de Ste-Geneviève.

Référence
Le Trifluvien (11 juin 1897): 5, col. 4-5.
5 No d'identification : 3500 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Vendredi dernier les employés de la North Shore Power Co., se rendirent à Shawinigan par train spécial amenant les employés de la Shawinigan Water & Power Co. À Shawinigan il y eut pique-nique, illumination, feu d’artifice et convention. »

Référence
Le Bien Public (28 août 1919): 8, col. 4.
6 No d'identification : 5689 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le compagnie North Shore Co. aurait l’intention de soumissionner pour la confection de la route de macadam des Trois-Rivières à Shawinigan et Grand-Mère afin d’y construire une ligne tramways.

Référence
«St-Louis de Champlain : Dédié à M. Le Président de la North Shore Co.», Le Bien Public, 29 (21 décembre 1916): 10, col. 1-2.
7 No d'identification : 7756 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Un malheureux accident est arrivé dans la nuit de dimanche à l’usine de distribution de la North Shore P. C. Un ingénieur électricien du nom de Joseph Raynor a été tué au contact d’un fil conducteur de 5 000 volts. Le docteur Beaulac appelé auprès de lui ne put rien contre le puissant fluide. Raynor était âgé d’environ 40 ans d’origine germano-alsacienne, d’une grande capacité dans son génie. Il n’avait pas de parents en ville. »

Référence
Le Bien Public (17 juillet 1919): 2, col. 3.
8 No d'identification : 10848 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Offre que la North Shore Power Co. propose à la corporation sur la question de l’aqueduc.

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (11 février 1898): 3, col. 4.
9 No d'identification : 10849 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Résumé des propositions faites à la ville par la compagnie de la North Shore Power, en ce qui concerne la fourniture de l’eau nécessaire à toute la consommation de la ville.

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (21 juin 1898): 3, col. 5.
10 No d'identification : 10851 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Le conseil ordonnant que l’eau de l’aqueduc soit conduite à la manufacture de Girard et Godin.
2597 services d’eau à Trois-Rivières.
De 1904 à 1905, 71 plaintes de particuliers pour l’eau gelée dans la rue, auxquels le département de l’aqueduc a été obligé de fournir l’eau par des barils et une voiture pour distribuer l’eau, jusqu’à ce que la Compagnie North Shore se charge de dégeler ces services.

Référence
Archives municipales de Trois-Rivières. Conseil municipal, Procédés du conseil municipal de Trois-Rivières, Aqueduc, 1 janvier 1906.
11 No d'identification : 10856 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« Le comité spécial composé du maire L.P. Normand et des échevins L.E. Dufresne et E. F. Panneton, chargés de rencontrer les directeurs de la North Shore Power Co au sujet du pompage de l’eau de l’aqueduc au moyen de l’électricité, a eu une entrevue avec les autorités de cette compagnie, ces derniers jours.
Comme le contrat de la North Shore Power Co avec la corporation expirera l’été prochain le 6 août et que nos autorités municipales projettent des améliorations notables, il fallait décider si le contrat devait être continué pour un certain nombre d’années et en établir dans le cas des conditions nouvelles.
Il est décidé que la Compagnie North Shore Power verra son contrat renouvelé pour une somme de 14 000$ et pour une période de 6 années. On ajoutera une nouvelle pompe de deux millions aux frais de la corporation. »

Référence
«Aqueduc :nouveau contrat», Le Nouveau Trois-Rivières (25 mars 1910): 6, col. 2.
12 No d'identification : 11016 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« La North Shore Power Co. a pris possession, mardi soir, de la lumière à arc. Elle nous fournit une lumière superbe. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (6 août 1897): 5, col. 4.
13 No d'identification : 11018 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
« Séance du conseil de ville, mercredi soir. L’événement de la soirée a été l’adoption d’une résolution par laquelle le conseil accepte que la North Shore Power Co. se substitue à MM. Frégeau et Lacroix, en tout ce qui concerne la lumière électrique. La compagnie pré-mentionnée jouira de tous les droits et privilèges de ces messieurs et s’engage naturellement à remplir les obligations par eux contractées envers la ville. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (10 septembre 1897): 3, col. 4.
14 No d'identification : 11020 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
Intégral :
«La North Shore Power Co., en compensation de certaines défectuosités dans son service constatées pendant le cours de l’année dernière, s’engage à poser gratuitement pour cette année deux nouvelles lampes à arc et cinq lampes à incandescence. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (28 février 1899): 3, col. 2.
15 No d'identification : 11021 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« M. Colby et P.E. Panneton, de la North Shore Power Co., ont eu une entrevue avec les membres du conseil de ville, à la séance de jeudi dernier, au sujet de la vieille question de pompage de l’eau par l’électricité.
Cette fois, enfin, on est tombé d’accord sur une base de négociations. Pour avoir sous contrat, la compagnie a renoncé à la clause qui lui offrait le droit exclusif de fournir la force électrique aux citoyens des Trois-Rivières.
Il n’y a plus de monopole.
Les détails du marché à intervenir entre la compagnie seront discutés dans une nouvelle séance qui aura lieu jeudi de cette semaine, mais le point saillant de l’affaire est, avec l’abandon de l’encombrante clause, celui-ci : la compagnie fournira à la ville 25% plus d’eau que celle-ci n’en consomme actuellement, et ce, au prix de 4000$ par année. »

Référence
«Échos de la ville et du district», Le Trifluvien (1 août 1899): 3, col. 5.
16 No d'identification : 11028 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
L’article traite de tarif d’électricité. Deux options s’opposent : le service municipalisé et la North Shore. L’article est signé par Jospeh Barnard.

