Acteur (nom propre) :
1 No d'identification : 2673 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
« Programmes électoraux »

Celui de W. M. Mc D. Dawson pour Trois-Rivières.

Référence
L’Ère Nouvelle (10 juin 1861): 3, col. 2.
2 No d'identification : 2688 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Monsieur Dawson a depuis qu’il est en Chambre été un des seuls représentants du commerce du bois et ce commerce mérite d’être bien représenté. Monsieur Macauley continue dans St-Maurice à faire la lutte à Monsieur Désaulniers, il est très populaire dans le haut du comté.

Référence
L’Ère Nouvelle (20 juin 1861): 2, col. 3.
3 No d'identification : 2692 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Monsieur J. E. Turcotte est proposé par J. Baptiste Pothier, écuyer, secondé par W. M. McDougall, écuyer : Monsieur Dawson proposé par A. Hart écuyer et Louis Lampron, père, écuyer. Monsieur Dawson n’étant pas présent, la majorité vote pour Monsieur Turcotte, il sera candidat pour Trois-Rivières.

Référence
«La nomination», L’Ère Nouvelle (24 juin 1861): 2, col. 3.
4 No d'identification : 2711 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Trois-Rivières, Monsieur Jos E. Turcotte est élu candidat battant Monsieur Dawson.

Référence
L’Ère Nouvelle (4 juillet 1861): 2, col. 3.
5 No d'identification : 3767 Fonds : Société régionale
  Information documentaire
Lettre de W. McD. Dawson, M. P. P., Louis Léon Lessieur Desaulniers, M. P. P., Joseph Edouart Turcotte, M. P. P., George Caron, M. P. P., Joseph Gaudet, M. P. P., au sujet du problème de patronage du bureau des Travaux publics de Trois-Rivières.

Référence
L’Ère Nouvelle (16 mai 1859): 2, col. 6.
6 No d'identification : 13210 Fonds : Trois-Rivières
  Information documentaire
« Vers les onze heures du soir, dans la nuit de samedi à dimanche derniers, des brigands déguisés ont brisé les châssis de la demeure de Monsieur O. Wells, de Monsieur E. Topin, de Monsieur Z. Duval et de Monsieur A. McPherson.

Dans le but de faire punir les coupables, qui sont inconnus, la corporation offre une récompense de vingt-cinq piastres à quiconque fera connaître et conduira à conviction aucun des auteurs de ce brigandage.

Journal Ère Nouvelle dit qu’on attribue cet acte à des vengeances d’élection et qu’il est assez singulier que les victimes de ces dégradations soient toujours des partisans bien connus de Monsieur Dawson.

Nous serions fâchés que tel fut le cas, néanmoins la rumeur rapporte de plus que ce sont des partisans de Monsieur Dawson qui ont fait ces dégâts, fâchés de ce que pendant la dernière élection, on leur a promis beaucoup plus de beurre que de pain pour les engager à supporter cet intrus. »

Référence
L’écho du St-Maurice (12 mars 1858): 3, col. 1.