Acteur (nom propre) : Laurentides (Compagnie de Pulpe des Laurentides)
1 No d'identification : 19707 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
La compagnie de pulpe des Laurentides est à la recherche d’un cuisinier. Expérience et propreté requises. S’adresser par lettre, en mentionnant le salaire, les états de service et les références à John Forman, Grand-Mère.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (17 juin 1889): 3, col. 1.
2 No d'identification : 19708 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
La compagnie de pulpe des Laurentides à Grand-Mère est à la recherche d’un forgeron capable de faire tous les travaux de forge mais surtout de ferrer les chevaux.

La compagnie est aussi à la recherche d’un chauffeur d’expérience. Dans les deux cas, situation permanente pour un homme qualifié.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 septembre 1889): 3, col. 2.
3 No d'identification : 19833 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
La compagnie de Pulpe des Laurentides à la Station du Lac-à-la-Tortue sur le chemin des Piles demande des charpentiers. Travail permanent, pension et bon salaire.

Cette même compagnie qui est à la recherche de maçons offre 2,50$ par jour (depuis 1 mois les annonces spécifiaient 3,00$).

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 novembre 1887): 3, col. 2.
4 No d'identification : 19834 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
La Compagnie de Pulpe des Laurentides recherche des charpentiers d’expérience à la station du Lac-à-la-Tortue.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (4 octobre 1888): 3, col. 1.
5 No d'identification : 19881 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Compagnie de Pulpe des Laurentides (Lac-à-la-Tortue) demande des journaliers et des charpentiers pour Grand-Mère.

Gages: 1.00$/jour pour journaliers.
1.50$/jour pour charpentiers.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 novembre 1888): 2, col. 5.
6 No d'identification : 19889 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
La Compagnie de Pulpe des Laurentides à la Station du Lac-à-la-Tortue, sur le chemin des Piles, est à la recherche de maçons. Elle offre 2.50$/jour (depuis un mois les annonces spécifiaient 3.00$/jour).

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (21 novembre 1887): 3, col. 2.
7 No d'identification : 19757 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« La paye des chantiers de la compagnie Laurentide Pulp de Grand-Mère a lieu ici présentement dans les quinze premiers jours d’avril. Environ 80 000 se distribuent par l’entreprise au gérant, M. Albert L’heureux.

St-Ignace-du-Lac. »

Référence
Le Bien Public (20 avril 1916): 6, col. 3.
8 No d'identification : 19891 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Offre d’emploi de la Compagnie de Pulpe des Laurentides, Grand-Mère près du Lac-à-la-Tortue. Elle est signée par le secrétaire John Forman. On offre 3.00$ par jour aux maçons de 1ère classe. La pension mensuelle est de 10$ à 14,00$.

« Pas de temps perdu, excepté quand les hommes veulent eux-mêmes ne pas travailler à cause de la pluie. »

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (13 septembre 1888): 3, col. 1.
9 No d'identification : 19892 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Compagnie de Pulpe des Laurentides (Lac-à-la-Tortue) demande des journaliers et des charpentiers pour Grand-Mère.

Gages: 1.00$/jour pour les journaliers.
1.50$ pour les charpentiers.

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (5 novembre 1888): 2, col. 5.
10 No d'identification : 19893 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Informations sur les salaires et sur le fond de pension des employés de la Laurentide.

Référence
L’écho du St-Maurice (15 janvier 1920): 1, col. 1-2.
11 No d'identification : 20267 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« Ces jours derniers, un homme a été tué accidentellement à la Grand-Mère. Il était à travailler pour la Cie de Pulpe des Laurentides lorsqu’un fort morceau de bois cassa. Un des morceaux le frappa à la tête et le tua presqu’instantanément. Le malheureux laisse une femme et des enfants. Il paraît que la compagnie de pulpe s’est chargée de la famille et verra à son existence. C’est une bonne note en sa faveur. »

Référence
Le Trifluvien, 3 (17 novembre 1888): 3, col. 2.
12 No d'identification : 20600 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Dans une annonce de la compagnie de Pulpe des Laurentides demandant des charpentiers et des maçons, on spécifie qu’il en coûtera de 10$ à 14$ de pension suivant les exigences (on ne précise pas pour quelle durée).

Référence
Le Journal des Trois-Rivières (1 janvier 1887).
13 No d'identification : 20709 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
« La compagnie soussignée est actuellement disposée à faire un contrat pour l’approvisionnement de boeuf et de mouton nécessaire à ses maisons de pensions pendant l’année. Ces viandes devront être livrées tel que requis au train de la Branche des Piles à Trois-Rivières ou à la “Grand’Mère”.

S’adresser à: La Cie de Pulpe des Laurentides (Lim.).
Grand’Mère. »

Référence
«Viande fraîche demandée», Le Journal des Trois-Rivières (31 mars 1890): 3, col. 2.
14 No d'identification : 19744 Fonds : Exploitation forestière
  Information documentaire
Intégral :
« De Grand-Mère et nous partons pour le Lac à la tortue par un chemin tout neuf, mais bien roulant cependant. Nous félicitons de ce beau travail M. Léandre Houle, qui vient de le construire pour la compagnie pulpe de St-Maurice. Par ce chemin nouveau la Grand-Mère n’est plus qu’à une lieue de la gare du Lac à la tortue, sur le chemin de fer des Piles. »

Référence
Napoléon Caron, Deux voyages sur le St-Maurice, Trois-Rivières, P.V. Ayotte, 1889: 105-106.