Référence
Le Bien Public (1 avril 1915): 1, col. 4.
17 No d'identification : 15626 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Grâce à l’organisation de la North Shore Power par John Frégault de Trois-Rivières, le barrage sur la rivière Batiscan implique la première ligne de transmission qui alimente la ville de Trois-Rivières en électricité. En 1907, la North Shore Power vend le barrage et la centrale à la Shawinigan Water & Power qui perfectionne l’usine (800 hommes en 1924).

Référence
Louis-Paul Méthot, Album souvenir de St-Narcisse de Champlain, s.l., Comité organisateur des Fêtes du Centenaire, 1954: 30-32.
18 No d'identification : 15935 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
L’arrivée du progrès (Welly Garceau, 83 ans).

« C’est vers 1903 ou 1904 que j’ai commencé à installer les lumières au village. Je travaillais pour la North Shore dont le président était un nommé Kalbay et le gérant John Fregeault. Je n’étais pas un expert; c’est un nommé Désilets, des Trois-Rivières, qui est venu me montrer mon métier et m’aider à faire l’installation.

Nous avons commencé au printemps par l’église. Nous avons posé des lampes de 16 chandelles: ces lampes sont plus faibles que nos ampoules 20. Chaque statue avait sa couronne de lumières. Nous en avons posé 80.

Durant l’été, nous avons installé des lampes dans les maisons privées. Chaque propriétaire devait en prendre au moins trois. On chargeait cinq piastres pour une installation qui aujourd’hui en vaut soixante. Il n’y avait pas de compteur. Le prix de l’électricité était fixe: 0,35$ par année pour la première lampe, 0,34$ pour la deuxième et 0,33$ pour la troisième. Dans ce temps-là, l’électricité marchait à basse pression. Le courant était si faible que pour avoir de la lumière dans l’église, il fallait couper le courant du village. De plus, tous les fils dehors étaient nus, en cops. Cette installation dangereuse fut condamnée par un Belge envoyé en inspection par le gouvernement.

Les rues ont été illuminées quand j’étais maire, en 1922. [...] »

Référence
Louis-Paul Méthot, Album souvenir de St-Narcisse de Champlain, s.l., Comité organisateur des Fêtes du Centenaire, 1954: 59.
19 No d'identification : 15936 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
La centrale de St-Narcisse est agrandie en 1905. On installe une génératrice de 60 kW (60 cycles, 2200 V à courant triphasé et avec turbine appropriée). Et on installe une deuxième digue de transport sur les poteaux de bois de 1897.

1907: La North Shore est vendue à la S.W.P. On augmente le rendement pour desservir des paroisses du comté de Champlain et les fourneaux à chaux et la fabrique de peinture de Red Mill à St-Louis-de-France.

1909: On adopte des génératrices SKC au courant triphasé de 60 cycles. On refait les deux premières turbines [mot illisible] pour fonctionner parallèlement avec la pompe de 600 kW. Puissance: 1000 H.P.

Référence
Roland St-Amand, Les Laurentides batiscanaises; une géographie de l’exploitation des ressources naturelles, Thèse de maîtrise (géographie), Québec, Université Laval, 1969: 16.
20 No d'identification : 23190 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Une cascade de la rivière Batiscan cédée en échange d’autres terrains. Concession accordée par suite d’un litige entre la compagnie Price Brother et notre locataire de deux chutes situées sur cette même rivière, la compagnie dite « North Shore Power Co. », par lequel litige nos droits se trouvaient compromis à cause du caractère douteux de navigabilité des cours d’eau. Par l’intervention du département, la compagnie Price Brothers a renoncé à sa réclamation, et nous a cédé des terrains adjacents aux deux autres chutes antérieurement louées à la susdite compagnie North Shore Power. Cette superficie riveraine cédée ensuite à la compagnie locataire va lui permettre de compléter l’aménagement des deux chutes qu’elle détient et à nous de mettre en force la condition du bail relative au paiement de la redevance supplémentaire.

Référence
Documents de la Session (D.S.), 53, app.22 du rapport du ministre des terres et forêt, session 1919-20 (1920): 48.
21 No d'identification : 23535 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Rapport du Service hydraulique.

Les rapides ou chutes concédés par baux emphytéotiques sont producteurs des puissances suivantes.

St-Maurice: St-Maurice Power Co. Ltd: 60 000 HP
Batiscan: North Shore Power Co.: 1 200 HP

L’usine de la Gabelle sur le St-Maurice est en réalité installée pour une production de
120 000 HP, mais la moitié de ce chiffre tombe sous l’effet du bail emphytéotique. Le reste étant la propriété de la compagnie en vertu de l’ancien titre.

Référence
«Rapport du Service hydraulique», Documents de la Session (D.S.), 59, 5, app. 17 du Rapport du ministre des terres et forêts (1926): 130.